Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Vague de froid : les bus électriques au garage, les bus diesels de sortieA Amiens, la vague de froid a fait des dégâts dans les rangs des bus électriques de la ville. La municipalité a dû faire appel à ses anciens bus diesels en renfort.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

:ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr: vive le futur ! :ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr:

Par

J'ai posté un lien hier là dessus.

Il est quand même étonnant que le freinage ne soit pas maîtrisé, ce n'est pas une nouvelle technologie. Après, les particularités liées aux véhicules électriques apparaissent avec un effet d'échelle supplémentaire. Ces anecdotes donnent toute la mesure des limitations de tout ce qui est traction électrique basée sur les seules batteries. Les lois de la physique resteront toujours plus fortes que celles des idéologues.

Par

Il est en forme notre Audric aujourd'hui, entre le Q2 qui se vend malgré les critiques et les bus électriques au dépôt à cause du froid il va en énerver plus d un :areuh:

Par

Il faut ajouter que c'est en situation hivernale que la pollution a du mal a se diluer dans l''atmosphère. C'est donc aux moments les plus critiques que les véhicules électriques sont défaillants.

Par

A Genêve aussi ils ont des bus qui ressemblent à ceux d'Amiens, j'espère qu'ils resistent mieux au froid.

Par

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Par

Il y a quand même un gros problème de conception sur ces bus ! Sur mon VE, sans pompe à chaleur, je suis bien à l'aise avec la clim, ainsi que les sièges et le volant chauffants !

PS : pas bien de copier les articles putaclic du site concurrent, ottopropre (article publié hier) !

Par

Et je peux freiner ! :areuh:

Par

C'est le système de PAC et le système de freinage pneumatique (ou des bouchons de glace se sont formés) qui empêche le démarrage des bus, qui se mettent en défaut.

En aucun cas c'est un problème de la chaîne de traction électrique (batteries + moteurs) !

Par

En réponse à GY201

J'ai posté un lien hier là dessus.

Il est quand même étonnant que le freinage ne soit pas maîtrisé, ce n'est pas une nouvelle technologie. Après, les particularités liées aux véhicules électriques apparaissent avec un effet d'échelle supplémentaire. Ces anecdotes donnent toute la mesure des limitations de tout ce qui est traction électrique basée sur les seules batteries. Les lois de la physique resteront toujours plus fortes que celles des idéologues.

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Donc on est d'accord que le réchauffement climatique est une bonne chose !

Je devrais plus être le seul maintenant à être POUR le réchauffement climatique. :bien:

Par

En réponse à Axel015

Donc on est d'accord que le réchauffement climatique est une bonne chose !

Je devrais plus être le seul maintenant à être POUR le réchauffement climatique. :bien:

Voilà, voilà :violon:

Par

aucun rapport avec l'électricité donc

Par

En réponse à Axel015

Donc on est d'accord que le réchauffement climatique est une bonne chose !

Je devrais plus être le seul maintenant à être POUR le réchauffement climatique. :bien:

tu es d'accord avec toi même c'est déjà pas mal

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

C'est du mauvais humour, ou bien c'est stupide. :hum:

Personne n'a pretendu qu'il n'y aurait plus de vagues de froid avec le réchauffement. S'il y a un truc sur lequel les climatologues et météorologues sont d'accord, c'est que le nombre de phénomènes extrêmes (vent et températures) augmente et va continuer d'augmenter. :blague:

Par

En réponse à Axel015

Donc on est d'accord que le réchauffement climatique est une bonne chose !

Je devrais plus être le seul maintenant à être POUR le réchauffement climatique. :bien:

Et puis c'est vrai qu'à partir d'un certain âge, les gens n'en ont plus rien à faire de la protection de l'environnement. Ils ne se sentent pas du tout concernés.

Par

En réponse à pxidr

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

Sauf erreur, le système de pompe à chaleur sert aussi au bon fonctionnement des batteries. Si celui-ci est défaillant, la recharge rapide sera elle aussi défaillante, et c'est ce type de recharge qui est aussi utilisé sur ces bus en bout de ligne (on le voit sur l'image si celle-ci correspond à la réalité).

Par

C'est une découverte pour personne que les PAC sont moins efficace lors des températures très basses...

D'où pourquoi il faut toujours avoir des radiateurs électriques en compléments.

Néanmoins, je pensais que celles équipant les véhicules transportant des gens étaient différentes et fonctionnaient par des temps très froid.

Il faut croire que non...

Concrètement, pourquoi ne pas avoir garder des résistances classiques à bord ?

Même si ces dernières consomment beaucoup plus, au moins le bus n'est pas à l'arrêt.

Par

Pour éviter la formation d'eau dans le circuit d'air et les cuves, il faut effectuer une purge régulièrement de préférence avant l'hiver. Et aussi vérifier le dessiccateur. À une époque, même sans températures négatives il pouvait y avoir des problèmes.

Article putaclic.

Par

En réponse à Philippe2446

C'est du mauvais humour, ou bien c'est stupide. :hum:

Personne n'a pretendu qu'il n'y aurait plus de vagues de froid avec le réchauffement. S'il y a un truc sur lequel les climatologues et météorologues sont d'accord, c'est que le nombre de phénomènes extrêmes (vent et températures) augmente et va continuer d'augmenter. :blague:

J'ai hâte !

Ca fait longtemps que l'humanité n'a pas eu de challenge intéressant !

Des phénomènes extrêmes, ça intimide les lopettes, ça passionnent et exaltent les autres ! Ca poussera l'humanité à progresser à nouveau dans tous les domaines scientifiques et à s'adapter tel les peuples sibériens qui s'adaptent à -70 C ou bien les Touaregs qui vivent dans le désert !

Franchement j'en ai mare que l'on me parle du réchauffement climatique ! C'est comme parler de pâtisserie à un somalien qui crève de faim ! Vivement la sortie officiel du trailer avec les premiers effet du réchauffement climatique !:bien:

Par

En réponse à pxidr

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

Si le chauffage est sous dimensionné, c'est pour favoriser l'autonomie, soucis basique.

Par

En réponse à GY201

Si le chauffage est sous dimensionné, c'est pour favoriser l'autonomie, soucis basique.

On appelle ça le progrès ! Non j'déconne évidemment. :biggrin:

Par

En réponse à Axel015

Donc on est d'accord que le réchauffement climatique est une bonne chose !

Je devrais plus être le seul maintenant à être POUR le réchauffement climatique. :bien:

J'ai une question Axel. :ange:

Tu es plutôt pour les slips, boxers ou caleçons ? :smile:

Par

En réponse à Philippe2446

C'est du mauvais humour, ou bien c'est stupide. :hum:

Personne n'a pretendu qu'il n'y aurait plus de vagues de froid avec le réchauffement. S'il y a un truc sur lequel les climatologues et météorologues sont d'accord, c'est que le nombre de phénomènes extrêmes (vent et températures) augmente et va continuer d'augmenter. :blague:

Si bien sur, combien d'articles du style "plus de neige en 20xx" dans les dernières année.

Remplacer xx par les chiffres de son choix en fonction de l'avancement du calendrier. Il y a la même chose pour la disparition de la banquise en été ou bien les Maldives sous les eaux.

Par

En réponse à mekinsy

J'ai une question Axel. :ange:

Tu es plutôt pour les slips, boxers ou caleçons ? :smile:

Boxster même si j'ai une préférence pour la Cayman.

Les deux autres modèles je ne connais pas.

Par

En réponse à zzeelec

Il y a quand même un gros problème de conception sur ces bus ! Sur mon VE, sans pompe à chaleur, je suis bien à l'aise avec la clim, ainsi que les sièges et le volant chauffants !

PS : pas bien de copier les articles putaclic du site concurrent, ottopropre (article publié hier) !

Juste comme ça, pour ma culture personnelle, si tu n'as pas de PAC, sur ton VE, tu chauffe comment ?

Par

En réponse à john_X3

Juste comme ça, pour ma culture personnelle, si tu n'as pas de PAC, sur ton VE, tu chauffe comment ?

Avec du fuel.

Par

En réponse à Philippe2446

C'est du mauvais humour, ou bien c'est stupide. :hum:

Personne n'a pretendu qu'il n'y aurait plus de vagues de froid avec le réchauffement. S'il y a un truc sur lequel les climatologues et météorologues sont d'accord, c'est que le nombre de phénomènes extrêmes (vent et températures) augmente et va continuer d'augmenter. :blague:

Et donc ?! C'est bien ce que je dit :bah:

Par

un wabasto:

https://www.webasto-comfort.com/fr-fr/vuedensembledesproduits/product/show/air-top-evo-4055/

Par

En réponse à Axel015

J'ai hâte !

Ca fait longtemps que l'humanité n'a pas eu de challenge intéressant !

Des phénomènes extrêmes, ça intimide les lopettes, ça passionnent et exaltent les autres ! Ca poussera l'humanité à progresser à nouveau dans tous les domaines scientifiques et à s'adapter tel les peuples sibériens qui s'adaptent à -70 C ou bien les Touaregs qui vivent dans le désert !

Franchement j'en ai mare que l'on me parle du réchauffement climatique ! C'est comme parler de pâtisserie à un somalien qui crève de faim ! Vivement la sortie officiel du trailer avec les premiers effet du réchauffement climatique !:bien:

Tu aurais la soixantaine, je me dirais : "Bon, il ne sera pas trop concerné...Donc c'est logique qu'il ne se préoccupe pas des conséquences d'une montée en température trop rapide de SON VIVANT."

(L'humain a maintes fois démontré que sa qualité la plus répandue était l'égoïsme.)

Mais dans ton cas, tu as quel âge ?

Environ 35 ans ? :hum:

Statistiquement tu as encore environ un demi siècle devant toi si tout va bien...

Donc tu vas le subir ce changement que tu dénigres tant de manière puérile, si tu penses réellement que l'humain est plus fort que mère nature, tu risques d'être fort déçu...:non:

Quoi qu'il en soit, les températures ne vont faire que monter de ton vivant (Peu importe les déplacements de vortex polaire occasionnelles, ca ne change RIEN), tu verras bien si tu tiens le même discours toute ta vie.

J'espère que tu auras un minimum de décence te permettant d'assumer les événements futurs, vu ta position actuelle sur le sujet. (Que tu as le droit d'avoir.)

Par

En réponse à Axel015

Boxster même si j'ai une préférence pour la Cayman.

Les deux autres modèles je ne connais pas.

Désolé, je ne savais pas que tu étais dyslexique :beuh:, mais je comprends mieux pourquoi, tu n'arrives pas à analyser correctement les propos que tu lis...:biggrin:

Par

Rien de nouveau ... un retour à la réalité pour certains qui découvrent avec stupeur les inconvénients de ces "avancées technologiques".

Sur un bus diezout, pour chauffer un bus, suffit de récupérer la chaleur générée par le moteur (la fameuse "énergie perdue"). Vu qu'un bus électrique est une brique froide, la chaleur doit venir d'un chauffage par résistance et/ou une PAC ... sauf qu'une PAC, ca prend des calories de l'air ... et par -10°c, autant dire que c'est de la merde si c'est pas secondé par une résistance électrique toute conne digne d'un radiateur "grille pain" des années 70 (résistance électrique qui bouffera un max la batterie au passage).

Le système de freinage gelé me parait plus être un défaut de conception / entretien.

Bref, ils doivent être bien content d'avoir gardé quelques vilains vieux bus diezout face à cette armée de briques inutiles surement payées fort chères avec les taxes locales ...

Par

C quand même étrange que ce genre de problèmes du au grand froid ne soient pas pris en compte pour des véhicules dédiés au transport public... apparemment les bus sont espagnols, d’où l'allusion...

Les bus diesout n'ont pas de système de freinage pneumatique??? les bombonnes d'air ne peuvent pas être pré-chauffées en station? et si la PAC ne fonctionne pas sous une certaine température, ce que j'imagine sait parfaitement le constructeur, aucun système de secours possible???

Là c un oubli pur et simple dans le cahiers des charges, on fait des tests avant de confirmer la commande, dsl mais la ville d'Amiens est aussi coupable que le constructeur, qq n'a pas fait son boulot...

Par

En réponse à GY201

Si bien sur, combien d'articles du style "plus de neige en 20xx" dans les dernières année.

Remplacer xx par les chiffres de son choix en fonction de l'avancement du calendrier. Il y a la même chose pour la disparition de la banquise en été ou bien les Maldives sous les eaux.

Mais as tu des semblants de connaissances en météorologie ???

Permets moi d'en douter.

La neige se forme à partir de 0° et vers les valeurs négatives ensuite...

La neige il y en AURA TOUJOURS !

Tu sais quoi ?

Il y en a même au Sahara.:beuh::voyons:

Qui a écrit/dit que le réchauffement climatique correspondrait à des températures au dessus de zéro degré toute l'année ??

De telles pensées frisent le ridicule.

Il faut savoir faire preuve de bon sens, de réflexion et d'un minimum de compréhension sur le monde qui nous entoure.

Il y aura des températures plus élevées lorsqu'il fera soleil (Que ce soit en hiver, printemps, été ou automne), ce qui signifie concrètement que si il neige et qu'il fait soleil juste après, la neige fondra plus vite. (C'est cela LE réchauffement climatique.)

Si cela te paraît anodin et sans importance, c'est navrant, car c'est exactement ce qu'il se passe au pôle nord.

Encore faut il prendre le temps de s'intéresser à ce dont il est question.

Par

En réponse à Aznog

Rien de nouveau ... un retour à la réalité pour certains qui découvrent avec stupeur les inconvénients de ces "avancées technologiques".

Sur un bus diezout, pour chauffer un bus, suffit de récupérer la chaleur générée par le moteur (la fameuse "énergie perdue"). Vu qu'un bus électrique est une brique froide, la chaleur doit venir d'un chauffage par résistance et/ou une PAC ... sauf qu'une PAC, ca prend des calories de l'air ... et par -10°c, autant dire que c'est de la merde si c'est pas secondé par une résistance électrique toute conne digne d'un radiateur "grille pain" des années 70 (résistance électrique qui bouffera un max la batterie au passage).

Le système de freinage gelé me parait plus être un défaut de conception / entretien.

Bref, ils doivent être bien content d'avoir gardé quelques vilains vieux bus diezout face à cette armée de briques inutiles surement payées fort chères avec les taxes locales ...

Cette armée de briques comme tu dis fonctionne bien 99% du reste de l'année... donc c pas si mal... combien ils économisent en carburant sur l'année? et peut être que pour les prochains bus ils prendront un constructeur français ou nordique?

Apparemment la ville d'Amiens n'est pas satisfaite de ce constructeur même en dehors du problème de froid...

Par

C’est sur que si le produit n’est pas adapté au besoin du terrain, c’est comme vouloir poser un A380 sur une piste d’ULM....

Souvent les élus toujours incompétents dans l’ensemble faisant appelles au moins disant concernant les appels d’offres....

et TOUJOURS sans consulter les sachants....

Par

En réponse à mdb92

Cette armée de briques comme tu dis fonctionne bien 99% du reste de l'année... donc c pas si mal... combien ils économisent en carburant sur l'année? et peut être que pour les prochains bus ils prendront un constructeur français ou nordique?

Apparemment la ville d'Amiens n'est pas satisfaite de ce constructeur même en dehors du problème de froid...

ahhh j'ai eu peur de ne pas avoir l'argument bidon de l'économie de carburant.appliqué à toutes les sauces comme quand tu nous fait marrer de parler d'économies faites sur des tesla qui valent de 60 à 140K comparés à des clios. :areuh:

Ca faisait bien 3 commentaire que tu ne l'avais pas fait, j'ai eu peur.

Par

En réponse à mekinsy

Mais as tu des semblants de connaissances en météorologie ???

Permets moi d'en douter.

La neige se forme à partir de 0° et vers les valeurs négatives ensuite...

La neige il y en AURA TOUJOURS !

Tu sais quoi ?

Il y en a même au Sahara.:beuh::voyons:

Qui a écrit/dit que le réchauffement climatique correspondrait à des températures au dessus de zéro degré toute l'année ??

De telles pensées frisent le ridicule.

Il faut savoir faire preuve de bon sens, de réflexion et d'un minimum de compréhension sur le monde qui nous entoure.

Il y aura des températures plus élevées lorsqu'il fera soleil (Que ce soit en hiver, printemps, été ou automne), ce qui signifie concrètement que si il neige et qu'il fait soleil juste après, la neige fondra plus vite. (C'est cela LE réchauffement climatique.)

Si cela te paraît anodin et sans importance, c'est navrant, car c'est exactement ce qu'il se passe au pôle nord.

Encore faut il prendre le temps de s'intéresser à ce dont il est question.

En réalité c bien plus complexe que ça, car le réchauffement climatique ( c marrant car , tout le monde pensent de suite à la hausse des températures, et ça nous pouvons faire avec , mais jamais au taux d humidité, et là nous pouvons rien faire bref ) va avoir un effet de refroidissement total de la planète, peut-être même un effet boule de neige

Bah oui , le réchauffement provoque un effet de serre et c bien pour cela que les scientifiques ont peur car emballement plus que probable !!

Par

De toutes manières les batteries quand elles ont froid c'est une catastrophe même si la c'est un autre élément qui ne fonctionne pas.

Imaginé quand 80% du parc sera électrique au moment de l'hiver, déjà pour la recharge il n'y aura pas assez de courant pour tout le monde vue que pendant la période de l'hiver il faut faire des restrictions et en plus les batteries quand elles auront un coup de -20° dans la tronche et pour dépanner se sera impossible.

Par

Ils ont été arrêté pour le confort des passagers

C'est tout

Par

En réponse à john_X3

Juste comme ça, pour ma culture personnelle, si tu n'as pas de PAC, sur ton VE, tu chauffe comment ?

Ce sont des résistances électriques, comme sur tous les VE, sauf ceux équipés de PAC (une minorité).

Par

En réponse à Fordthemust

De toutes manières les batteries quand elles ont froid c'est une catastrophe même si la c'est un autre élément qui ne fonctionne pas.

Imaginé quand 80% du parc sera électrique au moment de l'hiver, déjà pour la recharge il n'y aura pas assez de courant pour tout le monde vue que pendant la période de l'hiver il faut faire des restrictions et en plus les batteries quand elles auront un coup de -20° dans la tronche et pour dépanner se sera impossible.

Encore un monceau de conneries... aucune source, aucun élément avéré... c'est du pur discours de bistro. Allez, remets-en un autre Marcel !

Par

En réponse à Lepiredevantnous

En réalité c bien plus complexe que ça, car le réchauffement climatique ( c marrant car , tout le monde pensent de suite à la hausse des températures, et ça nous pouvons faire avec , mais jamais au taux d humidité, et là nous pouvons rien faire bref ) va avoir un effet de refroidissement total de la planète, peut-être même un effet boule de neige

Bah oui , le réchauffement provoque un effet de serre et c bien pour cela que les scientifiques ont peur car emballement plus que probable !!

Sapiens sait faire avec tout.

Il a survécu a la dernière glaciation et vit aussi dans les déserts du Kalahari, peut être l'espèce la plus envahissante sur notre globe. Ce ne sont pas quelques °C de variations qui vont poser un problème d'adaptation, le nombre de sapiens sera seulement limité par la nourriture disponible mais l'espèce survivra.

Après, il y a tous les pleureurs qui sont attentifs aux voix de l’apocalypse qui prévoient l'enfer pour tous dès demain sans même un idée de paradis. L'enfer, il est dans les esprits aujourd'hui par manque de sérénité.

http://www.legorafi.fr/2021/02/11/selon-une-etude-du-cabinet-mckinsey-vous-ne-faites-franchement-aucun-effort-et-tout-est-de-votre-faute/

.

Par

Et que disent les khmers verts? Yann Jadot? La miss Hidalgo, et tous les autres...

Bizarre qu'on ne les entende jamais dans ces cas-là...

Quant à faire du vélo sur du verglas...

Par

En réponse à speedster 72

:ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr: vive le futur ! :ptdr::ptdr::ptdr::ptdr::ptdr:

Vive le diesel :buzz:

Par

En réponse à pxidr

C'est le système de PAC et le système de freinage pneumatique (ou des bouchons de glace se sont formés) qui empêche le démarrage des bus, qui se mettent en défaut.

En aucun cas c'est un problème de la chaîne de traction électrique (batteries + moteurs) !

Mais oui toujours une excuse bizarrement les bus diesel qui sont identiques sauf moteur n'ont pas ce problème

Par

En réponse à pxidr

C'est le système de PAC et le système de freinage pneumatique (ou des bouchons de glace se sont formés) qui empêche le démarrage des bus, qui se mettent en défaut.

En aucun cas c'est un problème de la chaîne de traction électrique (batteries + moteurs) !

Indirectement, si, puisque ce sont les caractéristiques techniques intrinsèques des batteries, et notamment leur densité énergétique ridicule, qui ont contraint à adopter ces béquilles peu fiables (freinage pneumatique et pompe à chaleur). :bah:

Avec un carburant chimique stocké et converti directement dans le véhicule, pourtant in fine pas plus consommateur d'énergie primaire, on n'a pas ces limitations et on peut embarquer des solutions techniques efficaces et adaptées aux besoins, et non seulement adaptées aux inconvénients de la techno de traction. :dodo:

D'ailleurs ces histoires de PAC dans des bagnoles me font bien marrer, déjà quand on voit le tarif, puis surtout quand on voit la fragilité sur des installations fixes : les proprios de Tesla qui rognent sur leur entretien risquent d'avoir quelques surprises à terme, tout ça pour gratter quelques kilomètres d'autonomie ! :lol:

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Vive le réchauffement climatique alors:areuh::bien:

Par

En réponse à GY201

Avec du fuel.

Branché sur le même réservoir que le groupe électrogène collé sur le toit ou dans la remorque ! :blague:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Indirectement, si, puisque ce sont les caractéristiques techniques intrinsèques des batteries, et notamment leur densité énergétique ridicule, qui ont contraint à adopter ces béquilles peu fiables (freinage pneumatique et pompe à chaleur). :bah:

Avec un carburant chimique stocké et converti directement dans le véhicule, pourtant in fine pas plus consommateur d'énergie primaire, on n'a pas ces limitations et on peut embarquer des solutions techniques efficaces et adaptées aux besoins, et non seulement adaptées aux inconvénients de la techno de traction. :dodo:

D'ailleurs ces histoires de PAC dans des bagnoles me font bien marrer, déjà quand on voit le tarif, puis surtout quand on voit la fragilité sur des installations fixes : les proprios de Tesla qui rognent sur leur entretien risquent d'avoir quelques surprises à terme, tout ça pour gratter quelques kilomètres d'autonomie ! :lol:

Tu mélanges tout, pour changer...

Le freinage pneumatique est obligatoire sur des PL genre les bus.

C'est même surprenant que ton tank n'en soit pas équipé...

Par

En réponse à Superlorenzozo

ahhh j'ai eu peur de ne pas avoir l'argument bidon de l'économie de carburant.appliqué à toutes les sauces comme quand tu nous fait marrer de parler d'économies faites sur des tesla qui valent de 60 à 140K comparés à des clios. :areuh:

Ca faisait bien 3 commentaire que tu ne l'avais pas fait, j'ai eu peur.

Qu'est ce que tu ne comprends dans "moins de dépenses en carburant et entretien pour un véhicule electrique" le zozo??? c pas compliqué pourtant...

Il s'agit de bus qui font XX 000km/an... les couts de fonctionnement annuels se comptent en millions d'€ l'intello...

Par

En réponse à 360Magnum

Mais oui toujours une excuse bizarrement les bus diesel qui sont identiques sauf moteur n'ont pas ce problème

Ben oui, pas de tracas pour réchauffer les points sensibles du circuit de freinage.

Par

En réponse à pxidr

Tu mélanges tout, pour changer...

Le freinage pneumatique est obligatoire sur des PL genre les bus.

C'est même surprenant que ton tank n'en soit pas équipé...

Je crois même que la pression assure l'ouverture des mâchoires de freins. Pas de pression, les freins sont serrés.

Par

En réponse à pxidr

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

Toujours le mot pour rire, bah, un bon mazout pour sauver la face... :bien:

Par

En réponse à zzeelec

Ce sont des résistances électriques, comme sur tous les VE, sauf ceux équipés de PAC (une minorité).

Eh ben, bonjour l'autonomie ... Je pensais, (naïvement) que toutes les VE étaient équipées de PAC !

Par

En réponse à Aznog

Rien de nouveau ... un retour à la réalité pour certains qui découvrent avec stupeur les inconvénients de ces "avancées technologiques".

Sur un bus diezout, pour chauffer un bus, suffit de récupérer la chaleur générée par le moteur (la fameuse "énergie perdue"). Vu qu'un bus électrique est une brique froide, la chaleur doit venir d'un chauffage par résistance et/ou une PAC ... sauf qu'une PAC, ca prend des calories de l'air ... et par -10°c, autant dire que c'est de la merde si c'est pas secondé par une résistance électrique toute conne digne d'un radiateur "grille pain" des années 70 (résistance électrique qui bouffera un max la batterie au passage).

Le système de freinage gelé me parait plus être un défaut de conception / entretien.

Bref, ils doivent être bien content d'avoir gardé quelques vilains vieux bus diezout face à cette armée de briques inutiles surement payées fort chères avec les taxes locales ...

En effet la PAC n a pas un bon rendement par temps froid car il devient alors compliqué de prendre des calories à l air ambiant puisqu il en possède peu sous ces conditions.Mais la grande nuance de conception entre PAC et résistance, c est que l un génère de la chaleur par la compression d un fluide frigorigene et l autre par effet joule .Il n est pas rare de voir sur les PAC d habitation un système complémentaire ou de SOS de résistances pour palier à ce mauvais rendement hivernale.ce qui permet tout de même de faire du chaud avec du froid mais le rendement est alors encore plus catastrophique. Sans aller aussi loin dans le luxe des équipements des PAC , il suffit alors de bien dimensionner la compression et la pression de circulation du fluide calporteur pour que l échange soit plus bénéfique, on parle alors de PAC hautes pressions. Mais je ne comprends pas pourquoi ils n arrivent pas à faire de la chaleur dans leurs bus car avec ma PAC bon marché d habitation , elle arrive à sortir de l eau de chauffage à 43 degrés sous -4 d air exterieur et pourtant c est une basse pression.

Bref tout ça pour dire que comme dans beaucoup d équipements de nos jours des instruits haut placés ne vise pas forcément la qualité ni le plus adapté car ce n est pas une première il fait froid à Amiens l hiver .

Encore une bande de guignols payés bien trop chers à qui on donne le pouvoir de décider mais qui ne connaissent que l art de manager mais rien aux technologies.

En tous cas une PAC bien dimensionnée est capable de faire du chaud sous des températures assez basses.:bien:

Par

En réponse à Fordthemust

De toutes manières les batteries quand elles ont froid c'est une catastrophe même si la c'est un autre élément qui ne fonctionne pas.

Imaginé quand 80% du parc sera électrique au moment de l'hiver, déjà pour la recharge il n'y aura pas assez de courant pour tout le monde vue que pendant la période de l'hiver il faut faire des restrictions et en plus les batteries quand elles auront un coup de -20° dans la tronche et pour dépanner se sera impossible.

C surtout, comment peut on imaginer que nos sociétés fonctionneront exactement de la même manière qu'aujourd'hui en ayant des VE partout??? MDR... absurde et grotesque...

Plus de VE ça veut dire plus d'infrastructures ADAPTÉES à nos modes de déplacement et d'utilisation... c juste un service qui répond à un besoin...

Et au passage les batteries d’aujourd’hui sont beaucoup moins sensibles au froid, et ça n'ira qu'en s'améliorant... et quand un VE est branché il est mis à température juste avant de partir... tout se contrôle avec une simple app sur un smartphone...

On est en 2021 les gars, plus en 2011... voir en 1903 pour certains...

Par

En réponse à mdb92

Cette armée de briques comme tu dis fonctionne bien 99% du reste de l'année... donc c pas si mal... combien ils économisent en carburant sur l'année? et peut être que pour les prochains bus ils prendront un constructeur français ou nordique?

Apparemment la ville d'Amiens n'est pas satisfaite de ce constructeur même en dehors du problème de froid...

Ca s'appelle une rupture de service public ... et quand tu en as besoin pour aller bosser de ces supers TEC, tu es dans la merde.

Amiens, c'est pas non plus une ville sur la côte d'azur donc les problématiques de froid ...

Bref, heureusement qu'il restait des bus au mazout au fond du parking.

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Au pire, on embauchera des menteurs pour dire qu'il fait chaud.

Par

J'y vois plus un soucis de conception des bus en question qu'un soucis vraiment lié à sa motorisation. On a plein de bus électrique en Suisse qui roulent toute l'année.

Par

En réponse à Aznog

Rien de nouveau ... un retour à la réalité pour certains qui découvrent avec stupeur les inconvénients de ces "avancées technologiques".

Sur un bus diezout, pour chauffer un bus, suffit de récupérer la chaleur générée par le moteur (la fameuse "énergie perdue"). Vu qu'un bus électrique est une brique froide, la chaleur doit venir d'un chauffage par résistance et/ou une PAC ... sauf qu'une PAC, ca prend des calories de l'air ... et par -10°c, autant dire que c'est de la merde si c'est pas secondé par une résistance électrique toute conne digne d'un radiateur "grille pain" des années 70 (résistance électrique qui bouffera un max la batterie au passage).

Le système de freinage gelé me parait plus être un défaut de conception / entretien.

Bref, ils doivent être bien content d'avoir gardé quelques vilains vieux bus diezout face à cette armée de briques inutiles surement payées fort chères avec les taxes locales ...

La majorité des bus ont un chauffage auxiliaire, au gaz, électrique ou autre....:chut:

Par

En réponse à mekinsy

J'ai une question Axel. :ange:

Tu es plutôt pour les slips, boxers ou caleçons ? :smile:

Lui, chais pas, mais moi, c'est bottomless (pour faire la paire avec une topless!):biggrin:

Par

En réponse à Mica_29

En effet la PAC n a pas un bon rendement par temps froid car il devient alors compliqué de prendre des calories à l air ambiant puisqu il en possède peu sous ces conditions.Mais la grande nuance de conception entre PAC et résistance, c est que l un génère de la chaleur par la compression d un fluide frigorigene et l autre par effet joule .Il n est pas rare de voir sur les PAC d habitation un système complémentaire ou de SOS de résistances pour palier à ce mauvais rendement hivernale.ce qui permet tout de même de faire du chaud avec du froid mais le rendement est alors encore plus catastrophique. Sans aller aussi loin dans le luxe des équipements des PAC , il suffit alors de bien dimensionner la compression et la pression de circulation du fluide calporteur pour que l échange soit plus bénéfique, on parle alors de PAC hautes pressions. Mais je ne comprends pas pourquoi ils n arrivent pas à faire de la chaleur dans leurs bus car avec ma PAC bon marché d habitation , elle arrive à sortir de l eau de chauffage à 43 degrés sous -4 d air exterieur et pourtant c est une basse pression.

Bref tout ça pour dire que comme dans beaucoup d équipements de nos jours des instruits haut placés ne vise pas forcément la qualité ni le plus adapté car ce n est pas une première il fait froid à Amiens l hiver .

Encore une bande de guignols payés bien trop chers à qui on donne le pouvoir de décider mais qui ne connaissent que l art de manager mais rien aux technologies.

En tous cas une PAC bien dimensionnée est capable de faire du chaud sous des températures assez basses.:bien:

Je crois que surtout le bus est espagnol et que la PAC a été dimensionné aux températures... espagnoles...

Quand on fait un appel d'offre et qu'on ne voit que le prix sans se demander le pourquoi du comment il arrive ce genre de problèmes...

Il y a quand même qq chose qui m'échappe dans ce cas de figure, ils n'ont pas fait de tests en situation avec 1 ou 2 bus X temps pour voir ce que ça donnait avec de commander TOUS les bus pour la ville???

Par

C’est surtout qu’il faisait 10° dans un bus vide.!!! Oullalala

Et que le chauffeur cgtiste ne voulait pas bosser aujourd’hui.....

Cette feignasse toujours protéger par le fameux droit de retrait a toujours un prétexte pour se les glander....

En attendant 30 pelosses dans un espaces clos comme un bus c’est 9kw de chauffage humain.... plus la pac faut pas deconner en 15 minutes il fait bon....

Par

Le pays le plus équipé en VE est aussi un des pays les plus froids. C'est un peu bizarre mais c'est ainsi. J'imagine qu'il y a aussi des bus électriques dans ce pays.

D'autre part, le réchauffement que l'on constate, bien qu'il ne date pas d'hier ni d'avant-hier et qu'il puisse être atténué voire annulé par de nombreuses causes naturelles (mais d'autres causes peuvent l'augmenter), n'est pas toujours mal vécu, même par des populations jeunes. Les habitants situés au nord du 60e parallèle, même un peu en-dessous, n'ont pas tout à fait la même perception que les habitants situés plus au Sud même si beaucoup regrettent que la neige se fait un peu plus rare. Les scandinaves, canadiens, russes, ... ne voient pas toujours l'avenir de manière aussi dramatique même s'ils sont vigilants.

Par

En réponse à GY201

Sapiens sait faire avec tout.

Il a survécu a la dernière glaciation et vit aussi dans les déserts du Kalahari, peut être l'espèce la plus envahissante sur notre globe. Ce ne sont pas quelques °C de variations qui vont poser un problème d'adaptation, le nombre de sapiens sera seulement limité par la nourriture disponible mais l'espèce survivra.

Après, il y a tous les pleureurs qui sont attentifs aux voix de l’apocalypse qui prévoient l'enfer pour tous dès demain sans même un idée de paradis. L'enfer, il est dans les esprits aujourd'hui par manque de sérénité.

http://www.legorafi.fr/2021/02/11/selon-une-etude-du-cabinet-mckinsey-vous-ne-faites-franchement-aucun-effort-et-tout-est-de-votre-faute/

.

Oui mais ils vivaient de façon primaire, combien d entre nous sont capable de se débrouiller seul sans rien pour manger ? Pour boire ? Lutter contre le froid etc .. toi par exemple tu es capable de survivre ? Et combien de temps ? Tkt , ils seront pas nombreux à réussir!!

Par

Au top , le tout couplé au centrales à charbons qui reprennent du service , bref ça manque de polyvalence et liberté qui va avec , cette techno E :violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Indirectement, si, puisque ce sont les caractéristiques techniques intrinsèques des batteries, et notamment leur densité énergétique ridicule, qui ont contraint à adopter ces béquilles peu fiables (freinage pneumatique et pompe à chaleur). :bah:

Avec un carburant chimique stocké et converti directement dans le véhicule, pourtant in fine pas plus consommateur d'énergie primaire, on n'a pas ces limitations et on peut embarquer des solutions techniques efficaces et adaptées aux besoins, et non seulement adaptées aux inconvénients de la techno de traction. :dodo:

D'ailleurs ces histoires de PAC dans des bagnoles me font bien marrer, déjà quand on voit le tarif, puis surtout quand on voit la fragilité sur des installations fixes : les proprios de Tesla qui rognent sur leur entretien risquent d'avoir quelques surprises à terme, tout ça pour gratter quelques kilomètres d'autonomie ! :lol:

Et pourtant Toyota à conçu une PAC pour la P4 HR qui est efficace au delà de - 10° (en mode EV) les Canadiens attestent

http://media.toyota.ca/fr/releases/le-systeme-de-pompe-a-chaleur-a-injection-de-gaz-de-la-toyota-prius-prime-recoit-le-prix-de-la-meilleure-innovation-verte-de-lajac

Par

En réponse à john_X3

Eh ben, bonjour l'autonomie ... Je pensais, (naïvement) que toutes les VE étaient équipées de PAC !

Ma conso en hiver : 15 kWh / 100 km

En été : 12 kWh / 100 km

Soit +25% de conso entre le chauffage d'une part, et le moins bon rendement de la batterie par temps froid d'autre part.

Dans tous les cas, c'est environ 4 fois moins d'énergie (et de coût) qu'un VT sur mon trajet habituel.

PS : les moteurs thermiques aussi ont un moins bon rendement par temps froid.

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Oui mais ils vivaient de façon primaire, combien d entre nous sont capable de se débrouiller seul sans rien pour manger ? Pour boire ? Lutter contre le froid etc .. toi par exemple tu es capable de survivre ? Et combien de temps ? Tkt , ils seront pas nombreux à réussir!!

Effectivement, les peuples capables de survivre dans des conditions extrêmes ont d'abord et avant tout appris à se contenter de peu et à exploiter les moindres ressources. De fait, partout où la prétendue modernité contamine ces populations, elles perdent les savoir-faire nécessaire pour se débrouiller seules, ou tout simplement sans un apport extérieur, notamment d'énergie (nous y voilà!). Il faut des générations pour constituer les techniques de survie qui épuiseraient 99,99% des homo consummeris.

Mais il y a encore plus grave: l'activité humaine, dans le cas d'une civilisation "avancée", prospère au détriment d'espèces dont l'homme a besoin pour assurer sa survie lorsqu'il ne dispose pas, ou plus, des facilités des technologies lourdes.

Et, contrairement à ce qui était possible dans le passé, les migrations massives en cas de catastrophe économico-environnementales (ça c'est produit) sont aujourd'hui exclues. Ainsi, le peuple des Sentinelles n'a aucune solution de rechange face au rétrécissement de son espace vital dû à l'élévation du niveau de la mer, alors que dans le passé bien des peuples ont migré pour trouver d'autres ressources.

Quant aux ours polaires... comment leur reprocher de s'inviter dans les agglomérations?

Par

En réponse à mekinsy

Tu aurais la soixantaine, je me dirais : "Bon, il ne sera pas trop concerné...Donc c'est logique qu'il ne se préoccupe pas des conséquences d'une montée en température trop rapide de SON VIVANT."

(L'humain a maintes fois démontré que sa qualité la plus répandue était l'égoïsme.)

Mais dans ton cas, tu as quel âge ?

Environ 35 ans ? :hum:

Statistiquement tu as encore environ un demi siècle devant toi si tout va bien...

Donc tu vas le subir ce changement que tu dénigres tant de manière puérile, si tu penses réellement que l'humain est plus fort que mère nature, tu risques d'être fort déçu...:non:

Quoi qu'il en soit, les températures ne vont faire que monter de ton vivant (Peu importe les déplacements de vortex polaire occasionnelles, ca ne change RIEN), tu verras bien si tu tiens le même discours toute ta vie.

J'espère que tu auras un minimum de décence te permettant d'assumer les événements futurs, vu ta position actuelle sur le sujet. (Que tu as le droit d'avoir.)

"Donc tu vas le subir ce changement que tu dénigres tant de manière puérile, si tu penses réellement que l'humain est plus fort que mère nature, tu risques d'être fort déçu...:non:"

C'est ce qui nous différencie.

Oui l'humain a su dompté mer nature !

L'Homme a bravé les dangereux océans, quand le Mekinsy de la préhistoire (ton ancêtre) était terrifié par les vagues.

L'Homme a bravé le désert de sable et de glasses par son ingéniosité, quand le Mekinsy des ancien temps n'osé pas quitté sa prairie clairsemée.

L'homme à bravé le déplacement longue distance avec l'avion et la voiture.

L'homme à bravé les communications longues distance avec la naissance des télécommunications.

L'homme a bravé les cours d'eau avec des barrages.

L'homme a bravé la chaleur, avec la climatisation.

L'homme a bravé le froid, avec le feu.

L'homme a bravé les tempêtes, avec le génie civil.

L'homme a bravé la virus avec les vaccins.

L'homme a bravé les animaux avec la chasse.

L'homme a bravé l'espace, avec les fusées.

L'homme a bravé le danger des UV, avec la crème solaire.

Je pourrais continuer comme ça à l'infini.

Cependant ta posture et la mienne est symptomatique de l'histoire de l'humanité dans son ensemble. Cette longue Histoire est composée de deux types de personnes, ceux qui ont peur de tout, qui appliquent un principe de précaution sur tout, qui n'affrontent pas le danger et qui son terrifier par l'inconnu et le reste du monde dont je fais partis.

Bref, le réchauffement de quelques degrés de la surface du globe est une formalité pour l'être humain moderne près à s'adapter, innover et accessoirement si ça permet de réduire la population terrestre par un ajustement logique de la baisse de natalité car la Terre n'est pas faite pour 11 milliard d'humain (prévision à 2100), c'est coup double !

Par

A tous ceux qui ânonnent qu'il n'y a pas de voix scientifiques contraires et que tout le monde est d'accord:

http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/0707/0707.1161v4.pdf DOI No: 10.1142/S021797920904984X

Article revue par les pairs et publié dans "International Journal of Modern Physics"

https://www.worldscientific.com/action/doSearch?AllField=10.1142%2FS021797920904984X

Attention "falsification" (anglais) se traduit dans ce cas là par "réfutation" (français)

C'est une publication qui montre que la doxa actuelle s'appuie sur une théorie qui ne respecte pas certains principes fondamentaux de la physique, lire le résumé dit tout, le reste n'est que la justification. Tout ça a été relu par des pairs, 18 mois ont été nécessaires pour autoriser la publication tellement le sujet est explosif dans l'ambiante de la période que nous vivons et il n'y a pas eu de communiqué de presse a ce sujet. Faudra-t-il 60 ans pour accepter qu'ils aient vu juste?

Par

En réponse à Axel015

"Donc tu vas le subir ce changement que tu dénigres tant de manière puérile, si tu penses réellement que l'humain est plus fort que mère nature, tu risques d'être fort déçu...:non:"

C'est ce qui nous différencie.

Oui l'humain a su dompté mer nature !

L'Homme a bravé les dangereux océans, quand le Mekinsy de la préhistoire (ton ancêtre) était terrifié par les vagues.

L'Homme a bravé le désert de sable et de glasses par son ingéniosité, quand le Mekinsy des ancien temps n'osé pas quitté sa prairie clairsemée.

L'homme à bravé le déplacement longue distance avec l'avion et la voiture.

L'homme à bravé les communications longues distance avec la naissance des télécommunications.

L'homme a bravé les cours d'eau avec des barrages.

L'homme a bravé la chaleur, avec la climatisation.

L'homme a bravé le froid, avec le feu.

L'homme a bravé les tempêtes, avec le génie civil.

L'homme a bravé la virus avec les vaccins.

L'homme a bravé les animaux avec la chasse.

L'homme a bravé l'espace, avec les fusées.

L'homme a bravé le danger des UV, avec la crème solaire.

Je pourrais continuer comme ça à l'infini.

Cependant ta posture et la mienne est symptomatique de l'histoire de l'humanité dans son ensemble. Cette longue Histoire est composée de deux types de personnes, ceux qui ont peur de tout, qui appliquent un principe de précaution sur tout, qui n'affrontent pas le danger et qui son terrifier par l'inconnu et le reste du monde dont je fais partis.

Bref, le réchauffement de quelques degrés de la surface du globe est une formalité pour l'être humain moderne près à s'adapter, innover et accessoirement si ça permet de réduire la population terrestre par un ajustement logique de la baisse de natalité car la Terre n'est pas faite pour 11 milliard d'humain (prévision à 2100), c'est coup double !

Vous oubliez que d'aucuns vont jusqu'à "braver" l'orthographe!

Par

En réponse à Mica_29

En effet la PAC n a pas un bon rendement par temps froid car il devient alors compliqué de prendre des calories à l air ambiant puisqu il en possède peu sous ces conditions.Mais la grande nuance de conception entre PAC et résistance, c est que l un génère de la chaleur par la compression d un fluide frigorigene et l autre par effet joule .Il n est pas rare de voir sur les PAC d habitation un système complémentaire ou de SOS de résistances pour palier à ce mauvais rendement hivernale.ce qui permet tout de même de faire du chaud avec du froid mais le rendement est alors encore plus catastrophique. Sans aller aussi loin dans le luxe des équipements des PAC , il suffit alors de bien dimensionner la compression et la pression de circulation du fluide calporteur pour que l échange soit plus bénéfique, on parle alors de PAC hautes pressions. Mais je ne comprends pas pourquoi ils n arrivent pas à faire de la chaleur dans leurs bus car avec ma PAC bon marché d habitation , elle arrive à sortir de l eau de chauffage à 43 degrés sous -4 d air exterieur et pourtant c est une basse pression.

Bref tout ça pour dire que comme dans beaucoup d équipements de nos jours des instruits haut placés ne vise pas forcément la qualité ni le plus adapté car ce n est pas une première il fait froid à Amiens l hiver .

Encore une bande de guignols payés bien trop chers à qui on donne le pouvoir de décider mais qui ne connaissent que l art de manager mais rien aux technologies.

En tous cas une PAC bien dimensionnée est capable de faire du chaud sous des températures assez basses.:bien:

"Encore une bande de guignols payés bien trop chers à qui on donne le pouvoir de décider mais qui ne connaissent que l art de manager mais rien aux technologies."

=> s'ils savaient au moins manager, ils auraient su déléguer à des personnes compétentes le soin de valider les aspects techniques... donc ta phrase n'avait pas besoin de "mais", juste : "Encore une bande de guignols payés bien trop chers à qui on donne le pouvoir de décider"

(mais il y en a pas mal d'autres, de guignols, qui traînent dans ces commentaires Cara et qui les élisent... "hu hu mazout teuf teuf prout prout le gros bus")

Par

Plus sérieusement: peu importe la cause du réchauffement que l'on constate, la concentration sur les littoraux d'une population très nombreuse signifie que la montée du niveau des mers va entraîner des dégâts d'un coût astronomique.

Et ça a commencé depuis déjà des dizaines d'années: partout où les dunes reculent (pour des causes diverses, je précise), le contribuable est amené à payer des factures de plus en plus lourdes pour tout simplement maintenir une plage (c'est le cas en sud-Finistère).

Par

Ah, du pain béni pour tous les petrolheads obsessionnels de Caradisiac.

Bon défouloir à tous.

Par

En réponse à Axel015

"Donc tu vas le subir ce changement que tu dénigres tant de manière puérile, si tu penses réellement que l'humain est plus fort que mère nature, tu risques d'être fort déçu...:non:"

C'est ce qui nous différencie.

Oui l'humain a su dompté mer nature !

L'Homme a bravé les dangereux océans, quand le Mekinsy de la préhistoire (ton ancêtre) était terrifié par les vagues.

L'Homme a bravé le désert de sable et de glasses par son ingéniosité, quand le Mekinsy des ancien temps n'osé pas quitté sa prairie clairsemée.

L'homme à bravé le déplacement longue distance avec l'avion et la voiture.

L'homme à bravé les communications longues distance avec la naissance des télécommunications.

L'homme a bravé les cours d'eau avec des barrages.

L'homme a bravé la chaleur, avec la climatisation.

L'homme a bravé le froid, avec le feu.

L'homme a bravé les tempêtes, avec le génie civil.

L'homme a bravé la virus avec les vaccins.

L'homme a bravé les animaux avec la chasse.

L'homme a bravé l'espace, avec les fusées.

L'homme a bravé le danger des UV, avec la crème solaire.

Je pourrais continuer comme ça à l'infini.

Cependant ta posture et la mienne est symptomatique de l'histoire de l'humanité dans son ensemble. Cette longue Histoire est composée de deux types de personnes, ceux qui ont peur de tout, qui appliquent un principe de précaution sur tout, qui n'affrontent pas le danger et qui son terrifier par l'inconnu et le reste du monde dont je fais partis.

Bref, le réchauffement de quelques degrés de la surface du globe est une formalité pour l'être humain moderne près à s'adapter, innover et accessoirement si ça permet de réduire la population terrestre par un ajustement logique de la baisse de natalité car la Terre n'est pas faite pour 11 milliard d'humain (prévision à 2100), c'est coup double !

11 milliards d humains en 2100 c faux , nous sommes déjà à 8 et nous serons entre 10 et 11 en 2050 !!!

Nous grossissons d 1 M par tranche de décennies en moyenne , 5 en 90 , 6 en 99 , 7 en 2011 voilà

Ne pas croire le GIEC se sont des cons à la solde des gouvernements

D ailleurs institution créée par Ronald Reagan et Thatcher !!!

Par

En réponse à GY201

A tous ceux qui ânonnent qu'il n'y a pas de voix scientifiques contraires et que tout le monde est d'accord:

http://arxiv.org/PS_cache/arxiv/pdf/0707/0707.1161v4.pdf DOI No: 10.1142/S021797920904984X

Article revue par les pairs et publié dans "International Journal of Modern Physics"

https://www.worldscientific.com/action/doSearch?AllField=10.1142%2FS021797920904984X

Attention "falsification" (anglais) se traduit dans ce cas là par "réfutation" (français)

C'est une publication qui montre que la doxa actuelle s'appuie sur une théorie qui ne respecte pas certains principes fondamentaux de la physique, lire le résumé dit tout, le reste n'est que la justification. Tout ça a été relu par des pairs, 18 mois ont été nécessaires pour autoriser la publication tellement le sujet est explosif dans l'ambiante de la période que nous vivons et il n'y a pas eu de communiqué de presse a ce sujet. Faudra-t-il 60 ans pour accepter qu'ils aient vu juste?

Mais c'est bien sûr ! Pourquoi on s'emmerde ? Depuis 2007 qu'il nous dit la vérité vraie Gerhard Gerlich ! Ce bon Gérard, un copain de Claude Allègre, de Christian Gérondeau et de François Gervais !

Comme ça, tu auras de la lecture réconfortante.

Par

En réponse à VARVILO

Plus sérieusement: peu importe la cause du réchauffement que l'on constate, la concentration sur les littoraux d'une population très nombreuse signifie que la montée du niveau des mers va entraîner des dégâts d'un coût astronomique.

Et ça a commencé depuis déjà des dizaines d'années: partout où les dunes reculent (pour des causes diverses, je précise), le contribuable est amené à payer des factures de plus en plus lourdes pour tout simplement maintenir une plage (c'est le cas en sud-Finistère).

Ils reconstruiront un peu plus loin c'est pas la fin du monde...

La transition écologique coûte bien plus chère au final que de rebâtir un peu plus loin ou de construire des digues.

Il faut voir le côté positif du réchauffement climatique : la naissance de nouvelles voies fluviales !

https://www.geo.fr/voyage/avec-la-fonte-des-glaces-les-russes-inaugurent-une-nouvelle-route-maritime-191979

Le réchauffement climatique va apporter du changement... mais pas que des mauvais changements !

Il faut pas avoir peur du changement ! Surtout quand celui ci va prendre des dizaines d'années permettant aux Hommes de s'adapter en douceur.

Par

En réponse à john_X3

Eh ben, bonjour l'autonomie ... Je pensais, (naïvement) que toutes les VE étaient équipées de PAC !

Ces PAC prennent l'énergie nécessaire au chauffage dans l'air extérieur. Le cœfficient de performance se réduit a pas grand chose quand cette température diminue et la chaleur distribuée n'est alors pas beaucoup plus élevée que celle fournie par une résistance de la puissance du moteur de la PAC. C'est tout le dilemme des PAC air/air ou air/eau.

Si c'est une PAC eau/eau pour chauffer une maison, ce problème n'existe plus.

Par

Heureusement qu'on a pas encore d'ambulances ou de camions de pompier électrique :brosse:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

11 milliards d humains en 2100 c faux , nous sommes déjà à 8 et nous serons entre 10 et 11 en 2050 !!!

Nous grossissons d 1 M par tranche de décennies en moyenne , 5 en 90 , 6 en 99 , 7 en 2011 voilà

Ne pas croire le GIEC se sont des cons à la solde des gouvernements

D ailleurs institution créée par Ronald Reagan et Thatcher !!!

Ok d'accord, donc c'est bien ce que je dis, le problème c'est bien la surpopulation. Le réchauffement climatique est une bénédiction !

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Par fortes chaleurs c'est pas bon non plus,ça abime les batteries.La voiture électrique c'est: climat tempéré,distance limitée,vitesse modérée,plein jour,ligne droite,vent dans le dos.

Par

En réponse à VARVILO

Plus sérieusement: peu importe la cause du réchauffement que l'on constate, la concentration sur les littoraux d'une population très nombreuse signifie que la montée du niveau des mers va entraîner des dégâts d'un coût astronomique.

Et ça a commencé depuis déjà des dizaines d'années: partout où les dunes reculent (pour des causes diverses, je précise), le contribuable est amené à payer des factures de plus en plus lourdes pour tout simplement maintenir une plage (c'est le cas en sud-Finistère).

Mais non, tu inventes : l'érosion du littoral et la montée du niveau des océans, c'est encore une invention du GIEC. Demande à nos éminents chercheurs ici, ils vont trouver des études pour te démontrer que c'est une invention.

Par

En réponse à BigL

Ah, du pain béni pour tous les petrolheads obsessionnels de Caradisiac.

Bon défouloir à tous.

Ou pas !!!

il est pas si lointain que ca le temps du gasoil qui figeait dans le réservoir des bus et qu’il fallait y aller gentiment a la lampe a souder pour que ca puisse reprendre la route.

Maintenant a partir d’octobre le gasoil hiver est de rigueur....

Faut juste s’adapter et pas faire dans le fatalisme comme nos elus....

Par

En réponse à BigL

Ah, du pain béni pour tous les petrolheads obsessionnels de Caradisiac.

Bon défouloir à tous.

C'est exactement ça ! Juste la dose qu'il leur fallait pour le week-end.

Par

En réponse à Meukow

Vive le réchauffement climatique alors:areuh::bien:

Ou pas.

Car l'histoire de la planète a démontré qu'après un réchauffement climatique, une période de glaciation pouvait suivre...

In fine, c'est comme le Covid, personne n'a aucune certitude...

Par

En réponse à pechtoc

J'y vois plus un soucis de conception des bus en question qu'un soucis vraiment lié à sa motorisation. On a plein de bus électrique en Suisse qui roulent toute l'année.

Oui.

Une habitude en France où, dès qu'il fait moins de 0 ou plus de 40, tout s'arrête.

Par

En réponse à zzeelec

Mais non, tu inventes : l'érosion du littoral et la montée du niveau des océans, c'est encore une invention du GIEC. Demande à nos éminents chercheurs ici, ils vont trouver des études pour te démontrer que c'est une invention.

Ca fait 4 milliards d'année que l'eau érode la roche.

On fera des maisons sur pilotis :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pilotis

Vous avez un problème. La science à une solution. :bien:

Problème suivant !

Par

En réponse à fedoismyname

Ou pas.

Car l'histoire de la planète a démontré qu'après un réchauffement climatique, une période de glaciation pouvait suivre...

In fine, c'est comme le Covid, personne n'a aucune certitude...

"une période de glaciation pouvait suivre..."

Ca va être chiant cette période si les remontés mécaniques sont interdites comme c'est le cas en ce moment. :biggrin:

Par

En réponse à zzeelec

Ma conso en hiver : 15 kWh / 100 km

En été : 12 kWh / 100 km

Soit +25% de conso entre le chauffage d'une part, et le moins bon rendement de la batterie par temps froid d'autre part.

Dans tous les cas, c'est environ 4 fois moins d'énergie (et de coût) qu'un VT sur mon trajet habituel.

PS : les moteurs thermiques aussi ont un moins bon rendement par temps froid.

En revanche, les véhicules thermiques sont sensibles à l'altitude, contrairement aux électriques. Le manque d'air, tout simplement...

Par

En réponse à Axel015

Ils reconstruiront un peu plus loin c'est pas la fin du monde...

La transition écologique coûte bien plus chère au final que de rebâtir un peu plus loin ou de construire des digues.

Il faut voir le côté positif du réchauffement climatique : la naissance de nouvelles voies fluviales !

https://www.geo.fr/voyage/avec-la-fonte-des-glaces-les-russes-inaugurent-une-nouvelle-route-maritime-191979

Le réchauffement climatique va apporter du changement... mais pas que des mauvais changements !

Il faut pas avoir peur du changement ! Surtout quand celui ci va prendre des dizaines d'années permettant aux Hommes de s'adapter en douceur.

Surtout quand le changement ne vient pas menacer ton habitat et ta survie... t'es un sacré courageux toi, le Christophe Colomb du XXIe siècle (tout en virtuel) ! Je me sens rassuré d'être en présence d'un tel aventurier de canapé des temps modernes !

Par

Que le système de pompe a chaleur soit pas dimensionné, ok c'est pas top mais a la rigueur.

Par contre qu'un organe de sécurité comme le freinage, qui n'a rien a voir avec le fait que le véhicule soit électrique, et qui est maitrisé depuis des années sur toute une gamme de véhicule de gabarit équivalent, il y a clairement un gros problème de conception.

Par

En réponse à Axel015

Ok d'accord, donc c'est bien ce que je dis, le problème c'est bien la surpopulation. Le réchauffement climatique est une bénédiction !

Ah oui sans se sens la + 10000000

Par

En réponse à VARVILO

Plus sérieusement: peu importe la cause du réchauffement que l'on constate, la concentration sur les littoraux d'une population très nombreuse signifie que la montée du niveau des mers va entraîner des dégâts d'un coût astronomique.

Et ça a commencé depuis déjà des dizaines d'années: partout où les dunes reculent (pour des causes diverses, je précise), le contribuable est amené à payer des factures de plus en plus lourdes pour tout simplement maintenir une plage (c'est le cas en sud-Finistère).

Et idéalement, faudrait que les impôts soient plus élevés dans ces zones (idem pour les montants d'assurance, mais je suppose et espère que c'est déjà le cas).

Par

En réponse à Axel015

Ca fait 4 milliards d'année que l'eau érode la roche.

On fera des maisons sur pilotis :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pilotis

Vous avez un problème. La science à une solution. :bien:

Problème suivant !

Oh oui Kevin !

https://media.senscritique.com/media/000019723283/source_big/Waterworld.jpg

Par

En réponse à zzeelec

Mais non, tu inventes : l'érosion du littoral et la montée du niveau des océans, c'est encore une invention du GIEC. Demande à nos éminents chercheurs ici, ils vont trouver des études pour te démontrer que c'est une invention.

Ah oui , super le GIEC , ils viennent de se rendre compte que la glace fond 4 x plus vite qu ils avaient prévus , ohhh putain les guignols !!

Par

En réponse à zzeelec

Surtout quand le changement ne vient pas menacer ton habitat et ta survie... t'es un sacré courageux toi, le Christophe Colomb du XXIe siècle (tout en virtuel) ! Je me sens rassuré d'être en présence d'un tel aventurier de canapé des temps modernes !

Quand on achète en zone inondable, ou à proximité du littoral qui monte inexorablement. C'est accepté de devoir déménager un jour. C'est pas la fin du monde. L'humain n'a cessé au cours de l'Histoire de se déplacer pour s'adapter à son environnement. Rien d'insurmontable.

Greta a réussi à endoctriner une palanquée de personne qui s'interdisent de réfléchir à des solutions/innovations étant pétrifiées par la peur. :biggrin: J'ai trouvé un nom pour cette mouvance : les climato-terrorisés.

Par

Mais comment fait-t-on pour faire tourner des locomives électriques par tous les temps depuis 1 siècle? :lol:

Par

En réponse à Axel015

Ils reconstruiront un peu plus loin c'est pas la fin du monde...

La transition écologique coûte bien plus chère au final que de rebâtir un peu plus loin ou de construire des digues.

Il faut voir le côté positif du réchauffement climatique : la naissance de nouvelles voies fluviales !

https://www.geo.fr/voyage/avec-la-fonte-des-glaces-les-russes-inaugurent-une-nouvelle-route-maritime-191979

Le réchauffement climatique va apporter du changement... mais pas que des mauvais changements !

Il faut pas avoir peur du changement ! Surtout quand celui ci va prendre des dizaines d'années permettant aux Hommes de s'adapter en douceur.

Les russes passent par là depuis dejà longtemps mais avec un brise glace en tête de convoi et des bateaux renforcés pour cet usage. Ils tentent d'attirer des cargos ordinaires pour un transit court vers le Japon, la Chine et la Corée mais sans trop de succès faces aux aléas.

Coté ouest, ça fait 30 ans au moins que l'ouverture du passage du nord-ouest est annoncée, sans succès. Il n'est pas question de convoi avec brise glace ici mais les aléas sont toujours là. Il y a un conflit larvée entre USA et Canada a ce propos.

https://www.cairn.info/revue-outre-terre1-2010-2-page-437.htm

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/arctique-le-passage-du-nord-ouest-premier-voyage-commercial

En 2020, le passage du nord-ouest n'était pas navigable au minimum de l'extension des glaces.

https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

Par

En réponse à zzeelec

Oh oui Kevin !

https://media.senscritique.com/media/000019723283/source_big/Waterworld.jpg

Tu prépares ton bunker étanche de survie la climato-flipette ? Les vagues de 200 mètres de haut sont prévus entre jeudi et vendredi de la semaine prochaine vite ! On prévoit même 80°C la journée et -150 C° la nuit avec des vents à plus de 800 km/h.

Par

En réponse à ape.happy

Mais comment fait-t-on pour faire tourner des locomives électriques par tous les temps depuis 1 siècle? :lol:

Elles n'ont pas de batterie de traction

Par

En réponse à Axel015

Tu prépares ton bunker étanche de survie la climato-flipette ? Les vagues de 200 mètres de haut sont prévus entre jeudi et vendredi de la semaine prochaine vite ! On prévoit même 80°C la journée et -150 C° la nuit avec des vents à plus de 800 km/h.

Où as-tu vu que j'avais peur ? Le sens des nuances : entre être terrifié d'un côté et nier le risque de l'autre, il y a quand même des étapes...

La gestion des risques, ça te parle ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_risques

C'est une attitude rationnelle et dépassionnée : ni celle d'un trouillard, ni celle d'une tête brûlée.

Par

En réponse à GY201

Elles n'ont pas de batterie de traction

Ca tombe bien : ce n'est pas elle qui est en cause pour ces bus !

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Ah oui , super le GIEC , ils viennent de se rendre compte que la glace fond 4 x plus vite qu ils avaient prévus , ohhh putain les guignols !!

C'est une bonne nouvelle ?

Par

En réponse à zzeelec

Mais non, tu inventes : l'érosion du littoral et la montée du niveau des océans, c'est encore une invention du GIEC. Demande à nos éminents chercheurs ici, ils vont trouver des études pour te démontrer que c'est une invention.

https://archeologie.culture.fr/cosquer/fr/sous-eau

Depuis longtemps, le niveau de la mer monte plus ou moins régulièrement et, curieusement, Sapiens s'en porte bien malgré quelques submersion mémorables. Tout ça est la vie de la terre, l'activité humaine étant insignifiante a coté de tout le reste.

Par

En réponse à zzeelec

Ca tombe bien : ce n'est pas elle qui est en cause pour ces bus !

De façon indirecte quand même un peu. Pas besoin de PAC avec un moteur thermique qui fourni plus de chaleur que nécessaire.

Par

En réponse à zzeelec

Où as-tu vu que j'avais peur ? Le sens des nuances : entre être terrifié d'un côté et nier le risque de l'autre, il y a quand même des étapes...

La gestion des risques, ça te parle ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_risques

C'est une attitude rationnelle et dépassionnée : ni celle d'un trouillard, ni celle d'une tête brûlée.

L'attitude rationnelle, c'est de s'adapter au changement. C'est tout.

Par

En réponse à GY201

https://archeologie.culture.fr/cosquer/fr/sous-eau

Depuis longtemps, le niveau de la mer monte plus ou moins régulièrement et, curieusement, Sapiens s'en porte bien malgré quelques submersion mémorables. Tout ça est la vie de la terre, l'activité humaine étant insignifiante a coté de tout le reste.

Regarde la tronche de l'Europe au temps dont tu parles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9olithique_sup%C3%A9rieur#/media/Fichier:Weichsel-W%C3%BCrm-Glaciation.png

Il n'y avait pas besoin de canal sous la Manche, vu que l'Angleterre n'était pas une île !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dernier_maximum_glaciaire

"Le climat était plus froid de 3 à 6° en moyenne par rapport à l'époque actuelle, et les concentrations en gaz à effet de serre dans l'atmosphère étaient plus faibles"

Seulement 3 à 6°C de différence de température moyenne par rapport à maintenant ! Là, on parle d'une augmentation de 2 ou 3°C ou encore davantage si on ne fait rien : à votre avis, elle aura quelle gueule, l'Europe réchauffée ?

Par

En réponse à pxidr

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

non... le problème c'est bien les batteries( donc les VE qui ont besoin de batterie) et l'impact qu'aurait un système de chauffage par résistance électrique sur l'autonomie.

Du coup ils ont mis une PAC, sauf que ça marche pas par grand froid.

Du coup la solution est une résistance chauffante mais ça fait perdre trop d'autonomie et le bus peut pas faire sa journée...

Donc le problème c'est bien la capacité des batteries trop faible et donc le VE.

Les VE ça existe depuis bien longtemps et ça a été privilégié dès que techniquement parlant c'était viable : train, tramway, bus avec pantographe. Bref des véhicules sans batterie et reliées par un caténaire.

Maintenant ce n'est plus la technique qui dicte quoi faire mais la politique, et donc on fonce droit dans le mur.

La solution miracle serait d'avoir des batteries à très fortes capacités.... on peut espérer que ça arrive un jour... ou pas. On attends la révolution.

Par

En réponse à zzeelec

Regarde la tronche de l'Europe au temps dont tu parles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9olithique_sup%C3%A9rieur#/media/Fichier:Weichsel-W%C3%BCrm-Glaciation.png

Il n'y avait pas besoin de canal sous la Manche, vu que l'Angleterre n'était pas une île !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dernier_maximum_glaciaire

"Le climat était plus froid de 3 à 6° en moyenne par rapport à l'époque actuelle, et les concentrations en gaz à effet de serre dans l'atmosphère étaient plus faibles"

Seulement 3 à 6°C de différence de température moyenne par rapport à maintenant ! Là, on parle d'une augmentation de 2 ou 3°C ou encore davantage si on ne fait rien : à votre avis, elle aura quelle gueule, l'Europe réchauffée ?

"à votre avis, elle aura quelle gueule, l'Europe réchauffée ?"

Plus de shorts que de pantalons ? :biggrin:

Par

En réponse à viviogs

non... le problème c'est bien les batteries( donc les VE qui ont besoin de batterie) et l'impact qu'aurait un système de chauffage par résistance électrique sur l'autonomie.

Du coup ils ont mis une PAC, sauf que ça marche pas par grand froid.

Du coup la solution est une résistance chauffante mais ça fait perdre trop d'autonomie et le bus peut pas faire sa journée...

Donc le problème c'est bien la capacité des batteries trop faible et donc le VE.

Les VE ça existe depuis bien longtemps et ça a été privilégié dès que techniquement parlant c'était viable : train, tramway, bus avec pantographe. Bref des véhicules sans batterie et reliées par un caténaire.

Maintenant ce n'est plus la technique qui dicte quoi faire mais la politique, et donc on fonce droit dans le mur.

La solution miracle serait d'avoir des batteries à très fortes capacités.... on peut espérer que ça arrive un jour... ou pas. On attends la révolution.

"Maintenant ce n'est plus la technique qui dicte quoi faire mais la politique, et donc on fonce droit dans le mur."

Enfin quelqu'un qui à la tête sur les épaules. :bien:

Par

En réponse à zzeelec

C'est une bonne nouvelle ?

Demande aux chercheurs de l institut Max Planck

Je reproche au GIEC pour des raisons économiques et sociales, de minimiser les véritables enjeux du réchauffement climatique c tout

Il eut fallu en 90 , dire la vérité aux gens, et faire le nécessaire, nous n en serions pas là aujourd'hui

Et encore moins les gosses dans 15 ans

Par

En réponse à Ajneda

De toutes façons, il y a de moins en moins de vagues de froid, et elles sont de moins en moins intenses...

Donc pas un souci majeur dans l'avenir.

Donc tu es plutot favorable au réchauffement climatique. Ce n'est donc pas la peine de se préoccuper du problème.

Par

En réponse à Axel015

L'attitude rationnelle, c'est de s'adapter au changement. C'est tout.

Sauf quand le changement est trop rapide pour des milliards d'individus et génère des crises profondes (économiques et sociales) qui engendrent une instabilité qui dégénère en conflits.

La gestion des risques consiste d'abord à tenter de prévenir que l'aléa ne survienne et, s'il l'on ne peut l'empêcher, à établir et mettre en œuvre des plans d'actions visant à limiter ses effets négatifs.

Ne pas faire ça s'appelle tout simplement de l'inconscience. Je sais bien qu'il est plus facile de se voiler la face et de ne rien faire que d'anticiper et de se préparer... paresse humaine.

Par

En réponse à Axel015

"à votre avis, elle aura quelle gueule, l'Europe réchauffée ?"

Plus de shorts que de pantalons ? :biggrin:

Je n'ai jamais vu un habitant des régions désertiques en short, mais si tu le dis !

Par

En réponse à Philippe2446

C'est du mauvais humour, ou bien c'est stupide. :hum:

Personne n'a pretendu qu'il n'y aurait plus de vagues de froid avec le réchauffement. S'il y a un truc sur lequel les climatologues et météorologues sont d'accord, c'est que le nombre de phénomènes extrêmes (vent et températures) augmente et va continuer d'augmenter. :blague:

Petite précision, ce sont pas tous les climatologues, mais ceux qui appartiennent au GIEC.

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Demande aux chercheurs de l institut Max Planck

Je reproche au GIEC pour des raisons économiques et sociales, de minimiser les véritables enjeux du réchauffement climatique c tout

Il eut fallu en 90 , dire la vérité aux gens, et faire le nécessaire, nous n en serions pas là aujourd'hui

Et encore moins les gosses dans 15 ans

"nous n en serions pas là aujourd'hui"

Nous en sommes ou ? A part le COVID tout va bien. J'ai même eu un peu froid aujourd'hui. Le réchauffement climatique se fait attendre le saligot !

Tu penses donc, si je te suis bien, que le pire est devant nous, n'est ce pas Lepiredevantnous ? :biggrin:

Je te nomme Chef de la section des climato-terrorisés ! Tu es en charge d'encadrer les climato-flipettes ! :bien:

Par

En réponse à mdb92

C quand même étrange que ce genre de problèmes du au grand froid ne soient pas pris en compte pour des véhicules dédiés au transport public... apparemment les bus sont espagnols, d’où l'allusion...

Les bus diesout n'ont pas de système de freinage pneumatique??? les bombonnes d'air ne peuvent pas être pré-chauffées en station? et si la PAC ne fonctionne pas sous une certaine température, ce que j'imagine sait parfaitement le constructeur, aucun système de secours possible???

Là c un oubli pur et simple dans le cahiers des charges, on fait des tests avant de confirmer la commande, dsl mais la ville d'Amiens est aussi coupable que le constructeur, qq n'a pas fait son boulot...

C'est vraiment dommage que tu n'ai été consulté par le constructeur de bus.

Par

En réponse à zzeelec

Je n'ai jamais vu un habitant des régions désertiques en short, mais si tu le dis !

Le périph' aux heures de pointe : https://www.vetements-voyage.com/wp-content/uploads/Sahara-Desert-9.jpg

:areuh:

Par

En réponse à zzeelec

Je n'ai jamais vu un habitant des régions désertiques en short, mais si tu le dis !

J'ai toujours rêvé de porter un boubou africain de toute manière !

Par

En réponse à viviogs

non... le problème c'est bien les batteries( donc les VE qui ont besoin de batterie) et l'impact qu'aurait un système de chauffage par résistance électrique sur l'autonomie.

Du coup ils ont mis une PAC, sauf que ça marche pas par grand froid.

Du coup la solution est une résistance chauffante mais ça fait perdre trop d'autonomie et le bus peut pas faire sa journée...

Donc le problème c'est bien la capacité des batteries trop faible et donc le VE.

Les VE ça existe depuis bien longtemps et ça a été privilégié dès que techniquement parlant c'était viable : train, tramway, bus avec pantographe. Bref des véhicules sans batterie et reliées par un caténaire.

Maintenant ce n'est plus la technique qui dicte quoi faire mais la politique, et donc on fonce droit dans le mur.

La solution miracle serait d'avoir des batteries à très fortes capacités.... on peut espérer que ça arrive un jour... ou pas. On attends la révolution.

Les VE ça existe depuis bien longtemps et ça a été privilégié dès que techniquement parlant c'était viable :

ALORS LA TU T'ATTAQUE A UN MUR, les intégristes du forum vont t'expliquer que ce sont les LOBBYS, qui ont empêcher le progrès. Je pense que Vladimir va mettre des bus électrique à Norilsk .

Par

En réponse à GY201

De façon indirecte quand même un peu. Pas besoin de PAC avec un moteur thermique qui fourni plus de chaleur que nécessaire.

Oui enfin même sur une hybride non-rechargeable, à cette saison et dans les bouchons ou feux rouges trop fréquents, il arrive que le thermique tourne juste pour chauffer, à tel point que même une résistance électrique pourrait être bénéfique dans ces moments là: le thermique tournerait un peu moins souvent pour fournir la même chaleur dans l'habitable. Le gain annuel ne justifie surement pas le coût de la résistance, mais c'est pour dire qu'un thermique bien utilisé ne fournit pas toujours trop de chaleur.

Même si on considère que le tout-électrique n'est pas la solution jusqu'à nouvel ordre, on finira par arriver à un stade où un PHEV ayant une autonomie de 20 ou 30 km aura un prix de revient trop proche d'un non-rechargeable, et des batteries suffisamment peu encombrantes, pour qu'il soit intéressant de se priver de cette autonomie électrique.

Et là, le problème de chauffage se pose totalement.

Le plus gros problème de la PAC à mon avis c'est pas la PAC elle-même (on en a déjà une pour la clim, passer au réversible n'est pas bien cher), c'est le fait que le radiateur givre en-dessous d'une certaine température extérieure. Il faut dégivrer avec une résistance électrique, quand c'est nécessaire et pas plus longtemps (sinon gros gaspillage d'énergie). En roulant vite par température négative, on ne pourrait pas dégivrer sans bloquer l'arrivée d'air. Sur une voiture, y'a généralement le radiateur de refroidissement derrière qui lui a besoin d'air frais. Donc c'est pas trivial et le coût n'est surement pas négligeable quand on veut que ça soit fiable par n'importe quel temps. Surtout quand la taille de la calandre et l'espace sous le capot sont limités.

Au fait, il me semble qu'il y a assez longtemps, certaines voitures électriques avaient un réservoir d'essence pour alimenter une chaudière pour le chauffage. Je crois que c'était à l'époque des batteries au plomb dont le peu d'autonomie et de puissance n'auraient pas supporté une demande de puissance supplémentaire.

Par

En réponse à Axel015

"nous n en serions pas là aujourd'hui"

Nous en sommes ou ? A part le COVID tout va bien. J'ai même eu un peu froid aujourd'hui. Le réchauffement climatique se fait attendre le saligot !

Tu penses donc, si je te suis bien, que le pire est devant nous, n'est ce pas Lepiredevantnous ? :biggrin:

Je te nomme Chef de la section des climato-terrorisés ! Tu es en charge d'encadrer les climato-flipettes ! :bien:

Moi mon inquiétude c uniquement pour les animaux

Pour l homme RAB il avait qu à être moins C....

Et puis à mon âge , je suis plus proche la fin que du début :biggrin:

Par

En réponse à gordini12

Petite précision, ce sont pas tous les climatologues, mais ceux qui appartiennent au GIEC.

Petite préision, le GIEC n'est pas un groupement de climatologue mais un organisme qui synthétise la litérature scientifique concernant le climat.

Aucun scientifique "n'appartient" au GIEC

Par

En réponse à zzeelec

Regarde la tronche de l'Europe au temps dont tu parles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pal%C3%A9olithique_sup%C3%A9rieur#/media/Fichier:Weichsel-W%C3%BCrm-Glaciation.png

Il n'y avait pas besoin de canal sous la Manche, vu que l'Angleterre n'était pas une île !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dernier_maximum_glaciaire

"Le climat était plus froid de 3 à 6° en moyenne par rapport à l'époque actuelle, et les concentrations en gaz à effet de serre dans l'atmosphère étaient plus faibles"

Seulement 3 à 6°C de différence de température moyenne par rapport à maintenant ! Là, on parle d'une augmentation de 2 ou 3°C ou encore davantage si on ne fait rien : à votre avis, elle aura quelle gueule, l'Europe réchauffée ?

Il n'y aura plus de bataves, ils seront partis en Scandinavie.

Comment imaginer que nous ayons la capacité de peser sur ces changements? C'est surtout ça qui a de l'importance, il n'y avait pas d'activité industrielle il y a 12000 ans et le niveau de la mer progressait quand même. Cette notion de catastrophe pour 2050 ou 2100 n'a aucun sens, en revanche plus la technologie avance, plus on est imprudents et vulnérables face a la nature. En fait, Sapiens n'est pas plus vulnérable mais ses réalisations sont trop audacieuses et fragiles.

Notre activité correspond a un pipi d'enfant dans l'océan, ça ferait monter le niveau?

Par

En réponse à PLexus sol-air

Indirectement, si, puisque ce sont les caractéristiques techniques intrinsèques des batteries, et notamment leur densité énergétique ridicule, qui ont contraint à adopter ces béquilles peu fiables (freinage pneumatique et pompe à chaleur). :bah:

Avec un carburant chimique stocké et converti directement dans le véhicule, pourtant in fine pas plus consommateur d'énergie primaire, on n'a pas ces limitations et on peut embarquer des solutions techniques efficaces et adaptées aux besoins, et non seulement adaptées aux inconvénients de la techno de traction. :dodo:

D'ailleurs ces histoires de PAC dans des bagnoles me font bien marrer, déjà quand on voit le tarif, puis surtout quand on voit la fragilité sur des installations fixes : les proprios de Tesla qui rognent sur leur entretien risquent d'avoir quelques surprises à terme, tout ça pour gratter quelques kilomètres d'autonomie ! :lol:

Les premières génération de Prius avaient un webasto pour le chauffage, qui bien entendu ne faisait parti du bilan CO2.

L'art de mettre la poussière sous le tapis.

Par

En réponse à Axel015

Quand on achète en zone inondable, ou à proximité du littoral qui monte inexorablement. C'est accepté de devoir déménager un jour. C'est pas la fin du monde. L'humain n'a cessé au cours de l'Histoire de se déplacer pour s'adapter à son environnement. Rien d'insurmontable.

Greta a réussi à endoctriner une palanquée de personne qui s'interdisent de réfléchir à des solutions/innovations étant pétrifiées par la peur. :biggrin: J'ai trouvé un nom pour cette mouvance : les climato-terrorisés.

Les "climato alarmistes" ne parlent pas des phénomènes auxquels on peut s'adapter (comme la montée des eaux) mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)

Par

En réponse à ape.happy

Les "climato alarmistes" ne parlent pas des phénomènes auxquels on peut s'adapter (comme la montée des eaux) mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)

"baisse importante de la production de nourriture par exemple"

L'adaptation me parait évident pourtant.

Tout faire pour baisser la natalité mondiale. 1./ Atteindre la natalité du Japon à l'échelle mondiale. (c'est moins rapide qu'un génocide ou qu'une famine générale mais bien plus Humain) 2./ Redescendre à maximum 3 milliards d'humain. 3./ Se stabiliser en castrant les supers reproducteurs.

Simple. Basique. Mathématiques.:biggrin:

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Moi mon inquiétude c uniquement pour les animaux

Pour l homme RAB il avait qu à être moins C....

Et puis à mon âge , je suis plus proche la fin que du début :biggrin:

Les zanimaux ont eux aussi une histoire d'adaptation et ils vont survivre aux variations de climat demain comme ils l'ont fait hier. Ce n'est pas un scoop, il y avait des lions en Europe il y a 2000 ans. Ce n'est pas parce qu'il faisait chaud

Par

En réponse à GY201

Les zanimaux ont eux aussi une histoire d'adaptation et ils vont survivre aux variations de climat demain comme ils l'ont fait hier. Ce n'est pas un scoop, il y avait des lions en Europe il y a 2000 ans. Ce n'est pas parce qu'il faisait chaud

Vas dire ça à Denver ! Le dernier dinosaure ! :biggrin:

Par

En réponse à GY201

Les zanimaux ont eux aussi une histoire d'adaptation et ils vont survivre aux variations de climat demain comme ils l'ont fait hier. Ce n'est pas un scoop, il y avait des lions en Europe il y a 2000 ans. Ce n'est pas parce qu'il faisait chaud

Ceux qui est drôle c'est que l'apparition de l'Homme est dû à la prolifération des mammifères, elle même induite par la disparition des dinosaure ayant pour origine un changement climatique brutale ! (Nadir si tu passes par la, je sais que dans ta version l'Homme est apparu parce que la salope d'Eve a croquée la pomme se faisant ainsi bannir de Paradise City, donc ne prête pas attention à mon message :biggrin:)

Comme quoi sans changement climatique brutale, il n'y aurait pas d'Homme sur Terre.

Alors on répète tous après moi : "Merci le changement climatique !" :biggrin:

Par

En réponse à ape.happy

Petite préision, le GIEC n'est pas un groupement de climatologue mais un organisme qui synthétise la litérature scientifique concernant le climat.

Aucun scientifique "n'appartient" au GIEC

Effectivement, on peut le prendre ainsi, mais va donc demander à ceux qui ont des théories ou des études démontrant autre chose, s'ils ont des crèdits de recherche. Le mot appartient n'est pas adapté, mais dépendant te va mieux ?

Par

En réponse à GY201

Il n'y aura plus de bataves, ils seront partis en Scandinavie.

Comment imaginer que nous ayons la capacité de peser sur ces changements? C'est surtout ça qui a de l'importance, il n'y avait pas d'activité industrielle il y a 12000 ans et le niveau de la mer progressait quand même. Cette notion de catastrophe pour 2050 ou 2100 n'a aucun sens, en revanche plus la technologie avance, plus on est imprudents et vulnérables face a la nature. En fait, Sapiens n'est pas plus vulnérable mais ses réalisations sont trop audacieuses et fragiles.

Notre activité correspond a un pipi d'enfant dans l'océan, ça ferait monter le niveau?

En fait nous sommes arrivés, depuis l'après-guerre et en constante hausse, à un stade où justement, notre activité n'est plus du tout un pipi d'enfant.

Si le changement climatique se produisait au rythme très lent (plusieurs millénaires) des cycles terrestres précédents, non seulement nous n'y pourrions rien, mais en plus nous (tout le vivant, y compris la faune et la flore) aurions largement le temps de nous y adapter. La différence inédite vient du fait que ce changement-là est extrêmement rapide et menace par conséquent l'ensemble des écosystèmes.

Après, je comprends tout à fait que, face à l'ampleur du problème, on puisse se dire "je n'y peux strictement rien"... mais disons qu'on peut au moins identifier ce que l'on peut améliorer à sa petite échelle et agir dans ce sens, c'est déjà ça.

Par

En réponse à GY201

Les russes passent par là depuis dejà longtemps mais avec un brise glace en tête de convoi et des bateaux renforcés pour cet usage. Ils tentent d'attirer des cargos ordinaires pour un transit court vers le Japon, la Chine et la Corée mais sans trop de succès faces aux aléas.

Coté ouest, ça fait 30 ans au moins que l'ouverture du passage du nord-ouest est annoncée, sans succès. Il n'est pas question de convoi avec brise glace ici mais les aléas sont toujours là. Il y a un conflit larvée entre USA et Canada a ce propos.

https://www.cairn.info/revue-outre-terre1-2010-2-page-437.htm

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/arctique-le-passage-du-nord-ouest-premier-voyage-commercial

En 2020, le passage du nord-ouest n'était pas navigable au minimum de l'extension des glaces.

https://nsidc.org/arcticseaicenews/charctic-interactive-sea-ice-graph/

Un tunnel ferroviaire au niveau du détroit de Béring serait peut-être plus opportun, bien que coûteux.

=> https://fr.wikipedia.org/wiki/Tunnel_sous_le_d%C3%A9troit_de_B%C3%A9ring

Par

En réponse à ape.happy

Les "climato alarmistes" ne parlent pas des phénomènes auxquels on peut s'adapter (comme la montée des eaux) mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)

(..)mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)(..)

heu, si.. on peut s'adapter. suffit de diminuer la population mondiale. :bah:

Par

En réponse à zzeelec

En fait nous sommes arrivés, depuis l'après-guerre et en constante hausse, à un stade où justement, notre activité n'est plus du tout un pipi d'enfant.

Si le changement climatique se produisait au rythme très lent (plusieurs millénaires) des cycles terrestres précédents, non seulement nous n'y pourrions rien, mais en plus nous (tout le vivant, y compris la faune et la flore) aurions largement le temps de nous y adapter. La différence inédite vient du fait que ce changement-là est extrêmement rapide et menace par conséquent l'ensemble des écosystèmes.

Après, je comprends tout à fait que, face à l'ampleur du problème, on puisse se dire "je n'y peux strictement rien"... mais disons qu'on peut au moins identifier ce que l'on peut améliorer à sa petite échelle et agir dans ce sens, c'est déjà ça.

Ce qui est fou, c'est que la France est relativement vertueuse / à nos voisins européens. Je ne parle même pas du monde, mon frère revient du moyen orient, il peut t'expliquer le grand gâchis d'énergie avec les clim à fond, les glaçons inutiles , les arrosages perpétuels, les gros 4 x 4 qui tournent en permanence, les concours de démarrage, les buildings inachevés, inoccupés, etc.. le réchauffement climatique la-bas n'existe pas ... Et pendant ce temps la chez, nous on va au devant des problèmes sociaux, du populisme, pour faire plaisir au plus nantis de ce pays principalement et on pense vider l'océan avec pour seul outil, une cuillère à café.

Par

En réponse à zzeelec

Surtout quand le changement ne vient pas menacer ton habitat et ta survie... t'es un sacré courageux toi, le Christophe Colomb du XXIe siècle (tout en virtuel) ! Je me sens rassuré d'être en présence d'un tel aventurier de canapé des temps modernes !

Bien sur qu'il n'est pas plus courageux qu'un autre, il n'est juste pas directement confronté à la situation. (Pour le moment, mais dans son cas, ca viendra...Il est encore jeune.)

Cela ne demande aucun acte héroïque de rouler à 200km/h sur une route, de jouer du cerceau...

Dans certains cas et à un certain niveau, on appelle cela:

"Avoir du talent"

Ce qui atteignent ce niveau la, en vivent.

Ce qui n'est pas le cas d'Axel.

Ce qui est courageux c'est une fois planté dans le décors, que l'on te ramasse à la petite cuillère, et que jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année, tu vas puiser toutes les ressources de ton être afin de retrouver un semblant de ta vie d'avant.

Ca, c'est courageux.

Celui dans la même situation n'est pas courageux (Ou ne demontre pas d'une certaine force de caractère.) va rester un gravat toute sa vie.

Souvent le même qui sera aidé par un pays qu'il balayait d'un revers de la main fut un temps, lorsqu'il n'en avait pas directement besoin.

Un pays qui lui paiera des dizaines de milliers d'euros de frais d'hospitalisation...

Voir des soins par centaines de milliers d'euros tout au long de sa vie.

Être confronté à la réalité, ca fait un choc.

Parfois ce choc intervient trop tard ou enfonce un individu faible/fragile mal préparé.

Parfois un évènement tragique peut aussi permettre de voir la vie autrement...

Le véritable courage, c'est lorsque tu tombes, tu te relèves.

Et lorsque des gens t'aident à te relever, c'est à cet instant précis que tu comprends ce que signifie le mot "solidarité".

Tu n'as plus un comportement désinvolte en pensant uniquement à ta petite personne.

Axel n'est pas le seul à avoir un comportement égoïste de par ses propos parmis les intervenants sur ce site...(J'ai été égoïste et peut être le suis je encore sur certains points, mais je ne le revendique pas, je ne puis être fier d'une telle tare.), mais il agace par son comportement d'enfant pourris gâté, ceux qui sont passés par des épreuves pénibles et savent que tout peut déraper en une seule seconde.

Il faut toujours savoir faire preuve d'humilité dans la vie.

Je ne connais aucun super héros dans la réalité.

Par

En réponse à zzeelec

En fait nous sommes arrivés, depuis l'après-guerre et en constante hausse, à un stade où justement, notre activité n'est plus du tout un pipi d'enfant.

Si le changement climatique se produisait au rythme très lent (plusieurs millénaires) des cycles terrestres précédents, non seulement nous n'y pourrions rien, mais en plus nous (tout le vivant, y compris la faune et la flore) aurions largement le temps de nous y adapter. La différence inédite vient du fait que ce changement-là est extrêmement rapide et menace par conséquent l'ensemble des écosystèmes.

Après, je comprends tout à fait que, face à l'ampleur du problème, on puisse se dire "je n'y peux strictement rien"... mais disons qu'on peut au moins identifier ce que l'on peut améliorer à sa petite échelle et agir dans ce sens, c'est déjà ça.

Tu as beau leur écrire maintes et maintes fois qu'il faut prendre en compte, n'ont pas seulement l'axe Y (Variation de la température à l'échelle planétaire), mais aussi l'axe X (Échelle de temps, cette dernière valeure étant essentielle.) afin de comprendre la problématique actuelle, ils ne veulent rien savoir. :non:

Ils réfutent tout en bloc. :kaola:

Difficile de pouvoir débattre de quoi que ce soit dans ces conditions. :roll:

Par

En réponse à mekinsy

Bien sur qu'il n'est pas plus courageux qu'un autre, il n'est juste pas directement confronté à la situation. (Pour le moment, mais dans son cas, ca viendra...Il est encore jeune.)

Cela ne demande aucun acte héroïque de rouler à 200km/h sur une route, de jouer du cerceau...

Dans certains cas et à un certain niveau, on appelle cela:

"Avoir du talent"

Ce qui atteignent ce niveau la, en vivent.

Ce qui n'est pas le cas d'Axel.

Ce qui est courageux c'est une fois planté dans le décors, que l'on te ramasse à la petite cuillère, et que jour après jour, semaine après semaine, mois après mois, année après année, tu vas puiser toutes les ressources de ton être afin de retrouver un semblant de ta vie d'avant.

Ca, c'est courageux.

Celui dans la même situation n'est pas courageux (Ou ne demontre pas d'une certaine force de caractère.) va rester un gravat toute sa vie.

Souvent le même qui sera aidé par un pays qu'il balayait d'un revers de la main fut un temps, lorsqu'il n'en avait pas directement besoin.

Un pays qui lui paiera des dizaines de milliers d'euros de frais d'hospitalisation...

Voir des soins par centaines de milliers d'euros tout au long de sa vie.

Être confronté à la réalité, ca fait un choc.

Parfois ce choc intervient trop tard ou enfonce un individu faible/fragile mal préparé.

Parfois un évènement tragique peut aussi permettre de voir la vie autrement...

Le véritable courage, c'est lorsque tu tombes, tu te relèves.

Et lorsque des gens t'aident à te relever, c'est à cet instant précis que tu comprends ce que signifie le mot "solidarité".

Tu n'as plus un comportement désinvolte en pensant uniquement à ta petite personne.

Axel n'est pas le seul à avoir un comportement égoïste de par ses propos parmis les intervenants sur ce site...(J'ai été égoïste et peut être le suis je encore sur certains points, mais je ne le revendique pas, je ne puis être fier d'une telle tare.), mais il agace par son comportement d'enfant pourris gâté, ceux qui sont passés par des épreuves pénibles et savent que tout peut déraper en une seule seconde.

Il faut toujours savoir faire preuve d'humilité dans la vie.

Je ne connais aucun super héros dans la réalité.

Je roule à 200 km/h sur circuit, ou sur une autoroute allemande en toute légalité et je ne vois pas ce que ça vient faire dans le débat sinon que c'est encore une de tes peurs à l'image du réchauffement climatique (la peur d'un chiffre sur un compteur).

Quand on est un terrorisé par le changement climatique, en général on est un terrorisé de la vie tout court.

Concernant l'égoïsme j'ai pas de leçon à recevoir. Si tu crois que c'est en roulant en VE que tu sauves la planète et que tu fais preuve d'altruisme tant mieux pour toi. Comme on dit les ignorants sont bénis.

Ce que tu fais, tout ton pamphlet sur "l'hospitalisation", "ramasse à la petite cuillère", etc... C'est quoi l'objectif si ce n'est généré l'empathie du lecteur pour te donner raison ? C'est une forme de chantage émotionnelle, à minima c'est du sophisme pur et dur qui n'a rien avoir avec le débat.

Tu me fais penser aux gens qui voudrait confiner à vie ! Et quand tu rentres dans un débat contradictoire avec ces personnes ils te disent : donc tu veux voir des gens mourir en réanimation (sophisme : tous les jours des gens meurent en réa COVID ou pas).

Bref, tu es terrorisé, et en tant que tel tu es prêts à dire tout et n'importe quoi pour que les autres partages un peu de ton fardeau. C'est triste. :blague: Je te plains. Ca doit être dur de vivre dans la peur éternellement.

Par

En réponse à fedoismyname

(..)mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)(..)

heu, si.. on peut s'adapter. suffit de diminuer la population mondiale. :bah:

C'est comme le reste, on serait bien incapables de le faire aussi rapidement que nécessaire.

On ne sait pas comment forcer tous les pays à le faire.

On est incapables de filtrer l'immigration au point de laisser assumer les conséquences aux pays qui ne freineront pas leur natalité. Même des pays qui souhaitent arrêter toute immigration n'y arrivent pas sauf les îles suffisamment isolées.

Si jamais on y arriverait, ça voudrait dire qu'une partie de l'humanité s'est adaptée. Une partie seulement puisque certaines pays crèveraient de faim entourés d'un mur anti-immigration construit par leurs voisins.

Mais même pour les pays qui arriveraient à réduire suffisamment leur natalité, crois-tu qu'on est capables de doubler la proportion de retraités par rapport à la population active? comme si on avait actuellement trop de facilités pour financer les retraites.

Non, on ne sait pas faire même si la volonté était là.

S'adapter sans changer de mode de vie, par exemple en divisant par 4 la population mondiale (1 enfant par femme pendant 2 générations, plus le temps que les nombreux vieux meurent), ça ne ferait que ralentir à peine le phénomène.

D'abord, le temps que la population diminue, on continuerait à émettre beaucoup de CO2. Puis aujourd'hui une majorité de gens ont encore une empreinte carbone assez faible, ne crois pas qu'ils vont arrêter de faire des enfants en continuant à garder leur niveau de vie exécrable face au notre. Non, sans changer notre mode de fonctionnement, si c'est pour se retrouver à terme avec 2 milliards d'humains consommant comme des américains d'aujourd'hui, le climat n'aura rien gagné. Au mieux on aurait assez à bouffer pour 2 milliards dans un environnement dégradé, au prix de guerres et de famines dans certaines zones du monde.

Et il faudrait continuer encore à réduire la population mondiale pour faire du biocarburant pour tout le monde ou pour

ne pas avoir à se soucier de continuer à fonctionner au charbon.

Bref je ne vois pas comment on peut considérer qu'il suffit de s'adapter en réduisant la population. Les guerres ou la famine, c'est pas une adaptation mais le résultat d'une non-adaptation.

Bien sûr ça veut pas dire qu'il faut laisser la population augmenter hein, juste que si on ne cherche pas tout de suite d'autres solutions, on court à la catastrophe.

Par

En réponse à gordini12

Ce qui est fou, c'est que la France est relativement vertueuse / à nos voisins européens. Je ne parle même pas du monde, mon frère revient du moyen orient, il peut t'expliquer le grand gâchis d'énergie avec les clim à fond, les glaçons inutiles , les arrosages perpétuels, les gros 4 x 4 qui tournent en permanence, les concours de démarrage, les buildings inachevés, inoccupés, etc.. le réchauffement climatique la-bas n'existe pas ... Et pendant ce temps la chez, nous on va au devant des problèmes sociaux, du populisme, pour faire plaisir au plus nantis de ce pays principalement et on pense vider l'océan avec pour seul outil, une cuillère à café.

Tu leur donnes beaucoup d'avenir, à ces bédouins sans éducation qui n'ont pu sortir de leur condition pré-médiévale que parce que les Occidentaux ont découvert sous leurs pieds de l'or noir ?

Ils ont encore une petite fenêtre de tir de 2 ou 3 décennies pour diversifier un maximum leurs investissements, car bientôt leurs terres (leur sable, devrais-je dire) redeviendront aussi peu attractives et hospitalières qu'elles l'ont toujours été.

Notre objectif, en tant que civilisation, est de parvenir à conserver nos valeurs (liberté, démocratie, droits de l'Homme...) et la paix, malgré les futures difficultés auxquelles il faudra faire face.

Par

En réponse à W A V E

C'est comme le reste, on serait bien incapables de le faire aussi rapidement que nécessaire.

On ne sait pas comment forcer tous les pays à le faire.

On est incapables de filtrer l'immigration au point de laisser assumer les conséquences aux pays qui ne freineront pas leur natalité. Même des pays qui souhaitent arrêter toute immigration n'y arrivent pas sauf les îles suffisamment isolées.

Si jamais on y arriverait, ça voudrait dire qu'une partie de l'humanité s'est adaptée. Une partie seulement puisque certaines pays crèveraient de faim entourés d'un mur anti-immigration construit par leurs voisins.

Mais même pour les pays qui arriveraient à réduire suffisamment leur natalité, crois-tu qu'on est capables de doubler la proportion de retraités par rapport à la population active? comme si on avait actuellement trop de facilités pour financer les retraites.

Non, on ne sait pas faire même si la volonté était là.

S'adapter sans changer de mode de vie, par exemple en divisant par 4 la population mondiale (1 enfant par femme pendant 2 générations, plus le temps que les nombreux vieux meurent), ça ne ferait que ralentir à peine le phénomène.

D'abord, le temps que la population diminue, on continuerait à émettre beaucoup de CO2. Puis aujourd'hui une majorité de gens ont encore une empreinte carbone assez faible, ne crois pas qu'ils vont arrêter de faire des enfants en continuant à garder leur niveau de vie exécrable face au notre. Non, sans changer notre mode de fonctionnement, si c'est pour se retrouver à terme avec 2 milliards d'humains consommant comme des américains d'aujourd'hui, le climat n'aura rien gagné. Au mieux on aurait assez à bouffer pour 2 milliards dans un environnement dégradé, au prix de guerres et de famines dans certaines zones du monde.

Et il faudrait continuer encore à réduire la population mondiale pour faire du biocarburant pour tout le monde ou pour

ne pas avoir à se soucier de continuer à fonctionner au charbon.

Bref je ne vois pas comment on peut considérer qu'il suffit de s'adapter en réduisant la population. Les guerres ou la famine, c'est pas une adaptation mais le résultat d'une non-adaptation.

Bien sûr ça veut pas dire qu'il faut laisser la population augmenter hein, juste que si on ne cherche pas tout de suite d'autres solutions, on court à la catastrophe.

La Corée du nord s'est rapidement adaptée a la perte de l’approvisionnement lors de l'effondrement russe. C'est la dernière famine connu de ce type sur la terre. Aujourd'hui, il y a un nombre d'habitants adapté aux ressources.

Tous les pays qui ne sont pas autosuffisants ont ce risque là comme épée de Damoclès, la France est repassée du bon coté du trait dans la décennie 1960.

Par

En réponse à GY201

La Corée du nord s'est rapidement adaptée a la perte de l’approvisionnement lors de l'effondrement russe. C'est la dernière famine connu de ce type sur la terre. Aujourd'hui, il y a un nombre d'habitants adapté aux ressources.

Tous les pays qui ne sont pas autosuffisants ont ce risque là comme épée de Damoclès, la France est repassée du bon coté du trait dans la décennie 1960.

Mais si le climat français est bousculé et que les cultures ont moins de rendement (sécheresse, érosion des sols), il se passera quoi ?

Par

En réponse à Lepiredevantnous

11 milliards d humains en 2100 c faux , nous sommes déjà à 8 et nous serons entre 10 et 11 en 2050 !!!

Nous grossissons d 1 M par tranche de décennies en moyenne , 5 en 90 , 6 en 99 , 7 en 2011 voilà

Ne pas croire le GIEC se sont des cons à la solde des gouvernements

D ailleurs institution créée par Ronald Reagan et Thatcher !!!

Le GIEC n'est là que pour collecter les rapports de tous les scientifiques pour qu'ils soient diffusés ... ils n'ont rien à gagner !!

Tu crois vraiment que c'est les initiateurs qui font la qualité d'une organisation la seule chose qui est en trop dans ce groupement, ce sont les représentants des États.

Si vraiment les gouvernements avaient suivi les recommandations du GIEC on ne serait pas à un ce niveau de béatitude !!

Depuis que les COP existent et depuis Kyoto rien n'a changé, ça a même empiré !!

la consommation de barils est passée de 80 à 120 millions

Croire que tout va s'arranger est débile, l'attentisme ambiant et regarder son voisin ou critiquer l'autre est un sport planétaire et à ce jeu la France va avoir 10 étoiles sur son maillot !!

Leur des COP, il y a plus de désaccord entre pays que d’accord trouvé pour résoudre 1/10e, ils veulent tous défendre leurs prés carrés !

Les faits sont là, il y a un souci avec le climat, les relevés des carottes glaciaires (jusqu'à 2millions d'années!) le démontrent sans ambiguïtés, le taux de CO2 n'a JAMAIS été aussi haut et c'est surtout sa progression qui est flagrante.

De plus le pergélisol qui fond anormalement (trop rapidement) des contrées nordiques libère du méthane qui a 4 fois plus d'effets de serre que le Co2

En fait ce qui ceux plaignent et doutent de l’effet de serre, c’est quasiment tous les pays qui ont un intérêt économique et à titre individuel, chacun veut garder son petit confort et continuer à consommer

D’ailleurs, l’une des pistes qui pourrait faire basculer la surconsommation serrait de refondre le système bancaire, au lieu qu’il soit orienté sur le pétrole il faudrait que les banques capitalisent sur le renouvelable (c’est déjà en route) et tout ce fera de lui même.

Et dire qu’il suffit de reconstruire plus loin quand l’eau monte ….. misère

Par

En réponse à zzeelec

Mais si le climat français est bousculé et que les cultures ont moins de rendement (sécheresse, érosion des sols), il se passera quoi ?

La même chose, c'est la nature… Sauf qu'il n'y a aucune raison de retenir cette hypothèse. Par exemple, dès demain je peux mettre mon ha disponible pour les voisins qui n'ont que 500m² pour faire un potager.

Par

En réponse à GY201

La même chose, c'est la nature… Sauf qu'il n'y a aucune raison de retenir cette hypothèse. Par exemple, dès demain je peux mettre mon ha disponible pour les voisins qui n'ont que 500m² pour faire un potager.

Ca a l'air si simple dit comme ça !

Parfois, je me demande qui est le rêveur... :voyons:

Quand je vois les soubresauts et les irritations que provoquent par exemple le passage du VE au VT - changement de faible importance et largement accompagné - je n'imagine pas ce que provoqueront des changements structurels d'envergure imposés par la nature...

Par

* du VT au VE !

Par

En réponse à zzeelec

Tu leur donnes beaucoup d'avenir, à ces bédouins sans éducation qui n'ont pu sortir de leur condition pré-médiévale que parce que les Occidentaux ont découvert sous leurs pieds de l'or noir ?

Ils ont encore une petite fenêtre de tir de 2 ou 3 décennies pour diversifier un maximum leurs investissements, car bientôt leurs terres (leur sable, devrais-je dire) redeviendront aussi peu attractives et hospitalières qu'elles l'ont toujours été.

Notre objectif, en tant que civilisation, est de parvenir à conserver nos valeurs (liberté, démocratie, droits de l'Homme...) et la paix, malgré les futures difficultés auxquelles il faudra faire face.

Si tu pense que notre système démocratique est bien armé pour faire face au populisme tu te trompes;

regarde ce qui est arrivé au capitole le 6 janvier. va expliquer à celui qui àa un chauffage fuel, qu'il faut remplacer par une pompe à chaleur qui va lui couter 15000 euros avec les aides, que quand il fera moins de 5 ° , qu'il faut qu'il achète un autre chauffage, qu'il ne peut plus rouler avec une 306 D mais que l'on donne des primes à celui qui achète une Tesla à 45000. La liste est longue comme le bottin de Paris. certains s'achètent une bonne conscience alors qu'il font crever les autres. Je suis d'accord, mais si l'on veut faire quelque chose, on ne mollit pas. tu a le droit à des tickets de CO2 et quand tu fais le voyage Maldive avec la famille, et bien tu as bouffer le quota de l'année, tu ne viens pas culpabiliser le gars qui fait ses 10 000 km l'année avec la 306D pour aller au boulot. Il faut un minimum de cohérence. Le bilan actuel, c'est le green washing avec l'encouragement à consommer pour faire fonctionner l'économie. Ce n'est pas le choix du consommer mini. La France est déja bon élève /voisins en terme de CO2, que l'Europe mette d'abord les voisins au niveau, c'est le minimum. Je n'ai rien contre la commercialisation de VE, pompe à chaleur, mais que crois tu qu'il va se passer, dans 5 ans si les mesures des intégristes de la convention climat aboutissent. Les logements mal isolés tu crois que les propriétaires vont avoir les moyens de faire 50 000 euros de travaux pour louer à des petits loyers: en Reve ! S'il n'ont pas droit de louer, ou va tu loger les familles qui habitent actuellement ces logements ?

Bravo, verser bien de l'huile sur le feu, ne rigolez pas des américains avec Trump, vous aurez LePen. c'est bien ce que vous voulez ?

Par

En réponse à W A V E

C'est comme le reste, on serait bien incapables de le faire aussi rapidement que nécessaire.

On ne sait pas comment forcer tous les pays à le faire.

On est incapables de filtrer l'immigration au point de laisser assumer les conséquences aux pays qui ne freineront pas leur natalité. Même des pays qui souhaitent arrêter toute immigration n'y arrivent pas sauf les îles suffisamment isolées.

Si jamais on y arriverait, ça voudrait dire qu'une partie de l'humanité s'est adaptée. Une partie seulement puisque certaines pays crèveraient de faim entourés d'un mur anti-immigration construit par leurs voisins.

Mais même pour les pays qui arriveraient à réduire suffisamment leur natalité, crois-tu qu'on est capables de doubler la proportion de retraités par rapport à la population active? comme si on avait actuellement trop de facilités pour financer les retraites.

Non, on ne sait pas faire même si la volonté était là.

S'adapter sans changer de mode de vie, par exemple en divisant par 4 la population mondiale (1 enfant par femme pendant 2 générations, plus le temps que les nombreux vieux meurent), ça ne ferait que ralentir à peine le phénomène.

D'abord, le temps que la population diminue, on continuerait à émettre beaucoup de CO2. Puis aujourd'hui une majorité de gens ont encore une empreinte carbone assez faible, ne crois pas qu'ils vont arrêter de faire des enfants en continuant à garder leur niveau de vie exécrable face au notre. Non, sans changer notre mode de fonctionnement, si c'est pour se retrouver à terme avec 2 milliards d'humains consommant comme des américains d'aujourd'hui, le climat n'aura rien gagné. Au mieux on aurait assez à bouffer pour 2 milliards dans un environnement dégradé, au prix de guerres et de famines dans certaines zones du monde.

Et il faudrait continuer encore à réduire la population mondiale pour faire du biocarburant pour tout le monde ou pour

ne pas avoir à se soucier de continuer à fonctionner au charbon.

Bref je ne vois pas comment on peut considérer qu'il suffit de s'adapter en réduisant la population. Les guerres ou la famine, c'est pas une adaptation mais le résultat d'une non-adaptation.

Bien sûr ça veut pas dire qu'il faut laisser la population augmenter hein, juste que si on ne cherche pas tout de suite d'autres solutions, on court à la catastrophe.

Ah mais je suis d'accord.

Le constat est simple et sans appel: à l'échelle de la planète, on sait tous que les contraintes/habitudes/choix/priorités/doctrines des uns et des autres font qu'in fine il n'y aura jamais vraiment d'entente sur ce qu'il faut faire. C'est ça, la réalité. :bah:

Dès lors, chaque population/communauté/pays/ensemble de pays... décidera et fera ou pas dans son coin ce qu'il choisira ou pas de faire. Et l'accord sur le climat de paris restera un accord de "bonne conscience" qui ne changera pas grand chose.

Ou bien faut un système totalitaire mondial qui dicterait à l'ensemble de la population mondiale la façon dont elle doit vivre. Mais bon, si c'est ça, le devenir de l'humanité, autant qu'elle disparaisse.:bah:

Bref, en l'état, c'est chacun pour sa pomme, et si on manque de pétrole et d'uranium en France, question nourriture, je crois qu'on sera les derniers à mourir de faim sur cette planète, si d'aventure c'est ce qui nous attend.

Mais hors de question en ce qui me concerne de me préoccuper de la bonne santé des populations des pays dont les gouvernements n'enrayent pas la démographie galopante.

Et concernant ceux qui continuent de faire des mômes alors qu'ils n'arrivent déjà pas à subvenir à leurs propres besoins, qu'ils assument leur choix, ça n'est pas mon problème. L'être humain dispose d'un cerveau qui lui permet de réfléchir et d'éviter de se retrouver dans la détresse: qu'il l'utilise.:bah:

Par

J'ai une question, ouverte, notamment à destination des personnes connaissant très bien ce qui touche aux changements climatiques, s'il y en a sur ce site. Je lis régulièrement que, par rapport aux (nombreux) changements qui se sont produits dans l'histoire de notre petite planète, le réchauffement qui est constaté a pour particularité sa vitesse dans le temps. On peut évidemment imaginer toutes sortes de causes (il s'agit d'un autre débat), mais comment peut-on être certain et affirmer que le changement actuel est plus rapide que d'autres ?

Car il y en a eu des changements ! Avec relativement peu d'infos. Il y a (seulement) moins de 20000 ans, les glaciers parvenaient à une vingtaine de km de Lyon, au niveau de l'aéroport actuel ! Si on considère que ce glacier avait une longueur d'au moins 200 km, il aurait donc en moyenne rétréci de 1 km par siècle. Ce qui est assez équivalent à ce qu'on constate aujourd'hui.

De plus, ce changement climatique datant d'environ 20000 ans a connu des hauts et des bas comme le petit âge glaciaire qui a ralentit ce réchauffement.

Comment dans ces conditions peut-on justifier que le réchauffement actuel est sans rapport avec ceux qui ont précédé ?

Ceci, donc, quelles que soient les causes avancées concernant ce changement climatique.

Par

En réponse à gordini12

Si tu pense que notre système démocratique est bien armé pour faire face au populisme tu te trompes;

regarde ce qui est arrivé au capitole le 6 janvier. va expliquer à celui qui àa un chauffage fuel, qu'il faut remplacer par une pompe à chaleur qui va lui couter 15000 euros avec les aides, que quand il fera moins de 5 ° , qu'il faut qu'il achète un autre chauffage, qu'il ne peut plus rouler avec une 306 D mais que l'on donne des primes à celui qui achète une Tesla à 45000. La liste est longue comme le bottin de Paris. certains s'achètent une bonne conscience alors qu'il font crever les autres. Je suis d'accord, mais si l'on veut faire quelque chose, on ne mollit pas. tu a le droit à des tickets de CO2 et quand tu fais le voyage Maldive avec la famille, et bien tu as bouffer le quota de l'année, tu ne viens pas culpabiliser le gars qui fait ses 10 000 km l'année avec la 306D pour aller au boulot. Il faut un minimum de cohérence. Le bilan actuel, c'est le green washing avec l'encouragement à consommer pour faire fonctionner l'économie. Ce n'est pas le choix du consommer mini. La France est déja bon élève /voisins en terme de CO2, que l'Europe mette d'abord les voisins au niveau, c'est le minimum. Je n'ai rien contre la commercialisation de VE, pompe à chaleur, mais que crois tu qu'il va se passer, dans 5 ans si les mesures des intégristes de la convention climat aboutissent. Les logements mal isolés tu crois que les propriétaires vont avoir les moyens de faire 50 000 euros de travaux pour louer à des petits loyers: en Reve ! S'il n'ont pas droit de louer, ou va tu loger les familles qui habitent actuellement ces logements ?

Bravo, verser bien de l'huile sur le feu, ne rigolez pas des américains avec Trump, vous aurez LePen. c'est bien ce que vous voulez ?

Ce qu'il faut, c'est un système à la Suisse où c'est le peuple qui décide in fine de son avenir, et non pas la classe dirigeante.

Et peu importe ce qui est décidé in fine: c'est ça, la vraie démocratie. Autrement, on se retrouve dans un système plus au moins autocratique comme le notre où une poignée d'individus décide de notre destin avec arrogance sous-entendant que ceux qu'il considère comme des gueux sont incapables du moindre raisonnement réfléchi.

Mais je suis certain qu'un con ici-même va me ressortir le couplet du "oui, mais la France et la Suisse ne sont pas comparables"... C'est tellement simple... et pédant à la fois.

Par

En réponse à pxidr

Bah le problème c'est qu'ici, les batteries n'ont rien à voir avec le problème.

C'est un souci de pompe a chaleur et de système de freinage pneumatique.

exact c'est le freinage pneumatique qui est bloquée parce que le système de purge automatique ne fonctionne pas bien.

J'habite en Bretagne, et c'est le quatrième jour sans bus de ramassage scolaire, ni bus de ville.

Pourtant il s'agit de bons vieux bus diesels qui fument bien noirs dans les montées !

Par

En réponse à gordini12

Si tu pense que notre système démocratique est bien armé pour faire face au populisme tu te trompes;

regarde ce qui est arrivé au capitole le 6 janvier. va expliquer à celui qui àa un chauffage fuel, qu'il faut remplacer par une pompe à chaleur qui va lui couter 15000 euros avec les aides, que quand il fera moins de 5 ° , qu'il faut qu'il achète un autre chauffage, qu'il ne peut plus rouler avec une 306 D mais que l'on donne des primes à celui qui achète une Tesla à 45000. La liste est longue comme le bottin de Paris. certains s'achètent une bonne conscience alors qu'il font crever les autres. Je suis d'accord, mais si l'on veut faire quelque chose, on ne mollit pas. tu a le droit à des tickets de CO2 et quand tu fais le voyage Maldive avec la famille, et bien tu as bouffer le quota de l'année, tu ne viens pas culpabiliser le gars qui fait ses 10 000 km l'année avec la 306D pour aller au boulot. Il faut un minimum de cohérence. Le bilan actuel, c'est le green washing avec l'encouragement à consommer pour faire fonctionner l'économie. Ce n'est pas le choix du consommer mini. La France est déja bon élève /voisins en terme de CO2, que l'Europe mette d'abord les voisins au niveau, c'est le minimum. Je n'ai rien contre la commercialisation de VE, pompe à chaleur, mais que crois tu qu'il va se passer, dans 5 ans si les mesures des intégristes de la convention climat aboutissent. Les logements mal isolés tu crois que les propriétaires vont avoir les moyens de faire 50 000 euros de travaux pour louer à des petits loyers: en Reve ! S'il n'ont pas droit de louer, ou va tu loger les familles qui habitent actuellement ces logements ?

Bravo, verser bien de l'huile sur le feu, ne rigolez pas des américains avec Trump, vous aurez LePen. c'est bien ce que vous voulez ?

J'ai eu des jeunes en covoiturage extrêmement sensibles à la cause écologique...Mais qui profitent des tarifs attractifs pour faire le tour de la planète en avion.

C'est très paradoxal, non ?

En fait, ils pensent que l'avion volera avec ou sans eux...Alors qu'une auto tu prends la décision de l'utiliser ou pas.

Hors si tout le monde pensent comme eux (Et c'est le cas), oui l'avion volera...Et encore mieux on ouvrira un second créneau pour répondre à l'afflux de demande.

C'est un raisonnement surprenant de la part de jeunes gens posés et à minima cultivés. (Et cherchant à l'être encore plus par leurs voyages.)

Cependant, pas très surprenant car lorsque tu creuses un peu, tu te rends compte qu'ils ne tiennent pas compte de la fabrication des produits...

Ils constatent simplement le résultat fini.

Whoah ! Une eolienne ça n'a besoin que du vent pour fonctionner.

Oui enfin bon...Les éoliennes les plus grandes pèsent 1.5 fois le poids de la tour Eiffel.:blague:

Pour une production énergétique 800 fois inférieur à celle d'un réacteur nucléaire.

C'est beau l'écologie vu comme ça...N'est ce pas ?

Par

En réponse à zzeelec

Ca a l'air si simple dit comme ça !

Parfois, je me demande qui est le rêveur... :voyons:

Quand je vois les soubresauts et les irritations que provoquent par exemple le passage du VE au VT - changement de faible importance et largement accompagné - je n'imagine pas ce que provoqueront des changements structurels d'envergure imposés par la nature...

En fait dans le grand public, il n'y a pas de soubresaut lié aux VE, c'est seulement ici que ça secoue un peu.

Les gens ordinaires sont observateurs et pas plus: une VE c'est cher, c'est pas pour nous; les ZFE, pas concerné, etc… Si demain une VE devient abordable, elle sera de suite adoptée par ceux pour qui les vacances sont seulement du rêve. Ils savent compter.

Les changement naturels ne sont pas brutaux comme la perte de ressources bon marché de la Corée. Si des phénomènes comme l'année sans été peuvent toujours arriver, ils restent passagers, comme le sera la pandémie. En revanche, ils ne seront pas sans conséquence. a l'échelle d'une génération mais insignifiant a l'échelle de l'histoire.

Je suis plus prêt, intellectuellement parlant comme en pratique, pour un effondrement façon URSS années '90 ou bien USA actuellement avec l'appauvrissement général des gens sans fortune.

Par

En réponse à mekinsy

J'ai eu des jeunes en covoiturage extrêmement sensibles à la cause écologique...Mais qui profitent des tarifs attractifs pour faire le tour de la planète en avion.

C'est très paradoxal, non ?

En fait, ils pensent que l'avion volera avec ou sans eux...Alors qu'une auto tu prends la décision de l'utiliser ou pas.

Hors si tout le monde pensent comme eux (Et c'est le cas), oui l'avion volera...Et encore mieux on ouvrira un second créneau pour répondre à l'afflux de demande.

C'est un raisonnement surprenant de la part de jeunes gens posés et à minima cultivés. (Et cherchant à l'être encore plus par leurs voyages.)

Cependant, pas très surprenant car lorsque tu creuses un peu, tu te rends compte qu'ils ne tiennent pas compte de la fabrication des produits...

Ils constatent simplement le résultat fini.

Whoah ! Une eolienne ça n'a besoin que du vent pour fonctionner.

Oui enfin bon...Les éoliennes les plus grandes pèsent 1.5 fois le poids de la tour Eiffel.:blague:

Pour une production énergétique 800 fois inférieur à celle d'un réacteur nucléaire.

C'est beau l'écologie vu comme ça...N'est ce pas ?

Des éoliennes va y en avoir a démonter dans la région car les voisins sont gênés par le bruit, les vibrations.

Cela a été jugé au tribunal. Et bien ces bons écolos, ils ont du boulot, les gus des ZAD, il y a 1200 tonnes de béton au pied de chaque éolienne. pas question de prendre le marteau piqueur, ça va polluer. la masse, la pointerole, et la brouette, cela devrait occuper quelques WE, ils pourront partir au Maldives quand le boulot sera fini.

Par

En réponse à gordini12

Si tu pense que notre système démocratique est bien armé pour faire face au populisme tu te trompes;

regarde ce qui est arrivé au capitole le 6 janvier. va expliquer à celui qui àa un chauffage fuel, qu'il faut remplacer par une pompe à chaleur qui va lui couter 15000 euros avec les aides, que quand il fera moins de 5 ° , qu'il faut qu'il achète un autre chauffage, qu'il ne peut plus rouler avec une 306 D mais que l'on donne des primes à celui qui achète une Tesla à 45000. La liste est longue comme le bottin de Paris. certains s'achètent une bonne conscience alors qu'il font crever les autres. Je suis d'accord, mais si l'on veut faire quelque chose, on ne mollit pas. tu a le droit à des tickets de CO2 et quand tu fais le voyage Maldive avec la famille, et bien tu as bouffer le quota de l'année, tu ne viens pas culpabiliser le gars qui fait ses 10 000 km l'année avec la 306D pour aller au boulot. Il faut un minimum de cohérence. Le bilan actuel, c'est le green washing avec l'encouragement à consommer pour faire fonctionner l'économie. Ce n'est pas le choix du consommer mini. La France est déja bon élève /voisins en terme de CO2, que l'Europe mette d'abord les voisins au niveau, c'est le minimum. Je n'ai rien contre la commercialisation de VE, pompe à chaleur, mais que crois tu qu'il va se passer, dans 5 ans si les mesures des intégristes de la convention climat aboutissent. Les logements mal isolés tu crois que les propriétaires vont avoir les moyens de faire 50 000 euros de travaux pour louer à des petits loyers: en Reve ! S'il n'ont pas droit de louer, ou va tu loger les familles qui habitent actuellement ces logements ?

Bravo, verser bien de l'huile sur le feu, ne rigolez pas des américains avec Trump, vous aurez LePen. c'est bien ce que vous voulez ?

Les crédits d'impôt pour la rénovation, les aides à tout va, isolation à 1€ et compagnie.

J'ai un ami qui a eu sa PAC gratos !!! (1 seul salaire, sa femme en congés parental)

https://www.prime-energie-edf.fr/travaux-eligibles/chauffage-et-regulation/pompe-a-chaleur-air-air.html

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Alors ne joue pas les violons, la France aide largement celui qui veut faire des économies d'énergie et a peu de moyens.

Par

En réponse à GY201

En fait dans le grand public, il n'y a pas de soubresaut lié aux VE, c'est seulement ici que ça secoue un peu.

Les gens ordinaires sont observateurs et pas plus: une VE c'est cher, c'est pas pour nous; les ZFE, pas concerné, etc… Si demain une VE devient abordable, elle sera de suite adoptée par ceux pour qui les vacances sont seulement du rêve. Ils savent compter.

Les changement naturels ne sont pas brutaux comme la perte de ressources bon marché de la Corée. Si des phénomènes comme l'année sans été peuvent toujours arriver, ils restent passagers, comme le sera la pandémie. En revanche, ils ne seront pas sans conséquence. a l'échelle d'une génération mais insignifiant a l'échelle de l'histoire.

Je suis plus prêt, intellectuellement parlant comme en pratique, pour un effondrement façon URSS années '90 ou bien USA actuellement avec l'appauvrissement général des gens sans fortune.

Mais tu n'es pas prêt aux impacts que provoquerait un tel effondrement : crise sociale, crise politique, violences internes (guerre civile, Etat totalitaire) ou externes (car nous ne serions pas le seul pays en difficulté).

Les mauvaises récoltes ont été un des nombreux catalyseurs de la révolution française :

https://www.futura-sciences.com/sciences/questions-reponses/epoque-moderne-histoire-crises-alimentaires-france-sous-ancien-regime-11591/

Par

En réponse à fedoismyname

Ce qu'il faut, c'est un système à la Suisse où c'est le peuple qui décide in fine de son avenir, et non pas la classe dirigeante.

Et peu importe ce qui est décidé in fine: c'est ça, la vraie démocratie. Autrement, on se retrouve dans un système plus au moins autocratique comme le notre où une poignée d'individus décide de notre destin avec arrogance sous-entendant que ceux qu'il considère comme des gueux sont incapables du moindre raisonnement réfléchi.

Mais je suis certain qu'un con ici-même va me ressortir le couplet du "oui, mais la France et la Suisse ne sont pas comparables"... C'est tellement simple... et pédant à la fois.

Non ce n'est pas cela la démocratie...:nanana:

La démocratie c'est cela:

https://youtu.be/fw8lA9Z1Yow

(Je n'ai pas trouvé plus accessible.)

Le citoyen lambda ne sait pas de quel nature sont les textes, même si il peut en avoir l'accès, il aura bien du mal à en comprendre les tenants et les aboutissants.

Au mieux il les simplifiera à l'extrême, au pire il n'en tiendra même pas compte.

Par exemple dans ton cas, tu réduis l'UE à une demi page (Import/export notamment.), hors l'UE ce sont des milliers de pages d'accord, de programmes divers et variés (Aussi bien entre citoyens, qu'entre villes ou nations), de structurations économique...

Il n'y a d'ailleurs pas plus transparent comme institution, puisque chaque pays doit savoir point par point ce dont il est question.

D'autant plus que tout le monde souhaite au possible le libre échange...

Le dernier en date en Asie du Sud Est représente 2.2 milliards d'habitants.

Pourquoi crois tu que tous les pays souhaitent le libre échange ?

Pour justement avoir une vision globale et durable à long terme.

Demain je taxe la Dacia 5000 euros (Comme tu l'as évoqué sur un autre fil)

En réponse, on me taxe 10 euros la bouteille de vin.

Je repond par une autre taxe.

On me répond pas une autre...

Et ainsi de suite...

Tu vas voir les entreprises françaises vont embauchées...et se développées dans des conditions aussi fluctuantes/instables du marché.

La principale différence entre la bourse et une entreprise ?

La bourse est une vision a court terme.

Une entreprise a besoin d'une vision a moyen/long terme.

D'autant plus que la city de Londres n'est plus la première place boursiere d'Europe:

"C’est une des conséquences les plus spectaculaire et concrètes du Brexit : la City de Londres a perdu en quelques semaines à peine son statut de première place boursière pour les actions européennes…"

https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/brexit-la-city-de-londres-perd-son-statut-de-premiere-place-boursiere-europeenne-4024736

Le libre échange est une donnée essentielle de la mondialisation...

Tu peux faire ce que tu écris, mais oublie Amazon.

Ne penses pas une seule seconde que la France pourra taxer comme bon lui semble, sans un retour de bâton...

Et il risque d'être très violent vue le peu d'industries qu'il nous reste.

Par

En réponse à zzeelec

Les crédits d'impôt pour la rénovation, les aides à tout va, isolation à 1€ et compagnie.

J'ai un ami qui a eu sa PAC gratos !!! (1 seul salaire, sa femme en congés parental)

https://www.prime-energie-edf.fr/travaux-eligibles/chauffage-et-regulation/pompe-a-chaleur-air-air.html

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Alors ne joue pas les violons, la France aide largement celui qui veut faire des économies d'énergie et a peu de moyens.

Tu n'as pas encore bien compris le système. Mon fils célibataire avec un salaire pas misérable mais pas gras, n'a le droit à quasi rien. On a rénové la maison sans aides pour un bilan 4 fois moins cher qu'avec les aides. Il faut etre dans la bonne année fiscale, le foyer avec enfants pour avoir le ratio /personne faible. Célibataire avec 2000 euros de revenu tu a le droit à des queues de cerises. Cela donne l'impression que tu as droit à quelque chose mais le prix des fournitures est tellement exagéré / ce que tu peux acheter, que la prime est bouffée. Ensuite notre cout MO est tellement élevé que tu t'endette pour 10 ans. Donc c'est ou voiture, ou chauffage, ou isolation, etc... On a fait le tour des aides mais le constat, c'est si on fait nous même c'est 4 fois moins cher. A minima, l'état pourrai payer les matériaux, mais cela ne fait pas tourner le commerce. Donc garde ton archer pour jouer du violon à d'autres !

Par

En réponse à mekinsy

Non ce n'est pas cela la démocratie...:nanana:

La démocratie c'est cela:

https://youtu.be/fw8lA9Z1Yow

(Je n'ai pas trouvé plus accessible.)

Le citoyen lambda ne sait pas de quel nature sont les textes, même si il peut en avoir l'accès, il aura bien du mal à en comprendre les tenants et les aboutissants.

Au mieux il les simplifiera à l'extrême, au pire il n'en tiendra même pas compte.

Par exemple dans ton cas, tu réduis l'UE à une demi page (Import/export notamment.), hors l'UE ce sont des milliers de pages d'accord, de programmes divers et variés (Aussi bien entre citoyens, qu'entre villes ou nations), de structurations économique...

Il n'y a d'ailleurs pas plus transparent comme institution, puisque chaque pays doit savoir point par point ce dont il est question.

D'autant plus que tout le monde souhaite au possible le libre échange...

Le dernier en date en Asie du Sud Est représente 2.2 milliards d'habitants.

Pourquoi crois tu que tous les pays souhaitent le libre échange ?

Pour justement avoir une vision globale et durable à long terme.

Demain je taxe la Dacia 5000 euros (Comme tu l'as évoqué sur un autre fil)

En réponse, on me taxe 10 euros la bouteille de vin.

Je repond par une autre taxe.

On me répond pas une autre...

Et ainsi de suite...

Tu vas voir les entreprises françaises vont embauchées...et se développées dans des conditions aussi fluctuantes/instables du marché.

La principale différence entre la bourse et une entreprise ?

La bourse est une vision a court terme.

Une entreprise a besoin d'une vision a moyen/long terme.

D'autant plus que la city de Londres n'est plus la première place boursiere d'Europe:

"C’est une des conséquences les plus spectaculaire et concrètes du Brexit : la City de Londres a perdu en quelques semaines à peine son statut de première place boursière pour les actions européennes…"

https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/brexit-la-city-de-londres-perd-son-statut-de-premiere-place-boursiere-europeenne-4024736

Le libre échange est une donnée essentielle de la mondialisation...

Tu peux faire ce que tu écris, mais oublie Amazon.

Ne penses pas une seule seconde que la France pourra taxer comme bon lui semble, sans un retour de bâton...

Et il risque d'être très violent vue le peu d'industries qu'il nous reste.

Naiveté avec la bourse. c'est simplement une grande lessiveuse, pour que les autorisés puissent baiser les autres.

Le système d'acheter et revndre dans le milième de seconde n'a aucun sens.

tu prête de l'argent à ton beauf qui veux créer une entreprise de ménage pour qu'il s'achète un des balais, des seaux et un kangoo d'occas et tu lui redemande 2 jours après car il a dit que Mr michaud le boulanger l'avait embauché 2 jours pas semaines.

Cela ne représente rien si ce n'est pouvoir escroquer les petits porteurs .

Par

En réponse à EllePe

J'ai une question, ouverte, notamment à destination des personnes connaissant très bien ce qui touche aux changements climatiques, s'il y en a sur ce site. Je lis régulièrement que, par rapport aux (nombreux) changements qui se sont produits dans l'histoire de notre petite planète, le réchauffement qui est constaté a pour particularité sa vitesse dans le temps. On peut évidemment imaginer toutes sortes de causes (il s'agit d'un autre débat), mais comment peut-on être certain et affirmer que le changement actuel est plus rapide que d'autres ?

Car il y en a eu des changements ! Avec relativement peu d'infos. Il y a (seulement) moins de 20000 ans, les glaciers parvenaient à une vingtaine de km de Lyon, au niveau de l'aéroport actuel ! Si on considère que ce glacier avait une longueur d'au moins 200 km, il aurait donc en moyenne rétréci de 1 km par siècle. Ce qui est assez équivalent à ce qu'on constate aujourd'hui.

De plus, ce changement climatique datant d'environ 20000 ans a connu des hauts et des bas comme le petit âge glaciaire qui a ralentit ce réchauffement.

Comment dans ces conditions peut-on justifier que le réchauffement actuel est sans rapport avec ceux qui ont précédé ?

Ceci, donc, quelles que soient les causes avancées concernant ce changement climatique.

Les changements de températures brutales ne sont pas une grande première effectivement.:oui:

La terre a connu 5 extinctions de masse, et nous sommes ici en train de discuter sur un forum...:fleur:

Le problème ne se situe pas sur la survie, mais sur notre capacité à nous adapter à un changement brutale de notre environnement. :ml:

Les courbes sur 150ans de données ont ne peut plus précises, nous indiquent une hausse brutale des températures comme la Terre a pu en connaître par le passé, tout indique que nous en sommes responsables. (Par le passé, les variations ont été expliquées, je ne rentrerais pas dans le détail, mais elles trouvent une explication, ce qui n'est pas le cas pour ce que nous vivons actuellement.)

Ce qu'il s'est passé sur terre n'aurait déjà pas été drôle il y a 20 000ans, tu en conviendras, mais ce n'est qu'un petit évènement périodique mineur.

Un évènement climatique majeur comme celui en cours, provoque une extinction de masse.

La terre en a connue 5, et il s'agit ici de la 6eme en cours :

"Au cours des dernières 500 millions d'années, la vie sur Terre a presque totalement disparu à cinq reprises, à cause de changements climatiques : une intense période glaciaire, le réveil de volcans et la fameuse météorite qui s’est écrasée dans le Golfe du Mexique il y a 65 millions d’années, rayant de la carte des espèces entières comme celle des dinosaures. Ces événements sont communément appelés les cinq extinctions massives ; or tout semble indiquer que nous sommes aux portes de la sixième du nom."

Peut importe la cause, c'est un changement climatique majeur qui a provoqué ces extinctions de masse.

Tout porte à croire (Je fais genre de ne pas prendre partie.:ange:), que nous en sommes la cause:

"À la différence que, cette fois, nous sommes seuls responsables de ce qui se produit. D’après une étude publiée en juin 2013 dans Science Advances, le taux d’extinction des espèces pourrait être 100 fois plus élevé que lors des précédentes extinctions massives – et encore, ne sont pris en compte que les animaux dont nous avons une bonne connaissance. Les océans et les forêts de notre planète cachent un nombre indéterminé d’espèces, qui disparaîtront pour la plupart avant même que nous n’en ayons entendu parler."

Les eco systèmes les plus éloignées de nos petits yeux absorbés derrière les écrans lumineux :cyp:, nous empêche de voir la réalité:

"Les régions longtemps isolées sont donc plus fragiles. De la même manière, les espèces disposant d’un habitat naturel très restreint, qui n’existent qu’à un seul endroit du monde, ont tendance à être extrêmement vulnérables aux changements en cours. Si leur habitat devait être détruit, elles n’auraient nulle part où aller et seraient vouées à disparaître."

Que faisons nous ? :voyons:

Nous continuons :tourne: (Et nous continuerons :tourne::tourne:), nous réagirons que lorsqu'il sera trop tard:

"Si nous sommes en train d’appuyer sur la gâchette, avec quoi avons-nous donc chargé l’arme ?

Des milliers et des milliers d’articles scientifiques se sont penchés sur cette question. Ces munitions ne sont autres que la chasse, l’introduction d’espèces invasives, les évolutions climatiques. Nous touchons à nos standards géologiques. Nous modifions le fonctionnement de tous les océans. Nous changeons la surface de la planète. Nous détruisons des forêts entières et basons notre agriculture sur de la monoculture, néfaste pour de nombreuses espèces. Nous pêchons à outrance. Et la liste est encore longue.

Nous ne serons jamais à cours de munitions, avec l’arsenal dont nous disposons actuellement."

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/la-sixieme-extinction-massive-deja-commence

On peut faire comme si ce qui était en court était naturel, normal, facile à appréhender et sans conséquences pour des génies tels que nous pensons êtres...:violon:

Mais l'homme ne pourra rien faire d'autre, que de tenter tant bien que mal de s'adapter à ce qu'il aura créé de plus laid:

La destruction de son habitat.:frown:

Un exploit en soi qu'une bestiole aussi insignifiante à l'échelle du globe puisse faire autant de dégâts...:roll:

Même les dinosaures n'y sont pas parvenus sans l'aide d'une météorite.:blague:

Par

En réponse à Axel015

Ils reconstruiront un peu plus loin c'est pas la fin du monde...

La transition écologique coûte bien plus chère au final que de rebâtir un peu plus loin ou de construire des digues.

Il faut voir le côté positif du réchauffement climatique : la naissance de nouvelles voies fluviales !

https://www.geo.fr/voyage/avec-la-fonte-des-glaces-les-russes-inaugurent-une-nouvelle-route-maritime-191979

Le réchauffement climatique va apporter du changement... mais pas que des mauvais changements !

Il faut pas avoir peur du changement ! Surtout quand celui ci va prendre des dizaines d'années permettant aux Hommes de s'adapter en douceur.

Si je me répète, c'est pour vous demander ce que vous proposerez au peuple des sentinelles, et à quelques autres sur cette planète, et pas seulement dans l'océan indien, où il y a aussi des populations embarquées dans la société de consommation:

"Effectivement, les peuples capables de survivre dans des conditions extrêmes ont d'abord et avant tout appris à se contenter de peu et à exploiter les moindres ressources. De fait, partout où la prétendue modernité contamine ces populations, elles perdent les savoir-faire nécessaire pour se débrouiller seules, ou tout simplement sans un apport extérieur, notamment d'énergie (nous y voilà!). Il faut des générations pour constituer les techniques de survie qui épuiseraient 99,99% des homo consummeris.

Mais il y a encore plus grave: l'activité humaine, dans le cas d'une civilisation "avancée", prospère au détriment d'espèces dont l'homme a besoin pour assurer sa survie lorsqu'il ne dispose pas, ou plus, des facilités des technologies lourdes.

Et, contrairement à ce qui était possible dans le passé, les migrations massives en cas de catastrophe économico-environnementales (ça c'est produit) sont aujourd'hui exclues. Ainsi, le peuple des Sentinelles n'a aucune solution de rechange face au rétrécissement de son espace vital dû à l'élévation du niveau de la mer, alors que dans le passé bien des peuples ont migré pour trouver d'autres ressources.

Quant aux ours polaires... comment leur reprocher de s'inviter dans les agglomérations?"

Conclusion: je vous trouve d'un cynisme absolument révoltant!

Par

En réponse à mekinsy

Non ce n'est pas cela la démocratie...:nanana:

La démocratie c'est cela:

https://youtu.be/fw8lA9Z1Yow

(Je n'ai pas trouvé plus accessible.)

Le citoyen lambda ne sait pas de quel nature sont les textes, même si il peut en avoir l'accès, il aura bien du mal à en comprendre les tenants et les aboutissants.

Au mieux il les simplifiera à l'extrême, au pire il n'en tiendra même pas compte.

Par exemple dans ton cas, tu réduis l'UE à une demi page (Import/export notamment.), hors l'UE ce sont des milliers de pages d'accord, de programmes divers et variés (Aussi bien entre citoyens, qu'entre villes ou nations), de structurations économique...

Il n'y a d'ailleurs pas plus transparent comme institution, puisque chaque pays doit savoir point par point ce dont il est question.

D'autant plus que tout le monde souhaite au possible le libre échange...

Le dernier en date en Asie du Sud Est représente 2.2 milliards d'habitants.

Pourquoi crois tu que tous les pays souhaitent le libre échange ?

Pour justement avoir une vision globale et durable à long terme.

Demain je taxe la Dacia 5000 euros (Comme tu l'as évoqué sur un autre fil)

En réponse, on me taxe 10 euros la bouteille de vin.

Je repond par une autre taxe.

On me répond pas une autre...

Et ainsi de suite...

Tu vas voir les entreprises françaises vont embauchées...et se développées dans des conditions aussi fluctuantes/instables du marché.

La principale différence entre la bourse et une entreprise ?

La bourse est une vision a court terme.

Une entreprise a besoin d'une vision a moyen/long terme.

D'autant plus que la city de Londres n'est plus la première place boursiere d'Europe:

"C’est une des conséquences les plus spectaculaire et concrètes du Brexit : la City de Londres a perdu en quelques semaines à peine son statut de première place boursière pour les actions européennes…"

https://www.europe1.fr/emissions/L-edito-eco2/brexit-la-city-de-londres-perd-son-statut-de-premiere-place-boursiere-europeenne-4024736

Le libre échange est une donnée essentielle de la mondialisation...

Tu peux faire ce que tu écris, mais oublie Amazon.

Ne penses pas une seule seconde que la France pourra taxer comme bon lui semble, sans un retour de bâton...

Et il risque d'être très violent vue le peu d'industries qu'il nous reste.

On vivait très bien, avant l'UE et l'euro. Voilà ce que je retiens.

Et on n'a pas besoin de vouloir être une puissance importante sur cette planète.

L'important (pour moi) est simplement de vivre correctement en France. Et cela est possible, même en vivant en Autarcie.

Mais pas besoin d'être en Autarcie, il suffit simplement de vivre avec ce qu'on a, ce qu'on produit nous-même, tout en autorisant l'import et l'export, mais avec des taxes ajustables concernant l'import pour tout ce qui peut mettre à mal notre économie et les emplois qui vont avec.

Après, oui, si on met des taxes à l'import, il est normal que d'autres pays en mettent à leur tour vis à vis de ce qu'on veut exporter.

Oui, ET ?? Cela nous empêcherait-il de vivre ? :bah:

Qu'est-ce qu'on veut in fine? Je ne suis pas certain de comprendre.

A part vouloir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crêmière...

Mais ça, ça n'est pas possible. :nanana:

J'ajoute que les frontières n'ont jamais empêché quiconque de rentrer et sortir du pays.

Et quitter l'UE ne nous inciterait pas plus à déclencher des guerres vis à vis de nos voisins. Le passé, c'est le passé.

Par

Mais, mekinsy, comment être certain que le changement est plus brutal, ou aussi brutal, que ceux qui ont précédé ? Puisqu'on ne pouvait connaître aussi bien ces changements lointains.

Comment expliquer que le glacier allant jusqu'à Lyon ait presque disparu en 20000 ans, soit 1 km par siècle ? Il y a 200 ans, sa longueur était donc passée d'environ 200 km à 10 km. Et depuis 10 ans, sa longueur est inférieure à 5 km. Poursuivant sous le même rythme moyen.

Par

Le bus électrique a plus de défaut que de qualité et surtout, heureusement pour la France notre électricité est nucléaire, sinon........

Une valeur sure reste le bus au gaz de ville compressé.

Par

En réponse à 360Magnum

Mais oui toujours une excuse bizarrement les bus diesel qui sont identiques sauf moteur n'ont pas ce problème

Ce n'est pas une excuse. C'est la vérité.

D'abord les VE démarrent tout le temps par grand froid contrairement aux thermiques. Et ensuite le problème se situe au niveau du confort des passagers. Car il s'agit de transport de personnes.

Et accessoirement on a déjà vu le problème d'eau dans le circuit sur des diesel. Avec impossibilité de chauffer quoique ce soit vu que le véhicule est arrêté (l'assistance embrayage est aussi pneumatique). Le Maire de cette ville est franchement pathétique.

Par

En réponse à ghlapin

Le bus électrique a plus de défaut que de qualité et surtout, heureusement pour la France notre électricité est nucléaire, sinon........

Une valeur sure reste le bus au gaz de ville compressé.

Tout à fait.

Un bus électrique c'est pas top. Mieux vaut une voiture ou bien encore une moto.

Sinon toujours les mêmes piliers de comptoir pour faire 300 commentaires avec des pavés de saumon fumé.

Par

En réponse à fedoismyname

(..)mais de ceux auxquels ont ne peut pas s'adapter (baisse importante de la production de nourriture par exemple)(..)

heu, si.. on peut s'adapter. suffit de diminuer la population mondiale. :bah:

Oui mais elle baisse rarement d'elle-même tant que les ressources suivent. Si les ressources déclinent en général les gens ne se laissent pas faire. Donc ça peut être camp d'extermination ou la guerre au choix. Est-ce que c'est une "adaptation"?

Par

En réponse à pxidr

C'est le système de PAC et le système de freinage pneumatique (ou des bouchons de glace se sont formés) qui empêche le démarrage des bus, qui se mettent en défaut.

En aucun cas c'est un problème de la chaîne de traction électrique (batteries + moteurs) !

ca reste un problème conception de véhicule électrique vu que les bus diésels eux n'ont aucun soucis pour ne pas tuer les batteries ils ont réduits le système de chauffage au minimum ce qui ne suffit pas a contrer un grand froid tant pour l'habitacle que pour le système de freinage. et pourquoi c'est sous dimensionné parce qu'il ne faut pas tuer les batteries... donc c'est bien un souci électrique mettant en cause les batteries

Par

En réponse à gordini12

Effectivement, on peut le prendre ainsi, mais va donc demander à ceux qui ont des théories ou des études démontrant autre chose, s'ils ont des crèdits de recherche. Le mot appartient n'est pas adapté, mais dépendant te va mieux ?

C'est un point de vue mais fréquemment les scientifiques qui ont des théories ou des études en ruptures sur le changement du climat ont des crédits de recherche mais pas dans le domaine du climat. S'ils n'on pas de crédits dans le domaine du climat c'est en général parce que ce n'est pas leur spécialité. Il sont très bons sur leur spécialités et souvent pas convaincant du tout sur les autres domaines.

Je trouve plutôt rassurant

Par

En réponse à fedoismyname

On vivait très bien, avant l'UE et l'euro. Voilà ce que je retiens.

Et on n'a pas besoin de vouloir être une puissance importante sur cette planète.

L'important (pour moi) est simplement de vivre correctement en France. Et cela est possible, même en vivant en Autarcie.

Mais pas besoin d'être en Autarcie, il suffit simplement de vivre avec ce qu'on a, ce qu'on produit nous-même, tout en autorisant l'import et l'export, mais avec des taxes ajustables concernant l'import pour tout ce qui peut mettre à mal notre économie et les emplois qui vont avec.

Après, oui, si on met des taxes à l'import, il est normal que d'autres pays en mettent à leur tour vis à vis de ce qu'on veut exporter.

Oui, ET ?? Cela nous empêcherait-il de vivre ? :bah:

Qu'est-ce qu'on veut in fine? Je ne suis pas certain de comprendre.

A part vouloir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crêmière...

Mais ça, ça n'est pas possible. :nanana:

J'ajoute que les frontières n'ont jamais empêché quiconque de rentrer et sortir du pays.

Et quitter l'UE ne nous inciterait pas plus à déclencher des guerres vis à vis de nos voisins. Le passé, c'est le passé.

Des guerres non, puisque nous disposons depuis 48ans d'un programme protégeant la France H24, 7 jours/7, 365 jours par an.

Ce programme militaire est la FOST.

Concrètement qu'est ce que la "FOST" ?

La FOST c’est :

4 Centres de Transmissions Marine (CTM). Ils sont répartis sur l’hexagone à Rosnay (36), Sainte Assise (77), France Sud (11), Kerlouan (29). Leur mission est de relayer les ordres gouvernementaux et les messages du commandant de la FOST vers les sous-marins nucléaires français en opération ;

1 centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique (CIRA ). Ce centre est la maison mère des «oreilles d’or», des marins à l’ouïe exceptionnelle pour écouter et reconnaître les bruits de l’océan ;

2 escadrilles, une à Brest, une à Toulon ;

1 base opérationnelle à l’Ile Longue sur la presqu’île de Crozon ;

2 écoles de navigation sous-marine (Brest et Toulon) ;

1 état-major et 1 centre opérationnel basés à Brest.

Ce programme met en œuvre notamment les SNLE:

"Tapis dans l’océan, indétectables, les 4 SNLE patrouillent successivement pour assurer la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire. Ils sont regroupés au sein de la Force Océanique Stratégique (FOST). Un SNLE est en permanence à la mer depuis novembre 1972."

https://www.defense.gouv.fr/marine/operations/forces/forces-sous-marines/les-forces-sous-marines-et-la-force-oceanique-strategique

Depuis un peu plus de 48ans, la France dispose d'au moins un SNLE capable de balancer 16 missiles nucléaires (800 fois Hiroshima) sur quiconque porterait atteintes à notre souveraineté nationale sur ordre du Président.

Nous disposons également de Rafale capables d'embarquer l'arme nucléaire: Les ASMP-A.

La France en possède à ce jour 54.

Chaque missile dispose d'une puissance de destruction comparable à 20 fois celle de la bombe larguée sur Hiroshima.

Si tu n'as jamais connu de guerre sur le sol français, c'est uniquement grâce à cette dissuasion nucléaire.:redface:

Le monde n'a jamais été aussi instable, aussi incertain et aussi exposé qu'actuellement. :peur:

De plus, tu n'as jamais vécu de toute ta vie sans le marché commun, donc tu ne sais pas ce que c'est de vivre sans marché commun.

La CEE date du 25 mars 1957:

"Deux traités sont signés à Rome par les six pays européens ayant participé à la création de la CECA. Le premier institue la Communauté économique européenne (CEE), qui a pour but la mise en place d’un marché commun, et le second la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA) dite Euratom.

À la différence du traité de la CECA, les deux traités de Rome sont conclus pour une durée illimitée."

Si bien sur on cause uniquement du marché commun:

-Libre circulation des personnes, des biens et des capitaux au sein des pays membres.

Si on évoque une politique permettant la création d'une institution à part entière (L'UE) et donc poussant le curseur plus loin, il s'agit du traité de Maastricht:

"À Maastricht, est signé en février le traité sur l’Union européenne. Celle-ci est constituée de 3 piliers : les Communautés (CECA, CE, CEEA), la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC), la coopération en matière de Justice et d’affaires intérieures (JAI). Par ailleurs, la CEE devient la Communauté européenne (CE).

Dans ce traité de Maastricht, une citoyenneté européenne est instituée, les pouvoirs du Parlement européen sont renforcés, et l’Union économique et monétaire (UEM) est lancée. Le traité de Maastricht entre en vigueur le 1er novembre 1993."

Toi tu fustiges le marché commun, donc tu remontes bien au delà de l'UE. :roll:

Au moment de la création de la CEE qui est plus vielle que toi. :tongue:

Je pense que tu ne mesures pas toute l'importance et les enjeux de ce marché commun, que des hommes politiques ont discuté durant des années avant d'enteriner des accords permettant la vie (Apparement très très éprouvante :violon:) que tu as actuellement.

Car oui, que tu le veuilles ou non, tu es un enfant de l'Europe. :biggrin:

Oui je sais, ca fait mal lorsqu'on apprend cela comme ça...:ddr:

C'est comme ce suprématiste blanc qui apprend que dans ses gènes, il y en a 14% d'afrique subsaharienne:

https://youtu.be/3WUBDtRONZE

Un moment très désopilant non ? :blague:

Par

En réponse à ff317

Et puis c'est vrai qu'à partir d'un certain âge, les gens n'en ont plus rien à faire de la protection de l'environnement. Ils ne se sentent pas du tout concernés.

Le Vieillard ...

Un octogénaire plantait.

Passe encor de bâtir ; mais planter à cet âge !

Disaient trois jouvenceaux, enfants du voisinage ;

Assurément il radotait.

Car, au nom des Dieux, je vous prie,

Quel fruit de ce labeur pouvez-vous recueillir ?

Autant qu'un Patriarche il vous faudrait vieillir.

À quoi bon charger votre vie

Des soins d'un avenir qui n'est pas fait pour vous ?

Ne songez désormais qu'à vos erreurs passées :

Quittez le long espoir et les vastes pensées ;

Tout cela ne convient qu'à nous.

- Il ne convient pas à vous-mêmes,

Repartit le Vieillard. Tout établissement

Vient tard et dure peu. La main des Parques blêmes

De vos jours et des miens se joue également.

Nos termes sont pareils par leur courte durée.

Qui de nous des clartés de la voûte azurée

Doit jouir le dernier ? Est-il aucun moment

Qui vous puisse assurer d'un second seulement ?

Mes arrière-neveux me devront cet ombrage :

Eh bien défendez-vous au Sage

De se donner des soins pour le plaisir d'autrui ?

Cela même est un fruit que je goûte aujourd'hui :

J'en puis jouir demain, et quelques jours encore ;

Je puis enfin compter l'Aurore

Plus d'une fois sur vos tombeaux.

Le Vieillard eut raison ; l'un des trois jouvenceaux

Se noya dès le port allant à l'Amérique ;

L'autre, afin de monter aux grandes dignités,

Dans les emplois de Mars servant la République,

Par un coup imprévu vit ses jours emportés.

Le troisième tomba d'un arbre

Que lui-même il voulut enter ;

Et pleurés du Vieillard, il grava sur leur marbre

Ce que je viens de raconter.

Jean de la Fontaine

Les Fables XI

Par

En réponse à EllePe

Mais, mekinsy, comment être certain que le changement est plus brutal, ou aussi brutal, que ceux qui ont précédé ? Puisqu'on ne pouvait connaître aussi bien ces changements lointains.

Comment expliquer que le glacier allant jusqu'à Lyon ait presque disparu en 20000 ans, soit 1 km par siècle ? Il y a 200 ans, sa longueur était donc passée d'environ 200 km à 10 km. Et depuis 10 ans, sa longueur est inférieure à 5 km. Poursuivant sous le même rythme moyen.

1 km par siècle?

Lyon n'est pas au pied de la montagne hein, les 100 premiers kms de fonte depuis Lyon ne demandaient sans doute pas un gros changement de température. Calcule plutôt en termes d'altitude, tu auras sans doute un chiffre bien inférieur à ce qu'on voit aujourd'hui, encore plus inférieur à ce qu'on prévoir demain avec une concentration de CO2 supérieure.

Par

En réponse à zzeelec

Mais c'est bien sûr ! Pourquoi on s'emmerde ? Depuis 2007 qu'il nous dit la vérité vraie Gerhard Gerlich ! Ce bon Gérard, un copain de Claude Allègre, de Christian Gérondeau et de François Gervais !

Comme ça, tu auras de la lecture réconfortante.

Tu vois, c'est ce genre de propos qui sont la cause des irritations. C'est démontrer que la publication est fausse qui a du sens, pas démolir les personnes sur la base de ce qu'ils sont ou ne sont pas et d'éventuelles amitiés qu'on leur prête.

A ce jour cette publication n'est pas supprimée, il n'y a pas de démonstration que ces écrits sont faux ni qu'il y a fraude. Ça ouvre un espace de débat qui est de suite fermé avec des arguments qui ne sont pas scientifiques. La science n'est pas démocratique et seule la démonstration que leur publication est fausse a de la valeur, ce qui n'a pas été fait a ce jour, 12 ans plus tard.

Nous avons vécu il y a quelque mois la vie d'une publication frauduleuse, elle a été retirée au bout de quelques semaines et je ne pense pas qu'il soit possible de la retrouver dans les archives numériques.

Par

En réponse à EllePe

Mais, mekinsy, comment être certain que le changement est plus brutal, ou aussi brutal, que ceux qui ont précédé ? Puisqu'on ne pouvait connaître aussi bien ces changements lointains.

Comment expliquer que le glacier allant jusqu'à Lyon ait presque disparu en 20000 ans, soit 1 km par siècle ? Il y a 200 ans, sa longueur était donc passée d'environ 200 km à 10 km. Et depuis 10 ans, sa longueur est inférieure à 5 km. Poursuivant sous le même rythme moyen.

Cela ne s'est pas passé comme tu le décris :

"Depuis au moins deux millions d'années, le climat de la Terre varie entre glaciaire et interglaciaire avec une quasi-périodicité d'environ 100 000 ans. Le dernier maximum glaciaire a eu lieu il y a 21 000 ans.

À cette époque, la température de la Terre n'était que de 4 °C à 7 °C inférieure à sa valeur actuelle, et pourtant le niveau de l'océan était plus bas de quelque 120 mètres. L'Amérique du Nord et l'Eurasie étaient recouvertes d'une couche de glace qui atteignait 1 à 2 km d'épaisseur et s'étendait jusqu'à New-York et au nord de l'Allemagne.

La dernière déglaciation, entamée il y a 20 000 ans, s'est révélée climatiquement très favorable à notre espèce.

Dans des conditions relativement stationnaires, propices au développement de l'agriculture et de l'élevage, les hommes ont pu croître et se multiplier : les populations humaines ont passé la barre du milliard d'individus vers 1800, puis celle des 7 milliards en 2011. Pour autant, cette période n'a pas été exempte de variations. À titre d'exemple, si l'on regarde l'évolution de la température moyenne dans l'hémisphère nord depuis la fin du haut Moyen-âge, on peut identifier une période légèrement plus chaude entre l'an 950 et 1250"

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-rechauffement-observe-a-l-echelle-du-globe-et-en-france

La dernière glaciation a été brutale et durant 20 000 ans le climat à été tempéré.

(Il n'y a pas eu de réchauffement progressif comme tu le suggère.)

Je t'invite à regarder le graphique et a prendre en compte les températures moyennes relever à partir de 1850...

Tu constateras par toi même que la montée en température accélére de manière nette et précise.

L'article ci dessous est assez clair pour expliquer ce qui nous attend pour la suite:

"Deux scénarios ont servi de base aux calculs des superordinateurs avec ces modèles parmi les quatre dits scénarios RCP (Representative Concentration Pathway) établis par le Giec et qui sont quatre scénarios de trajectoire du forçage radiatif jusqu'à l'horizon 2300. Ils sont plus précisément nommés d'après la gamme de forçage radiatif ainsi obtenue pour l'année 2100. On a ainsi le scénario RCP2.6 qui correspond à un forçage de +2,6 W/m2, le scénario RCP4.5 à +4,5 W/m2, et de même pour les scénarios RCP6 et RCP8.53."

"Plus cette valeur est élevée, plus le système terre-atmosphère gagne en énergie et se réchauffe, et plus la valeur moyenne de la température de la Terre est élevée. L'article de Pnas considère RCP4.5 et RCP8.53, ce qui, compte tenu des incertitudes, donne respectivement des températures moyennes qui seront quelque part entre 1,1 - 2,6 °C pour RCP4.5 et entre 2,6 - 4,8 °C pour RCP8.5 qui est le scenario « business-as-usual », c'est-à-dire celui où l'on ne fait rien ou presque pour stopper le réchauffement climatique. Dans ce dernier cas, le climat de la Terre atteindra déjà celui du Pliocène, il y a 3 millions d'années, en 2030 et sinon en 2040 avec RCP4.5.

Si l'on continue sur la trajectoire RCP8.5, le climat de la Terre commencera à ressembler à celui du début de l'Éocène déjà vers 2100 et devrait l'atteindre en 2150 sans que l'on soit assuré qu'il s'y stabilise. Pire, les modèles montrent que, avec RCP8.5, de « nouveaux » climats émergeront sur près de 9 % de la planète, qui n'ont pas de précédent géologique ou historique connu, en Asie de l'Est et du Sud-Est, au nord de l'Australie et sur le littoral des Amériques."

"On peut faire une comparaison avec l'arrivée du maximum thermique du Paléocène-Éocène, mais il faut garder à l'esprit que bien qu'il se soit installé très rapidement à l'échelle géologique, l'Humanité est en train de produire un changement climatique bien plus rapide. Et cela n'incite pas à l'optimisme quant à la capacité de la biosphère à s'adapter à un tel bouleversement. On aurait donc tort de croire que finalement l'Humanité n'aura qu'à s'installer « tranquillement » dans les régions arctiques devenues tempérées et accueillantes, peut-être, au cours du XXIIe siècle."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-rechauffement-climatique-vers-climat-ressemble-celui-regnait-il-y-50-millions-annees-63474/

On peut aussi ne pas tenir compte de ce qui est écrit ci dessus, et attendre pour voir ce qu'il en sera réellement.

Seulement il faut bien garder à l'esprit que nos rejets de CO2 créent une inertie d'une vingtaine d'années sur le climat.

Concrètement ?

Si par magie, on arrête tout envoie de gaz à effet de serre (Ce qui n'arrivera jamais de notre vivant bien évidemment), durant 20ans la température va encore grimper, c'est comme ça. (Sauf à pouvoir capter le CO2 dans l'atmosphère.)

Ensuite il faudra que cette température redescend, et elle ne redescendra jamais aussi vite qu'elle est montée...Les périodes de refroidissement ont TOUJOURS été beaucoup plus lentes, que les périodes de réchauffement, qui elles peuvent être brutale.

Tu te doutes bien que l'on ne sera plus concernée...:coucou:

Par

En réponse à zzeelec

Les crédits d'impôt pour la rénovation, les aides à tout va, isolation à 1€ et compagnie.

J'ai un ami qui a eu sa PAC gratos !!! (1 seul salaire, sa femme en congés parental)

https://www.prime-energie-edf.fr/travaux-eligibles/chauffage-et-regulation/pompe-a-chaleur-air-air.html

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/aides-renovation-energetique

Alors ne joue pas les violons, la France aide largement celui qui veut faire des économies d'énergie et a peu de moyens.

Les aides sont acordées avec des obligations plus importantes que nécessaire. Dans mon cas, pour toucher pas grand chose, il faut poser sur la table une étude détaillée qui coûte la valeur de la subvention. Je m'en passe, l'étude du vendeur de la pompe a chaleur me convient comme elle est, absolument conforme a mon estimation préalable (pas difficile, la puissance de la chaudière fuel). Sans compter l'ajout de grosses tracasseries pour les forages qui doivent, si subvention, être réalisées par des foreurs "labellisés" qui surfacturent tout pareil.

En fait dès qu'il y a subvention, il y a augmentation du coût final qui annule l'aide sauf dans le cas d'une construction neuve où l'étude fine doit être réalisée. Je ne fais donc aucune demande, deux puits exhaure et réinjection, une PAC entre les deux puits a la place de la chaudière fuel. En avril ce devrait être fini. Le ticket reste lourd mais ensuite, la paix, zéro d'entretien. Seule inquiétude, l'envolée des tarifs d'électricité.

Par

C'est tout de même incroyable qu'une collectivité territoriale dans un souci (certes honorable mais discutable) de se placer sous le vent dominant de secteur vert en oublie le ba ba de l'achat public.

Définir son besoin et fixer les spécifications minimales susceptibles de le satisfaire sont les premières exigences de l'achat public.Deux conditions nécessaires et suffisantes pour réaliser un achat public au meilleur des intérêts des administrés. Ces sinistres incompétents font perdre temps et argent aux contribuables et aux opérateurs économiques. C'était à lui d'exiger des bus qui fonctionnent par temps froid.

Par

En réponse à ff317

Ce n'est pas une excuse. C'est la vérité.

D'abord les VE démarrent tout le temps par grand froid contrairement aux thermiques. Et ensuite le problème se situe au niveau du confort des passagers. Car il s'agit de transport de personnes.

Et accessoirement on a déjà vu le problème d'eau dans le circuit sur des diesel. Avec impossibilité de chauffer quoique ce soit vu que le véhicule est arrêté (l'assistance embrayage est aussi pneumatique). Le Maire de cette ville est franchement pathétique.

Va donc voir si Vladimir a mis en service des bus électrique à Norilsk puisque c'est adapté ?

Par

En réponse à mekinsy

Cela ne s'est pas passé comme tu le décris :

"Depuis au moins deux millions d'années, le climat de la Terre varie entre glaciaire et interglaciaire avec une quasi-périodicité d'environ 100 000 ans. Le dernier maximum glaciaire a eu lieu il y a 21 000 ans.

À cette époque, la température de la Terre n'était que de 4 °C à 7 °C inférieure à sa valeur actuelle, et pourtant le niveau de l'océan était plus bas de quelque 120 mètres. L'Amérique du Nord et l'Eurasie étaient recouvertes d'une couche de glace qui atteignait 1 à 2 km d'épaisseur et s'étendait jusqu'à New-York et au nord de l'Allemagne.

La dernière déglaciation, entamée il y a 20 000 ans, s'est révélée climatiquement très favorable à notre espèce.

Dans des conditions relativement stationnaires, propices au développement de l'agriculture et de l'élevage, les hommes ont pu croître et se multiplier : les populations humaines ont passé la barre du milliard d'individus vers 1800, puis celle des 7 milliards en 2011. Pour autant, cette période n'a pas été exempte de variations. À titre d'exemple, si l'on regarde l'évolution de la température moyenne dans l'hémisphère nord depuis la fin du haut Moyen-âge, on peut identifier une période légèrement plus chaude entre l'an 950 et 1250"

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/le-rechauffement-observe-a-l-echelle-du-globe-et-en-france

La dernière glaciation a été brutale et durant 20 000 ans le climat à été tempéré.

(Il n'y a pas eu de réchauffement progressif comme tu le suggère.)

Je t'invite à regarder le graphique et a prendre en compte les températures moyennes relever à partir de 1850...

Tu constateras par toi même que la montée en température accélére de manière nette et précise.

L'article ci dessous est assez clair pour expliquer ce qui nous attend pour la suite:

"Deux scénarios ont servi de base aux calculs des superordinateurs avec ces modèles parmi les quatre dits scénarios RCP (Representative Concentration Pathway) établis par le Giec et qui sont quatre scénarios de trajectoire du forçage radiatif jusqu'à l'horizon 2300. Ils sont plus précisément nommés d'après la gamme de forçage radiatif ainsi obtenue pour l'année 2100. On a ainsi le scénario RCP2.6 qui correspond à un forçage de +2,6 W/m2, le scénario RCP4.5 à +4,5 W/m2, et de même pour les scénarios RCP6 et RCP8.53."

"Plus cette valeur est élevée, plus le système terre-atmosphère gagne en énergie et se réchauffe, et plus la valeur moyenne de la température de la Terre est élevée. L'article de Pnas considère RCP4.5 et RCP8.53, ce qui, compte tenu des incertitudes, donne respectivement des températures moyennes qui seront quelque part entre 1,1 - 2,6 °C pour RCP4.5 et entre 2,6 - 4,8 °C pour RCP8.5 qui est le scenario « business-as-usual », c'est-à-dire celui où l'on ne fait rien ou presque pour stopper le réchauffement climatique. Dans ce dernier cas, le climat de la Terre atteindra déjà celui du Pliocène, il y a 3 millions d'années, en 2030 et sinon en 2040 avec RCP4.5.

Si l'on continue sur la trajectoire RCP8.5, le climat de la Terre commencera à ressembler à celui du début de l'Éocène déjà vers 2100 et devrait l'atteindre en 2150 sans que l'on soit assuré qu'il s'y stabilise. Pire, les modèles montrent que, avec RCP8.5, de « nouveaux » climats émergeront sur près de 9 % de la planète, qui n'ont pas de précédent géologique ou historique connu, en Asie de l'Est et du Sud-Est, au nord de l'Australie et sur le littoral des Amériques."

"On peut faire une comparaison avec l'arrivée du maximum thermique du Paléocène-Éocène, mais il faut garder à l'esprit que bien qu'il se soit installé très rapidement à l'échelle géologique, l'Humanité est en train de produire un changement climatique bien plus rapide. Et cela n'incite pas à l'optimisme quant à la capacité de la biosphère à s'adapter à un tel bouleversement. On aurait donc tort de croire que finalement l'Humanité n'aura qu'à s'installer « tranquillement » dans les régions arctiques devenues tempérées et accueillantes, peut-être, au cours du XXIIe siècle."

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/rechauffement-climatique-rechauffement-climatique-vers-climat-ressemble-celui-regnait-il-y-50-millions-annees-63474/

On peut aussi ne pas tenir compte de ce qui est écrit ci dessus, et attendre pour voir ce qu'il en sera réellement.

Seulement il faut bien garder à l'esprit que nos rejets de CO2 créent une inertie d'une vingtaine d'années sur le climat.

Concrètement ?

Si par magie, on arrête tout envoie de gaz à effet de serre (Ce qui n'arrivera jamais de notre vivant bien évidemment), durant 20ans la température va encore grimper, c'est comme ça. (Sauf à pouvoir capter le CO2 dans l'atmosphère.)

Ensuite il faudra que cette température redescend, et elle ne redescendra jamais aussi vite qu'elle est montée...Les périodes de refroidissement ont TOUJOURS été beaucoup plus lentes, que les périodes de réchauffement, qui elles peuvent être brutale.

Tu te doutes bien que l'on ne sera plus concernée...:coucou:

Tout repose sur des modèles mathématiques simplifiés, il n'y a eu aucune expérience scientifique digne de ce nom.

Cela repose sur des hypothèses considérablement simplifiées, que j'ai connu sous d'autres formes dans l'automobile. Quand tu commence à poser des questions dans le détail, tu t'aperçois que certains paramètres n'ont pas été pris en compte ou sous une forme très très simplifiée. Cela fonctionne pour le cochon, la tôle et les boites de rillettes mais pour le climat. Quand on te présente les projections futures, l'élévation de température va de 1 à 3, en ordre de grandeur. c'est curieux d'obtenir de tels écarts , compte tenu que les modèles devraient obtenir le même résultat après avoir vérifié que sur des périodes passées avec des paramètres connus, chaque modèle aurait du obtenir le résultat mesuré actuel. cela démontre que les bases sont très fragiles et le 3 ou 4 ° de la fin du siècle est simplement la moyenne entre les 2 extrêmes. Drôle de rigueur !

Par

En réponse à gordini12

Tout repose sur des modèles mathématiques simplifiés, il n'y a eu aucune expérience scientifique digne de ce nom.

Cela repose sur des hypothèses considérablement simplifiées, que j'ai connu sous d'autres formes dans l'automobile. Quand tu commence à poser des questions dans le détail, tu t'aperçois que certains paramètres n'ont pas été pris en compte ou sous une forme très très simplifiée. Cela fonctionne pour le cochon, la tôle et les boites de rillettes mais pour le climat. Quand on te présente les projections futures, l'élévation de température va de 1 à 3, en ordre de grandeur. c'est curieux d'obtenir de tels écarts , compte tenu que les modèles devraient obtenir le même résultat après avoir vérifié que sur des périodes passées avec des paramètres connus, chaque modèle aurait du obtenir le résultat mesuré actuel. cela démontre que les bases sont très fragiles et le 3 ou 4 ° de la fin du siècle est simplement la moyenne entre les 2 extrêmes. Drôle de rigueur !

Ce débat est pourri, hors quelques témoignages contradictoires, je ne joue plus.

Il faut archiver, ressortir quand la prévision s'est foirée (là c'est facile) et surtout dire aux plus jeunes de mémoriser et d'exercer ensuite ce que les journalistes appellent le droit de suite. Un communiqué de presse il y a 5, 10 35 ans a-t-il donné une prévision qui s'est réalisée. La réponse est assez simple: jamais.

Pour ton plaisir, c'est une information, bien sur:

https://www.ina.fr/video/CAB89027040/rechauffement-terre-video.html

Par

mekinsy, j'insiste...

Tu me dis :"Cela ne s'est pas passé comme tu le décris." puis "La dernière glaciation a été brutale et durant 20 000 ans le climat à été tempéré.(Il n'y a pas eu de réchauffement progressif comme tu le suggère.) Je t'invite à regarder le graphique et a prendre en compte les températures moyennes relever à partir de 1850..."

Mais que s'est-il passé entre -18000 (il y a 20000 ans) et +1850 ? C'est cela que je demande. Que s'est-il passé ? Comment le glacier a-t-il reculé de presque 200 km depuis l'an -18000 ? Réchauffement ? Climat tempéré ?

Par

En réponse à ape.happy

C'est un point de vue mais fréquemment les scientifiques qui ont des théories ou des études en ruptures sur le changement du climat ont des crédits de recherche mais pas dans le domaine du climat. S'ils n'on pas de crédits dans le domaine du climat c'est en général parce que ce n'est pas leur spécialité. Il sont très bons sur leur spécialités et souvent pas convaincant du tout sur les autres domaines.

Je trouve plutôt rassurant

Ca c'est le point de vue de l'autruche qui met la tête dans le trou pour ne pas voir le danger.

Par

En réponse à GY201

Tu vois, c'est ce genre de propos qui sont la cause des irritations. C'est démontrer que la publication est fausse qui a du sens, pas démolir les personnes sur la base de ce qu'ils sont ou ne sont pas et d'éventuelles amitiés qu'on leur prête.

A ce jour cette publication n'est pas supprimée, il n'y a pas de démonstration que ces écrits sont faux ni qu'il y a fraude. Ça ouvre un espace de débat qui est de suite fermé avec des arguments qui ne sont pas scientifiques. La science n'est pas démocratique et seule la démonstration que leur publication est fausse a de la valeur, ce qui n'a pas été fait a ce jour, 12 ans plus tard.

Nous avons vécu il y a quelque mois la vie d'une publication frauduleuse, elle a été retirée au bout de quelques semaines et je ne pense pas qu'il soit possible de la retrouver dans les archives numériques.

Ce que je veux dire par là, c'est que

1/ contrairement à ce que tu affirmes dans ton commentaire précédent, il y a bien des contradicteurs (et pas qu'un) sur le sujet du réchauffement climatique

2/ ce n'est pas parce qu'une étude dit A qu'elle invalide celles qui disent B, et réciproquement : ça signifie simplement que ces études ne peuvent être conclusives ni définitives compte tenu de la complexité du sujet.

Tu penses bien que des milliers de chercheurs (climatologues, physiciens, biologistes, mathématiciens, etc.) essaient de comprendre ce qu'il se passe, comment ça se passe, pourquoi ça se passe et comment et si on peut influer dessus et ce qu'il adviendra dans les prochaines années. Chacun apporte sa petite contribution, mais personne ne peut à lui seul affirmer qu'il détient la vérité sur l'ensemble. (sauf les escrocs qui publient des livres pas du tout scientifiques dans le but de s'enrichir - dont ceux que j'ai cités plus haut)

Par

En réponse à GY201

Les aides sont acordées avec des obligations plus importantes que nécessaire. Dans mon cas, pour toucher pas grand chose, il faut poser sur la table une étude détaillée qui coûte la valeur de la subvention. Je m'en passe, l'étude du vendeur de la pompe a chaleur me convient comme elle est, absolument conforme a mon estimation préalable (pas difficile, la puissance de la chaudière fuel). Sans compter l'ajout de grosses tracasseries pour les forages qui doivent, si subvention, être réalisées par des foreurs "labellisés" qui surfacturent tout pareil.

En fait dès qu'il y a subvention, il y a augmentation du coût final qui annule l'aide sauf dans le cas d'une construction neuve où l'étude fine doit être réalisée. Je ne fais donc aucune demande, deux puits exhaure et réinjection, une PAC entre les deux puits a la place de la chaudière fuel. En avril ce devrait être fini. Le ticket reste lourd mais ensuite, la paix, zéro d'entretien. Seule inquiétude, l'envolée des tarifs d'électricité.

Tu iras donc expliquer ces choses très complexes à tous ceux qui ont sottement payé 1€ pour isoler leur logement ou faire installer une PAC en s'en trouvent ravis ! :brosse:

Par

En réponse à EllePe

mekinsy, j'insiste...

Tu me dis :"Cela ne s'est pas passé comme tu le décris." puis "La dernière glaciation a été brutale et durant 20 000 ans le climat à été tempéré.(Il n'y a pas eu de réchauffement progressif comme tu le suggère.) Je t'invite à regarder le graphique et a prendre en compte les températures moyennes relever à partir de 1850..."

Mais que s'est-il passé entre -18000 (il y a 20000 ans) et +1850 ? C'est cela que je demande. Que s'est-il passé ? Comment le glacier a-t-il reculé de presque 200 km depuis l'an -18000 ? Réchauffement ? Climat tempéré ?

Tu sais, sa principale acitivité, c'est le copié collé a partir de la presse grand public. Je serais surpris que tu obtiennes quelque chose de consistant. La base de son savoir, c'est un BTS audio vidéo, pas une maîtrise de physique.

Par

En réponse à zzeelec

Ce que je veux dire par là, c'est que

1/ contrairement à ce que tu affirmes dans ton commentaire précédent, il y a bien des contradicteurs (et pas qu'un) sur le sujet du réchauffement climatique

2/ ce n'est pas parce qu'une étude dit A qu'elle invalide celles qui disent B, et réciproquement : ça signifie simplement que ces études ne peuvent être conclusives ni définitives compte tenu de la complexité du sujet.

Tu penses bien que des milliers de chercheurs (climatologues, physiciens, biologistes, mathématiciens, etc.) essaient de comprendre ce qu'il se passe, comment ça se passe, pourquoi ça se passe et comment et si on peut influer dessus et ce qu'il adviendra dans les prochaines années. Chacun apporte sa petite contribution, mais personne ne peut à lui seul affirmer qu'il détient la vérité sur l'ensemble. (sauf les escrocs qui publient des livres pas du tout scientifiques dans le but de s'enrichir - dont ceux que j'ai cités plus haut)

Comme c'est devenu un sujet sensible, il y a beaucoup de crédits et beaucoup de découvertes en marge de ce sujet. Il y a une avancée des connaissances dans le monde des sciences de la terre mais une pudeur de gazelle sur les sujets liés aux publication du Giec. Je ne pense pas avoir écrit qu'il n'y avait que un contradicteur mais montrer qu'il y en a 1 permet de casser le mythe de l'unanimité.

Par

En réponse à mekinsy

Des guerres non, puisque nous disposons depuis 48ans d'un programme protégeant la France H24, 7 jours/7, 365 jours par an.

Ce programme militaire est la FOST.

Concrètement qu'est ce que la "FOST" ?

La FOST c’est :

4 Centres de Transmissions Marine (CTM). Ils sont répartis sur l’hexagone à Rosnay (36), Sainte Assise (77), France Sud (11), Kerlouan (29). Leur mission est de relayer les ordres gouvernementaux et les messages du commandant de la FOST vers les sous-marins nucléaires français en opération ;

1 centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique (CIRA ). Ce centre est la maison mère des «oreilles d’or», des marins à l’ouïe exceptionnelle pour écouter et reconnaître les bruits de l’océan ;

2 escadrilles, une à Brest, une à Toulon ;

1 base opérationnelle à l’Ile Longue sur la presqu’île de Crozon ;

2 écoles de navigation sous-marine (Brest et Toulon) ;

1 état-major et 1 centre opérationnel basés à Brest.

Ce programme met en œuvre notamment les SNLE:

"Tapis dans l’océan, indétectables, les 4 SNLE patrouillent successivement pour assurer la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire. Ils sont regroupés au sein de la Force Océanique Stratégique (FOST). Un SNLE est en permanence à la mer depuis novembre 1972."

https://www.defense.gouv.fr/marine/operations/forces/forces-sous-marines/les-forces-sous-marines-et-la-force-oceanique-strategique

Depuis un peu plus de 48ans, la France dispose d'au moins un SNLE capable de balancer 16 missiles nucléaires (800 fois Hiroshima) sur quiconque porterait atteintes à notre souveraineté nationale sur ordre du Président.

Nous disposons également de Rafale capables d'embarquer l'arme nucléaire: Les ASMP-A.

La France en possède à ce jour 54.

Chaque missile dispose d'une puissance de destruction comparable à 20 fois celle de la bombe larguée sur Hiroshima.

Si tu n'as jamais connu de guerre sur le sol français, c'est uniquement grâce à cette dissuasion nucléaire.:redface:

Le monde n'a jamais été aussi instable, aussi incertain et aussi exposé qu'actuellement. :peur:

De plus, tu n'as jamais vécu de toute ta vie sans le marché commun, donc tu ne sais pas ce que c'est de vivre sans marché commun.

La CEE date du 25 mars 1957:

"Deux traités sont signés à Rome par les six pays européens ayant participé à la création de la CECA. Le premier institue la Communauté économique européenne (CEE), qui a pour but la mise en place d’un marché commun, et le second la Communauté européenne de l’énergie atomique (CEEA) dite Euratom.

À la différence du traité de la CECA, les deux traités de Rome sont conclus pour une durée illimitée."

Si bien sur on cause uniquement du marché commun:

-Libre circulation des personnes, des biens et des capitaux au sein des pays membres.

Si on évoque une politique permettant la création d'une institution à part entière (L'UE) et donc poussant le curseur plus loin, il s'agit du traité de Maastricht:

"À Maastricht, est signé en février le traité sur l’Union européenne. Celle-ci est constituée de 3 piliers : les Communautés (CECA, CE, CEEA), la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC), la coopération en matière de Justice et d’affaires intérieures (JAI). Par ailleurs, la CEE devient la Communauté européenne (CE).

Dans ce traité de Maastricht, une citoyenneté européenne est instituée, les pouvoirs du Parlement européen sont renforcés, et l’Union économique et monétaire (UEM) est lancée. Le traité de Maastricht entre en vigueur le 1er novembre 1993."

Toi tu fustiges le marché commun, donc tu remontes bien au delà de l'UE. :roll:

Au moment de la création de la CEE qui est plus vielle que toi. :tongue:

Je pense que tu ne mesures pas toute l'importance et les enjeux de ce marché commun, que des hommes politiques ont discuté durant des années avant d'enteriner des accords permettant la vie (Apparement très très éprouvante :violon:) que tu as actuellement.

Car oui, que tu le veuilles ou non, tu es un enfant de l'Europe. :biggrin:

Oui je sais, ca fait mal lorsqu'on apprend cela comme ça...:ddr:

C'est comme ce suprématiste blanc qui apprend que dans ses gènes, il y en a 14% d'afrique subsaharienne:

https://youtu.be/3WUBDtRONZE

Un moment très désopilant non ? :blague:

Vous pouvez prendre aussi votre conclusion en sens inverse, toutes les civilisations actuellement développées sont caractérisées par un patrimoine génétique homo sapiens hybridé par Néandertal de 1 à 2,2% pour les civilisations asiatiques les plus technologiquement avancées.

Homo sapiens pur c'est l'africain subsaharien, hybridé au max c'est le japonais et il y a plus de différence génétique entre l'africain subsaharien et le japonais qu'entre le subsaharien et le bonobo, c'est comme çà. Il aurait sans doute mieux valu pour la planète qu'homosapiens ne croise pas néandertal que le système dans sa grande sagesse a jadis éradiqué ...mais pas complètement.

Par

En réponse à zzeelec

Tu iras donc expliquer ces choses très complexes à tous ceux qui ont sottement payé 1€ pour isoler leur logement ou faire installer une PAC en s'en trouvent ravis ! :brosse:

Ceux qui sont ravis sont des gens qui savent choisir et qui sont au maximum des droits a subvention, pour beaucoup il y a un effet d'aubaine dans une courte période de faibles revenus. Je n'ai pas d'exemple de première main et j'ai plus entendu les nombreux exemples d'escroqueries.

Je suis a l'autre bout, a quelque euros des plafonds au delà desquels c'est zéro, l'ensemble des obligations associée a la faiblesse de la subvention fait que je m'assoie sur l'un comme sur l'autre. Le ticket ferai frémir les gens qui sont ravis des aides, c'est 45k et il y a près de 10k de moins que les devis subventionnables.

Par

A propos de ma question sur la fonte du glacier allant jusqu'à Lyon, on me dit que la dernière glaciation a été brutale. Je comprends donc qu'il s'agit de glaciation puis de déglaciation brutales. Déglacer un glacier de 200 km brutalement ne me parait pas limpide et demande certaines explications. Car comment sait-on cela avec autant de certitude ? Sachant que cette fonte avait encore lieu avant la révolution industrielle, donc avant une intervention humaine de grande envergure.

Je précise à nouveau que je ne mets pas en doute l'influence humaine dans le changement climatique mais je m'interroge un peu sur son importance relativement aux phénomènes (de grande envergure, la fonte d'un glacier de 200 km) constatés depuis la dernière glaciation.

Par

En réponse à zzeelec

Ce que je veux dire par là, c'est que

1/ contrairement à ce que tu affirmes dans ton commentaire précédent, il y a bien des contradicteurs (et pas qu'un) sur le sujet du réchauffement climatique

2/ ce n'est pas parce qu'une étude dit A qu'elle invalide celles qui disent B, et réciproquement : ça signifie simplement que ces études ne peuvent être conclusives ni définitives compte tenu de la complexité du sujet.

Tu penses bien que des milliers de chercheurs (climatologues, physiciens, biologistes, mathématiciens, etc.) essaient de comprendre ce qu'il se passe, comment ça se passe, pourquoi ça se passe et comment et si on peut influer dessus et ce qu'il adviendra dans les prochaines années. Chacun apporte sa petite contribution, mais personne ne peut à lui seul affirmer qu'il détient la vérité sur l'ensemble. (sauf les escrocs qui publient des livres pas du tout scientifiques dans le but de s'enrichir - dont ceux que j'ai cités plus haut)

Publier des livres est le seul moyen d'expression qui reste à ceux qui ne pensent pas GIEC! Ils sont bannis des plateaux TV et même si un journaliste écrit quelque chose sur le sujet, on lui rappelle qu'il vient de jouer le joker. Dans un tel climat, il suffit de revisionner Michel Onfray qui se possait la question à C à vous, pour voir la volée de bois vert qu'il a reçu.

Il n'a pas avancé de théorie, il a simplement dit qu'il s’interrogeait, car....

On est pas loin de la dictature médiatique !

Par

En réponse à zzeelec

Tu iras donc expliquer ces choses très complexes à tous ceux qui ont sottement payé 1€ pour isoler leur logement ou faire installer une PAC en s'en trouvent ravis ! :brosse:

Tu iras donc expliquer ces choses très simples à mon fils pour rénover logement a eu le droit à quasi rien !

Par

En réponse à DISVAR

Vous pouvez prendre aussi votre conclusion en sens inverse, toutes les civilisations actuellement développées sont caractérisées par un patrimoine génétique homo sapiens hybridé par Néandertal de 1 à 2,2% pour les civilisations asiatiques les plus technologiquement avancées.

Homo sapiens pur c'est l'africain subsaharien, hybridé au max c'est le japonais et il y a plus de différence génétique entre l'africain subsaharien et le japonais qu'entre le subsaharien et le bonobo, c'est comme çà. Il aurait sans doute mieux valu pour la planète qu'homosapiens ne croise pas néandertal que le système dans sa grande sagesse a jadis éradiqué ...mais pas complètement.

Tu oublies l'homme de l'Altaï, Mr Denisova qui a aussi laissé sa part dans les métissages pour l’extrême orient et les îles du Pacifique.

Par

En réponse à EllePe

Mais, mekinsy, comment être certain que le changement est plus brutal, ou aussi brutal, que ceux qui ont précédé ? Puisqu'on ne pouvait connaître aussi bien ces changements lointains.

Comment expliquer que le glacier allant jusqu'à Lyon ait presque disparu en 20000 ans, soit 1 km par siècle ? Il y a 200 ans, sa longueur était donc passée d'environ 200 km à 10 km. Et depuis 10 ans, sa longueur est inférieure à 5 km. Poursuivant sous le même rythme moyen.

Les prélèvements des carottes de glace où des bulles d'air piégées chaque année ont révélé la composition de l'atmosphère ... avec certaines carottes ils ont pu atteindre 2 millions d'années

Celles qui contiennent plus de Co2 sont les dernières, des taux pratiquement jamais atteint et surtout aussi rapidement

Les périodes de glaciations sont régulières et dû à notre position par rapport au Soleil, à des inversion de pôles, ....

Par

En réponse à GY201

Tu sais, sa principale acitivité, c'est le copié collé a partir de la presse grand public. Je serais surpris que tu obtiennes quelque chose de consistant. La base de son savoir, c'est un BTS audio vidéo, pas une maîtrise de physique.

Je te remercie pour le compliment. :jap:

Au moins j'ai pu acquérir un savoir me concernant. :fier:

Ce qui ne semble pas donné à tout le monde...:blague:

Par

En réponse à ricolapin

Les prélèvements des carottes de glace où des bulles d'air piégées chaque année ont révélé la composition de l'atmosphère ... avec certaines carottes ils ont pu atteindre 2 millions d'années

Celles qui contiennent plus de Co2 sont les dernières, des taux pratiquement jamais atteint et surtout aussi rapidement

Les périodes de glaciations sont régulières et dû à notre position par rapport au Soleil, à des inversion de pôles, ....

Oui on connait tout cela. Mais comment expliquer qu'un glacier de plus de 200 km disparaisse jusqu'à nos jours ? Je rappelle que ce glacier ne faisait plus qu'une dizaine de km voire une quinzaine avant la révolution industrielle. Il ne peut s'agir d'une déglaciation brutale. Comment ne pas comprendre que cette déglaciation soit progressive et toujours actuelle ? Quels sont les éléments à notre disposition pour comprendre ce phénomène entre -18000 et +1800 ?

Par

En réponse à EllePe

Oui on connait tout cela. Mais comment expliquer qu'un glacier de plus de 200 km disparaisse jusqu'à nos jours ? Je rappelle que ce glacier ne faisait plus qu'une dizaine de km voire une quinzaine avant la révolution industrielle. Il ne peut s'agir d'une déglaciation brutale. Comment ne pas comprendre que cette déglaciation soit progressive et toujours actuelle ? Quels sont les éléments à notre disposition pour comprendre ce phénomène entre -18000 et +1800 ?

La majorité des glaciers disparaissent, mais ils y en a (très rares) qui ne sont pas touchés

Le climat c'est la totalité de la planète et complexe, mais le fait qu'un glacier fonde plus vite qu'un autre peut être du à la météo et plusieurs conditions locales ... les Pyrénées perdent pratiquement 4ha par an

le Groenland et l'Antarctique ont perdu 6.400 milliards de tonnes de glace entre 1992 et 2017,

Par

c'est fabuleux le véhicule électrique, un petit coup de froid et c'est inutilisable ,faut ressortir le diesel,c'est beau le progrès . MDR

Par

En réponse à GY201

De façon indirecte quand même un peu. Pas besoin de PAC avec un moteur thermique qui fourni plus de chaleur que nécessaire.

Ce n'est pas lié à la traction du véhicule mais a la conception du bus. Je roule en Leaf 40 depuis 6 mois et je te garantie quelle fait plus de chaud que mon ancienne C3 mazout. Si la PAC du bus est sous dimensionnée ... C'est comme les freins pneumatiques, rien a voir avec la batterie. Qu'est ce qu'il faut pas lire comme connerie ici.

Par

En réponse à jinju

c'est fabuleux le véhicule électrique, un petit coup de froid et c'est inutilisable ,faut ressortir le diesel,c'est beau le progrès . MDR

C'est pour ça que le pays où il y a plus de voitures électriques que thermiques est la Norvège ... :wink:

Par

En réponse à EllePe

A propos de ma question sur la fonte du glacier allant jusqu'à Lyon, on me dit que la dernière glaciation a été brutale. Je comprends donc qu'il s'agit de glaciation puis de déglaciation brutales. Déglacer un glacier de 200 km brutalement ne me parait pas limpide et demande certaines explications. Car comment sait-on cela avec autant de certitude ? Sachant que cette fonte avait encore lieu avant la révolution industrielle, donc avant une intervention humaine de grande envergure.

Je précise à nouveau que je ne mets pas en doute l'influence humaine dans le changement climatique mais je m'interroge un peu sur son importance relativement aux phénomènes (de grande envergure, la fonte d'un glacier de 200 km) constatés depuis la dernière glaciation.

ricolapin à répondu à la question, mais je vais la compléter, notamment par cet article qui est je pense particulièrement explicite:

"Au cours des 40 dernières années, la recherche sur les carottes de glace a produit des résultats de référence pour l’évolution de la température polaire et de la composition atmosphérique au cours des 800 000 dernières années sur les échelles de temps orbitales et millénaires.

Plus récemment, des progrès ont été faits dans la datation cohérente des carottes de glace en intégrant des marqueurs stratigraphiques et une méthode d’analyse bayésienne.

Ces progrès permettent de compiler facilement les différents enregistrements issus des carottes de glace.

Les avancées récentes dans l’analyse et la datation des carottes de glace ont permis de mieux documenter le déphasage entre augmentation de température et augmentation de concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Lors des deux dernières déglaciations, il est maintenant établi que les augmentations initiales de concentration atmosphérique en dioxyde de carbone et température antarctique sont synchrones à ± 200 ans.

Les mesures à haute résolution dans les carottes de glace et les efforts de datation relative entre Groenland et Antarctique permettent d’étudier les processus à l’œuvre lors de la variabilité millénaire de la dernière période glaciaire.

En plus du phénomène de bascule bipolaire, il a été mis en évidence récemment une variabilité climatique régionale en Antarctique lors de ces événements millénaires.

Enfin, les carottes de glace apportent aussi des informations pertinentes pour l’étude du système couplé climat – calotte de glace dans un contexte de température plus élevée.

Les reconstructions récentes du dernier interglaciaire à partir des carottes de glace groenlandaises indiquent en effet une température d’environ 8°C plus élevée qu’à l’actuel au Groenland.

https://journals.openedition.org/quaternaire/7664

Concernant le rapport entre rejet de gaz à effet de serre.

Le seul CO2 n'est pas l'unique responsable, certains gazs frigorigenes le sont aussi, et à des degrés bien plus impactants (À volume de molécules équivalentes.)

"«Dans dix ans, dix climatiseurs seront vendus toutes les dix minutes. Si la fin des hydrofluorocarbures (HFC) permettrait de contenir le réchauffement climatique jusqu’à 0,4°, tous les pays ne s’y sont pas encore mis et un trafic existe désormais», concédait en début de semaine une secrétaire du bureau de l’environnement des Nations unies au G7 environnement.

L’effet de serre du HFC est jusqu’à 14.000 fois plus puissant que le CO2. Climatiseurs, réfrigérateurs, chambres froides dans les abattoirs ou encore pompes à chaleur, autant d’appareils qui utilisent ce gaz comme fluide frigorigène."

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/dans-les-coulisses-du-marche-noir-d-un-gaz-14-000-fois-plus-polluant-que-le-co2-20190513

On peut penser que l'homme n'a aucun impact sur son environnement, hors le trou de la couche d'ozone et sa résorption grâce à l'application des accords de Montréal de 1987, appliqué depuis 1989 ont permis de prouver le contraire:

"La couche d'ozone a entamé sa cicatrisation. Un rapport des Nations unies présente les bénéfices du protocole de Montréal, plusieurs décennies après sa signature."

"« L’ozone dans certaines parties de la stratosphère s’est reconstituée à un taux de 1 à 3 % depuis 2000, et aux taux projetés, l’ozone de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait cicatriser complètement d’ici 2030, suivi de l’hémisphère sud dans les années 2050 puis des régions polaires en 2060 », annoncent les Nations Unies dans un communiqué."

"Les pays signataires du protocole de Montréal, un accord international en vigueur depuis 1989, se sont engagés à supprimer l’utilisation de substances qui nuisent à la couche d’ozone. Le début de sa cicatrisation semble montrer que cet accord « continue de réduire efficacement l’abondance des substances qui appauvrissent la couche d’ozone dans l’atmosphère. »"

https://www.numerama.com/sciences/437299-les-accords-climatiques-ne-sont-pas-inutiles-la-couche-dozone-commence-a-cicatriser.html

Je ne sais pas si je fais preuve de cohérence, mais tout ce que j'ai pu voir/lire/entendre depuis le protocole de Kyoto de 1997 concernant le climat, est non seulement cohérent en terme de hausse des températures à l'échelle mondiale, mais elles augmentent plus rapidement que prévues. (Les modélisations de 2007 ont toutes été dépassées sur la période 2007-2017...Ce qui démontre un emballement climatique par A+B.)

En cause des effets inhérents du réchauffement climatique, non pris en compte par les modélisations des algorithmes moins précis de 2007 :

Comme par exemple:

Le fait que la banquise fonde, entraîne un réchauffement de l'océan, qui lui même accélére la fonte de la banquise.

Le dégel du permafrost:

"L'on parle de "pergélisol" en français, et de "permafrost" en anglais : ces sols gelés toute l'année recouvrent 25% des terres émergées de l'hémisphère nord, notamment en Russie, au Canada et en Alaska. Ils peuvent être composés de micro-lentilles de glace ou de grosses masses de glace pure, sur une épaisseur de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres."

"La fonte du permafrost inquiète le plus souvent pour ses effets climatiques. En effet, ces sols gelés renferment quelque 1.700 milliards de tonnes de gaz à effet de serre (GES), soit environ le double du dioxyde de carbone (CO2) déjà présent dans l'atmosphère. Avec le changement climatique en cours, le permafrost se réchauffe et commence à fondre, libérant progressivement les milliards de tonnes qu'il renferme, au risque notamment d'accélérer le réchauffement global."

Des données de plus en plus abondantes qui permettent aux supercalculateurs de plus en plus puissants également, de préciser de mieux en mieux les modélisations suivant les actions entreprises par l'humanité.

3 scénarios sont ainsi envisagés.

Les 3 que j'ai décris précédemment.

On peut ne pas croire au réchauffement/dérèglement/emballement climatique et penser que le climat va se refroidir.

Hors, je vais jouer les devins et prédire d'ici 2030, un réchauffement de 0.4° environ par rapport à l'année 2020.

Par quel miracle ? Parce que c'est déjà écrit.

Si les températures d'ici 2030 sont les mêmes qu'en 2020, alors il faudra me jeter au bûcher comme Jeanne d'Arc.

Seulement, je suis sûr de moi.

Contrairement à certains ici qui ne font rien d'autres que d'écrire: Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...

https://youtu.be/x0NOc3_j_98

+ 0.4° en 10ans paraît peu, limite anodin et amusant pour certains...C'est vrai que c'est super rigolo lorsqu'on vit dans un semblant de petit confort, que l'on croit dur comme fer que rien ne peut nous arriver...

Seulement ce qui semble être une toute petite variation sans conséquences, va déjà produire un climat légèrement différent à celui actuel. (Ce ne sera pas la fin du monde soyons sérieux, mais les effets du réchauffement vont se faire plus sentir qu'actuellement...Et cela va se poursuivre...Ca ne s'arretera pas....Du moins pas de notre vivant et cela va nous sentir moins "léger" à un moment...)

La faune et la flore vont devoir s'adapter...

En 2040, on montera encore d'un cran...

En 2050, idem.

La température moyenne annuelle enregistrée sur la surface du globe ne va pas se stabiliser, et évidemment encore moins se rafraîchir, c'est une certitude physique, car elle est en tout point corrélée avec les gaz à effet de serre.

Le taux de rejets de CO2 est par exemple relevé en PPM, il est de 412 actuellement (Sachant qu'il était à 387 en 2010 et 280 PPM en 1750.) , on verra dans 9/10ans à combien il se situe.

Je ne suis ni alarmiste, ni pessimiste, ni provocateur, je ne fais que de développer ce que des dizaines de milliers de scientifiques démontrent dans le monde.

Je sais bien que ce n'est pas aussi spectaculaire que l'explosion d'une bombe Thermonucléaire, mais le changement en cours va impacter nos vies sur les prochaines décennies, c'est une certitude physique aussi bien que mathématiques.

Par

En réponse à mekinsy

ricolapin à répondu à la question, mais je vais la compléter, notamment par cet article qui est je pense particulièrement explicite:

"Au cours des 40 dernières années, la recherche sur les carottes de glace a produit des résultats de référence pour l’évolution de la température polaire et de la composition atmosphérique au cours des 800 000 dernières années sur les échelles de temps orbitales et millénaires.

Plus récemment, des progrès ont été faits dans la datation cohérente des carottes de glace en intégrant des marqueurs stratigraphiques et une méthode d’analyse bayésienne.

Ces progrès permettent de compiler facilement les différents enregistrements issus des carottes de glace.

Les avancées récentes dans l’analyse et la datation des carottes de glace ont permis de mieux documenter le déphasage entre augmentation de température et augmentation de concentration de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Lors des deux dernières déglaciations, il est maintenant établi que les augmentations initiales de concentration atmosphérique en dioxyde de carbone et température antarctique sont synchrones à ± 200 ans.

Les mesures à haute résolution dans les carottes de glace et les efforts de datation relative entre Groenland et Antarctique permettent d’étudier les processus à l’œuvre lors de la variabilité millénaire de la dernière période glaciaire.

En plus du phénomène de bascule bipolaire, il a été mis en évidence récemment une variabilité climatique régionale en Antarctique lors de ces événements millénaires.

Enfin, les carottes de glace apportent aussi des informations pertinentes pour l’étude du système couplé climat – calotte de glace dans un contexte de température plus élevée.

Les reconstructions récentes du dernier interglaciaire à partir des carottes de glace groenlandaises indiquent en effet une température d’environ 8°C plus élevée qu’à l’actuel au Groenland.

https://journals.openedition.org/quaternaire/7664

Concernant le rapport entre rejet de gaz à effet de serre.

Le seul CO2 n'est pas l'unique responsable, certains gazs frigorigenes le sont aussi, et à des degrés bien plus impactants (À volume de molécules équivalentes.)

"«Dans dix ans, dix climatiseurs seront vendus toutes les dix minutes. Si la fin des hydrofluorocarbures (HFC) permettrait de contenir le réchauffement climatique jusqu’à 0,4°, tous les pays ne s’y sont pas encore mis et un trafic existe désormais», concédait en début de semaine une secrétaire du bureau de l’environnement des Nations unies au G7 environnement.

L’effet de serre du HFC est jusqu’à 14.000 fois plus puissant que le CO2. Climatiseurs, réfrigérateurs, chambres froides dans les abattoirs ou encore pompes à chaleur, autant d’appareils qui utilisent ce gaz comme fluide frigorigène."

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/dans-les-coulisses-du-marche-noir-d-un-gaz-14-000-fois-plus-polluant-que-le-co2-20190513

On peut penser que l'homme n'a aucun impact sur son environnement, hors le trou de la couche d'ozone et sa résorption grâce à l'application des accords de Montréal de 1987, appliqué depuis 1989 ont permis de prouver le contraire:

"La couche d'ozone a entamé sa cicatrisation. Un rapport des Nations unies présente les bénéfices du protocole de Montréal, plusieurs décennies après sa signature."

"« L’ozone dans certaines parties de la stratosphère s’est reconstituée à un taux de 1 à 3 % depuis 2000, et aux taux projetés, l’ozone de l’hémisphère nord et des latitudes moyennes devrait cicatriser complètement d’ici 2030, suivi de l’hémisphère sud dans les années 2050 puis des régions polaires en 2060 », annoncent les Nations Unies dans un communiqué."

"Les pays signataires du protocole de Montréal, un accord international en vigueur depuis 1989, se sont engagés à supprimer l’utilisation de substances qui nuisent à la couche d’ozone. Le début de sa cicatrisation semble montrer que cet accord « continue de réduire efficacement l’abondance des substances qui appauvrissent la couche d’ozone dans l’atmosphère. »"

https://www.numerama.com/sciences/437299-les-accords-climatiques-ne-sont-pas-inutiles-la-couche-dozone-commence-a-cicatriser.html

Je ne sais pas si je fais preuve de cohérence, mais tout ce que j'ai pu voir/lire/entendre depuis le protocole de Kyoto de 1997 concernant le climat, est non seulement cohérent en terme de hausse des températures à l'échelle mondiale, mais elles augmentent plus rapidement que prévues. (Les modélisations de 2007 ont toutes été dépassées sur la période 2007-2017...Ce qui démontre un emballement climatique par A+B.)

En cause des effets inhérents du réchauffement climatique, non pris en compte par les modélisations des algorithmes moins précis de 2007 :

Comme par exemple:

Le fait que la banquise fonde, entraîne un réchauffement de l'océan, qui lui même accélére la fonte de la banquise.

Le dégel du permafrost:

"L'on parle de "pergélisol" en français, et de "permafrost" en anglais : ces sols gelés toute l'année recouvrent 25% des terres émergées de l'hémisphère nord, notamment en Russie, au Canada et en Alaska. Ils peuvent être composés de micro-lentilles de glace ou de grosses masses de glace pure, sur une épaisseur de quelques mètres à plusieurs centaines de mètres."

"La fonte du permafrost inquiète le plus souvent pour ses effets climatiques. En effet, ces sols gelés renferment quelque 1.700 milliards de tonnes de gaz à effet de serre (GES), soit environ le double du dioxyde de carbone (CO2) déjà présent dans l'atmosphère. Avec le changement climatique en cours, le permafrost se réchauffe et commence à fondre, libérant progressivement les milliards de tonnes qu'il renferme, au risque notamment d'accélérer le réchauffement global."

Des données de plus en plus abondantes qui permettent aux supercalculateurs de plus en plus puissants également, de préciser de mieux en mieux les modélisations suivant les actions entreprises par l'humanité.

3 scénarios sont ainsi envisagés.

Les 3 que j'ai décris précédemment.

On peut ne pas croire au réchauffement/dérèglement/emballement climatique et penser que le climat va se refroidir.

Hors, je vais jouer les devins et prédire d'ici 2030, un réchauffement de 0.4° environ par rapport à l'année 2020.

Par quel miracle ? Parce que c'est déjà écrit.

Si les températures d'ici 2030 sont les mêmes qu'en 2020, alors il faudra me jeter au bûcher comme Jeanne d'Arc.

Seulement, je suis sûr de moi.

Contrairement à certains ici qui ne font rien d'autres que d'écrire: Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien...

https://youtu.be/x0NOc3_j_98

+ 0.4° en 10ans paraît peu, limite anodin et amusant pour certains...C'est vrai que c'est super rigolo lorsqu'on vit dans un semblant de petit confort, que l'on croit dur comme fer que rien ne peut nous arriver...

Seulement ce qui semble être une toute petite variation sans conséquences, va déjà produire un climat légèrement différent à celui actuel. (Ce ne sera pas la fin du monde soyons sérieux, mais les effets du réchauffement vont se faire plus sentir qu'actuellement...Et cela va se poursuivre...Ca ne s'arretera pas....Du moins pas de notre vivant et cela va nous sentir moins "léger" à un moment...)

La faune et la flore vont devoir s'adapter...

En 2040, on montera encore d'un cran...

En 2050, idem.

La température moyenne annuelle enregistrée sur la surface du globe ne va pas se stabiliser, et évidemment encore moins se rafraîchir, c'est une certitude physique, car elle est en tout point corrélée avec les gaz à effet de serre.

Le taux de rejets de CO2 est par exemple relevé en PPM, il est de 412 actuellement (Sachant qu'il était à 387 en 2010 et 280 PPM en 1750.) , on verra dans 9/10ans à combien il se situe.

Je ne suis ni alarmiste, ni pessimiste, ni provocateur, je ne fais que de développer ce que des dizaines de milliers de scientifiques démontrent dans le monde.

Je sais bien que ce n'est pas aussi spectaculaire que l'explosion d'une bombe Thermonucléaire, mais le changement en cours va impacter nos vies sur les prochaines décennies, c'est une certitude physique aussi bien que mathématiques.

Sais tu que dans le monde, il y a d'autre dizaines de milliers de scientifiques qui n’adhèrent pas à cette thèse. Il y en a dans tous les pays.

Ils ont peut être tort, mais ils existent et avec d'autres compétences que les plus malins du forum.

Par

Exposé instructif.

Mais, de grâce, apprenez à faire la différence entre hors et or. Dans le premier cas, je ne comprenais pas la phrase!

Et puis cette étonnante association: "On peut ne pas croire au réchauffement/dérèglement/emballement climatique et penser que le climat va se refroidir."

On peut aussi ne pas croire au réchauffement climatique sans "penser que le climat va se refroidir".

On peut également admettre qu'il y a réchauffement, mais pas à cause de l'activité humaine. En fait, c'est le principal "argument" des climato-sceptiques: il y a eu des variations plus importantes, y compris dans un passé "récent": il y a mille ans le sud du Groenland était assez vert pour permettre l'implantation de fermes scandinaves.

La différence, c'est que ce réchauffement ne s'accompagnait pas d'une pollution colossale, cependant que la terre n'avait pas encore été entièrement investie par l'homme. La couverture forestière notamment était absolument gigantesque, or (et non pas hors) la couverture végétale joue un rôle d'amortisseur des écarts de température et d'humidité.

En fait, la principale erreur des militants de la cause climatique, c'est de se focaliser sur la seule augmentation de température, alors même que la libération dans l'atmosphère de CO2 stocké au cours de millions d'années s'accompagne de pollutions à tout le moins préoccupantes.

Et puis ce constat affolant, mais pas politiquement correct: l'humanité est de plus en plus nombreuse et de moins en moins diverse. Et la combinaison des deux facteurs est un symptôme de dégénérescence...

Je cours aux abris, bien planqué derrière mon pseudo mystérieux!

Par

En réponse à gordini12

Sais tu que dans le monde, il y a d'autre dizaines de milliers de scientifiques qui n’adhèrent pas à cette thèse. Il y en a dans tous les pays.

Ils ont peut être tort, mais ils existent et avec d'autres compétences que les plus malins du forum.

Tout le monde ici sait qu'il y a des scientifiques (faudra nous démontrer qu'il y en a "des dizaines de milliers!") qui récusent les thèses alarmistes.

Tout le monde sait aussi qu'il y a des vendus parmi les scientifiques. Certains on servi les pires dictateur de l'histoire!

Tout le monde sait aussi qu'il y a une question de financement de la recherche.

Alors, Kamarad climato-sceptique, pour être efficace, il faut produire des références de travaux de scientifiques indépendants.

Mais ce qui manque le plus, ce sont des confrontations dans les médias.

Et là, je dois bien avouer que l'escamotage de toute confrontation dessert la cause des alarmistes.

Mais qui donc en décide ainsi?

Par

En réponse à Leops33

Ce n'est pas lié à la traction du véhicule mais a la conception du bus. Je roule en Leaf 40 depuis 6 mois et je te garantie quelle fait plus de chaud que mon ancienne C3 mazout. Si la PAC du bus est sous dimensionnée ... C'est comme les freins pneumatiques, rien a voir avec la batterie. Qu'est ce qu'il faut pas lire comme connerie ici.

Au prix de quelle réduction de l'autonomie?

J'ai en mémoire l'épopée de la traversée de Tokyo en Leaf racontée par mon fils (passager seulement). Pour un trajet qui devait passer sans peine, il y eu un long moment de crainte d'un l'arrêt complet avant le chargeur. Oui, une voiture électrique peut être bien chauffée mais ça se paye en perte d'autonomie.

https://www.lapresse.ca/auto/voitures-electriques/2020-11-11/pret-pour-le-froid/un-hiver-electrique.php

Par

En réponse à VARVILO

Tout le monde ici sait qu'il y a des scientifiques (faudra nous démontrer qu'il y en a "des dizaines de milliers!") qui récusent les thèses alarmistes.

Tout le monde sait aussi qu'il y a des vendus parmi les scientifiques. Certains on servi les pires dictateur de l'histoire!

Tout le monde sait aussi qu'il y a une question de financement de la recherche.

Alors, Kamarad climato-sceptique, pour être efficace, il faut produire des références de travaux de scientifiques indépendants.

Mais ce qui manque le plus, ce sont des confrontations dans les médias.

Et là, je dois bien avouer que l'escamotage de toute confrontation dessert la cause des alarmistes.

Mais qui donc en décide ainsi?

C'est devenu un sujet politique qui dépasse de loin le cadre de la science.

Tu as probablement déjà lu que je demande de garder en mémoire les prévisions pour exercer ensuite un droit de suite et dire a l'échéance: la prévision faite il y a 15 ans ne s'est pas réalisée. C'est assez facile car il n'y a aucune prévision du passée qui se soit montrée exacte, a propos du climat comme a propos de la démographie.

Sinon, il y a de place en place des indicateurs qui entament le dogme, ici par exemple:

https://www.theguardian.com/culture/2021/jan/28/east-anglian-beetles-shed-light-on-uk-climate-4000-years-ago

Mais aujourd'hui poser la question de la légitimité de la doxa qui entoure la climatologie, c'est comme demander des preuves de l'existence de dieu en 1750, celui qui le fait de façon visible devient un paria, pour le moins.

Par

En réponse à VARVILO

Tout le monde ici sait qu'il y a des scientifiques (faudra nous démontrer qu'il y en a "des dizaines de milliers!") qui récusent les thèses alarmistes.

Tout le monde sait aussi qu'il y a des vendus parmi les scientifiques. Certains on servi les pires dictateur de l'histoire!

Tout le monde sait aussi qu'il y a une question de financement de la recherche.

Alors, Kamarad climato-sceptique, pour être efficace, il faut produire des références de travaux de scientifiques indépendants.

Mais ce qui manque le plus, ce sont des confrontations dans les médias.

Et là, je dois bien avouer que l'escamotage de toute confrontation dessert la cause des alarmistes.

Mais qui donc en décide ainsi?

Tu trouvera des conférences avec des liens de chercheurs étrangers, tout à fait respectables, sur le site des climato -réalistes.

Vincent Courtillot qui a dirigé l'institut de la physique du globe, explique très bien le sujet. Il n'est pas aussi arrogant que les adeptes du GIEC et explique très bien, qu'il peut se permettre de défendre sa thèse, car il est à la retraite et qu'il n'a aucune pression.

Je suis bien incapable de trancher ce type de débat, mais ce que je constate, c'est que le débat est confisqué.

Pour un autre sujet, celui des extraterrestres si l'on retire les choses fantaisistes, il suffit de revisionner des émissions , il y a 40 ans pour voir que la quasi totalité des scientifiques de l'époque riaient, quand on leur parlait de l’existence d'autres civilisations dans l'univers. Maintenant c'est quasi admis, qu'il doit y avoir quelque part d'autres civilisations. Le pourcentage, s'est quasi inversé.

Donc, ce qui m'a alerté sur la thèse climatique, c'est le discours alarmiste, mais en même temps des actes inverses. Si le covid ne s'était pas manifesté, on nous promettait un doublement du trafi aérien dans les 10 années à venir, des besoins en énergie en augmentation, aucun programme pour limiter les habitants de la planète, et pas de débat sur les causes du réchauffement. ON DOIT ADMETTRE, C'EST TOUT !

Donc quand les choses prennent cette tournure, cela me met en doute !

Par

En réponse à mdb92

C quand même étrange que ce genre de problèmes du au grand froid ne soient pas pris en compte pour des véhicules dédiés au transport public... apparemment les bus sont espagnols, d’où l'allusion...

Les bus diesout n'ont pas de système de freinage pneumatique??? les bombonnes d'air ne peuvent pas être pré-chauffées en station? et si la PAC ne fonctionne pas sous une certaine température, ce que j'imagine sait parfaitement le constructeur, aucun système de secours possible???

Là c un oubli pur et simple dans le cahiers des charges, on fait des tests avant de confirmer la commande, dsl mais la ville d'Amiens est aussi coupable que le constructeur, qq n'a pas fait son boulot...

Pour te répondre la municipalité de cette ville ou j'habite a été complètement a l'ouest concernant les bus , le projet initial devait être un tramway par l'ancien maire ,après ces personne sont arrivés et ils ont décidé d'acheter des bus electrique car cela faisait bien première ville de France avec autant de bus electrique avec un constructeur venu de nul part et surfer sur la vague des véhiculesa batterie ,le réseau n'a jamais fonctionné à 100% car certains tombent en panne pour un rien et quand il y a une vague de froid comme celle ci ils ne fonctionnent pas mais lors de la canicule que l'ont a eu il ne fonctionnent pas non plus car les batteries surchauffe car refroidissement par air comme la leaf, on a eu des pic a 45 degrés

Par

En réponse à Leops33

C'est pour ça que le pays où il y a plus de voitures électriques que thermiques est la Norvège ... :wink:

Il y en a 50%, et ce taux n'a rien à voir avec une quelconque adéquation de la voiture à piles avec les grands froids, mais plutôt avec une volonté d'état de greenwasher un gros producteur de pétrole tirant ses ressources des consommations d'énergies fossiles par le reste du monde...

Rien de bien glorieux en somme. :violon:

Par

En réponse à gordini12

Sais tu que dans le monde, il y a d'autre dizaines de milliers de scientifiques qui n’adhèrent pas à cette thèse. Il y en a dans tous les pays.

Ils ont peut être tort, mais ils existent et avec d'autres compétences que les plus malins du forum.

Et tu te crois plus malin que les autres?

Les détracteurs n'avancent que des théories sans apporter grand-chose

Vincent Courtillot, que tu sites, est il climatologue ? je sais qu'il est très proche de Allègre ....

Ces détracteurs quand tu grattes un peu, tu trouves facilement des liens avec certaines grandes industries pétrolières, automobile, chimique ...

J'ai une question simple :

Quels intérêts ont les climatologues à donner des informations erronées ?

Ne vaudrait-il pas mieux trouver une ou des solutions aux faits, qui sont plus que criants !! ?

Je ne comprends pas ...

Par

En réponse à roman122

Pour te répondre la municipalité de cette ville ou j'habite a été complètement a l'ouest concernant les bus , le projet initial devait être un tramway par l'ancien maire ,après ces personne sont arrivés et ils ont décidé d'acheter des bus electrique car cela faisait bien première ville de France avec autant de bus electrique avec un constructeur venu de nul part et surfer sur la vague des véhiculesa batterie ,le réseau n'a jamais fonctionné à 100% car certains tombent en panne pour un rien et quand il y a une vague de froid comme celle ci ils ne fonctionnent pas mais lors de la canicule que l'ont a eu il ne fonctionnent pas non plus car les batteries surchauffe car refroidissement par air comme la leaf, on a eu des pic a 45 degrés

Et ben... l'I.D était louable, mais c fou qu'on puisse encore commander des bus sortis de nul part pour toute une ville sans les tester au préalable... apparemment le président de la régie veut en incomber la faute au constructeur, alors qu'il semble que ce soit bien la municipalité qui ait fait ce choix un peu à la légère juste pour une question d'image...

En plus ne pas avoir de refroidissement batterie dans un VE aujourd'hui c un nid à emm..... particulièrement pour un bus... et ça veut dire de la recharge lente, ils doivent s'arracher les cheveux au dépôt...

Ce genre d'initiative pied-nickelé dessert le VE, c vraiment dommage...

Par

Si j'ai bien tout compris, et pour résumer, les estimations qui sont faites sur le climat des prochaines décennies se fondent principalement sur les analyses faites par carottage mesurant les températures et les taux de CO2 des périodes passées, les 2 mesures se montrant liées. D'où les projections que l'on connait.

Je ne remets pas en cause ces analyses et déductions mais je crois que la moindre des choses serait de ne pas être totalement affirmatif car on a vu que depuis 20000 ans des fluctuations énormes ont eu lieu sans intervention humaine. Je préférerais entendre des discours indiquant que, vu toutes ces inconnues, il est sage de tenter de limiter les effets de l'intervention humaine au cas où aucune fluctuation naturelle n'interviendrait.

Reste à voir si limiter les effets de l'intervention humaine par une diminution du taux de CO2 s'avère suffisant devant ces phénomènes climatiques de très grande envergure que la Terre a connu régulièrement. Car à entendre certains spécialistes, c'est totalement nécessaire et, surtout, suffisant. C'est aussi cette affirmation, la certitude absolue que c'est suffisant, que tout redeviendra "normal" après diminution du taux de CO2, qui me semble peu appropriée pour convaincre le plus grand nombre.

Mais évidemment le principe de précaution, de faire tout ce qui est en notre pouvoir, peut totalement se concevoir. Personnellement, c'est surtout le langage employé, fait de certitudes absolues, qui me contrarie.

Par

En réponse à gordini12

Tu trouvera des conférences avec des liens de chercheurs étrangers, tout à fait respectables, sur le site des climato -réalistes.

Vincent Courtillot qui a dirigé l'institut de la physique du globe, explique très bien le sujet. Il n'est pas aussi arrogant que les adeptes du GIEC et explique très bien, qu'il peut se permettre de défendre sa thèse, car il est à la retraite et qu'il n'a aucune pression.

Je suis bien incapable de trancher ce type de débat, mais ce que je constate, c'est que le débat est confisqué.

Pour un autre sujet, celui des extraterrestres si l'on retire les choses fantaisistes, il suffit de revisionner des émissions , il y a 40 ans pour voir que la quasi totalité des scientifiques de l'époque riaient, quand on leur parlait de l’existence d'autres civilisations dans l'univers. Maintenant c'est quasi admis, qu'il doit y avoir quelque part d'autres civilisations. Le pourcentage, s'est quasi inversé.

Donc, ce qui m'a alerté sur la thèse climatique, c'est le discours alarmiste, mais en même temps des actes inverses. Si le covid ne s'était pas manifesté, on nous promettait un doublement du trafi aérien dans les 10 années à venir, des besoins en énergie en augmentation, aucun programme pour limiter les habitants de la planète, et pas de débat sur les causes du réchauffement. ON DOIT ADMETTRE, C'EST TOUT !

Donc quand les choses prennent cette tournure, cela me met en doute !

En quoi le GIEC est il arrogant ?

Je peux lire énormément d'exemple dans lesquels ils font profil bas.

Notamment celui la:

"Rappelons de plus que le climat est un système chaotique et que par conséquent toute prévision à long terme est impossible ce que le GIEC reconnaissait déjà dans son rapport de 2007"

https://www.climato-realistes.fr/modele-climat-scientisme/

Pourquoi transformer ainsi la réalité des mots/phrases ???

Est ce si mal d'alerter/d'informer ?

La température va montée c'est un fait.

Le résultat que cela va donner avec précision sur notre environnement ??

Je n'en sais RIEN !

Je n'ai jamais écris qu'il y aurait tel ou tel événement cataclysmique de telle nature à tel endroit...

Bon courage pour trouver un de mes commentaires en ce sens.

Ce que j'affirme, c'est que la moyenne des températures à la surface du globe va continuer à croître ces 30 prochaines années, tout simplement car cette décennie va continuer a émettre beaucoup d'emission de gaz à effet de serre (Evolution que l'on pourra suivre par PPM), et que l'inertie climatique est d'une vingtaine d'années.

Si nous agissons fortement à l'échelle mondiale, nous pourrions stabiliser la température à partir de la seconde moitié de ce siècle.

Ce serait déjà un exploit, si nous y parvenons.

Mais jusqu'en 2050, la situation va se dégrader inexorablement, c'est comme cela, c'est écrit.

Ensuite bien malin en effet, ceux qui pourront en prédire avec précision les conséquences. (Du genre gros grêlons le 15 mars 2047 à Bordeaux, des dizaines de tornades entre avril et août 2065 sur la Bretagne, ouragans à répétition en septembre 2052, montée des eaux de 2,56 mètres en juillet 2070...)

Je n'en fais pas partie !

La seule et unique chose que je prédis avec certitude est la montée continue jusqu'en 2050 (Au delà c'est trop loin.), de la température moyenne à la surface du globe.

RIEN DE PLUS !

Tout comme toi, je ne sais pas ce que cela va réellement donner. (À part un peu plus de chaleur les jours d'ensoleillement, ca c'est évident, et des interactions chaud/froid plus extrêmes de part des écarts de températures plus importantes.)

Seulement si cela se produit, tu avoueras que c'est étrange pour un "climat incertain", de ne pas voir la température moyenne à la surface du globe rester stable ou diminuer.

Je vais prendre note de ce commentaire (Date et heure) et si jamais il y a besoin, j'y reviendrais, pour qu'on évite de me faire tenir des propos que je n'ai pas écris.

J'aimerais juste que l'on retienne mon + 0.3° à + 0,4° entre l'année 2020 et l'année 2030.

Uniquement cette valeur qui ne doit pas être su à l'avance si le climat est "incertain".

Par

En réponse à Leops33

Ce n'est pas lié à la traction du véhicule mais a la conception du bus. Je roule en Leaf 40 depuis 6 mois et je te garantie quelle fait plus de chaud que mon ancienne C3 mazout. Si la PAC du bus est sous dimensionnée ... C'est comme les freins pneumatiques, rien a voir avec la batterie. Qu'est ce qu'il faut pas lire comme connerie ici.

Bien au contraire tout est lié à la batterie. PAC et frein pneumatique ont besoin d'électricité pour fonctionner. Si la batterie du bus tenait 10Gigawatts de capacité ils pourraient te faire des bus sauna russe a 105 degrés. mais c'est pas le cas pour le poids des batteries la capacité est limitée et pour ne pas avoir un bus incapable de rouler plus de 100km sur une journée on réduits tout le reste de ce qui consomme et du coups tu te retrouves avec des systèmes de chauffe/clim insuffisant pour faire face à une météo trop chaude ou trop froide.

Par

En réponse à Taro.H

Bien au contraire tout est lié à la batterie. PAC et frein pneumatique ont besoin d'électricité pour fonctionner. Si la batterie du bus tenait 10Gigawatts de capacité ils pourraient te faire des bus sauna russe a 105 degrés. mais c'est pas le cas pour le poids des batteries la capacité est limitée et pour ne pas avoir un bus incapable de rouler plus de 100km sur une journée on réduits tout le reste de ce qui consomme et du coups tu te retrouves avec des systèmes de chauffe/clim insuffisant pour faire face à une météo trop chaude ou trop froide.

Le mot-clé c'est "densité énergétique". :bah:

C'est LA caractéristique à améliorer qui fera que la "mobilité" (lol) électrique d'aujourd'hui perdurera dans le futur sans continuer à jeter l'argent public par les fenêtres. Et pour l'instant aucun frémissement à l'horizon... :dodo:

Par

mekinsy, tu dis pourtant "Si nous agissons fortement à l'échelle mondiale, nous pourrions stabiliser la température à partir de la seconde moitié de ce siècle.".

Personnellement, je n'en suis pas du tout certain. Personne ne peut en être certain. On peut évidemment le souhaiter, mais on ne peut démontrer que ce sera suffisant et même, on ne peut réellement démontrer la force de cet effort collectif par rapport aux forces climatiques. Est-ce que ces efforts modifieront notablement le climat, beaucoup, un peu, très peu, ... ? Très très difficile d'affirmer de l'affirmer. D'ailleurs je vois que tu as employé le conditionnel ("nous pourrions")...

Par

En réponse à gordini12

Tu iras donc expliquer ces choses très simples à mon fils pour rénover logement a eu le droit à quasi rien !

C'est qu'il gagne bien sa vie : tant mieux pour lui !

Les aides sont faites pour ceux qui ont besoin d'aide (pléonasme) : c'est bien d'eux dont tu parlais dans ton message initial.

Les autres, comme notre compère GY201, ne sont pas concernés.

Par

En réponse à roman122

Pour te répondre la municipalité de cette ville ou j'habite a été complètement a l'ouest concernant les bus , le projet initial devait être un tramway par l'ancien maire ,après ces personne sont arrivés et ils ont décidé d'acheter des bus electrique car cela faisait bien première ville de France avec autant de bus electrique avec un constructeur venu de nul part et surfer sur la vague des véhiculesa batterie ,le réseau n'a jamais fonctionné à 100% car certains tombent en panne pour un rien et quand il y a une vague de froid comme celle ci ils ne fonctionnent pas mais lors de la canicule que l'ont a eu il ne fonctionnent pas non plus car les batteries surchauffe car refroidissement par air comme la leaf, on a eu des pic a 45 degrés

Bref, ils ont acheté de la camelote et s'en mordent les doigts : ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes.

Ce n'est pas une raison, comme je vois dans de nombreux commentaires, de dénigrer dans son intégralité la mobilité électrique. C'est jeter le bébé avec l'eau du bain. Mais nous avons ici de nombreux dogmatiques anti-VE dont le "raisonnement" se résume à peu près à "VE=nul"...

Par

En réponse à EllePe

mekinsy, tu dis pourtant "Si nous agissons fortement à l'échelle mondiale, nous pourrions stabiliser la température à partir de la seconde moitié de ce siècle.".

Personnellement, je n'en suis pas du tout certain. Personne ne peut en être certain. On peut évidemment le souhaiter, mais on ne peut démontrer que ce sera suffisant et même, on ne peut réellement démontrer la force de cet effort collectif par rapport aux forces climatiques. Est-ce que ces efforts modifieront notablement le climat, beaucoup, un peu, très peu, ... ? Très très difficile d'affirmer de l'affirmer. D'ailleurs je vois que tu as employé le conditionnel ("nous pourrions")...

Autrement dit, l'Homme ne manque-t-il pas d'humilité, cette humilité qui pointe son nez actuellement devant une pandémie, en pensant avec certitude qu'il peut influencer notablement, dans un sens ou dans l'autre, les forces climatiques ? Des forces qui ont généré des glaciations plus ou moins importantes et apparemment parfois assez brutales. Il est possible qu'il ait raison, il est possible qu'il se trompe. La vérité est peut-être entre les 2. Mais je pense que l'humilité est primordiale. Sa crédibilité en dépend en partie.

Par

En réponse à EllePe

mekinsy, tu dis pourtant "Si nous agissons fortement à l'échelle mondiale, nous pourrions stabiliser la température à partir de la seconde moitié de ce siècle.".

Personnellement, je n'en suis pas du tout certain. Personne ne peut en être certain. On peut évidemment le souhaiter, mais on ne peut démontrer que ce sera suffisant et même, on ne peut réellement démontrer la force de cet effort collectif par rapport aux forces climatiques. Est-ce que ces efforts modifieront notablement le climat, beaucoup, un peu, très peu, ... ? Très très difficile d'affirmer de l'affirmer. D'ailleurs je vois que tu as employé le conditionnel ("nous pourrions")...

"Nous pourrions..." est un conditionnel présent, ce qui signifie que le fait exprimé n'est pas certain. :wink:

Si je souhaitais affirmer mes propos, j'aurais employé:

"Nous pouvons..."

Par

En réponse à mekinsy

"Nous pourrions..." est un conditionnel présent, ce qui signifie que le fait exprimé n'est pas certain. :wink:

Si je souhaitais affirmer mes propos, j'aurais employé:

"Nous pouvons..."

J'ai répondu très, trop vite...:biggrin:

Tu aurais pu modifier le début de ton commentaire du coup...:ddr:

Par

En réponse à mekinsy

"Nous pourrions..." est un conditionnel présent, ce qui signifie que le fait exprimé n'est pas certain. :wink:

Si je souhaitais affirmer mes propos, j'aurais employé:

"Nous pouvons..."

Oui, j'ai bien compris. C'est pour ça que je l'ai précisé. Le conditionnel est effectivement obligatoire. Mais beaucoup de personnes ne semblent pas connaître son usage.

Par

En réponse à EllePe

Oui, j'ai bien compris. C'est pour ça que je l'ai précisé. Le conditionnel est effectivement obligatoire. Mais beaucoup de personnes ne semblent pas connaître son usage.

Le conditionnel est absent du discours grand public des radios et TV. Et tout ça conditionne la vision de ce grand public.

Par

En réponse à EllePe

Oui, j'ai bien compris. C'est pour ça que je l'ai précisé. Le conditionnel est effectivement obligatoire. Mais beaucoup de personnes ne semblent pas connaître son usage.

Sauf à affirmer avec conviction son propos. :brosse:

Le fait que la température va augmenter jusqu'en 2050 minimum, est une certitude.

L' incertitude étant de quelle manière va telle augmenter.

Les variations de températures "naturelles" concernant les phases de refroidissement étant très lentes...(De ce que je sais: -0,5 à -1° au maximum par siècle.), et plus prévisible car a moins de fabriquer un climatiseur géant, je ne vois pas comment on pourrait refroidir la planète autrement.:blague:

En étant sérieux 5 minutes, certains chercheurs évoquent le fait de vouloir réellement climatiser la planète:

"Vaut-il mieux capturer le CO2 dans l'air ou bloquer les rayons du soleil pour limiter le phénomène ? Depuis une dizaine d’années, le réchauffement climatique s’accélère. Face aux canicules, aux sécheresses, aux inondations fréquentes et aux tempêtes, ce qui n’était qu’un concept est devenu très concret. C’est face à cette prise de conscience que des entreprises et des chercheurs ont sauté sur l’occasion pour créer un tout nouveau secteur : la “climatech”. Ils planchent ainsi sur des technologies nouvelles visant à minimiser le phénomène. Quitte à parfois jouer aux apprentis sorciers avec la nature."

https://www.cnetfrance.fr/news/climatech-la-geo-ingenierie-nous-sauvera-t-elle-du-rechauffement-climatique-39908191.htm

Le monde est-il devenu fou ?

Non, il l'est...Juste immature...Et on ne sait pas si un jour il deviendra mature, si c'est seulement possible.

À part cela, la montée en température est déjà actée.

depuis 1970, la température moyenne s'élève de 0.17° par décennie.

Soit +0.85° en 50ans. (C'est un fait qui ne peut être remis en cause.)

Je pars sur un minimum de +1,2 ° entre 2020 et 2050. (Valeur la plus optimiste si on à la chance d'être dans une phase de refroidissement, car sinon + 1.5° me paraît plus probable...Ca à l'air précis...Je sais...Mais ça donne une variable de 0.3° minimum sur 30ans.)

Concrètement un refroidissement "naturel" ne peut compenser l'augmentation. :non:

Cependant on est preneur...Tout est bon pour attenuer cette hausse programmée.:fleur:

Par

En réponse à EllePe

Si j'ai bien tout compris, et pour résumer, les estimations qui sont faites sur le climat des prochaines décennies se fondent principalement sur les analyses faites par carottage mesurant les températures et les taux de CO2 des périodes passées, les 2 mesures se montrant liées. D'où les projections que l'on connait.

Je ne remets pas en cause ces analyses et déductions mais je crois que la moindre des choses serait de ne pas être totalement affirmatif car on a vu que depuis 20000 ans des fluctuations énormes ont eu lieu sans intervention humaine. Je préférerais entendre des discours indiquant que, vu toutes ces inconnues, il est sage de tenter de limiter les effets de l'intervention humaine au cas où aucune fluctuation naturelle n'interviendrait.

Reste à voir si limiter les effets de l'intervention humaine par une diminution du taux de CO2 s'avère suffisant devant ces phénomènes climatiques de très grande envergure que la Terre a connu régulièrement. Car à entendre certains spécialistes, c'est totalement nécessaire et, surtout, suffisant. C'est aussi cette affirmation, la certitude absolue que c'est suffisant, que tout redeviendra "normal" après diminution du taux de CO2, qui me semble peu appropriée pour convaincre le plus grand nombre.

Mais évidemment le principe de précaution, de faire tout ce qui est en notre pouvoir, peut totalement se concevoir. Personnellement, c'est surtout le langage employé, fait de certitudes absolues, qui me contrarie.

Il suffit de regarder une courbe de température pour voir que ça a augmenté de façon vertigineuse depuis qu'on prend des mesures vers la fin du 19eme siècle... et ça suit logiquement l'industrialisation de masse et 2 guerres mondiales qui n'ont pas vraiment fait dans le bio...

Même chose pour la teneur en CO2 dans l’atmosphère qui suit exactement la même courbe... pour culminer à +400ppmv aujourd'hui qui nous rapproche dangereusement de l'effet de serre incontrôlable...

Donc moi je veux bien, mais être climatosceptique et prétendre que l'homme n'y est pour rien, c juste être négationniste... rien qu'avec ces 2 courbes la situation est sans appel... plus personne n'est dupe, c de la pure désinformation au service des multinationales... d'ailleurs la situation est tellement grave qu'on ne les entend plus trop les climatosceptiques... logique plus personne ne croit à leur baratin

Aujourd'hui il faut agir et vite, le temps n'est plus au débat et à la polémique... les petits calculs économiques non plus, avec le covid on a bien vu qu'en essayant de privilégier l’économie ça a produit exactement le contraire... les politiques court termistes ne tiennent pas la route face à une pandémie, et encore moins face au réchauffement climatique...

Par

Si on considère qu'une éruption volcanique est naturelle, ce qui ne me semble pas contestable, le refroidissement naturel qui peut s'en suivre, en fonction de l'intensité de l'éruption, peut largement compenser les chiffres prévus. Tout est possible.

Comme il est possible que des efforts pour diminuer le taux de CO2 soient vains devant l'ampleur du réchauffement "naturel" qui me semble mal étudié aujourd'hui.

Par

En réponse à mdb92

Il suffit de regarder une courbe de température pour voir que ça a augmenté de façon vertigineuse depuis qu'on prend des mesures vers la fin du 19eme siècle... et ça suit logiquement l'industrialisation de masse et 2 guerres mondiales qui n'ont pas vraiment fait dans le bio...

Même chose pour la teneur en CO2 dans l’atmosphère qui suit exactement la même courbe... pour culminer à +400ppmv aujourd'hui qui nous rapproche dangereusement de l'effet de serre incontrôlable...

Donc moi je veux bien, mais être climatosceptique et prétendre que l'homme n'y est pour rien, c juste être négationniste... rien qu'avec ces 2 courbes la situation est sans appel... plus personne n'est dupe, c de la pure désinformation au service des multinationales... d'ailleurs la situation est tellement grave qu'on ne les entend plus trop les climatosceptiques... logique plus personne ne croit à leur baratin

Aujourd'hui il faut agir et vite, le temps n'est plus au débat et à la polémique... les petits calculs économiques non plus, avec le covid on a bien vu qu'en essayant de privilégier l’économie ça a produit exactement le contraire... les politiques court termistes ne tiennent pas la route face à une pandémie, et encore moins face au réchauffement climatique...

Houla les grands mots qui font peur ! Négationnisme... ! Où ai-je prétendu que l'Homme est étranger au réchauffement ?

Je dis juste que l'on doit faire preuve d'un peu d'humilité et employer le conditionnel dans les prévisions.

Pas de polémique avec moi, STP.

Par

En réponse à EllePe

Si on considère qu'une éruption volcanique est naturelle, ce qui ne me semble pas contestable, le refroidissement naturel qui peut s'en suivre, en fonction de l'intensité de l'éruption, peut largement compenser les chiffres prévus. Tout est possible.

Comme il est possible que des efforts pour diminuer le taux de CO2 soient vains devant l'ampleur du réchauffement "naturel" qui me semble mal étudié aujourd'hui.

Malheureusement il s'agit d'un refroidissement ponctuel et localisé...2/3 ans tout au plus. (Une durée équivalente à un hiver nucléaire suite à une attaque nucléaire massive, à la différence qu'elle ne serait pas localisée.)

De la même manière que si tu es en période de canicule, tu mets ta climatisation en route, ca refroidit ton habitat quelques heures, mais dès que tu arrêtes la climatisation, il fera de nouveau chaud...Sans compter que partout ailleurs à l'extérieur il aura fait chaud.

De plus, l'effet pervers d'une puissante éruption volcanique (On évoque un super volcan), c'est qu'elle rejette des gazs à effets de serre et polluants (Voir ci dessous)...Qui viennent s'ajouter aux notres.

https://theconversation.com/changement-climatique-quel-est-le-role-des-eruptions-volcaniques-91681

Si impact il y a, il sera plus négatif que positif.

Sinon, comme je l'époquais plus haut, on peut ausi faire exploser tout l'arsenal nucléaire mondiale pour refroidir le climat durant 2/3ans...(Plus de soleil/plus de photosynthese, la flore meurt...Et 90% des espèces animales aussi. Ca ira encore plus vite.) :blague:

Par

Une éruption "semble" être à l'origine du petit âge glaciaire (qui a duré un peu plus que 2 ans je crois).