Publi info
Voiture électrique : la France et l'Europe battues d'avance ?Il ne s'agit plus de savoir si la voiture électrique est viable ou utopique : nous y allons et à toute vitesse. Dans cette course, les premiers partis - les constructeurs français - seront-ils les derniers arrivés ? Au delà de Renault et PSA se joue rien moins que de l'avenir industriel de l'Europe

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les nombreuses suppressions d'emplois chez VAG ou Ford sont elles directement liées à l'électrification des modèles ?

J'en doute, car la part de la voiture électrique reste encore insignifiante...

Par

Un chômeur qui reste chez lui polluera moins qu'un travailleur qui prendra son véhicule pour aller bosser.

RDV dans quelques décennies (ou années ?) pour le scandale de la batterie de voiture au charbon.

Par

En réponse à field1

Les nombreuses suppressions d'emplois chez VAG ou Ford sont elles directement liées à l'électrification des modèles ?

J'en doute, car la part de la voiture électrique reste encore insignifiante...

En tout cas. Au département "châssis liaison au sol", ils ont pas besoin de virer beaucoup de monde. C'est déjà désert. :bah:

Par

L'Europe, belle idée au départ, est devenue un foutoir capitaliste où les parlementaires se prostituent aux lobbies.

L'analyse pertinente développée dans l'article a peu de chance de rencontrer les neurones de nos "dirigeants", ceux-ci sont trop occupés à compter leur pot-de-vin et à défendre leurs privilèges.

Le bien-être des Européens ils s'en cognent.

Et on va regarder nos industries crever à petit feu, et nos ingénieurs se barrer en Asie ou aux USA.

Et bonne soirée à tous :bien:

Par

erratum: nous n'avions pas de petrole mais du nucléaire :biggrin:

Par

"c'est en France, et avec une voiture électrique française, la Jamais contente (conçue et pilotée par un belge, mais ça ne compte pas...) que fut pulvérisé pour la première fois le mur des 100 km/h."

Cette voiture a été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy.

Par

Moi j'aimerais bien savoir comment Tesla a put se construire sa giga factory de batterie

alors que nos constructeurs grands groupes automobile européens,

tous d'une taille sans commune mesure superieure

en sont incapables...

.

Ils attendent surement tous le dernier moment pour tirer le dernier sous de leurs technologies obsolètes....

Comme ils ont fait auparavant en laissant les asiatiques seuls produisent des hybrides viables et fiables.

Par

Voilà un article détaillé, bien écrit, intéressant. Comme quoi chez Cara quand ils veulent.......

Par

En réponse à CarMars

Voilà un article détaillé, bien écrit, intéressant. Comme quoi chez Cara quand ils veulent.......

D'un autre coté, c'est plus facile de chiader un article quand on n'en pond qu'un par semaine....

Dommage d'avoir totalement oublié la Corée du Sud dans la courte liste des pays fournisseurs d'accus...

LG Chem, Samsung, pas spécialement des seconds couteaux dans le domaine.... n'est ce pas Audi, Kia et Hyundai....

Par

De toute façon, l'équation électrique sera toujours bancale tant que 700 kg de batteries + le poids du ou des moteurs électriques seront nécessaires pour parcourir 400 km, et moins quand il caille.

Et il n'y aura pas d'Airbus de la batterie sans saut technologique majeur : Airbus n'a jamais vendu d'avion dans les années 30. C'est hélas à peu près à cette époque que l'on peut positionner une auto électrique en 2019 comparée à l'aviation : très chère et pas pratique.

Ne rapporte pas d'argent à l'état, mais en coûte.

Par

L'article aurait il été rectifié.... :chut:

Par

Article intéressant, on oublie néanmoins que la planche de salut des européens ne sera peut être pas l’électrique à batteries mais plutôt l’hydrogène. Les « experts » du forum hurleront sûrement mais si j’ai bien compris, tous les constructeurs planchent dessus et la conversion de notre réseau de stations service et le modèle de taxation serait beaucoup plus simple.

Par

Donc, pour moi Trump qui passe pour un gros débile le n'est pas... En sortant des accords de Paris et en mettant des normes moins dures pour les voitures, il sauve des centaines de milliers d'emplois...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Et le camion électrique à hydrogène ? Hyundai prévoit d'en vendre 1000 en Suisse d'ici 5 ans. Cher mais vite amorti, car pas de taxes PL.

Par

Bonjour moi je voudrais bien que l'on m'explique où on va prendre l'électricité quand avec une évaluation basse 20 millions de véhicules vont être en charge en même temps sachant que pour changer 1 million de véhicules il faut l'équivalent d'une centrale nucléaire et avec ça on va donner du travail à l'Asie et comment on va traité les batteries en fin de vie chose que l'on ne sait pas faire

Par

En réponse à nous75again

Moi j'aimerais bien savoir comment Tesla a put se construire sa giga factory de batterie

alors que nos constructeurs grands groupes automobile européens,

tous d'une taille sans commune mesure superieure

en sont incapables...

.

Ils attendent surement tous le dernier moment pour tirer le dernier sous de leurs technologies obsolètes....

Comme ils ont fait auparavant en laissant les asiatiques seuls produisent des hybrides viables et fiables.

Probablement en s'endettant et grâce à des aides publiques de l'état : il n'y a qu'en Europe qu'on est assez stupide pour refuser de financer les secteurs stratégiques avec de l'argent public !

Par

En réponse à dyrdyr

Article intéressant, on oublie néanmoins que la planche de salut des européens ne sera peut être pas l’électrique à batteries mais plutôt l’hydrogène. Les « experts » du forum hurleront sûrement mais si j’ai bien compris, tous les constructeurs planchent dessus et la conversion de notre réseau de stations service et le modèle de taxation serait beaucoup plus simple.

Tous les constructeurs, peut-être pas... À part certains Japonais et Coréens il n'y a pas grand monde.

Par

Les grands succes industriels francais (Alstom, EDF, France Telecom, Aerospatiale devenue Airbus, les chantiers de lAtlantique, DCNS, Thomson, Dassault, etc.) ont emerge grace a de grands plans d'investissements de l'Etat. Les visions court-termistes d aujourd'hui condamnent les innovations, les Asiatiques ont des plans d'investissement sur 50 ans

Par

En réponse à field1

Les nombreuses suppressions d'emplois chez VAG ou Ford sont elles directement liées à l'électrification des modèles ?

J'en doute, car la part de la voiture électrique reste encore insignifiante...

Bonjour,

Relisez l'article...vos doutes seront levés.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

C ' est terminé ça ! Maintenant , c' est des " grand projets Européen " et de préférence tout pour les pays a bas coup de l' Eupope ! Bah oui , le moin cher possible ! Mais bon , comme on nous dit toujours , "c' est super ça va donner des emplois en Europe " ! Dans les pays de m..de de l' Europe oui , mais en france , NON ! VOTEZ MACRON !!!!!

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Excelent resumé...

Aujourd'hui non seulement on a plus d'etat stratege comme l'on a eu pendant des decenies

depuis l'apres guerre...

.

Mais on a un état "bradeur" et traitre à nos intérêts

qui écoule les bijoux de la Republique

à un rythme effréné jusqu'à détruire la moindre parcelle de souveraineté nationale

(la vente des turbine de nos centrale nucleaire et de nos sous-marin de dissuasion à GM en est le parfait exemple)

Par

Une explication supplémentaire sur la suppression des emplois en Europe que l'article ne mentionne pas, car il faut vraiment être dans l'industrie et au coeur du dév pour avoir vent de cet aspect. Les Chinois, plus gros marché cible, imposent:

- des JV locales

- utilisation et mise en place localement en Chine d'un max d'infrastructures (usines, etc.) et travail avec équipementiers sur place(donc des JV de groupe européens avec groupe chinois).

=> Aujourd'hui VW en est à faire le plus gros du dév de la plateforme MEB en Chine (pour la vendre en Europe et US derrière!). FCA va dans la même direction, et j'en passe pour les autres ! Bosch, Continental, ZF etc. sont aussi "niqués" et obligés de transférer en Chine le savoir-faire et expertise.

La Chine a la main-mise et il est déjà bien trop tard. La conclusion finale c'est pas d'usine ni de dév en Chine = pas de mise sur le marché en Chine.

Le temps que l'Europe se bouge, on sera déjà sur la prochaine technologie disruptive et il y aura déjà un train de retard.

Par

Avec des neuneus comme la direction de PSA qui crache sur l'électrique parce qu'il a juste fait les pires choix industriels, et parce qu'il veut rentabiliser ses (mauvais) investissements, on est effectivement mal partis. Idem pour une presse complètement à la ramasse. Que dire du "car guy" de base qui aime le son du moteur, trouve que la fumée de l'échappement c'est fun, et ne croit pas au réchauffement climatique ? Et qu'on arrête avec "l'impact social", il y a autant de travail dans la voiture électrique, évidemment si on investi, si on se contente d'acheter les batteries à la Chine le travail sera en Chine. Avec la voiture électrique on peut potentiellement faire 100% de la batterie et 100% du carburant en Europe voire en France, la voiture électrique c'est la championne de l'emploi local. Alors arrêtez avec vos commentaires débiles. Signé un précurseur, qui a roulé des années justement en 106 électrique !

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Dans les années 30 la France etait

une des toutes premieres nations en matiere d'aeronautiques,

en particulier civil..

.

Sinon,je crois que tu n'as pas vraiement conscience du cout reel pour toute la communauté

(etat comme privé) de l'usage massif du petrol comme carburant.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

" Avec la voiture électrique on peut potentiellement faire 100% de la batterie et 100% du carburant en Europe voire en France, la voiture électrique c'est la championne de l'emploi local"

Tellement évident...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

J'aimerais croire que tu as tord et que tu es pessimiste...

Je crains hélas que tu n'aies que complétement raison.

Par

En réponse à nous75again

J'aimerais croire que tu as tord et que tu es pessimiste...

Je crains hélas que tu n'aies que complétement raison.

Je suis en plein dedans côté powertrain électrifié, donc malheureusement j'en sais quelque chose!

Par

Completement d'accord avec l'article

La voiture électrique est nocive pour nous les européens, il faut qu'elle reste très peu diffusée encore longtemps mais j'ai pas l'impression que ce soit le plan :colere:

On le voit arrvier gros comme une maison, les constructeurs vont utiliser ça comme excuse pour fermer des usines et détruire la vie de millions de gens ... pour le "progres" ou pour des "valeurs" alors que seul le fric les interesse

L'UE n'est que l'antichambre du capitalisme sauvage, logique qu'elle ne fasse rien et pire incite fortement à migrer vers une industrie nocive pour ses citoyens

Logique mais à gerber

Par

Il nous suffit juste de continuer à ne pas acheter électrique pour faire capoter cette pseudo transition écologique des voitures. Tellement de contraintes de recharges, bornes qui ne fonctionnent pas.

Tout ça c'est de la connerie, les hybrides rechargeables que personne ne rechargera etc.

Une bonne bagnole thermique, un moteur diesel qui consomme 2-3L comme c'était dans les cartons et c'est bon. On se prend la tête avec toutes ces technologies. Aux Etats Unis 71% des gens ne font pas confiance aux voitures autonome. C'est un délire d'ingénieur tout ça et de pseudo écologiste

Par

Bonjour,

Quand j'étais étudiant dans les années 70, j'avais lu qu'un chercheur du CNRS de Lyon avait trouvé un procédé de batterie qui permettait un gain de place (couches à plat) et d'une plus grande longévité.Le brevet avait été acheté à l'époque par un asiatique. Comme d'hab.

Mais cet excellent article ne parle pas de la pile à combustible, ou hydrogène ? Pourquoi cette omerta sur ce système qui ne détruit rien. Ni les emplois de l'industrie automobile, ni les distributeurs, ni les finances de l'état qui auront toujours un carburant sur lequel faire reposer une sorte de TIPP, seul les raffineurs devront s'adapter mais ca n'en serait que mieux pour la planète. Alors pourquoi ce silence.

Merci pour votre réponse.

Bonne journée

Je

B

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

ma femme et moi roulons en zoé, fabriquées en france, meme si les batteries sont fabriquées en corées.

on attendait de pouvoir acheter une voiture electrique plus grosse et avec plus d'autonomie, renault présente la zoé2 avec un lifting (batterie, prise) mais habitabilité inchangée ... on a commandé une coréenne, directement, tant pis pour eux..

et pour info une partie des moteurs essence de PSA est fabriquée en chine et importée en france ...

https://www.caradisiac.com/peugeot-va-importer-90-000-moteurs-essence-de-chine-au-premier-semestre-167215.htm

Par

En réponse à SimpleAutomobiliste

L'Europe, belle idée au départ, est devenue un foutoir capitaliste où les parlementaires se prostituent aux lobbies.

L'analyse pertinente développée dans l'article a peu de chance de rencontrer les neurones de nos "dirigeants", ceux-ci sont trop occupés à compter leur pot-de-vin et à défendre leurs privilèges.

Le bien-être des Européens ils s'en cognent.

Et on va regarder nos industries crever à petit feu, et nos ingénieurs se barrer en Asie ou aux USA.

Et bonne soirée à tous :bien:

Bonjour, c'est inéluctable ! Comme avec le textile, la filière bois et la sidérurgie. Nous sommes au début de la fin..

Par

Nous français sommes devenu trop prétentieux et avons complètement perdu la réalité mais le réveil va être très très douloureux quand on s apercevera que toutes les usines automobiles sont fermées

On était les meilleurs et j ai connu ça je suis triste

Par

Est-ce que Toyota ou Tesla sont aidés par leurs gouvernements respectifs? Non, alors pourquoi l'UE devrait-elle le faire pour les constructeurs européens?

Par

En réponse à JFSS

Il nous suffit juste de continuer à ne pas acheter électrique pour faire capoter cette pseudo transition écologique des voitures. Tellement de contraintes de recharges, bornes qui ne fonctionnent pas.

Tout ça c'est de la connerie, les hybrides rechargeables que personne ne rechargera etc.

Une bonne bagnole thermique, un moteur diesel qui consomme 2-3L comme c'était dans les cartons et c'est bon. On se prend la tête avec toutes ces technologies. Aux Etats Unis 71% des gens ne font pas confiance aux voitures autonome. C'est un délire d'ingénieur tout ça et de pseudo écologiste

Faites bien comme vous voulez, mais ne venez pas pleurez lorsque votre voiture n'aura pas le droit de rouler notamment en ville. Les citadins ont de moins en moins besoin de voiture, et le maire est élu. Alors si ça ne vous gêne pas d'aller dans un parking relais et de vous taper tout le réseau en transport en commun dès que vous avez besoin d'entrer dans une ville, même si c'est juste pour récupérer un ami à la gare, n'hésitez pas à acheter une thermique. De toutes façons même à plein régime les constructeurs d'électriques ne pourront pas assurer les volumes nécessaires à une transition rapide, en d'autres termes il n'y en aura pas pour tout de monde !

Par

Tesla a mis tout le monde d'accord !

Par

En réponse à al7785

Est-ce que Toyota ou Tesla sont aidés par leurs gouvernements respectifs? Non, alors pourquoi l'UE devrait-elle le faire pour les constructeurs européens?

L'état Français n'aide pas les acheteurs d'électrique, le bonus est financé par le malus. Une alternative serait d'interdire les véhicules polluants. Mais le choix du gouvernement c'est que les conducteurs qui pensent avoir besoin d'un véhicule thermique (voire d'un SUV 7 places plus confortable que leur salon) puissent le faire en compensant leurs émissions en aidant un conducteur qui achète un véhicule zéro émission. Comme on respire tout le même air, pourquoi pas...

Accessoirement pour votre information l'industrie du pétrole est une des plus subventionnée au monde, y compris en Europe.

Cela dit l'état DEVRAIT aider ne serait-ce que pour limiter l'impact sanitaire des véhicules thermiques, pour rappel la pollution de l'air c'est 400 000 morts tous les ans rien qu'en Europe, et évidemment des millions de malades. Mais l'état n'a pas besoin d'argent pour aider, de simples lois suffisent, comme par exemple l'autorisation sans même un droit de regard du syndic de copropriété d'installer une prise dans son garage, ou encore l'obligation pour les parkings payants des villes d'équiper toutes leurs places d'une prise de charge lente, ou l'interdiction des véhicules thermiques en ville en cas de pic de pollution, etc. Pour la charge dans les garages c'est du 3 kW AC (7 kW gros maxi), le coût d'installation est inférieur à 100 € car il ne s'agit pas d'une borne de charge (AC->DC) mais simplement d'une prise de bonne qualité (le chargeur est dans la voiture). Une puissance de 3 kW c'est largement suffisant pour recharger la voiture durant la nuit, et 7 kW pour les Français qui font tous les jours plus de 400 km. La recharge DC à 100 kW c'est uniquement nécessaire sur les grands axes, et encore pour les foyers qui n'ont qu'un seul véhicule (électrique).

Alors il faut arrêter avec ces histoires de charge. J'ai conduit une 106 électrique durant des années et durant ces années j'ai passé beaucoup moins de temps à charger ma voiture (moins de 5 secondes par jour) que vous n'avez passé de temps à faire le plein. Et entre une 106 et une Zoé le progrès est fantastique...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pour faire l'avocat du diable, tout ce qu'on fout dans la recherche de la fusion nucléaire aujourd'hui (Iter, Laser megajoule), c'est pour du très long terme, bien plus long que les centrales nucléaires actuelles, même si ça n'arrivera que vers les 3/4 du 21ème siecle.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Une 106, ça c'est de la grosse routière qu'on pourrait remplacer par un VAE...

C'est bon coco on a compris l'électrique c'est fantastique mais pour beaucoup on a autre chose à faire que rouler en ville et passer 2 h à recharger, si tant est que ce soit la saison, et que ça marche.

VE ? Non merci.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Peut-être parce que l'hydrogène il faut le produire, et que non seulement ça pollue mais en plus ça coûte cher. Vous trouvez l'essence chère, soyez prêt à payer bien plus votre plein d'hydrogène. Et encore, sans compter l'amortissement du déploiement du réseau de stations, parce qu'il en faudra des stations. L’électricité il arrive déjà chez vous. Et l'électricité peut être aussi propre que vous le souhaitez, potentiellement 0% carboné, et même potentiellement 0% nucléaire si vous n'avez pas confiance en notre industrie nucléaire.

La pile à combustible n'a d'intérêt que lorsque le rapport puissance/masse est primordial, comme pour le transport aérien. Alors des avions électriques à PAC, ok. Pour le transport routier la batterie a gagné.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

La 106 c'était il y a quelques décennies, alors que les dirigeants de PSA étaient moins cons.

À présent je roule en modèle 3. Merci aux économies faites avec ma 106 !

Par ailleurs recharger ne prend pas 2 heures mais 5 secondes, le temps de brancher. L'attente à une borne c'est uniquement pour les longs trajets, et avec un VE moderne c'est 30 minutes de pause tous les 300 km, soit ce que tout conducteur qui a un cerveau fait quelque soit la motorisation. Évidemment si on a choisi un VE avec une grosse batterie, un véhicule doit être adapté à ses besoins. Si on a 2 véhicules dont un thermique il suffit d'acheter un VE avec une petite batterie, pour le même prix que l'équivalent thermique une fois tous les frais pris en compte, et la pollution en moins. Dès lors (petite citadine électrique) évidemment on ne va pas faire un Paris Lyon, on prend le TGV... Vous connaissez ?

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Oui comme le moteur à explosion qui a remplacé les chevaux...et supprimé des millions d’emplois. Malheureusement on ne peut pas arrêter le progrès...

Par

À la lecture des commentaires, si l'industrie Européenne se prend une raclée, il ne faudra pas accuser les Chinois !

Pourtant une Zoé c'est si agréable à conduire, et une Tesla si fantastique à tous les niveaux, mais ça suppose de remettre un chouia en cause ses habitudes, manifestement c'est déjà trop difficile pour beaucoup ici...

Par

Tant que l'on restera dans cette prison administrative et tour de Babel qu'est l'Union Européenne, qui est une entité politique faîte pour nous maîtriser et nous inhiber, effectivement on l'aura dans l'os.

Quand d'autres pays, libres de leurs choix, économie, monnaie et pouvant défendre leurs intérêts, avancent et nous distancent.

Vous savez ce qu'il reste à faire...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Quand il y aura 20 millions de véhicules électriques sur le marché, la technologie aura entre 5 - 10 ans de plus et les système de charge rapide seront démocratisés et beaucoup plus performant. Avec ceci, la gestion intelligente des réseaux électriques permettant d'utiliser les batteries en charge comme "tampon" en cas de forte demande pour ensuite privilégier la charge lors de phase de basse consommation. De plus, dans moins d'une dizaine d'année, les constructions de logements neufs auront l'obligation d'être productif d'énergies (la norme actuelle est AAA), on aura donc une macro-gestion des réseaux électriques d'un lotissement pour optimiser au mieux les demandes d'énergie locale à l'instant t.

Concernant les batteries, c'est de la désinformation de dire qu'il n'existe aujourd'hui aucun traitement / recyclage de ses batteries en fin de vie.

Premièrement, une batterie qui n'est plus suffisamment performante pour l'automobile l'est encore largement pour d'autre utilisation industrielle et tertiaire, il y a des sociétés qui sont spécialisé dans la réutilisation des batteries automobiles dites en fin de vie pour tirer tous ce qu'il reste à tirer.

Ensuite, des centres de démantèlement et de recyclage des métaux rares et des produits toxiques existent aussi.

Il faut rappeler que tous les réseaux, centre de production, et centre de tri évolueront en même temps que la demande. Quand l'automobile thermique est sortie, il n'y avait pas des stations essence tous les 30 km comme c'est le cas actuellement. Il faut un temps d'adaptation, il faut également laisser se temps d'adaptation pour tout ce qui entoure la voiture électrique.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

J'espère que c'est du second degré, parce qu'entre un cheval et une voiture au niveau emplois... Idem pour alimenter le "moteur", le cheval il se débrouille dans le champ alors que le pétrole ne pousse pas dans les cuves de la station service.

Enfin, c'est tellement ridicule, on a une chance inouïe de créer des millions d'emplois pour produire du courant propre en Europe, et vous glorifiez un modèle dans lequel on importe du pétrole en l'achetant à des dictatures qui en plus souvent nous haïssent. Avec zéro emploi en France. Sans compter les guerres pour maintenir les approvisionnements, pardon pour libérer les pays concernés. Et sans compter le terrorisme induit (les cons, pourtant "on" n'a fait que les libérer, non ?). Heureusement tout cela aura une fin, soit qu'on décide d'arrêter le massacre, soit qu'on ait brûlé la dernière goûte. Mais avec la mentalité caradisiac on aura tout perdu, car tout sera produit ailleurs (les voitures, les batteries, le courant). Bravo...

Par

En réponse à dyrdyr

Article intéressant, on oublie néanmoins que la planche de salut des européens ne sera peut être pas l’électrique à batteries mais plutôt l’hydrogène. Les « experts » du forum hurleront sûrement mais si j’ai bien compris, tous les constructeurs planchent dessus et la conversion de notre réseau de stations service et le modèle de taxation serait beaucoup plus simple.

L'hydrogène à un mauvais rendement du puits à la roue. Le prix d'une station est hors de prix. Actuellement l'hydrogène est issue de la filière pétrolière. Sans parler qu'elles ne sont pas point en terme de capacité à remplir des voitures à la chaîne. Temps de compression important. Sans parler que la technologie n'est pas de la pile à combustible par encore tout à fait au point. (trop chère et pas assez durable)

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Et oui... nous sommes très forts quand nous ne sommes pas perdus dans l'Union Européenne et qu'on collabore intelligemment avec nos voisins sans passer par une entité nocive et contrôlée par des intérêts qui ne sont pas les nôtres.

Par

En réponse à JFSS

Il nous suffit juste de continuer à ne pas acheter électrique pour faire capoter cette pseudo transition écologique des voitures. Tellement de contraintes de recharges, bornes qui ne fonctionnent pas.

Tout ça c'est de la connerie, les hybrides rechargeables que personne ne rechargera etc.

Une bonne bagnole thermique, un moteur diesel qui consomme 2-3L comme c'était dans les cartons et c'est bon. On se prend la tête avec toutes ces technologies. Aux Etats Unis 71% des gens ne font pas confiance aux voitures autonome. C'est un délire d'ingénieur tout ça et de pseudo écologiste

Quand internet à été lancé, la plupart des chercheurs, théoricien, ingénieur en communication et j'en passe lui donnaient une durée de vie d'environ 5 ans..... On voit le résultat aujourd'hui.

A cette même époque 80% des personnes ne voulait pas utilisé internet parce que ça changeait leurs habitudes....

C'est pareil pour le véhicule autonomes. Quand la prochaine génération qui passera le permis de conduire aura la conduite autonome sur tous les modèles aux choix et qu'elle n'aura connue que ça, se sera une évidence et se posera même pas la question de son bien fondé ou pas.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

De l'énergie propre, voyez vous ça... A ton avis, les métaux tels que le cobalt, le nickel, le cuivre, le lithium... On les achète à de gentilles démocraties qui font pousser tout ça sur des arbres ?

Par

En réponse à Mighe

Bonjour moi je voudrais bien que l'on m'explique où on va prendre l'électricité quand avec une évaluation basse 20 millions de véhicules vont être en charge en même temps sachant que pour changer 1 million de véhicules il faut l'équivalent d'une centrale nucléaire et avec ça on va donner du travail à l'Asie et comment on va traité les batteries en fin de vie chose que l'on ne sait pas faire

Pour comprendre je pense que vous vous trompez de site.

Juste une piste, le principal problème de la production électrique n'est pas la puissance maximale produite mais le fait que les réseaux actuels ne peuvent quasiment pas stocker le courant. C'est d'ailleurs de loin le principal frein aux énergies renouvelables. Alors 20 millions de voitures avec 50 kWh de batteries branchées en même temps, soit 1000 millions de kWh, soit 1 TWh de stockage, c'est une bénédiction pour le réseau. Parce que pour rappel un conducteur Européen fait à peine 30 km/jour alors EN MOYENNE le temps de charge est RIDICULE par rapport au temps que le véhicule restera connecté au réseau.

Mais tout ça est expliqué PARTOUT, il suffit de se renseigner.

Idem pour le recyclage, renseignez vous, une piste : ça coûtera bientôt beaucoup moins cher de recycler que de creuser la montage, une batterie ne se consume pas, les éléments ne disparaissent pas... Au final c'est juste une industrie à mettre en place, encore et encore de nouveaux emplois, et des emplois LOCAUX ! Encore...

Il faut être masochiste pour ne pas aimer l'électromobilité.

Mais il y a assez de cons en France pour qu'on arrive a louper cette révolution... Enfin il y a encore de l'espoir, sinon je ne perdrais pas mon temps ici.

Par

En réponse à De Tavannes

Donc, pour moi Trump qui passe pour un gros débile le n'est pas... En sortant des accords de Paris et en mettant des normes moins dures pour les voitures, il sauve des centaines de milliers d'emplois...

Un irresponsable, oui. C'est reculer pour mieux sauter, tôt où tard, les fabricants américains seront obligés de prendre la voie électrique, ils le font déjà pour certain et c'est tant mieux, les asiatiques ne les attendrons pas.

D’ailleurs tout est parti d’une certaine Tesla, ça serait un comble s’ils se feraient bouffer par d’autres suite à une technique lancée par eux.

Par

En réponse à De Tavannes

Donc, pour moi Trump qui passe pour un gros débile le n'est pas... En sortant des accords de Paris et en mettant des normes moins dures pour les voitures, il sauve des centaines de milliers d'emplois...

Un irresponsable, oui. C'est reculer pour mieux sauter, tôt où tard, les fabricants américains seront obligés de prendre la voie électrique, ils le font déjà pour certain et c'est tant mieux, les asiatiques ne les attendrons pas.

D’ailleurs tout est parti d’une certaine Tesla, ça serait un comble s’ils se feraient bouffer par d’autres suite à une technique lancée par eux.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Plutôt lu en diagonale.

Pas de rectification, je parlais bien des fabricants de cellules coréens.

Par

En réponse à Absolute

De l'énergie propre, voyez vous ça... A ton avis, les métaux tels que le cobalt, le nickel, le cuivre, le lithium... On les achète à de gentilles démocraties qui font pousser tout ça sur des arbres ?

Pour la plupart oui, des démocraties en effet. Des démocraties qui demandent un juste prix et c'est normal. Notamment en Amérique du Sud et en Afrique. En plus des pays souvent francophile. Que demander de plus ?

Et une fois les batteries produites on pourra les recycler, donc une part de plus en plus importante de l'approvisionnement se fera en Europe. On aura les matériaux localement (recyclage), les usines localement (batteries et voitures), l'énergie localement (renouvelable grâce au stockage enfin possible). Tout ce qu'on pourra espérer de mieux c'est de maîtriser la fusion nucléaire et on aura totalement tourné la page des énergies fossiles. Évidemment c'est un peu plus ambitieux que continuer à rouler au pétrole jusqu'à ce que la réalité nous ramène de 8 à 1 milliards sur Terre, avec le différentiel perdu dans la souffrance (principalement des famines et des guerres). Alors je ne sais pas si on va y arriver, mais il y a des années que j'ai choisi mon camp.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

comme vous avez raison. Toutes les questions posées et mise en avant sont les mauvaises, vous l'avez extrêmement bien exprimé. Quand le peuple aura compris que l'automobile électrique peut permettre de ramener de l'emplois qualifié localement et que le "problème" de réseau n'existe pas puisque ce même peuple va offrir une capacité de stockage énormissime en branchant leur véhicule en même temps, il ne reste plus qu'a gérer le tous de façon intelligente via les smart grid et autre solution intelligente comme la domotique et le tout sera joué.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Mon billet dépasse déjà la longueur communément admise sur le ouèbe et par le lecteur.

Je n'ai pas voulu déborder du sujet.

Et de toute façon, la pile à combustible repose sur une motorisation électrique. Disons que si elle advient, elle représentera la maturité de la voiture électrique, le stade de la batterie étant celui de l'enfance ou de l'adolescence.

Par

Les poncifs des bobos qui ne jurent que par l'électrique et l'hydrogène ... désolé les rêveurs mais avec les technologies actuelles, ça n'a rien de "green" et/ou ce n'est absolument pas généralisable à grande échelle.

L'hydrogène fait à partir de pétrole ou d'électricité nucléaire ? Les PAC au rendement ridicule pleines de terres rares chinoises ? La problématique de conditionnement et de distribution ?

L'électrique via un empilement de batteries pour quelques centaines de kilomètres et des temps de rechargement importants ? Le réseau électrique impossible de fournir des courants "forts" pour des recharges rapides ? des batteries blindées de terres rares chinoises, de cobalt bien sale en provenance du Congo, de lithium dispo à quelques coins sur terre, ... le tout fait via de l'électricité au charbon ?

Les "énergies vertes" à base de panneaux solaires chinois encore au charbon, encore aux terres rares, irrecyclables, ... à la capacité de production totalement aléatoire rendant un réseau imprévisible ? Idem pour l'éolien ...

Bref avant de chercher une consommation propre, faudrait peut être limiter la consommation dans un premier temps ... et collez l'un des derniers essences atmo à injection indirecte dans l'équivalent d'une 205 pour voir la consommation réelle d'un tel véhicule ... c'est sur, vous aurez plus vos sièges massants pour vous titiller la raie du cul et votre supercalculateur pour gérer votre conduite autonome ...

La populasse s'est habituée à se déplacer pour un rien et à vouloir un salon roulant qui pèse une tonne ... et après on s'étonne ...

Par

En réponse à Didier-971

Pour comprendre je pense que vous vous trompez de site.

Juste une piste, le principal problème de la production électrique n'est pas la puissance maximale produite mais le fait que les réseaux actuels ne peuvent quasiment pas stocker le courant. C'est d'ailleurs de loin le principal frein aux énergies renouvelables. Alors 20 millions de voitures avec 50 kWh de batteries branchées en même temps, soit 1000 millions de kWh, soit 1 TWh de stockage, c'est une bénédiction pour le réseau. Parce que pour rappel un conducteur Européen fait à peine 30 km/jour alors EN MOYENNE le temps de charge est RIDICULE par rapport au temps que le véhicule restera connecté au réseau.

Mais tout ça est expliqué PARTOUT, il suffit de se renseigner.

Idem pour le recyclage, renseignez vous, une piste : ça coûtera bientôt beaucoup moins cher de recycler que de creuser la montage, une batterie ne se consume pas, les éléments ne disparaissent pas... Au final c'est juste une industrie à mettre en place, encore et encore de nouveaux emplois, et des emplois LOCAUX ! Encore...

Il faut être masochiste pour ne pas aimer l'électromobilité.

Mais il y a assez de cons en France pour qu'on arrive a louper cette révolution... Enfin il y a encore de l'espoir, sinon je ne perdrais pas mon temps ici.

En parlant de "PARTOUT", ce qui ne se trouve pas "PARTOUT" justement, c'est bien les bornes qui permettrait à cet immense parc d'être continuellement branché quand le VE n'est pas utilisé. Et rien que ce "petit" détail, fait toute la différence, car on le sait très bien, les bornes resteront dans des proportions très faible. Bref, des millions de tonnes de batterie qui serviront à rien, 98% du temps.

Par

En réponse à Didier-971

Pour la plupart oui, des démocraties en effet. Des démocraties qui demandent un juste prix et c'est normal. Notamment en Amérique du Sud et en Afrique. En plus des pays souvent francophile. Que demander de plus ?

Et une fois les batteries produites on pourra les recycler, donc une part de plus en plus importante de l'approvisionnement se fera en Europe. On aura les matériaux localement (recyclage), les usines localement (batteries et voitures), l'énergie localement (renouvelable grâce au stockage enfin possible). Tout ce qu'on pourra espérer de mieux c'est de maîtriser la fusion nucléaire et on aura totalement tourné la page des énergies fossiles. Évidemment c'est un peu plus ambitieux que continuer à rouler au pétrole jusqu'à ce que la réalité nous ramène de 8 à 1 milliards sur Terre, avec le différentiel perdu dans la souffrance (principalement des famines et des guerres). Alors je ne sais pas si on va y arriver, mais il y a des années que j'ai choisi mon camp.

Ben voyons, et la Chine dans tout ça ? C'est l'acteur incontournable dans l'approvisionnement en métaux stratégiques (notamment ceux liés au VE et à l'électronique). Quant au recyclage, il a trois limites : 1) tous les métaux et alliages ne se recyclent pas 2) recycler consomme de l'énergie 3) recycler engendre des pertes. De fait, même à parc constant tu maintiendras une demande en métaux qui polluent, au même titre que le pétrole, et dont les réserves sont finies... Au même titre que le pétrole. Enfin, je te renvoie à la production d'électricité et notamment à la part du fossile dans le total mondial... Tu comprendras qu'une "transition" sans douleur est quelque peu illusoire...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Je crains que vous ne m'ayez mal compris.

Je ne suis pas hostile à la voiture électrique, ou du moins, j'écris que ce n'est plus un luxe que l'on peut se permettre.

Elle est là, elle va déferler.

Je ne fais qu'alerter sur l'urgence de s'y préparer, d'être en capacité d'en produire de façon concurrentielle.

J'aurais peut-être du d'avantage insister sur l'urgence d'un Airbus de la batterie...

Si nous nous contentons d'assembler des cellules achetées en Asie, une bonne partie de la valeur ajoutée et des emplois échappera à l'Europe. Ce serait un séisme économique et social.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Le seuls irresponsables c'est les fanatiques de l’électrique qui pour imposer leurs usines à gaz sont prêt à mettre par terre des millions d'emplois liés aux moteurs thermiques en Europe et à dépendre des Chinois et des Japonais pour les batteries :lol:

Enfin de toute façon c'est pas demain la veille que ça s'imposera car pas grand monde appart les bobo parisiens seront prêt à mettre 30000€ dans une citadine capable de parcourir 300 bornes au mieux quand il y a 15 ans on pouvait trouver des citadines à 7000€ pour 600km d’autonomie en carburant :lol:

Par

Tt électrique et autonome pkoi pas.

Par contre une transition si brutale semble favoriser l'asie, qui en avance sur le sujet.

Ss compter avec la manne de terres rares decouverte en Corée du N.

Cela impliquera donc forcément une réduction de travailleurs en Europe.

Travailler un peu le sujet avant, eut été une plus sage décision.

M'enfin vu le niveau des ineptocrâtes, on ne peut pas espérer beaucoup mieux des choix politiques.

---

Reste tt d mm a valider les pts suivants

.infrastructures

.risque d'incendie

.emissions electromagnétiques (santé)

.retraitement des résidus

Je reste dubitatif sur ce retour aux sources de l'automobile.

---

Concernant la conduite autonome, c'est à mon avis inéluctable et nécessaire.

La conduite 'réelle' sera pour le divertissement.

..snif

Par

En réponse à SteppeOuais

Probablement en s'endettant et grâce à des aides publiques de l'état : il n'y a qu'en Europe qu'on est assez stupide pour refuser de financer les secteurs stratégiques avec de l'argent public !

Peut être un moyen, sortir de la dette tout financement publique lié à l'écologie avec un accord européen.

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Je ne comprends pas le rapport... Ici, l'auteur et plusieurs commentateurs nous disent qu'il faut une intervention de l'état sans quoi la filière automobile européenne mourra. Je fais seulement remarquer que Toyota ou Tesla y arrivent sans ces aides.

Si vous aviez lu l'article, vous sauriez qu'on ne parle pas ici d'aides à l'achat mais d'aides financières pour les constructeurs sous une forme ou une autre.

Par

En réponse à Absolute

Ben voyons, et la Chine dans tout ça ? C'est l'acteur incontournable dans l'approvisionnement en métaux stratégiques (notamment ceux liés au VE et à l'électronique). Quant au recyclage, il a trois limites : 1) tous les métaux et alliages ne se recyclent pas 2) recycler consomme de l'énergie 3) recycler engendre des pertes. De fait, même à parc constant tu maintiendras une demande en métaux qui polluent, au même titre que le pétrole, et dont les réserves sont finies... Au même titre que le pétrole. Enfin, je te renvoie à la production d'électricité et notamment à la part du fossile dans le total mondial... Tu comprendras qu'une "transition" sans douleur est quelque peu illusoire...

La Chine ? Pour les "terres rares" peut-être, mais contrairement aux mythes des médias il n'a pas besoin de terres rares pour faire un VE, ni pour le moteur, ni pour la batterie, zéro besoin pour une Zoé par exemple. Il y a besoin de terres rares pour les hybrides (manque d'espace => moteurs à aimants permanents) et évidemment pour les thermiques (notamment le pot catalytique). Après certains VE ont des moteurs à aimants permanents, de mémoire c'est le cas d'un des deux moteurs sur un model 3. Mais c'est juste un choix du constructeur.

Par ailleurs des terres rares il y en a partout, la seule raison pour que les exploitations sont en Chine est que les terres rares sont si peu rares que ça ne rapporte rien, alors toutes les exploitations hors Chine ont fermé. Mais si besoin elles peuvent ouvrir de nouveau.

Alors la Chine a ce qu'il faut ? Probablement. La Chine est incontournable ? PAS DU TOUT !

On a tout en Europe ? Non, et alors ? Ça vous gêne de commercer avec l'Afrique et le Chili ? Vous êtes bien content qu'ils achètent nos voitures pourtant, hein, ça fait des emplois en France !

Par

En réponse à Didier-971

Pour la plupart oui, des démocraties en effet. Des démocraties qui demandent un juste prix et c'est normal. Notamment en Amérique du Sud et en Afrique. En plus des pays souvent francophile. Que demander de plus ?

Et une fois les batteries produites on pourra les recycler, donc une part de plus en plus importante de l'approvisionnement se fera en Europe. On aura les matériaux localement (recyclage), les usines localement (batteries et voitures), l'énergie localement (renouvelable grâce au stockage enfin possible). Tout ce qu'on pourra espérer de mieux c'est de maîtriser la fusion nucléaire et on aura totalement tourné la page des énergies fossiles. Évidemment c'est un peu plus ambitieux que continuer à rouler au pétrole jusqu'à ce que la réalité nous ramène de 8 à 1 milliards sur Terre, avec le différentiel perdu dans la souffrance (principalement des famines et des guerres). Alors je ne sais pas si on va y arriver, mais il y a des années que j'ai choisi mon camp.

La Chine a verrouillé l'accès à beaucoup de métaux rares utiles pour les batteries car ce n'est pas parce que ce n'est pas sur son territoire qu'elle n'a pas déjà acheté les mines qu'il faut. Vous pouvez la considérer comme une démocratie mais moi pas.

Par

En réponse à Didier-971

Pour comprendre je pense que vous vous trompez de site.

Juste une piste, le principal problème de la production électrique n'est pas la puissance maximale produite mais le fait que les réseaux actuels ne peuvent quasiment pas stocker le courant. C'est d'ailleurs de loin le principal frein aux énergies renouvelables. Alors 20 millions de voitures avec 50 kWh de batteries branchées en même temps, soit 1000 millions de kWh, soit 1 TWh de stockage, c'est une bénédiction pour le réseau. Parce que pour rappel un conducteur Européen fait à peine 30 km/jour alors EN MOYENNE le temps de charge est RIDICULE par rapport au temps que le véhicule restera connecté au réseau.

Mais tout ça est expliqué PARTOUT, il suffit de se renseigner.

Idem pour le recyclage, renseignez vous, une piste : ça coûtera bientôt beaucoup moins cher de recycler que de creuser la montage, une batterie ne se consume pas, les éléments ne disparaissent pas... Au final c'est juste une industrie à mettre en place, encore et encore de nouveaux emplois, et des emplois LOCAUX ! Encore...

Il faut être masochiste pour ne pas aimer l'électromobilité.

Mais il y a assez de cons en France pour qu'on arrive a louper cette révolution... Enfin il y a encore de l'espoir, sinon je ne perdrais pas mon temps ici.

Il y a beaucoup de tri sélectif en France qui finit ensuite en décharge... ou qui fait le tour de la terre pour pouvoir être recyclé car c'est moins cher qu'en France. Autant je suis d'accord avec vous sur l'impact positif du stockage d'électricité offert par les voitures électriques autant je ne suis pas aussi serein que vous sur le futur d'une filière de recyclage de ces batteries chez nous.

Par

En réponse à Didier-971

J'espère que c'est du second degré, parce qu'entre un cheval et une voiture au niveau emplois... Idem pour alimenter le "moteur", le cheval il se débrouille dans le champ alors que le pétrole ne pousse pas dans les cuves de la station service.

Enfin, c'est tellement ridicule, on a une chance inouïe de créer des millions d'emplois pour produire du courant propre en Europe, et vous glorifiez un modèle dans lequel on importe du pétrole en l'achetant à des dictatures qui en plus souvent nous haïssent. Avec zéro emploi en France. Sans compter les guerres pour maintenir les approvisionnements, pardon pour libérer les pays concernés. Et sans compter le terrorisme induit (les cons, pourtant "on" n'a fait que les libérer, non ?). Heureusement tout cela aura une fin, soit qu'on décide d'arrêter le massacre, soit qu'on ait brûlé la dernière goûte. Mais avec la mentalité caradisiac on aura tout perdu, car tout sera produit ailleurs (les voitures, les batteries, le courant). Bravo...

Aux US il y a 5 x fois d'emplois dans les énergies renouvelables que dans la production d’énergies fossiles (pétrole, gaz et charbon réunis) .....

Par

Renault avait déjà tester des électriques bien avant des 106 sur Renault 5 notamment et même sûrement avant .

Par

A titre personnel, je serais plus tenté par l'hydrogène que l'électrique. En tout cas, j'y crois plus sur le long terme même si ça reste anecdotique actuellement.

L'Europe pourrait s'y intéresser davantage pour une "compétition" avec les asiatiques (chinois) axés essentiellement sur l'électrique dont on sait que la production est fortement carbonée (pour ne pas dire "charbonée").

On ne pourrait prédire quelle techno serait la plus appréciée des consommateurs mais ça serait intéressant que les deux se développent. Il est probable qu'une seule survivrait par contre, ça ferait mal au perdant mais c'est le jeu...

De toute façon, c'est déjà cuit pour l'électrique en Europe qui se fait carotte. :areuh:

Actuellement, l'hydrogène n'est pas propre mais qui sait à l'avenir s'il ne deviendrait pas plus écologique que l'électricité avec un peu de bonne volonté ?

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-produire-hydrogene-partir-eau-mer-cest-possible-12879/

Par

En réponse à nous75again

Moi j'aimerais bien savoir comment Tesla a put se construire sa giga factory de batterie

alors que nos constructeurs grands groupes automobile européens,

tous d'une taille sans commune mesure superieure

en sont incapables...

.

Ils attendent surement tous le dernier moment pour tirer le dernier sous de leurs technologies obsolètes....

Comme ils ont fait auparavant en laissant les asiatiques seuls produisent des hybrides viables et fiables.

je doute que ce soit la raison nos constructeurs savent que l'électrique ne peut être qu une offre de complément a petite échelle et non à 100 % comme les escrolos veulent nous faire croire.

Par

Très bon article M. Savary.

C'est juste dommage de pleurer sur le retard que prend l'Europe en la matière après avoir passé une demie douzaine d'années à pondre des articles à charge sur la mobilité électrique.

Cara n'est bien sûr pas le seul média dans ce cas, c'est assez général en France et en Allemagne (bizarrement 2 pays qui possèdent des constructeurs de thermiques).

Il aurait peut-être fallu un peu plus de mansuétude envers une technologie certes perfectible et qui a indubitablement encore des défauts.

Pour ma part, je n'ai pas -encore ?- de véhicule électrique, ça ne m'empêche pas de regarder tout ça de façon un peu plus bienveillante que ce que j'ai pu lire ici.

J'ai bien conscience qu'il n'est pas facile pour un media auto d'aller à contre courant de ses habitudes, de son lectorat, de ses annonceurs etc, surtout dans un domaine aussi conservateur que ne l'est l'automobile. Après tout, dur de lutter face à une industrie qui depuis 150 ans fonctionne sur le même principe et dont les constructeurs eux-mêmes freinent des 4 fers.

Bref, les choses changent (très très vite si l'on se place sur l'échelle de l'industrie automobile) dans un domaine qui n'en a pas l'habitude. Et les habitudes sont sans doute l'une des choses contre laquelle il est le plus dure de se battre.Les mentalités mettent du temps à évoluer.

Mais c'est dans l'anticipation, l'innovation et la prise de risque que l'on peut juger un grand industriel (Toyota est là où il est aujourd'hui, premier constructeur mondial, en grande partie parce qu'il a cru en l'hybride), un pays volontaire (la Chine est en train de récolter les fruits de sa politique sur l'électrique, bien aidé par son retard sur le thermique il faut l'avouer) ou un homme (Musk qui, qu'on l'apprécie ou pas, est un défricheur).

C'est l'anticipation, le "flair" est également l'une des qualité essentielle pour un journaliste, et malheureusement, dans le domaine de l'auto, très peu ont vu le virage arriver...

Par

En réponse à CrapoMacho

A titre personnel, je serais plus tenté par l'hydrogène que l'électrique. En tout cas, j'y crois plus sur le long terme même si ça reste anecdotique actuellement.

L'Europe pourrait s'y intéresser davantage pour une "compétition" avec les asiatiques (chinois) axés essentiellement sur l'électrique dont on sait que la production est fortement carbonée (pour ne pas dire "charbonée").

On ne pourrait prédire quelle techno serait la plus appréciée des consommateurs mais ça serait intéressant que les deux se développent. Il est probable qu'une seule survivrait par contre, ça ferait mal au perdant mais c'est le jeu...

De toute façon, c'est déjà cuit pour l'électrique en Europe qui se fait carotte. :areuh:

Actuellement, l'hydrogène n'est pas propre mais qui sait à l'avenir s'il ne deviendrait pas plus écologique que l'électricité avec un peu de bonne volonté ?

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-produire-hydrogene-partir-eau-mer-cest-possible-12879/

MAIS ARRETEZ UN PEU AVEC L' HYDROGENE : entre l'électrolyse, le transport, la compression à 700 bars, le rendement de la pile à combustible... il faut 30 kWh d'électricité pour récupérer au final 10 kWh.

C'est plus intelligent de recharger directement une batterie :

- moins chère et pas plus lourde qu'une pile à combustible + réservoir à 700 bars

- dure plus longtemps qu'un pile à combustible

- sans compter les infrastructures de transport et de distribution de l'hydrogène

VOUS ETES EN PLEIN DELIRE !

L'hydrogène n'a aucun avenir en dehors d'être une pompe à subventions pour Air Liquide.

Par

En réponse à chesss

MAIS ARRETEZ UN PEU AVEC L' HYDROGENE : entre l'électrolyse, le transport, la compression à 700 bars, le rendement de la pile à combustible... il faut 30 kWh d'électricité pour récupérer au final 10 kWh.

C'est plus intelligent de recharger directement une batterie :

- moins chère et pas plus lourde qu'une pile à combustible + réservoir à 700 bars

- dure plus longtemps qu'un pile à combustible

- sans compter les infrastructures de transport et de distribution de l'hydrogène

VOUS ETES EN PLEIN DELIRE !

L'hydrogène n'a aucun avenir en dehors d'être une pompe à subventions pour Air Liquide.

+1

Tu va te fatiguer longtemps là, tu parle à un mur..

Par

En réponse à al7785

La Chine a verrouillé l'accès à beaucoup de métaux rares utiles pour les batteries car ce n'est pas parce que ce n'est pas sur son territoire qu'elle n'a pas déjà acheté les mines qu'il faut. Vous pouvez la considérer comme une démocratie mais moi pas.

il n' exsite pas de mines de métaux rares si tu entend par là les terres rares..

il existe des mines de matières premières, de métaux précieux mais de terre rare non.

Par

En réponse à Corvintetö

Quand internet à été lancé, la plupart des chercheurs, théoricien, ingénieur en communication et j'en passe lui donnaient une durée de vie d'environ 5 ans..... On voit le résultat aujourd'hui.

A cette même époque 80% des personnes ne voulait pas utilisé internet parce que ça changeait leurs habitudes....

C'est pareil pour le véhicule autonomes. Quand la prochaine génération qui passera le permis de conduire aura la conduite autonome sur tous les modèles aux choix et qu'elle n'aura connue que ça, se sera une évidence et se posera même pas la question de son bien fondé ou pas.

+1

un commentaire qui tient la marée.

Par

Partir du principe que la batterie n’évoluera jamais et restera dans l'état c déjà être complétement dépassé sur le sujet...

En seulement 5 ans la batterie est passé du simple au double et va encore doubler dans les 2/3 ans avenir avec la batterie solid state qui arrive en fin de cycle de recherche fondamentale, dont on n'a absolument pas intérêt a rater le virage... si on le rate on n'aura plus rien à vendre...

La recharge ultra rapide va complétement changer les habitudes du VE, ce qui a pour conséquence immédiate d'avoir des packs plus petits... les batteries vont diviser par 2 l'encombrement et le poids, mais ça continuera encore et encore..., la durée de vie va être multiplier par 3,2 mini des la 1ere mise sur le marché...

Les solid state ne chauffent pas, sont facile à recycler car la séparation des matériaux avec une électrolyse solide demande beaucoup moins de process... exit le cobalt.

Bref le thermique n'a aucune chance, les constructeurs ont une vision court terme, fourguer du thermique le plus possible tout en sachant que ça s’arrêtera à un moment ou un autre, ne pas investir dans le VE&batterie c se tirer une balle dans le pied pour toute notre industrie, parce que la batterie ce n'est pas que la bagnole MAIS L'INDUSTRIE MONDIALE... le risque c un effondrement total de l'industrie automobile Européenne avec ZERO ventes, donc la casse sociale sera bien pire si on ne fait rien...

La batterie solid state est une rupture technologique majeure initié par la lithium ion comme l'humanité en a rarement connu dans son histoire, la transition va être (très) brutale comme à chaque fois, voir fatale si on ne réagit pas assez rapidement... la batterie en moins d'une décennie est devenue stratégique pour le transport, l'enerj, l'armée, etc...

Imaginons un seul instant de l'importance stratégique pour l'armée de drones (pas seulement) de combats et de transports avec des batteries ultra légères qui se rechargent en qqs minutes et qui se baladent en silence, furtivité totale, fiabilité maximum, entretien très réduit, couts insignifiants par rapport aux hélicoptères... un rêve militaire qui devient réalité, c sur quoi travaillent intensivement Airbus, Boeing, &co... qui ont bien compris tout l’intérêt de la chose.

Vous êtes prévenus...

Par

En réponse à Didier-971

La 106 c'était il y a quelques décennies, alors que les dirigeants de PSA étaient moins cons.

À présent je roule en modèle 3. Merci aux économies faites avec ma 106 !

Par ailleurs recharger ne prend pas 2 heures mais 5 secondes, le temps de brancher. L'attente à une borne c'est uniquement pour les longs trajets, et avec un VE moderne c'est 30 minutes de pause tous les 300 km, soit ce que tout conducteur qui a un cerveau fait quelque soit la motorisation. Évidemment si on a choisi un VE avec une grosse batterie, un véhicule doit être adapté à ses besoins. Si on a 2 véhicules dont un thermique il suffit d'acheter un VE avec une petite batterie, pour le même prix que l'équivalent thermique une fois tous les frais pris en compte, et la pollution en moins. Dès lors (petite citadine électrique) évidemment on ne va pas faire un Paris Lyon, on prend le TGV... Vous connaissez ?

... avec les 6 000 € de sponsoring que t'as reçu pour acheter ( sois disant ) ta Tesla assemblée à l'autre bout de la planète, ça permettrait en effet à des tas des gens de réduire réellement leurs émissions de Co2 en prenant le train...

Par

En réponse à Didier-971

La Chine ? Pour les "terres rares" peut-être, mais contrairement aux mythes des médias il n'a pas besoin de terres rares pour faire un VE, ni pour le moteur, ni pour la batterie, zéro besoin pour une Zoé par exemple. Il y a besoin de terres rares pour les hybrides (manque d'espace => moteurs à aimants permanents) et évidemment pour les thermiques (notamment le pot catalytique). Après certains VE ont des moteurs à aimants permanents, de mémoire c'est le cas d'un des deux moteurs sur un model 3. Mais c'est juste un choix du constructeur.

Par ailleurs des terres rares il y en a partout, la seule raison pour que les exploitations sont en Chine est que les terres rares sont si peu rares que ça ne rapporte rien, alors toutes les exploitations hors Chine ont fermé. Mais si besoin elles peuvent ouvrir de nouveau.

Alors la Chine a ce qu'il faut ? Probablement. La Chine est incontournable ? PAS DU TOUT !

On a tout en Europe ? Non, et alors ? Ça vous gêne de commercer avec l'Afrique et le Chili ? Vous êtes bien content qu'ils achètent nos voitures pourtant, hein, ça fait des emplois en France !

Il y a beaucoup d’erreurs dans ton message. Premièrement je ne parlais pas de terres rares mais de métaux critiques. Ensuite puisque tu en parles, oui certaines « terres rares » ne sont pas rares, mais le problème réside dans leur concentration généralement bien trop faible dans la croûte terrestre pour rentabiliser une exploitation à l’heure actuelle (en dehors de certains gisements du Sud de la Chine). Le fait qu’un métal soit répandu dans la croûte terrestre ne signifie en rien qu’il est facile à exploiter.

Après, on peut aussi parler de l’impact écologique de l’extraction minière des principaux métaux utilisés pour le VE et que j’ai cité plus haut. L’extraction du lithium par exemple, demande énormément d’énergie… Fossile…

Bien entendu, cette remarque peut aussi s’appliquer aux métaux que partagent les VE et les VT, notamment l’aluminium. Simplement, il faut arrêter de croire que le VE constitue une solution viable puisqu’elle repose sur des matières premières non-renouvelables : énergies fossiles pour la fabrication ET l’usage (cf la production d’électricité), métaux pour la fabrication ET l’usage ici encore (puisque l’éolien et le photovoltaïque font appel à un certain nombre de métaux très spécifiques).

Par

L' édito et la plupart des coms sont.. bien gentil..

Dans la mesure ou il faudrait protéger l' emploi il convient de tout laisser en l' état. Allons y, vautrons nous dans la décharge publique !

Les fabricants de cigarettes n'ont pas un autre discours. il faut exiger que chaque citoyen fume 2 paquets de clopes par jour ! c' est bon pour l' emploi !

Notons que c' est le discours de toutes les industries et compagnies de merde sur la planête..

Petit exemple, le contribuable subventionne les industriels du sucre, de la céréale etc... des produits nocif pour la santé humaine.. mais qu'à cela ne tienne.. ces industries produisant moultes saloperies subventionné ( cornflakes, barres chocolatées, barres céréalières chocolatées, pâtes hyper glucidique, pâte hyper glucidique céréalières chocolatées.. bonbons.. bonbon céréalier chocolaté hyper glucidique etc.. aucune fin marketing ) pour purger les surplus agricoles ( les agriculteurs touchant par ailleurs des subventions du contribuable pour produire.. du sucre et de la céréale.. ).. comme le système s'auto-entretien bin les surplus de sucre, céréales etc.. ne se résorbent pas et donc de crise en crise l' on subventionne encore et encore.. et la sophistication n'a aucune limite.

Les consommateurs contribuables tombent bien évidement malade ( c' est bon pour l' emploi ), crèvent de toute la merde produite et induite ( recherche rentabilité/rendement ) mais on s'en cogne, le chantage à l' emploi tourne à fond.. l' auto c' est pareil..

Les bourrins ( consommateurs/contribuables ) n'ont plus sens à la vie, ils ne sont plus que des outres que l'on gave de merde ( crédit, bouffe, médicament, chimie ) qu'ils sont censé filtrés par le trou de balle, quand le foi est gras on passe aux suivants..

Ce qui est excusable pour les oies, canards et autres animaux d' élevage, le manque d'information, est bien moins tolérable pour les hommes. Des pauvres d'esprit en fait ( pour rester poli ).

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Vont pas s'emmerder à te faire de la guerre " chirurgicale ".. ils vont tout te raser pour faire place nette.

Tes drones ne seront là que pour de la petite police.

Par

En réponse à roc et gravillon

... avec les 6 000 € de sponsoring que t'as reçu pour acheter ( sois disant ) ta Tesla assemblée à l'autre bout de la planète, ça permettrait en effet à des tas des gens de réduire réellement leurs émissions de Co2 en prenant le train...

Parce que pour l'instant il n'y a que Tesla qui produit un VE correct et un service de recharge valable, mais ça ne va pas durer, tout le monde s'y met (certains plus que d'autres)... en general qu'est ce qui se passe quand tout le monde s'y met???

Pourquoi les pétroliers installent des recharges ultra rapide? pourquoi toute l'industrie mondiale commence à investir massivement dans le VE et la batterie? pourquoi ça commence à bouger en Europe et qu'on parle d'Airbus de la batterie? pourquoi les VE sont passés de 160km d'autonomie à 400km en à peine 7 ans? pourquoi le prix des batteries a été divisé par 4 dans la même période et va continuer de baisser? pourquoi le marché mondial du VE est passé de 1% à 2% en 1 an???

T largué mon pauvre, tout ce que tu as pu dire sur le VE et bien il se passe exactement le contraire...

J'en déduis que quand tu affirmes qu'il n'y aura jamais d'Airbus de la batterie en Europe, qu'en fait il y aura bel et bien un Airbus de la batterie en Europe et je le souhaite fortement, quand tu affirmes qu'on ne pourra jamais voyager en VE, c déjà possible avec une Tesla et presque avec Jaguar, Audi, Porsche, Hyundai, &co... certes encore chères pour l'instant, mais ça aussi ça ne durera pas pour cause de concurrence intense, le VE prétexte c fini... après tu peux toujours t'accrocher à ton argument des 6000€ de BONUS et des batteries de 700kg, c les seuls qui te restent... pour l'instant...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Tu vis dans un monde parallèle toi

C'est pas demain la veille que le thermique va disparaître comme si les pays emergent Chine compris allaient se mettre massivement à l’électrique.

Mais même pour la France c'est la même. Les gens vont pas acheter des citadines 30000€ à l'autonomie ridicule pour faire plaisir aux écolos du dimanche, crois moi dans 20 ans il y aura encore du thermique et même du diesel.

En tout cas il faut l’espérer pour l'emploi en France et pour son indépendance industriel.

Par

En réponse à kesskidit

Vont pas s'emmerder à te faire de la guerre " chirurgicale ".. ils vont tout te raser pour faire place nette.

Tes drones ne seront là que pour de la petite police.

Si tu considères les opérations commandos ou les drones qui survolent en permanence des théâtres d’opération comme de la petite police alors OK... et c vrai qu'on a rasé l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan, le Mali, etc... au fait c quoi l’intérêt de tout raser???

Sinon il y a bien pire, les micros drones de combat à micro charge explosive capables de te faire sauter la tronche, plus il y aura d'autonomie plus tu pourras les lancer de loin, risque zéro sauf si les autres en ont aussi, le tout à un prix défiant toute concurrence pour semer la mort, pour l'instant tu dois encore le faire à proximité du champ des opérations...

Petit avertissement...

https://www.youtube.com/watch?v=TlO2gcs1YvM

Par

En réponse à mdb92

Parce que pour l'instant il n'y a que Tesla qui produit un VE correct et un service de recharge valable, mais ça ne va pas durer, tout le monde s'y met (certains plus que d'autres)... en general qu'est ce qui se passe quand tout le monde s'y met???

Pourquoi les pétroliers installent des recharges ultra rapide? pourquoi toute l'industrie mondiale commence à investir massivement dans le VE et la batterie? pourquoi ça commence à bouger en Europe et qu'on parle d'Airbus de la batterie? pourquoi les VE sont passés de 160km d'autonomie à 400km en à peine 7 ans? pourquoi le prix des batteries a été divisé par 4 dans la même période et va continuer de baisser? pourquoi le marché mondial du VE est passé de 1% à 2% en 1 an???

T largué mon pauvre, tout ce que tu as pu dire sur le VE et bien il se passe exactement le contraire...

J'en déduis que quand tu affirmes qu'il n'y aura jamais d'Airbus de la batterie en Europe, qu'en fait il y aura bel et bien un Airbus de la batterie en Europe et je le souhaite fortement, quand tu affirmes qu'on ne pourra jamais voyager en VE, c déjà possible avec une Tesla et presque avec Jaguar, Audi, Porsche, Hyundai, &co... certes encore chères pour l'instant, mais ça aussi ça ne durera pas pour cause de concurrence intense, le VE prétexte c fini... après tu peux toujours t'accrocher à ton argument des 6000€ de BONUS et des batteries de 700kg, c les seuls qui te restent... pour l'instant...

C'est pas à toi que je causais il me semble.

Pour l'instant, t'es un gars en scoot' thermique, en Modus et à vélo...

Reviens dans 12/15 ans quand t'auras enfin les moyens de possiblement mettre en musique rêve et réalité.

Mais attention, y'aura plus de sponsoring et les perceptions fiscales sur ta caisse voltée seront plus ou moins équivalentes à celles perçues sur les thermiques actuelles.

En attendant, t'as le droit d'essayer de comprendre certains posts... et c'est pas gagné !

Par

En réponse à luzbold

Tu vis dans un monde parallèle toi

C'est pas demain la veille que le thermique va disparaître comme si les pays emergent Chine compris allaient se mettre massivement à l’électrique.

Mais même pour la France c'est la même. Les gens vont pas acheter des citadines 30000€ à l'autonomie ridicule pour faire plaisir aux écolos du dimanche, crois moi dans 20 ans il y aura encore du thermique et même du diesel.

En tout cas il faut l’espérer pour l'emploi en France et pour son indépendance industriel.

Ça semble mal barré pour le thermique, tu espères continuer dans le thermique juste pour des questions d'emplois? parce que pour le VE il n'y a pas d'emploi possible???

On envisage des VE +- équivalents aux thermiques d'ici peu de temps, meilleures batteries + recharge ultra rapide, ... à ton avis les gens achèteront quoi??? des bouses fumantes $$$AV au pétrole importé interdites partout ou des VE&batteries (j’espère made in Europe)??? retournement rapide du marché à prévoir... et on ne parle pas du marché des occases qui lui restera thermique encore un bon bout de temps jusqu'à interdiction totale de circulation...

Je la fais courte car toi et tes acolytes n'avez toujours pas l'air de comprendre, si on ne fait rien les VE&batteries seront Chinois, donc pas d'emploi ici... toi comprendre??? c le sujet de cet article...

Par

En réponse à roc et gravillon

C'est pas à toi que je causais il me semble.

Pour l'instant, t'es un gars en scoot' thermique, en Modus et à vélo...

Reviens dans 12/15 ans quand t'auras enfin les moyens de possiblement mettre en musique rêve et réalité.

Mais attention, y'aura plus de sponsoring et les perceptions fiscales sur ta caisse voltée seront plus ou moins équivalentes à celles perçues sur les thermiques actuelles.

En attendant, t'as le droit d'essayer de comprendre certains posts... et c'est pas gagné !

Ha ha ha, et ben ça c de l'argumentation solide, j'en suis tout retourné, tu es vexé mon petit troll? je suis ému que tu t’inquiètes pour mes finances...

Par

En réponse à

Commentaire supprimé.

Pourquoi te focaliser sur la batterie et la recharge qui ne sont que l’arbre qui cache la forêt ? La batterie est un réservoir qu’il faut certes fabriquer (et c’est déjà autre chose qu’un réservoir de VT…) mais qu’il faut ensuite remplir. Or on le sait, la production d’énergie propre est un mythe.

Par

En réponse à mdb92

Si tu considères les opérations commandos ou les drones qui survolent en permanence des théâtres d’opération comme de la petite police alors OK... et c vrai qu'on a rasé l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan, le Mali, etc... au fait c quoi l’intérêt de tout raser???

Sinon il y a bien pire, les micros drones de combat à micro charge explosive capables de te faire sauter la tronche, plus il y aura d'autonomie plus tu pourras les lancer de loin, risque zéro sauf si les autres en ont aussi, le tout à un prix défiant toute concurrence pour semer la mort, pour l'instant tu dois encore le faire à proximité du champ des opérations...

Petit avertissement...

https://www.youtube.com/watch?v=TlO2gcs1YvM

L'intérêt de tout raser ? bin c' est l'objet de toute guerre. anéantir pour anéantir.

Par

Je suis d'accord en ce qui concerne l'autonomie, et j'ajoute à "moins quand il caille", moins, beaucoup moins lorsqu'il y a des côtes à monter ! Je me rend relativement souvent en Auvergne avec une voiture diesel, et je vois mal une électrique faire ce que je fais lorsque ma consommation monte à 11 ou 12 L/100. Je fais 600 km avec de fortes côtes, il me reste encore une bonne autonomie en arrivant, et j'attends de voir une électrique en faire autant !

Ceci dit, je ne suis pas contre l'électrique par principe, mais cela pose énormément de problèmes que nous ne savons pas encore résoudre. Sans compter la pollution qui est loin d'être négligeable avec ce type de motorisation !

Par

En réponse à VAG n1 mondial

"c'est en France, et avec une voiture électrique française, la Jamais contente (conçue et pilotée par un belge, mais ça ne compte pas...) que fut pulvérisé pour la première fois le mur des 100 km/h."

Cette voiture a été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy.

Ce n'est pas non plus faux comme affirmation puisque les 2 moteurs Postel-Vinay était Français, la carrosserie élaboré par

le carossier français Rotschild et la performance a été réalisé à Achère en France !

Par

En réponse à VAG n1 mondial

"c'est en France, et avec une voiture électrique française, la Jamais contente (conçue et pilotée par un belge, mais ça ne compte pas...) que fut pulvérisé pour la première fois le mur des 100 km/h."

Cette voiture a été construite par la Compagnie générale belge des transports automobiles Jenatzy.

Avec un double moteur français Postel-Vinay et une carrosserie française Rotschild !

Par

En réponse à dyrdyr

Article intéressant, on oublie néanmoins que la planche de salut des européens ne sera peut être pas l’électrique à batteries mais plutôt l’hydrogène. Les « experts » du forum hurleront sûrement mais si j’ai bien compris, tous les constructeurs planchent dessus et la conversion de notre réseau de stations service et le modèle de taxation serait beaucoup plus simple.

Les clients aussi risque de pas suivre , alors que le KWh est à 12cts (20kwh/km en moyenne = 2,4euros les 100km) , le kg d'hydrogene est à plus de 15 euros (0,8kg/100km = 12 euros les 100km )

Par

En réponse à Mighe

Bonjour moi je voudrais bien que l'on m'explique où on va prendre l'électricité quand avec une évaluation basse 20 millions de véhicules vont être en charge en même temps sachant que pour changer 1 million de véhicules il faut l'équivalent d'une centrale nucléaire et avec ça on va donner du travail à l'Asie et comment on va traité les batteries en fin de vie chose que l'on ne sait pas faire

On sait parfaitement recycler une batterie lithium et récupérer 98% de ses composants dans les usines deja existantes

Par

En réponse à Absolute

Il y a beaucoup d’erreurs dans ton message. Premièrement je ne parlais pas de terres rares mais de métaux critiques. Ensuite puisque tu en parles, oui certaines « terres rares » ne sont pas rares, mais le problème réside dans leur concentration généralement bien trop faible dans la croûte terrestre pour rentabiliser une exploitation à l’heure actuelle (en dehors de certains gisements du Sud de la Chine). Le fait qu’un métal soit répandu dans la croûte terrestre ne signifie en rien qu’il est facile à exploiter.

Après, on peut aussi parler de l’impact écologique de l’extraction minière des principaux métaux utilisés pour le VE et que j’ai cité plus haut. L’extraction du lithium par exemple, demande énormément d’énergie… Fossile…

Bien entendu, cette remarque peut aussi s’appliquer aux métaux que partagent les VE et les VT, notamment l’aluminium. Simplement, il faut arrêter de croire que le VE constitue une solution viable puisqu’elle repose sur des matières premières non-renouvelables : énergies fossiles pour la fabrication ET l’usage (cf la production d’électricité), métaux pour la fabrication ET l’usage ici encore (puisque l’éolien et le photovoltaïque font appel à un certain nombre de métaux très spécifiques).

Tu sais quand même que la 1ere utilisation du Cobalt est dans les alliages métallurgiques très présent dans ta thermique??? bien devant les batteries??? et que le cobalt s'extrait en même temps que le cuivre et d'autres minerais??? que la 1ere utilisation de la batterie dans le monde est celle au plomb dans ta thermique??? pas celle au lithium...

Tu sais que le lithium est un métal mou recyclable à 100%??? et que dans une batterie on en utilise très peu??? et de moins en moins???

Il ne faut pas plus d'enerj pour l'extraction du lithium que le reste même beaucoup moins... d’où tu sors ça??? le problème du lithium c L'EAU... en gros on pompe de la saumure, on laisse sécher par évaporation pour récupérer le lithium concentré qui sera traité en usine pour faire du bicarbonate de lithium et exporté, le problème vient de l'évaporation de l'eau qui devrait être récupérée et réinjecté dans les nappes phréatiques ou cours d'eau sous peine de sécheresse... donc ce système n'est pas satisfaisant à l'échelle industrielle bien que naturel, il faut en changer... et obliger les exploitants à restituer l'eau qu'ils utilisent... rien d'insoluble mais plus cher.

Au fait l'exploitation du lithium en Amérique du sud se fait dans des déserts ou l’ensoleillement est parmi les plus élevés au monde, tout peut tourner à l'enerj solaire facilement, exemple le Chili qui l'utilise pour toute sa production minière... l'enerj n'est vraiment pas un problème dans ces régions mais l'eau oui...

Par

En réponse à Enosry

Les poncifs des bobos qui ne jurent que par l'électrique et l'hydrogène ... désolé les rêveurs mais avec les technologies actuelles, ça n'a rien de "green" et/ou ce n'est absolument pas généralisable à grande échelle.

L'hydrogène fait à partir de pétrole ou d'électricité nucléaire ? Les PAC au rendement ridicule pleines de terres rares chinoises ? La problématique de conditionnement et de distribution ?

L'électrique via un empilement de batteries pour quelques centaines de kilomètres et des temps de rechargement importants ? Le réseau électrique impossible de fournir des courants "forts" pour des recharges rapides ? des batteries blindées de terres rares chinoises, de cobalt bien sale en provenance du Congo, de lithium dispo à quelques coins sur terre, ... le tout fait via de l'électricité au charbon ?

Les "énergies vertes" à base de panneaux solaires chinois encore au charbon, encore aux terres rares, irrecyclables, ... à la capacité de production totalement aléatoire rendant un réseau imprévisible ? Idem pour l'éolien ...

Bref avant de chercher une consommation propre, faudrait peut être limiter la consommation dans un premier temps ... et collez l'un des derniers essences atmo à injection indirecte dans l'équivalent d'une 205 pour voir la consommation réelle d'un tel véhicule ... c'est sur, vous aurez plus vos sièges massants pour vous titiller la raie du cul et votre supercalculateur pour gérer votre conduite autonome ...

La populasse s'est habituée à se déplacer pour un rien et à vouloir un salon roulant qui pèse une tonne ... et après on s'étonne ...

Au debut vous en voulez au bobo qui veut faire de son mieux et à la fin à la populace qui en a rien à faire , vous n'aimez personne si on a bien compris

Par

En réponse à Mighe

Bonjour moi je voudrais bien que l'on m'explique où on va prendre l'électricité quand avec une évaluation basse 20 millions de véhicules vont être en charge en même temps sachant que pour changer 1 million de véhicules il faut l'équivalent d'une centrale nucléaire et avec ça on va donner du travail à l'Asie et comment on va traité les batteries en fin de vie chose que l'on ne sait pas faire

A quoi pensez vous que vont servir les EPR ? Le prix de notre électricité augmente car nous la revendons à bat cout aux pays ''écolos ''. Sachant qu' il faut une éolienne tournant à plein régime pour recharger la batterie d'une voiture.

L'article est bien, mais c'est vrai combien de personnes au gouvernement le liront ?

Par

En réponse à mdb92

Ha ha ha, et ben ça c de l'argumentation solide, j'en suis tout retourné, tu es vexé mon petit troll? je suis ému que tu t’inquiètes pour mes finances...

Eh....c'est ton banquier qu'il convient de convaincre de la solidité de tes finances....à mon avis, c'est pas gagné!

Quand à la qualité d'une argumentation, il y a bien longtemps qu'on a renoncé à la tenir avec un aimable fantaisiste de ton calibre...

Par

En réponse à kafouniet

Au debut vous en voulez au bobo qui veut faire de son mieux et à la fin à la populace qui en a rien à faire , vous n'aimez personne si on a bien compris

Je chie autant sur le bobo qui pense sauver la planète à bord de son électrique nucléaire à batterie au charbon ... que du gland qui va faire 50 bornes pour une session shopping le samedi, 300 bornes le dimanche pour aller à la mer et 600 bornes le weekend suivant pour une nuit en Airbnb.

Même combat pour le weekend à l'autre bout de l'Europe avec un vol lowcost ...

Avant de penser à se déplacer mieux, il vaudrait mieux réfléchir à se déplacer moins ... sauf que c'est plus difficile de changer ses habitudes de CONsommation quand on a été habitué à l'énergie pas chère.

Par

En réponse à kafouniet

Au debut vous en voulez au bobo qui veut faire de son mieux et à la fin à la populace qui en a rien à faire , vous n'aimez personne si on a bien compris

Je chie autant sur le bobo qui pense sauver la planète à bord de son électrique nucléaire à batterie au charbon ... que du gland qui va faire 50 bornes pour une session shopping le samedi, 300 bornes le dimanche pour aller à la mer et 600 bornes le weekend suivant pour une nuit en Airbnb.

Même combat pour le weekend à l'autre bout de l'Europe avec un vol lowcost ...

Avant de penser à se déplacer mieux, il vaudrait mieux réfléchir à se déplacer moins ... sauf que c'est plus difficile de changer ses habitudes de CONsommation quand on a été habitué à l'énergie pas chère.

Par

En réponse à nous75again

Moi j'aimerais bien savoir comment Tesla a put se construire sa giga factory de batterie

alors que nos constructeurs grands groupes automobile européens,

tous d'une taille sans commune mesure superieure

en sont incapables...

.

Ils attendent surement tous le dernier moment pour tirer le dernier sous de leurs technologies obsolètes....

Comme ils ont fait auparavant en laissant les asiatiques seuls produisent des hybrides viables et fiables.

Mon petit les constructeurs actuelle tirent leur profit pour 99% des VT, pourquoi ils continuent ? Tu poses vraiment la question ....

Par

En réponse à mdb92

Tu sais quand même que la 1ere utilisation du Cobalt est dans les alliages métallurgiques très présent dans ta thermique??? bien devant les batteries??? et que le cobalt s'extrait en même temps que le cuivre et d'autres minerais??? que la 1ere utilisation de la batterie dans le monde est celle au plomb dans ta thermique??? pas celle au lithium...

Tu sais que le lithium est un métal mou recyclable à 100%??? et que dans une batterie on en utilise très peu??? et de moins en moins???

Il ne faut pas plus d'enerj pour l'extraction du lithium que le reste même beaucoup moins... d’où tu sors ça??? le problème du lithium c L'EAU... en gros on pompe de la saumure, on laisse sécher par évaporation pour récupérer le lithium concentré qui sera traité en usine pour faire du bicarbonate de lithium et exporté, le problème vient de l'évaporation de l'eau qui devrait être récupérée et réinjecté dans les nappes phréatiques ou cours d'eau sous peine de sécheresse... donc ce système n'est pas satisfaisant à l'échelle industrielle bien que naturel, il faut en changer... et obliger les exploitants à restituer l'eau qu'ils utilisent... rien d'insoluble mais plus cher.

Au fait l'exploitation du lithium en Amérique du sud se fait dans des déserts ou l’ensoleillement est parmi les plus élevés au monde, tout peut tourner à l'enerj solaire facilement, exemple le Chili qui l'utilise pour toute sa production minière... l'enerj n'est vraiment pas un problème dans ces régions mais l'eau oui...

Pour le cobalt, 50% est utilisé pour les batteries, les alliages représentant environ 20% tous secteurs confondus (construction, aéronautique, automobile, etc…) . Pour ce qui est du recyclage, rien n’est techniquement recyclable à 100% il y aura toujours des pertes significatives au niveau du circuit de collecte (cf. l’aluminium, et même le verre) ou en raison de l’application (usage dispersif, en alliages…) De plus, le recyclage consomme aussi de l’énergie (moins que l’extraction, mais il ne faut pas l’occulter). Le lithium requiert trois fois plus d’énergie que l’aluminium pour l'extraction d'un kg de matière. 10% de l’énergie est aujourd’hui consacrée à l’extraction des métaux, une part déjà significative qui va continuer de s’accroitre avec la baisse des rendements d’extraction minière. Cela étant, en ce qui concerne le VE, le gros du problème est qu'il utilise massivement le fossile et le nucléaire à l'usage...

Par

En réponse à Didier-971

Pour comprendre je pense que vous vous trompez de site.

Juste une piste, le principal problème de la production électrique n'est pas la puissance maximale produite mais le fait que les réseaux actuels ne peuvent quasiment pas stocker le courant. C'est d'ailleurs de loin le principal frein aux énergies renouvelables. Alors 20 millions de voitures avec 50 kWh de batteries branchées en même temps, soit 1000 millions de kWh, soit 1 TWh de stockage, c'est une bénédiction pour le réseau. Parce que pour rappel un conducteur Européen fait à peine 30 km/jour alors EN MOYENNE le temps de charge est RIDICULE par rapport au temps que le véhicule restera connecté au réseau.

Mais tout ça est expliqué PARTOUT, il suffit de se renseigner.

Idem pour le recyclage, renseignez vous, une piste : ça coûtera bientôt beaucoup moins cher de recycler que de creuser la montage, une batterie ne se consume pas, les éléments ne disparaissent pas... Au final c'est juste une industrie à mettre en place, encore et encore de nouveaux emplois, et des emplois LOCAUX ! Encore...

Il faut être masochiste pour ne pas aimer l'électromobilité.

Mais il y a assez de cons en France pour qu'on arrive a louper cette révolution... Enfin il y a encore de l'espoir, sinon je ne perdrais pas mon temps ici.

Ah enfin un com intelligent.. la chine qui auparavant était une usine de fabrication pas chère pour l'Europe est maintenant à la pointe du développement au niveau du stockage et de la production d'électricité renouvelable. Je suis donc très pessimiste pour l'avenir pour ma part.

Par

En réponse à De Tavannes

Donc, pour moi Trump qui passe pour un gros débile le n'est pas... En sortant des accords de Paris et en mettant des normes moins dures pour les voitures, il sauve des centaines de milliers d'emplois...

Pour sauver des emplois américains il asphyxie la planète, finalement il est plus idiot qu'il n'en a l'air !

Par

En réponse à Tylan38

Ah enfin un com intelligent.. la chine qui auparavant était une usine de fabrication pas chère pour l'Europe est maintenant à la pointe du développement au niveau du stockage et de la production d'électricité renouvelable. Je suis donc très pessimiste pour l'avenir pour ma part.

Ah parce que vous connaissez beaucoup d'optimiste en France, vous ? !!!

Par

En réponse à kafouniet

Les clients aussi risque de pas suivre , alors que le KWh est à 12cts (20kwh/km en moyenne = 2,4euros les 100km) , le kg d'hydrogene est à plus de 15 euros (0,8kg/100km = 12 euros les 100km )

Oui, mais 12 cts d'€ c'est le prix du kw sans les taxes !

Par

En réponse à bzep

Oui, mais 12 cts d'€ c'est le prix du kw sans les taxes !

Ça y est encore les taxes

Par

En réponse à Absolute

Pour le cobalt, 50% est utilisé pour les batteries, les alliages représentant environ 20% tous secteurs confondus (construction, aéronautique, automobile, etc…) . Pour ce qui est du recyclage, rien n’est techniquement recyclable à 100% il y aura toujours des pertes significatives au niveau du circuit de collecte (cf. l’aluminium, et même le verre) ou en raison de l’application (usage dispersif, en alliages…) De plus, le recyclage consomme aussi de l’énergie (moins que l’extraction, mais il ne faut pas l’occulter). Le lithium requiert trois fois plus d’énergie que l’aluminium pour l'extraction d'un kg de matière. 10% de l’énergie est aujourd’hui consacrée à l’extraction des métaux, une part déjà significative qui va continuer de s’accroitre avec la baisse des rendements d’extraction minière. Cela étant, en ce qui concerne le VE, le gros du problème est qu'il utilise massivement le fossile et le nucléaire à l'usage...

Le Cobalt est utilisé à 33% en sidérurgie, - de 30% dans les batteries, trouvé en 2 secondes avec google, en plus les solid state se passent de cobalt...

Pour le moment ce qui utilise le plus de fossile c bien le véhicule thermique tout au long de sa vie (et même du nucléaire à sa fabrication), aucune concurrence possible...

Par

En réponse à JFSS

Il nous suffit juste de continuer à ne pas acheter électrique pour faire capoter cette pseudo transition écologique des voitures. Tellement de contraintes de recharges, bornes qui ne fonctionnent pas.

Tout ça c'est de la connerie, les hybrides rechargeables que personne ne rechargera etc.

Une bonne bagnole thermique, un moteur diesel qui consomme 2-3L comme c'était dans les cartons et c'est bon. On se prend la tête avec toutes ces technologies. Aux Etats Unis 71% des gens ne font pas confiance aux voitures autonome. C'est un délire d'ingénieur tout ça et de pseudo écologiste

Oui, enfin, du temps des calèches, on disait la même chose dès premières voitures : un délire des ingénieurs et des salops de bourgeois... :areuh:

Par

En réponse à mdb92

Le Cobalt est utilisé à 33% en sidérurgie, - de 30% dans les batteries, trouvé en 2 secondes avec google, en plus les solid state se passent de cobalt...

Pour le moment ce qui utilise le plus de fossile c bien le véhicule thermique tout au long de sa vie (et même du nucléaire à sa fabrication), aucune concurrence possible...

Trouvé sur Google... Ma source, c'est le portail français des ressources minérales énergétiques du ministère de l'écologie. Note toutefois que la part du cobalt dans l'utilisation des batteries est passée de 38% en 2013 à 50% en 2017, le chiffre que tu avances a donc probablement une dizaine d'années.

Quant au fossile, je ne savais pas que certains VT utilisaient du charbon... Le VE par contre, ça ne fait aucun doute !

Par

En réponse à roc et gravillon

De toute façon, l'équation électrique sera toujours bancale tant que 700 kg de batteries + le poids du ou des moteurs électriques seront nécessaires pour parcourir 400 km, et moins quand il caille.

Et il n'y aura pas d'Airbus de la batterie sans saut technologique majeur : Airbus n'a jamais vendu d'avion dans les années 30. C'est hélas à peu près à cette époque que l'on peut positionner une auto électrique en 2019 comparée à l'aviation : très chère et pas pratique.

Ne rapporte pas d'argent à l'état, mais en coûte.

Votre analyse est inquiétante de suffisance ou d'ignorance!

Les batteries en moins de 10ans ont triplé de capacité et renseignez-vous car il n'y a aucun intérêt à avoir une batterie qui fasse plus que ce qu'un humain parcours sans s'arrêter (300-400km en moyenne).

C'est comme dire "inutile de faire un avion tant qu'il n'arrivera pas à faire le tour du monde sans escale".

On parle déjà de recharger 200km en 15min en 2019!!

On en est plus a avoir besoin d'un "saut technologique majeur", les prix chutent déjà mécaniquement à vitesse grand v !

Il y a urgence, le roadster Tesla fera 1000km pour 220 000€ l'année prochaine, le jour où les voitures à 30k€ feront 1000km le combat sera perdu depuis longtemps.

Et nous n'avons même pas abordé les moteurs qui font 1MILLION de kilomètres sans entretien.

Par

En réponse à Absolute

Trouvé sur Google... Ma source, c'est le portail français des ressources minérales énergétiques du ministère de l'écologie. Note toutefois que la part du cobalt dans l'utilisation des batteries est passée de 38% en 2013 à 50% en 2017, le chiffre que tu avances a donc probablement une dizaine d'années.

Quant au fossile, je ne savais pas que certains VT utilisaient du charbon... Le VE par contre, ça ne fait aucun doute !

Ben compare les quantités utilisés par le VE et celle des thermiques avec le pétrole??? jusqu'à preuve du contraire le VE utilise l’électricité qui peut être produite avec n'importe quoi même du soleil et du vent, et elle est principalement produite pour autre chose que le VE ... en fait l’électricité sera de + en + produite par du soleil du vent biomasse que par le charbon... des pays qui ont du charbon l'utilisent, pour les autres? même aux US l'industrie du charbon est en quasi faillite et tient grâce à la Chine, mais en Chine on ne fait pas de l’électricité QUE avec du charbon, elle développe d'autres moyens, nucléaires et renouvelable = mix énergétique...

La France consomme 1 580 000 barils/JOUR intégralement importé = 158 000 000 $/jour avec un baril à 100$... à ça tu rajoutes 80% de taxes... et proportionnellement c la même chose dans tous les pays du monde... tu crois qu'on va encore continuer longtemps comme ça? bien sur que non, on n'a plus les moyens en plus des problèmes environnementaux de + en + visibles... donc le charbon dans l'histoire c déjà du passé depuis longtemps et reste cantonné à la production d’électricité dont les centrales modernes sont à des années lumières de ce qu'un véhicule thermique avec un rendement plus que médiocre est capable de filtrer ...

Pour l'instant le renouvelable était limité à des zones propices et à cause de son intermittence, mais avec le stockage de l'enerj à grande échelle et bon marché ça change tout, dsl c tout l'enjeu, rien ne peut concurrencer le renouvelable + stockage, car PAS DE COMBUSTIBLE et peu d'entretien pendant 20/30 ans... et ce n'est que le début, car depuis 10 ans les budgets R&D qui étaient principalement sur le nucléaire et le fossile sont entrain de se reporter sur le renouvelable, la batterie, &co... tout ce R&D portera ses fruits dans la prochaine décennie...

1er fruit de ce travail depuis +10ans? les batteries solid state que ce soit pour le stockage ou le transport qui n'ont rien de nouveau, le travail s'est porté pour avoir une électrolyse solide aussi conductrice que l’électrolyse liquide grâce à de nouveaux matériaux de synthèse... ben tu sais quoi? ils ont réussit... que ça prenne 2/3/5... ans pour qu'elles arrivent sur le marché peu importe... ça arrivera.

Et en parlant de meilleur conducteur connu, il y a le graphène, qui rendra la batterie plus proche d'un super condensateur que d'une batterie au plomb... la solid state lithium et sodium étant la 1ere étape...

Une batterie solid state est beaucoup plus facile à recycler qu'une liquide qui pourtant se recycle déjà à 98% VS la batterie au plomb +-70% bien dégueu pleine de métaux lourds, acides, etc... ça apparemment ça ne t'inquiète pas, c pourtant 70% du marché mondial...

Maintenant on peut continuer à blablater pendant 107 ans, ça n'y changera strictement rien car on change de paradigme, c une rupture technologique point, les acteurs de l'industrie automobile ont intérêt de s'y préparer au lieu de le rejeter, d'ailleurs c ce que font les pétro-constructeurs tout en prétendant le contraire, et ils n’hésiteront pas à laisser tomber leurs troupes pour leurs propres intérêts sans aucuns scrupules... il vaut mieux prévenir que guérir, c tout ce que je dis... je suis patriote et je veux qu'on mon pays et l'Europe continuent à produire et à fournir des emplois, plutôt qu'on laisse tout aux Chinois qui ne pensent qu'à une chose bouffer notre marché en faisant de la concurrence déloyale... et qu'on arrête de dépenser notre fric dans du pétrole puant importé à 99%... une sérieuse remise en question s'impose...

Par

En réponse à roc et gravillon

De toute façon, l'équation électrique sera toujours bancale tant que 700 kg de batteries + le poids du ou des moteurs électriques seront nécessaires pour parcourir 400 km, et moins quand il caille.

Et il n'y aura pas d'Airbus de la batterie sans saut technologique majeur : Airbus n'a jamais vendu d'avion dans les années 30. C'est hélas à peu près à cette époque que l'on peut positionner une auto électrique en 2019 comparée à l'aviation : très chère et pas pratique.

Ne rapporte pas d'argent à l'état, mais en coûte.

e-niro , 457 kg pour 64 kwh de batterie et 300 kms sur autoroute a 130 , 500 en ville.

Par

En réponse à Mighe

Bonjour moi je voudrais bien que l'on m'explique où on va prendre l'électricité quand avec une évaluation basse 20 millions de véhicules vont être en charge en même temps sachant que pour changer 1 million de véhicules il faut l'équivalent d'une centrale nucléaire et avec ça on va donner du travail à l'Asie et comment on va traité les batteries en fin de vie chose que l'on ne sait pas faire

ça va prendre au moins 10 ans pour convertir le parc , et le raffinage du petrole consommant plus d'electricité que l'equivalent pour une voiture electrique ...

Par

En réponse à paps54

Très bon article M. Savary.

C'est juste dommage de pleurer sur le retard que prend l'Europe en la matière après avoir passé une demie douzaine d'années à pondre des articles à charge sur la mobilité électrique.

Cara n'est bien sûr pas le seul média dans ce cas, c'est assez général en France et en Allemagne (bizarrement 2 pays qui possèdent des constructeurs de thermiques).

Il aurait peut-être fallu un peu plus de mansuétude envers une technologie certes perfectible et qui a indubitablement encore des défauts.

Pour ma part, je n'ai pas -encore ?- de véhicule électrique, ça ne m'empêche pas de regarder tout ça de façon un peu plus bienveillante que ce que j'ai pu lire ici.

J'ai bien conscience qu'il n'est pas facile pour un media auto d'aller à contre courant de ses habitudes, de son lectorat, de ses annonceurs etc, surtout dans un domaine aussi conservateur que ne l'est l'automobile. Après tout, dur de lutter face à une industrie qui depuis 150 ans fonctionne sur le même principe et dont les constructeurs eux-mêmes freinent des 4 fers.

Bref, les choses changent (très très vite si l'on se place sur l'échelle de l'industrie automobile) dans un domaine qui n'en a pas l'habitude. Et les habitudes sont sans doute l'une des choses contre laquelle il est le plus dure de se battre.Les mentalités mettent du temps à évoluer.

Mais c'est dans l'anticipation, l'innovation et la prise de risque que l'on peut juger un grand industriel (Toyota est là où il est aujourd'hui, premier constructeur mondial, en grande partie parce qu'il a cru en l'hybride), un pays volontaire (la Chine est en train de récolter les fruits de sa politique sur l'électrique, bien aidé par son retard sur le thermique il faut l'avouer) ou un homme (Musk qui, qu'on l'apprécie ou pas, est un défricheur).

C'est l'anticipation, le "flair" est également l'une des qualité essentielle pour un journaliste, et malheureusement, dans le domaine de l'auto, très peu ont vu le virage arriver...

Accusation fondée.

Concernant la voiture électrique, j'oscille entre scepticisme et croyance. J'ai fait des billets soulignant l'urgence de s'y adapter, son inadéquation (recharge) aux centres villes, sa pertinence en lointaine périphérie ou à la campagne. D'autres billets où je considère la partie perdue et l'importance de trouver une solution alternative dans la voiture thermique très basse consommation-pollution. Entre autres en en finissant avec le SUV...

Les deux options sont pertinentes à mon avis.

En terme de pollution locale, l'électrique ne changera pas grand chose dans l'ensemble des émissions.

En terme de pollution globale, je pense qu'il y a d'autres urgences et que de toute façon la démographie aura le dernier mot.

Ce qui est certain, c'est que si le standard industriel et commercial devient la voiture électrique, l'Europe est mal partie.

Et on peut être certain d'une chose : le standard futur ne sera pas la voiture thermique.

Et encore une autre chose : si le baril passe au dessus des 100 $, le comportement des acheteurs changera radicalement.

Par

En réponse à jean savary

Accusation fondée.

Concernant la voiture électrique, j'oscille entre scepticisme et croyance. J'ai fait des billets soulignant l'urgence de s'y adapter, son inadéquation (recharge) aux centres villes, sa pertinence en lointaine périphérie ou à la campagne. D'autres billets où je considère la partie perdue et l'importance de trouver une solution alternative dans la voiture thermique très basse consommation-pollution. Entre autres en en finissant avec le SUV...

Les deux options sont pertinentes à mon avis.

En terme de pollution locale, l'électrique ne changera pas grand chose dans l'ensemble des émissions.

En terme de pollution globale, je pense qu'il y a d'autres urgences et que de toute façon la démographie aura le dernier mot.

Ce qui est certain, c'est que si le standard industriel et commercial devient la voiture électrique, l'Europe est mal partie.

Et on peut être certain d'une chose : le standard futur ne sera pas la voiture thermique.

Et encore une autre chose : si le baril passe au dessus des 100 $, le comportement des acheteurs changera radicalement.

Oui en même temps la croyance n'est plus de mise, là il s'agit avant tout de progrès technologiques indéniables auquel le thermique ne résistera plus très longtemps. C TROP TARD, à partir du moment ou la lithium est apparue en 1992 pour les appareils mobiles, puis Tesla et Renault/Nissan, le reste n'est qu'une formalité technologique...

Ces progrès qu'on veuille les voir ou pas ne concernent pas uniquement l'automobile, qui est la partie la plus visible ou médiatique (en même temps la plus archaïque), mais toute l'industrie mondiale...

Concernant la pollution locale ou global je ne suis pas du tout d'accord, déjà d'un point de vue économique importer 99% de pétrole n'est pas viable, c le dealer qui a le pouvoir pas le shooté... et quand 1,5 milliards de véhicules au pétrole, loin très loin d’être des Euro6D circulent tous les jours sur terre ça fait des dégâts considérables dont on commence à voir les effets aujourd'hui... certes la bagnole n'est pas la seule responsable mais de loin la plus nombreuse...

Pour la lithium on a raté le coche c évident, mais pour la solid state absolument pas, c notre seconde chance dont il ne faut absolument pas rater le virage industriel si on veut encore compter demain, les brevets sont pour la plupart Européens, suivent de près les US et Japon/Corée, la Chines est OUT... pour l'instant.

Par

Le principal problème c'est la réticence des européens face à l'électrique, qui n'ont pas encore compris que l'électrique c'est pour demain. Du coup les constructeurs s'investissent peu, ne sont pas compétitifs. le Diselgate a un peu accéléré les choses.

Par

En réponse à kesskidit

+1

Tu va te fatiguer longtemps là, tu parle à un mur..

J'ai posté un seul commentaire avec un avis personnel et un article scientifique encourageant quant à la production d'hydrogène sans pétrole. Dites-moi où est le mur ?... :ange:

Quant aux majuscules, gardez-les pour d'autres occasions.

Je pense que comme toute techno, il faut laisser le temps à l'hydrogène de s'améliorer. Pensez-vous que les premières batteries étaient aussi performantes que maintenant, notamment avant l'utilisation de lithium ? Que celles d'aujourd'hui ne seront pas obsolètes dans 10-20 ans ?

Les premières TV étaient une bouillie de pixels noirs et blancs. Aujourd'hui on a de la UltraHD 8K... Rome ne s'est pas faite en un jour.

L'hydrogène, c'est encore balbutiant. Les modèles existants sont rares et très chers, les infrastructures manquent ce qui n'incite pas à la vente.

Peut-être (je dis peut-être, avec grosses pinces et tutti quanti si quelqu'un arrive à me comprendre sur ce site...) que si la R&D se sortait les doigts on aurait un truc plus compétitif, plus attractif et donc lancerait la roue pour continuer son développement / optimisation.

C'est déjà intéressant de voir qu'il serait possible de créer de l'hydrogène sans pétrole, non ?! Pourquoi ne pas continuer à rendre la techno plus viable sur les différents aspects qui la composent ?

Je ne dis pas que l'hydrogène est supérieur à l'électrique. Les deux en sont à deux stades différents de développement. Mais il serait dommage de ne pas donner une chance à cette techno, ne serait-ce qu'en recherche pure, pour essayer de voir si elle est ou non viable dans un environnement plus écologique tel qu'il en est question ces derniers temps.

Je pense aussi qu'il serait intéressant, même en modèle de pensée, de pousser cette techno pour avoir une sorte de solution en back-up en cas de souci (hypothétique) avec le modèle électrique à batterie (recyclage, production, etc). Après tout, on avait bien des autos électriques il y a des années, même si elles n'ont pas percé à ce moment-là ? Et voilà qu'elles reviennent en force suite aux problèmes du thermique.

Donc oui, si l'hydrogène faisait ses preuves et était compétitif/propre/etc, je serais plus tenté que par des batteries. :bah:

C'était mon propos initial. J'espère que c'est plus clair...

Par

Bonsoir Caradisiac,

Vous pouvez préciser en quoi la Jamais Contente est française ? Car, conçue par un belge, Jenatzy et fabriquée par une compagnie belge, la compagnie générale belge des transports... Du coup, on voit pas trop en quoi elle serait française...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire