Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Comparatif vidéo - Opel Mokka vs Renault Captur : l'audace et la raison

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Opel profite du changement de génération pour repositionner son Mokka comme un vrai SUV urbain. L’allemand à la personnalité bien trempée joue la carte de l’audace pour se faire une place parmi la vingtaine de modèles présents sur le marché. Nous l’opposons aujourd’hui à la référence de la catégorie, le Renault Captur.

Comparatif vidéo - Opel Mokka vs Renault Captur : l'audace et la raison

Tout change pour la seconde génération du Mokka : la base technique, le gabarit, et surtout le look. Opel s’est réorganisée de façon à trouver une place à son petit SUV dans l’univers du nouveau groupe Stellantis qui compte déjà une demi-douzaine de concurrents en interne comme le Peugeot 2008, le Citroën C3 Aircross, le DS3 crossback, le Jeep Renegade ou encore la Fiat 500 X.

Opel Mokka/SUV urbain/Seconde génération – Version : 1.2 130 ch BVA8 GS Line : 27 700 €

Opel Mokka/SUV urbain/Seconde génération – Version : 1.2 130 ch BVA8 GS Line : 27 700 €

Renault Captur/SUV urbain/Seconde génération – Version 1.3 Tce 140 EDC RS Line : 30 350 € (version Intens photographiée)
Renault Captur/SUV urbain/Seconde génération – Version 1.3 Tce 140 EDC RS Line : 30 350 € (version Intens photographiée)

Vous l’aviez connu plus grand, plus gros et plus baroudeur. Le Mokka X était jusqu’ici le SUV à tout faire et surtout l’une des meilleures ventes d’Opel avant son absorption par le groupe PSA en 2017, devenu Stellantis en 2021 avec l’arrivée des marques du groupe FCA (Fiat, Afa Romeo, Jeep, etc.). Plus petit qu’auparavant (4, 15 m), le Mokka assurera désormais l’accès à l’univers des SUV chez Opel suivi par le Crossland X et le Grandland X.

Comparatif vidéo - Opel Mokka vs Renault Captur : l'audace et la raison

Comparatif vidéo - Opel Mokka vs Renault Captur : l'audace et la raison

 

 

Cette seconde génération marque surtout une étape importante dans le renouveau d'Opel puisqu’elle inaugure un nouveau design. Les lignes anguleuses, la calandre noire fermée et le capot nervuré font mouche auprès du public. Voilà très longtemps qu’une Opel n’avait pas déclencher le coup de cœur. Et de la personnalité, il en faut pour s’imposer sur le marché le plus concurrentiel d’Europe où le Captur règne d’une main de fer. Les galbes et les lignes arrondies du Français font recette depuis 2013 et cette seconde génération en est une évolution. Dans les deux cas, la clientèle peut opter pour la sobriété avec une teinte de carrosserie unie ou l’excentricité en choisissant un toit contrasté. Opel va même plus loin en proposant un capot noir inédit et très réussi.

Le Pure Panel d'Opel, inauguré sur ce nouveau Mokka.
Le Pure Panel d'Opel, inauguré sur ce nouveau Mokka.
Un Renault un poil plus classique. Les matériaux sont toutefois de meilleure qualité.
Un Renault un poil plus classique. Les matériaux sont toutefois de meilleure qualité.

A bord, le Mokka entre de plain-pied dans le 21 e siècle. Il inaugure le « Pure Panel », un ensemble de deux écrans, avec instrumentation de 12 pouces et système d'info-divertissement de 10 pouces orienté vers le conducteur. Le dessin est plaisant et la qualité de présentation n’a pas à rougir face aux productions généralistes. Mais il faut bien l’admettre, le Français fait mieux en la matière offrant des plastiques moussés et des revêtements « soft » plus qualitatifs sur les parties supérieures. Dans les deux l’ergonomie n’a pas été mise de côté puisqu’ils conservent des commandes de ventilation et de climatisation physiques. Un défaut présent sur bon nombre de modèles du groupe Stellantis que n’a pas reproduit le Mokka. Horizontales ou verticales, les deux tablettes présentes à bord de ces voitures offrent une comptabilité Android et Carplay, la navigation et des services connectés. Dans les deux cas, leurs performances ne sont pas parmi les références sur le marché.

Aspects pratiques : un Mokka plus urbain 

L'accès aux places arrière sur le Mokka n'est pas aisé.
L'accès aux places arrière sur le Mokka n'est pas aisé.
Le Renault Captur est plus accueillant...
Le Renault Captur est plus accueillant...

Avec désormais 4, 15 m sous la toise, le Mokka est devenu plus urbains. Du coup, avec 5 cm de moins que le Captur, il fait logiquement moins bien pour ce qui concerne les aspects pratiques, à commencer par l’espace à bord. Le Mokka n’est pas un mauvais élève dans la catégorie, toutefois son accès est desservi par une découpe de portière étroite et une amplitude d’ouverture réduite. Pour ce qui est du volume de coffre, l’allemand s’incline, offrant seulement 50 litres de base. C’est peu face au 406 litres proposés par le Captur, capable de faire grimper ce chiffre à 536 litres, une fois la banquette arrière coulissante avancée.

406 litres pour le Mokka, qui n'a pas de banquette coulissante.
406 litres pour le Mokka, qui n'a pas de banquette coulissante.
Jusqu'à 536 litres pour le Captur qui, lui, a la banquette arrière coulissante.
Jusqu'à 536 litres pour le Captur qui, lui, a la banquette arrière coulissante.

Une gratification dont ne peut bénéficier le Mokka qui fait confiance à une banquette fixe fractionnable 2-3/1-3. Celle du Captur l’est aussi et une fois rabattue, elle autorise une longueur de chargement plus importante qu’à bord du Mokka. Le Captur porte son coup de grâce au décompte des rangements. Avec sa boîte à gants XXL façon « tiroir », ses vastes bacs de portière et son logement central plus important, le Captur prend le large. En résumé, le français offre plus de place, plus de coffre, davantage de rangements et enfin plus de polyvalence pour une petit famille.

Budget : de bons élèves

  • Opel Mokka 1.2 130 ch BVA8 GS line : 27 700 €
  • Renault Captur Tce 140 EDC RS line : 30 350 €

Sur le papier, le Mokka est plus accessible de 2 650 € et c’est sans compter sur la remise supplémentaire de 1 000 € que vous aurez d’emblée en concession. Pour le reste, les deux modèles font jeu égal avec une garantie similaire de 2 ans kilométrage illimité, un léger malus compris entre 50 et 100 € et une consommation mixte homologué qui tourne aux alentours de 6 l/100 km. Le Captur a beau jouir d’une meilleure cote sur le marché de l’occasion et disposer d’une chaîne de distribution qui réduit les frais d’entretien, cela ne suffit pas à combler l’écart de tarifs important.

Equipement : deux SUV très bien équipés 

Vendu 27 700 €, l’Opel Mokka 1.2 130 ch BVA8 GS line prend rapidement le large en matière de rapport prix/équipement face au Renault Captur Tce 140 EDC RS line facturé 30 350 €. Sur cette version à consonnance sportive « GS Line », l’allemand fait le plein d’équipements et ne laisse quasiment pas d’exclusivité au Captur. Les deux modèles offrent des jantes de 18’’, un système multimédia connecté avec écran grand format, la climatisation automatique et les assistances courantes : comme l’aide au maintien dans la voie, le freinage d'urgence automatique, reconnaissance des panneaux de signalisation, surveillance des angles morts, régulateur de vitesse adaptatif, aide aux créneaux, etc. A finition équivalente, le Captur se détache en offrant les deux Full LED, la caméra 360° ou une conduite semi-autonome de niveau 2, encore indisponible sur le Mokka mais cela ne suffit pas à combler son retard.

Photos (54)

En savoir plus sur : Opel Mokka 2

SPONSORISE

Comparatifs 4X4 - SUV - Crossover

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire