Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

De Dacia à Tesla, ces marques qui bousculent le marché pro

Si Peugeot, Renault, Citroën et quelques constructeurs étrangers (Volkswagen, Ford, Mercedes et Toyota, entre autres) historiquement appréciés des flottes continuent de dominer le marché B2B des voitures neuves, plusieurs outsiders tels que Tesla, Dacia, Hyundai-Kia et Skoda, sonnent aujourd’hui la charge sans complexe.

La Spring, opus 100 % électrique, a enfin permis à Dacia d’intégrer le top 100 des ventes aux entreprises.
La Spring, opus 100 % électrique, a enfin permis à Dacia d’intégrer le top 100 des ventes aux entreprises.

En examinant le palmarès des ventes de voitures neuves aux flottes, fourni par le cabinet AAA Data, on constate aussitôt que quelque chose a changé. Si le top 10 demeure trusté par Renault, Peugeot et Citroën, le top 20 et le reste du top 100 connaissent en revanche de vrais bouleversements depuis 2020.

Des enseignes jadis boudées par les responsables de parcs, ou qui n’étaient pas encore présentes sur le marché français, ont en effet rejoint le gros du peloton les mois passés, plutôt en force et avec des niveaux de crédibilité et de popularité accrus.

Ce phénomène s’explique. La crise sanitaire est passée par là, accélérant entre autres la nécessité de repenser les déplacements de façon moins polluante. Dans la foulée, il y a eu le renfort des bonus écologiques mais aussi l’entrée en vigueur de réglementations strictes destinées à étendre la démarche de transition énergétique : quotas de véhicules « propres », zones à faibles émissions (ZFE), etc. Sans oublier les hausses successives, depuis un an, du prix de l’essence et du diesel.

Tout ce contexte a assurément poussé la clientèle des entreprises à se tourner plus fréquemment qu’auparavant vers des marques nativement à la pointe en termes de motorisations innovantes et, de surcroît, électrifiées.

Tesla Motors, illico en haut de l’affiche

L’une des illustrations de ce renouveau est incarnée par Tesla, constructeur de véhicules 100 % électriques. La firme d’Elon Musk a créé la surprise pour ainsi dire dès son arrivée en France. Elle positionne actuellement deux de ses modèles fétiches dans le top 30, parmi les meilleures ventes de voitures sur le marché professionnel, toutes motorisations confondues.

Il y a d’abord la Model 3. La berline a terminé 2021 à la 14e place des ventes aux flottes avec 6 200 exemplaires distribués sur douze mois. Lors du premier trimestre 2022, la Model 3 a confirmé cet élan, ne reculant qu’à la 17e position.

Parallèlement, Tesla a tenté d’enfoncer le clou avec le Model Y. Pari gagnant. Le constructeur américain n’a pas eu besoin de tour de chauffe pour imposer ce SUV de taille intermédiaire dans la cour des grands. Commercialisé en France seulement depuis l’automne 2021, le Model Y a su se démarquer d’emblée, s’octroyant une belle 25e place sur le canal B2B avec 897 immatriculations au compteur entre le 1er janvier et le 31 mars derniers.

Au premier trimestre 2022, Tesla a placé deux modèles dans le top 30 des meilleures ventes sur le canal des flottes, dont le Model Y.
Au premier trimestre 2022, Tesla a placé deux modèles dans le top 30 des meilleures ventes sur le canal des flottes, dont le Model Y.

Hyundai-Kia et Skoda, une présence en nombre

D’autres signes démontrent le bouleversement global qui s’opère au hit-parade des ventes automobiles aux entreprises. En premier lieu, la présence en nombre, comme jamais, des voitures badgées Hyundai-Kia ou Skoda.

L’alliance coréenne Hyundai-Kia a en effet réalisé des résultats inédits en 2021, s’emparant de cinq places dans le top 100 mais surtout d’une excellente 12e place pour la nouvelle génération du Tucson et sa gamme de variantes électrifiées.

Au premier trimestre 2022, le duo a fait encore mieux en termes de visibilité. Il a gardé sa place dans le top 15 avec le Tucson, progressé par ailleurs avec le Kia Niro (61e rang) et aligné en outre quatre spécimens supplémentaires parmi les 100 premières voitures, dont trois opus signés Kia Motors.

Du côté de Skoda, on observe une même montée en puissance. La marque tchèque engrange de plus en plus de succès. Elle compte désormais cinq modèles de VP en vue dans les flottes et notamment le combo berline/break Octavia iV hybride rechargeable, calé depuis 12 mois autour d’une honorable 35e place.

Skoda, avec son Octavia iV, fait partie des marques qui se distinguent en ce moment grâce à leurs variantes électrifiées.
Skoda, avec son Octavia iV, fait partie des marques qui se distinguent en ce moment grâce à leurs variantes électrifiées.

Dacia et les pros, l’heure de la reconnaissance

Enfin, parmi les écuries qui percent sur le segment B2B, il y a aussi Dacia. Si jusqu’alors la filiale du groupe Renault ne suscitait pas un véritable entrain auprès des professionnels, les choses semblent évoluer pour elle dans le bon sens, et de surcroît à un bon rythme.

Un vrai cap a en fait été franchi l’an dernier, grâce à l’arrivée de la citadine Spring. Ce premier modèle zéro émission a semble-t-il permis à Dacia de faire mouche et de toucher enfin le cœur des flottes tricolores. Classée 65e en 2021, soit après seulement quelques mois de route, la Spring a confirmé ses beaux débuts en se hissant à la 50e place du général sur la période janvier à mars 2022.

Dans son élan, la Spring a su entraîner chez les pros les pionniers du catalogue Dacia (la Sandero 71e et le Duster 2 85e). Précisons que ces modèles, jusqu’alors cantonnés malgré eux à la cible grand public, proposent chacun une formule GPL, une carburation qui figure parmi les alternatives au 100 % thermique (comme également le bioéthanol) les plus recherchées du moment. 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Dacia

Toute l'actualité

Forum Dacia

Commentaires ()

Déposer un commentaire