Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

E-sport : faites-vous repérer par Ferrari et intégrez le programme de course officiel

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Ferrari annonce le lancement imminent de son programme d'e-sport baptisé "Hublot Esport Series". Le vainqueur du classement général pourra intégrer la team officielle d'Esport Ferrari et être conseillé par Charles Leclerc.

E-sport : faites-vous repérer par Ferrari et intégrez le programme de course officiel

Ferrari se diversifie, et pas qu'un peu ! Le constructeur italien, qui oeuvre déjà en compétition et sur la route, vous donne désormais rendez-vous sur vos écrans pour montrer vos talents de pilote dans le championnat "Ferrari Hublot Esport Series". Le but ? Devenir le vainqueur au général et intégrer la team officielle d'Esport Ferrari, mais aussi recevoir des conseils du pilote de F1 Charles Leclerc, qui supervise l'équipe virtuelle. La seule contrainte est d'avoir 18 ans minimum et d'être résident européen. Pour le reste, il faudra laisser parler le talent et mater la concurrence d'ici l'automne !

La première étape est programmée pour le 7 août : ce sera la date d'ouverture des inscriptions, qui sont gratuites. Le championnat se déroulera sur le jeu Assetto Corsa à bord d'une Ferrari 488 Challenge Evo spécialement conçue pour cet évènement. Une première série "AM" livrera une série de vainqueurs qui passeront ensuite à l'étape suivante : la PRO Series, où s'affrontent des pilotes virtuels de haut rang. 24 compétiteurs livreront bataille en octobre prochain, et une nouvelle sélection sera opérée avec les 12 pilotes les plus rapides qui se retrouveront en novembre pour trois nouvelles courses.

A l'issue de ces dernières, Ferrari aura son vainqueur au général, qui pourra officiellement intégrer la team virtuelle du cheval cabré, qui comprend déjà deux pilotes : David Tonizza et Enzo Bonito. 

Un pilote officiel Ferrari en Esport aura-t-il une chance de se retrouver dans une vraie Ferrari de course un jour ? Ferrari répond poliment que chaque discipline est spécifique, et doit le rester. Comprendre par là qu'il n'y aura pas de passerelle, à l'inverse d'une GT Academy organisée par Nissan qui permet à un amateur de passer du virtuel au réel au sein d'une équipe Nissan.

Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran.

SPONSORISE

Actualité Ferrari

Toute l'actualité

Forum Ferrari

Commentaires (10)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran."

Pour le coup, sur Assetto Corsa Competizione, Charles Leclerc est excellent (voir ces vidéos sur Youtube avec Valentino Rossi entre autre), du niveau des meilleurs simracers (ou pas très loin) avec très très peu d'heures de jeux. Il est bluffant. Et on peut le croiser en ligne régulièrement ça met arrivé une fois !

M'enfin n'est pas pilote de F1 qui veut.

Il est bien plus facile d'être bon sur simulateur dans la mesure où l'exigence physique est bien moindre. Encaisser plus de 2G+ en virage c'est extrêmement éprouvant, en sim-racing c'est 0G. :bah:

Personnellement, mes record sont entre 0,5 seconde et 1 seconde au tour moins vite (en hotlap) que le record en ligne de chaque circuit sur Assetto Corsa Competizione avec la Mercedes.

Si y'en a ici qui joue à AC ou ACC, je serais ravie de faire la course (en ligne bien-sur). :bien:

Par

En réponse à Axel015

"Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran."

Pour le coup, sur Assetto Corsa Competizione, Charles Leclerc est excellent (voir ces vidéos sur Youtube avec Valentino Rossi entre autre), du niveau des meilleurs simracers (ou pas très loin) avec très très peu d'heures de jeux. Il est bluffant. Et on peut le croiser en ligne régulièrement ça met arrivé une fois !

M'enfin n'est pas pilote de F1 qui veut.

Il est bien plus facile d'être bon sur simulateur dans la mesure où l'exigence physique est bien moindre. Encaisser plus de 2G+ en virage c'est extrêmement éprouvant, en sim-racing c'est 0G. :bah:

Personnellement, mes record sont entre 0,5 seconde et 1 seconde au tour moins vite (en hotlap) que le record en ligne de chaque circuit sur Assetto Corsa Competizione avec la Mercedes.

Si y'en a ici qui joue à AC ou ACC, je serais ravie de faire la course (en ligne bien-sur). :bien:

:bien: merci pour ton témoignage moi je suis plus Ghost of Tsushima, TLOU, The Witcher ( j'aime bien les jeux open world) et quelques jeux FPS

les seuls jeux de voiture auxquels j'ai pu jouer sont Need for speed, Forza et The Crew

Par

En réponse à Axel015

"Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran."

Pour le coup, sur Assetto Corsa Competizione, Charles Leclerc est excellent (voir ces vidéos sur Youtube avec Valentino Rossi entre autre), du niveau des meilleurs simracers (ou pas très loin) avec très très peu d'heures de jeux. Il est bluffant. Et on peut le croiser en ligne régulièrement ça met arrivé une fois !

M'enfin n'est pas pilote de F1 qui veut.

Il est bien plus facile d'être bon sur simulateur dans la mesure où l'exigence physique est bien moindre. Encaisser plus de 2G+ en virage c'est extrêmement éprouvant, en sim-racing c'est 0G. :bah:

Personnellement, mes record sont entre 0,5 seconde et 1 seconde au tour moins vite (en hotlap) que le record en ligne de chaque circuit sur Assetto Corsa Competizione avec la Mercedes.

Si y'en a ici qui joue à AC ou ACC, je serais ravie de faire la course (en ligne bien-sur). :bien:

C'est sûr que c'est autre chose d'être devant un écran que la réalité.

Il y a le physique comme tu l'as dit mais il y aussi le bruit, le vent et l'adrénaline (peur et excitation mêlées).

J'avais vu un TOP GEAR anglais avec Richard Hammond qui essayait la F1 Renault.

Il n'avait même pas réussi à chauffer les pneus (faut dire que le temps était typiquement anglais) tellement il n'allait pas assez vite.

Et je pense qu'il flippait vraiment.

La F1, en vrai, c'est un autre monde : freinage dantesque, accélération, vitesse dans les virages que ton cerveau doit refuser, etc.

Bref, des artistes ces mecs !!

Bon désolé sinon, je ne joue pas aux jeux vidéos.

Je n'y joue plus (F1, Call of Duty, FIFA) depuis que tous mes fils me mettent systématiquement une branlée !!

La déprime quoi :sol::tourne:

Par

En réponse à Axel015

"Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran."

Pour le coup, sur Assetto Corsa Competizione, Charles Leclerc est excellent (voir ces vidéos sur Youtube avec Valentino Rossi entre autre), du niveau des meilleurs simracers (ou pas très loin) avec très très peu d'heures de jeux. Il est bluffant. Et on peut le croiser en ligne régulièrement ça met arrivé une fois !

M'enfin n'est pas pilote de F1 qui veut.

Il est bien plus facile d'être bon sur simulateur dans la mesure où l'exigence physique est bien moindre. Encaisser plus de 2G+ en virage c'est extrêmement éprouvant, en sim-racing c'est 0G. :bah:

Personnellement, mes record sont entre 0,5 seconde et 1 seconde au tour moins vite (en hotlap) que le record en ligne de chaque circuit sur Assetto Corsa Competizione avec la Mercedes.

Si y'en a ici qui joue à AC ou ACC, je serais ravie de faire la course (en ligne bien-sur). :bien:

on est super content pour toi , et le slip ? il a pas trop morflé ?

Par

En réponse à Axel015

"Les pilotes dans le monde "réel" sont-ils nécessairement bons derrière un écran ? Charles Leclerc, pilote officiel Ferrari en F1, a clairement affirmé que ça n'était pas forcément le cas, et que les meilleurs "simracers" sont en fait bien meilleurs qu'un vrai pilote de F1 derrière un volant et un écran."

Pour le coup, sur Assetto Corsa Competizione, Charles Leclerc est excellent (voir ces vidéos sur Youtube avec Valentino Rossi entre autre), du niveau des meilleurs simracers (ou pas très loin) avec très très peu d'heures de jeux. Il est bluffant. Et on peut le croiser en ligne régulièrement ça met arrivé une fois !

M'enfin n'est pas pilote de F1 qui veut.

Il est bien plus facile d'être bon sur simulateur dans la mesure où l'exigence physique est bien moindre. Encaisser plus de 2G+ en virage c'est extrêmement éprouvant, en sim-racing c'est 0G. :bah:

Personnellement, mes record sont entre 0,5 seconde et 1 seconde au tour moins vite (en hotlap) que le record en ligne de chaque circuit sur Assetto Corsa Competizione avec la Mercedes.

Si y'en a ici qui joue à AC ou ACC, je serais ravie de faire la course (en ligne bien-sur). :bien:

2G en virage avec une F1 ?? :blague:

4 à 5 G plutôt.

En freinage, ca peut atteindre des valeurs encore plus élevées:

"À Monza, on freine seulement six fois par tour, alors qu’on le fait à douze reprises à Budapest et onze à Bakou. La décélération moyenne par tour est de 5,5 g, avec trois freinages critiques.

Selon les estimations de Brembo, les bolides y passeront de 321 km/h à 198 km/h en seulement 36 mètres. Pour ralentir, le pilote appuiera 1,22 seconde sur la pédale de gauche et subira une décélération de 6,6 g."

https://f1i.auto-moto.com/infos/combien-de-g-encaisseront-pilotes-de-f1-a-monza/

Par exemple, 2G c'est ce que tu ressens lors du freinage avec une Bugatti Chiron. :bah:

En virage, de que je sais, les meilleurs supers sportives de la planète tourne plutôt aux environs de 1.5G sur circuits. (Loin des 4 à 5G que permet une F1.)

Le sport auto et la F1 tout particulièrement, c'est un autre monde.

Tout est fait pour que la machine pousse l'humain dans ses derniers retranchements.

Par

En réponse à mekinsy

2G en virage avec une F1 ?? :blague:

4 à 5 G plutôt.

En freinage, ca peut atteindre des valeurs encore plus élevées:

"À Monza, on freine seulement six fois par tour, alors qu’on le fait à douze reprises à Budapest et onze à Bakou. La décélération moyenne par tour est de 5,5 g, avec trois freinages critiques.

Selon les estimations de Brembo, les bolides y passeront de 321 km/h à 198 km/h en seulement 36 mètres. Pour ralentir, le pilote appuiera 1,22 seconde sur la pédale de gauche et subira une décélération de 6,6 g."

https://f1i.auto-moto.com/infos/combien-de-g-encaisseront-pilotes-de-f1-a-monza/

Par exemple, 2G c'est ce que tu ressens lors du freinage avec une Bugatti Chiron. :bah:

En virage, de que je sais, les meilleurs supers sportives de la planète tourne plutôt aux environs de 1.5G sur circuits. (Loin des 4 à 5G que permet une F1.)

Le sport auto et la F1 tout particulièrement, c'est un autre monde.

Tout est fait pour que la machine pousse l'humain dans ses derniers retranchements.

Je disais 2G+ concernant la catégorie GT3 pour Assetto Corsa Competizione.

Evidemment en F1 c'est bien plus en courbe.

Par

L'un d'entre vous sait si je peux participer au qualification depuis la console Xbox one ? Ou dois-je passer par twitch? Merci pour votre réponse !

Par

En réponse à mekinsy

2G en virage avec une F1 ?? :blague:

4 à 5 G plutôt.

En freinage, ca peut atteindre des valeurs encore plus élevées:

"À Monza, on freine seulement six fois par tour, alors qu’on le fait à douze reprises à Budapest et onze à Bakou. La décélération moyenne par tour est de 5,5 g, avec trois freinages critiques.

Selon les estimations de Brembo, les bolides y passeront de 321 km/h à 198 km/h en seulement 36 mètres. Pour ralentir, le pilote appuiera 1,22 seconde sur la pédale de gauche et subira une décélération de 6,6 g."

https://f1i.auto-moto.com/infos/combien-de-g-encaisseront-pilotes-de-f1-a-monza/

Par exemple, 2G c'est ce que tu ressens lors du freinage avec une Bugatti Chiron. :bah:

En virage, de que je sais, les meilleurs supers sportives de la planète tourne plutôt aux environs de 1.5G sur circuits. (Loin des 4 à 5G que permet une F1.)

Le sport auto et la F1 tout particulièrement, c'est un autre monde.

Tout est fait pour que la machine pousse l'humain dans ses derniers retranchements.

Et ils perdent de 3 à 4kg après une course !! Ce sont de vrai athlètes pour endurer ça.

Par

En réponse à Lotchak

L'un d'entre vous sait si je peux participer au qualification depuis la console Xbox one ? Ou dois-je passer par twitch? Merci pour votre réponse !

Twitch? Pourquoi Twitch?

Par

Vu les résultats de Ferrari IRL, autant se diriger vers l'E sport uniquement.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire