Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

En Allemagne, un ancien vice-chancelier désormais lobbyiste auto

Dans Economie / Politique / Politique

En Allemagne, un ancien vice-chancelier désormais lobbyiste auto

Le monde politique allemand est très attaché à son industrie automobile. Les liens entre les deux sont d'ailleurs si forts que le lobbyiste principal automobile auprès de l'Europe pour l'Allemagne ne serait autre... que l'ancien vice-chancelier.

L'union allemande de l'industrie automobile, la fameuse VDA, s'est apparemment trouvé un nouveau chef, selon nos confrères de Bild. Il s'agirait en effet de Sigmar Gabriel, qui n'est autre que l'ancien vice-chancelier d'Allemagne, au sein du partie d'Angela Merkel. Le fait de voir une telle personnalité à la tête du VDA serait comme si nous avions en quelque sorte un ancien premier ministre au poste de patron du CCFA, le comité français des constructeurs d'automobiles.

La particularité allemande est toutefois marquée. D'abord parce que la politique et l'automobile sont très liées outre-Rhin, où le lobbying auprès du gouvernement allemand et de l'Union européenne est très important, et ensuite parce que Sigmar Gabriel a occupé des postes très importants, comme ministre de l'Economie et... de l'Ecologie !

Evidemment, cette nouvelle ne manquera pas d'agacer les écologistes qui ont déjà perdu leur chance de faire passer la limitation de vitesse sur les autoroutes. Une proposition massivement rejetée par les parlementaires allemands, qui sont toujours très connectés au monde automobile, et qui repprocheraient le manque d'implication de l'actuel patron du VDA auprès de la sphère politique, notamment pour avoir manqué de défendre correctement les constructeurs face aux normes environnementales et au scandale du dieselgate.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et alors? il fait ce qu'il veut non?

Par

En réponse à lorenzozozo

Et alors? il fait ce qu'il veut non?

Il y a un mot qui a disparu: l'éthique.

Après, de faux naïfs se plaignent d'être déconsidérés.

Par

Sigmar Gabriel était déjà un membre du conseil de surveillance du groupe Volkswagen lorsqu’il était ministre du Land de la Basse-Saxe.

Basse-Saxe qui possède 11,8 % des actions VW.

La France et son gouvernement possède bien des parts chez Renault non...

Rien de neuf sous le soleil.

Par

"...serait comme si nous avions en quelque sorte un ancien premier ministre au poste de patron du CCFA"

M. DOCHE! :mad:

Revoir la définition du préfixe (et non celle du nom commun) "vice" dans le dictionnaire...

Le "chancelier" en Allemagne a la fonction de chef du gouvernement. Donc le "vice-chancelier " ne peut en aucun cas être comparé au PM français...

Par

En réponse à

La bonne blague, les caisses Allemandes tombent autant voire plus en panne que les autres et pas la peine de me dire que c'est faux ça m'es personnellement arrivé et en cherchant un peu sur le net on s'aperçoit que finalement les Audi ou BMW sont pas aussi fiables que ça. Au passage VW à une image de marque "pas fiable" aux USA.

Par

Et nous nous avons un lobbyiste d'Areva comme premier ministre...

Par

En France c'est un certain Luc Chatel, ancien ministre et porte parole de Sarko, qui est lobbyiste en chef des constructeurs et équipementiers.

Par

En réponse à polo_wtcc

La bonne blague, les caisses Allemandes tombent autant voire plus en panne que les autres et pas la peine de me dire que c'est faux ça m'es personnellement arrivé et en cherchant un peu sur le net on s'aperçoit que finalement les Audi ou BMW sont pas aussi fiables que ça. Au passage VW à une image de marque "pas fiable" aux USA.

C'est un peu ce qui arrive à Nissan en ce moment à travers le monde.

Par

c'est pas comme si Edouard Philippe avait été lobbyiste chez Areva et maintenant 1er Ministre !

aahahahahahahaha

"Conjointement à ces mandats électifs publics, il est donc chargé de la défense des intérêts d'Areva (jusqu'en 2010)"

Par

En réponse à lorenzozozo

Et alors? il fait ce qu'il veut non?

et alors ? on ecrit ce qu'on veut non ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire