Publi info

En Haute-Loire, le préfet réclame 80 radars

Dans Pratique / Radars

En Haute-Loire, le préfet réclame 80 radars

Pour enrayer une hausse de la mortalité routière, le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département.

Prévention ou répression, le préfet de Haute-Loire a choisi son camp. Et malheureusement pour les Altiligériens, la balance a penché du côté de la répression. Yves Rousset a en effet annoncé en début de semaine son intention de commander pas moins de 80 radars supplémentaires, déclarant « l'objectif est de pourvoir le département entièrement en radar ».

Autre mauvaise nouvelle pour ceux qui roulent dans le 43, la demande porte sur des cabines de nouvelle génération, dites tourelles. Celles-ci sont des plus redoutables, car en plus de la vitesse, elles sont capables de contrôler les dépassements illégaux, les distances de sécurité, l'usage du téléphone ou encore le non-port de la ceinture de sécurité. Ces fonctions ne sont toutefois pas encore toutes opérationnelles sur le sol français.

L'annonce pourrait ressembler à un poisson d'avril, car le nombre est démesuré dans la mesure où il y a pour l'instant en Haute-Loire une vingtaine de cabines ! L'État va peut-être le freiner dans ses intentions, car 445 radars tourelles doivent être en service d'ici la fin d'année en France, et on doute que 80 soient installés dans le seul département de la Haute-Loire, qui reste un territoire très rural, avec moins de 250 000 habitants.

Pour se justifier, Yves Rousset met en avant le très mauvais bilan de la mortalité routière dans son département, avec 19 morts depuis le début de l'année, soit le double par rapport à l'année dernière. On remarque qu'il n'attend pas de voir les effets de la baisse de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire. Et surtout, il fonce tête baissée en ne pensant qu'à la vitesse, oubliant les autres causes d'accident et semblant perdre toute raison quant aux chiffres, visant 100 radars dans son département pour une trentaine de morts par an.

40 millions d'automobilistes a dénoncé « une véritable surenchère répressive ». Surtout, l'association a invité le préfet à se pencher sur la dégradation du réseau en Haute-Loire. Selon elle, de nombreux automobilistes ont signalé un mauvais état des routes dans ce département via son application « J'ai mal à ma route ».

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bonne nouvelle :bien:

Par

on sent que ce marché public lui est très cher à cet élu, qu'il paie avec les impôts de sa région... ah non il a besoin d'être réélu, "c'est pas de ma faute, ce sont les vilains automobilistes qui dépassent de 20km/h :ouin:"

Par

n'est il pas curieux que l'on n'ait pas encore les chiffres d'Aout alors qu'on est mi Septembre et que d'habitude ça tombe le 4 ou le 5?

Par

En réponse à Ajneda

Bonne nouvelle :bien:

Bonne nouvelle? Tu te réjouiras moins quand tu te sera fait flasher pour non respect des distances de sécurité parce-que un clampin de ton espèce aura freiné devant toi.

La répression au summum, ça va mal finir

Par

En réponse à Ajneda

Bonne nouvelle :bien:

Surtout quand ça viendra te flasher sans que tu t'en rendes compte.

Ou pire, que ce que tu penses acceptable voire à promouvoir aujourd'hui, te reviendra demain en pleine gueule comme ça arrive avec le temps à pas mal de peines à jouir qui ont rêvés de répression à une époque, et y goûtent dépités et amers actuellement :bien:

Par

Encore un qui finira en examen dans quelques temps ca .

Il faudrait aussi arrêter de dire n'importe quoi , on ne dit pas : " Pour enrayer une hausse de la mortalité routière, le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département " mais plutôt : " Pour se remplir les poches , le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département . Ca sonne beaucoup plus juste non ?

Par

Qu'on lui en file 3, il sera content !

Par

En réponse à gazy52

Encore un qui finira en examen dans quelques temps ca .

Il faudrait aussi arrêter de dire n'importe quoi , on ne dit pas : " Pour enrayer une hausse de la mortalité routière, le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département " mais plutôt : " Pour se remplir les poches , le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département . Ca sonne beaucoup plus juste non ?

À vous lire on a l'impression que les amendes (rappel : une AMENDE est infligée à un CONTREVENANT c'est-à-dire à quelqu'un en INFRACTION) vont dans la poche du préfet... Démagogie et populisme !

L'argent des amendes va dans les caisses de l'État. Donc dans les poches de chaque citoyen de ce pays. Donc les vôtres aussi.

Ultime rappel : si tu payes une amende c'est que tu as commis une infraction.

Par

Pour le journaliste qui a commis cet article, une précision :

Il ne s'agit pas de lutter contre la vitesse comme cause d'accident mais comme FACTEUR AGGRAVANT. Compris ?

Faites passer le message à l'association démago-populiste 40 millions de bagnolards !

Par

ce département est enclavé,et a besoin de sous,la lentille ne paie plus,il faut faire rentrer des fonds autrement !

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire