Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

En Haute-Loire, le préfet réclame 80 radars

Dans Pratique / Radars

Florent Ferrière

En Haute-Loire, le préfet réclame 80 radars

Pour enrayer une hausse de la mortalité routière, le préfet de Haute-Loire veut multiplier par cinq le nombre de cabines dans son département.

Prévention ou répression, le préfet de Haute-Loire a choisi son camp. Et malheureusement pour les Altiligériens, la balance a penché du côté de la répression. Yves Rousset a en effet annoncé en début de semaine son intention de commander pas moins de 80 radars supplémentaires, déclarant « l'objectif est de pourvoir le département entièrement en radar ».

Autre mauvaise nouvelle pour ceux qui roulent dans le 43, la demande porte sur des cabines de nouvelle génération, dites tourelles. Celles-ci sont des plus redoutables, car en plus de la vitesse, elles sont capables de contrôler les dépassements illégaux, les distances de sécurité, l'usage du téléphone ou encore le non-port de la ceinture de sécurité. Ces fonctions ne sont toutefois pas encore toutes opérationnelles sur le sol français.

L'annonce pourrait ressembler à un poisson d'avril, car le nombre est démesuré dans la mesure où il y a pour l'instant en Haute-Loire une vingtaine de cabines ! L'État va peut-être le freiner dans ses intentions, car 445 radars tourelles doivent être en service d'ici la fin d'année en France, et on doute que 80 soient installés dans le seul département de la Haute-Loire, qui reste un territoire très rural, avec moins de 250 000 habitants.

Pour se justifier, Yves Rousset met en avant le très mauvais bilan de la mortalité routière dans son département, avec 19 morts depuis le début de l'année, soit le double par rapport à l'année dernière. On remarque qu'il n'attend pas de voir les effets de la baisse de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire. Et surtout, il fonce tête baissée en ne pensant qu'à la vitesse, oubliant les autres causes d'accident et semblant perdre toute raison quant aux chiffres, visant 100 radars dans son département pour une trentaine de morts par an.

40 millions d'automobilistes a dénoncé « une véritable surenchère répressive ». Surtout, l'association a invité le préfet à se pencher sur la dégradation du réseau en Haute-Loire. Selon elle, de nombreux automobilistes ont signalé un mauvais état des routes dans ce département via son application « J'ai mal à ma route ».

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire