Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

Dans Nouveautés / Restyling

Pierre Desjardins

Sortie en 2012, la Volvo V40 arrive en milieu de vie et a droit à un léger coup de plumeau sur le museau dans le but à la fois de rester actuelle face à la concurrence et de conserver une homogénéité esthétique avec les derniers modèles de la marque suédoise. Ce qui passe par la fameuse signature lumineuse en forme de « marteau de Thor » et… c'est à peu près tout. Est-ce suffisant pour qu'elle reste compétitive parmi les compactes premium ?

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

En bref

De 120 à 190 ch en diesel

De 122 à 245 ch en essence

À partir de 24 340 €

La V40 de seconde génération est une survivante : elle fait en effet partie de celles, avec les S60, V60 et XC60, qui ont traversé sans dommage le grand nettoyage initié en 2013 par Geely, le nouveau propriétaire chinois de la marque, qui a eu raison des S40, V50, C30 et C70. Depuis, les Volvo de la nouvelle ère commencent à sortir, avec en première ligne le XC90 suivi désormais par les magnifiques S90 et V90, mais ce sont toujours les anciennes qui font bouillir la marmite sino-suédoise, XC60 et V40 étant par exemple très largement en tête des ventes du constructeur en 2015 et depuis le début de l'année 2016. Parvenant au terme de leur carrière avec des remplaçantes qui arriveront à partir de 2017, S60, V60 et XC60 n'auront donc pas droit à un second restylage pour les harmoniser esthétiquement avec le reste de la gamme.

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

 

Mais la plus petite des Volvo, sortie en 2012, a encore quelques années devant elle, probablement jusqu'en 2020, et a donc droit à sa cure de jouvence. Le coup de pinceau est toutefois extrêmement léger, puisqu'il se limite à l'extérieur à l'adoption de la signature lumineuse en forme de marteau (pas n'importe lequel, celui de Thor, dieu du tonnerre dans la mythologie nordique avant de devenir star à Hollywood), une calandre à la garniture redessinée et deux nouvelles teintes de carrosserie disponibles, Amazon Blue et Denim Blue. Dans l'habitacle, c'est encore plus succinct, puisque cela se limite à de nouveaux matériaux, tissus ou inserts, et à une mise à jour du système multimédia comprenant dorénavant les services connectés On Call. 

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

C'est mince, certes, mais la V40 n'a pas besoin de plus pour lutter efficacement dans une catégorie des compactes premium où il n'y a aucun perdreau de l'année, la BMW Série 1 5 portes datant de et les Audi A3 Sportback et Mercedes Classe A de 2012. Elle bénéficie de plus de motorisations maison Drive E à la modernité n'ayant rien à envier à celle des allemandes et composées exclusivement de 4 cylindres 1 969 cm3 suralimentés, avec des puissances allant de 122 à 245 ch pour l'essence et de 120 à 190 ch pour le diesel. À part la T5, chacune peut être associée à des boîtes de vitesses mécanique à six rapports ou automatique Geartonic à six rapports, les hauts de gamme en bénéficiant de huit. Les consommations annoncées ne sont rien de moins que spectaculaires, puisqu'une D2 de 120 ch démarre à 3,2 l/100 km en mixte et 82 g/km de CO2 tandis qu'une T5 forte de 245 ch forcément associée à la boîte automatique se contenterait de 5,9 l/100 km en mixte et 137 g/km de CO2.

 

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

C'est finalement dans l'habitacle que la V40 montre le plus son âge, à commencer par la taille de son écran central non tactile qui se contente d'une diagonale de 7 pouces quand cela grimpe jusqu'à 8,8 pouces pour une BMW Série 1, même si le système multimédia intègre désormais en option les services connectés On Call, comprenant notamment un partage de connexion WiFi avec les appareils mobiles des passagers et l'accès à distance par smartphone ou smartwatch. Il faudra aussi s'habituer à une ergonomie particulière, avec un fonctionnement pas forcément moins pratique que pour d'autres, mais simplement différent, avec plusieurs mollettes à manipuler sur la console centrale. 

Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger
Essai vidéo - Volvo V40 restylée : un coup de marteau bien léger

L'habitacle garde donc les mêmes qualités que précédemment, avec notamment une excellente finition, tant au niveau de l'assemblage que du choix des matériaux, et une présentation originale rompant avec le côté consensuel tout à fait germanique, mais aussi les mêmes défauts. À 4,37 m, c'est l'une des plus longues de la catégorie, mais cela ne se ressent ni dans l'habitabilité étriquée, surtout à l'arrière tant au niveau des genoux que de la tête, ni dans le volume de coffre de seulement 335 litres. 

Les prix démarrent à 24 340 € pour la motorisation T2 de 122 ch et à 25 560 € pour la D2 de 120 ch, avec une grille qui la placent quasiment toujours en dessous des tarifs des allemandes de quelques centaines d'euros à puissances proches, voire bien plus dans les hauts de gamme.

Chiffres clés *

  • Longueur : 4,36 m
  • Largeur : 1,80 m
  • Hauteur : 1,44 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 335 l / 1032 l
  • Boite de vitesse : Auto. à 8 rapports
  • Carburant : Diesel
  • Taux d'émission de CO2 : 82 g/km
  • Bonus : 0 €
  • Date de commercialisation du modèle : Mars 2012

* A titre d'exemple pour la version II (2) D4 190 INSCRIPTION LUXE GEARTRONIC 6.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (35)

En savoir plus sur : Volvo V40 (2e Generation)

SPONSORISE

Essais Moyenne Berline

Fiches fiabilité Moyenne Berline

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire