Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Volkswagen Cross Polo : l'exception

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Rare constructeur généraliste absent du segment très porteur des crossovers urbains, Volkswagen dispose dans sa gamme d’une Polo au look baroudeur, une rareté sur ce segment. Que vaut-elle dans sa version la plus récente ? Réponse.

Essai - Volkswagen Cross Polo : l'exception

A l’heure où les crossovers urbains ont le vent en poupe, Volkswagen est encore l'un des rares constructeurs généralistes à en être dépourvu. Un choix surprenant de la part du géant allemand, qui devrait toutefois dans les mois à venir combler ce manque avec le Taigun. Pour faire patienter la clientèle à la recherche de ce type de véhicules, VW dispose à son catalogue de la Cross Polo.

C’est en 2006, sur la Polo de quatrième génération, que Volkswagen a lancé l'appellation « Cross », succédant ainsi à la Polo Fun. Ce nom s’est ensuite développé pour être présent sur les Golf, Touran et Up !. Aujourd’hui, seuls deux modèles en bénéficient, la Polo et la Up !.

Bien connue des amateurs de la marque, cette version se caractérise essentiellement par son look de baroudeur. On trouve donc une garde au sol surélevée de 32 mm, des boucliers avant et arrière spécifiques, des jantes en alliage 17 pouces, des antibrouillards, une sérigraphie "Cross Polo" sur les portes arrière et une teinte exclusive optionnelle (520 €) dénommée « Orange Metal » qui lui sied particulièrement bien.

 

Essai - Volkswagen Cross Polo : l'exception

Quelques signes distinctifs sont également visibles dans l’habitacle, avec notamment des sièges sport à l’avant et un pédalier en acier. La présentation reste identique à celle de la Polo classique. Rien à redire concernant l’assemblage ou le choix des matériaux, qui peuvent toujours être considérés comme des références dans la catégorie. On remarquera une nouvelle fois que l’ambiance est tout de même un peu triste et manque de fantaisie. Une habitude chez Volkswagen… Aucun changement du point de vue pratique avec une habitabilité moyenne pour le segment et un volume de chargement correct, sans être exceptionnel.

Basée sur la finition Confortline - milieu de gamme – qui comprend notamment la climatisation ou le volant multifonctions – la Cross Polo hérite en complément du système de navigation & infotainement « Discover média », qui propose l’écran couleur tactile avec navigation Europe de l’Ouest, ports USB, carte SD, lecteur CD et radio. La dotation est globalement complète, même si la climatisation est manuelle de série, mais elle peut s’enrichir de nombreux équipements en options. Notre modèle d’essai était ainsi pourvu du Pack City (aide au stationnement avant et arrière – 615 €), des projecteurs bi-xénon (865 €), de la climatisation automatique (455 €) et de la caméra de recul (295 €).

 

Cross n’est pas Alltrack 

Essai - Volkswagen Cross Polo : l'exception

Avant tout, il faut préciser que la dénomination Cross ne signifie pas que cette Polo est faite pour s’aventurer hors des sentiers battus. En effet, même si elle dispose d’une hauteur de caisse plus importante, cette Polo demeure une traction, comprenez par là une deux roues motrices. Les chemins de terre ne lui font pas peur mais n’espérez pas faire du franchissement. Si vous recherchez une vraie transmission intégrale, vous devrez vous tourner vers la technologie Alltrack (4 roues motrices), non disponible sur la Polo.

La Cross Polo est disponible avec 3 motorisations : deux essence (75 et 90 ch) et une diesel (90 ch) couplées à une boîte manuelle ou automatique à double embrayage. Pour cet essai, nous avons opté pour le moteur essence le plus puissant. Fort d'un couple de 160 Nm et d'une belle allonge, il se montre très agréable à utiliser et fait donc preuve d’une belle polyvalence. Même s’il est suffisamment performant dans la majeure partie des situations, on aurait aimé des reprises un peu plus énergiques dans les bas régimes, mais rien de rédhibitoire. Exempt de vibrations, bien insonorisé notamment à vitesse stabilisée mais un peu plus sonore lors des phases d’accélération avec des ressemblances avec un trois cylindres, il s’avère donc un bon choix pour un usage quotidien. Enfin, cerise sur le gâteau, il se révèle relativement sobre, avec une moyenne relevée sur notre essai réalisé majoritairement en condition urbaine de 7l/100 km .

Essai - Volkswagen Cross Polo : l'exception

Sans surprise, les quelques spécificités de la Cross Polo ne révolutionnent pas le comportement. On retrouve donc avec grand plaisir l’homogénéité de la Polo. Très sécurisante, elle est bien campée sur ses appuis, prend peu de roulis (malgré l’augmentation de la hauteur de caisse) et se montre rassurante dans toutes les situations. Le freinage puissant est facilement dosable. La direction est directe et précise avec un bon calibrage. Finalement, le seul bémol provient du confort. Déjà ferme à l'origine – plus que celui des françaises notamment –, l’amortissement souffre de la présence des jantes 17 pouces qui font ressentir sèchement les aspérités de la route.

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,98 m
  • Largeur : 1,69 m
  • Hauteur : 1,48 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 280 l / 952 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 5 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 110 g/km
  • Malus : 50 €
  • Date de commercialisation du modèle : Juin 2014

* pour la version V (2) 1.2 TSI 90 BLUEMOTION TECHNOLOGY CROSS POLO 5P.

Photos (24)

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire