Publi info
 

États-Unis : une grande alliance pour le véhicule électrique

À un moment où le président Donald Trump se prépare à rendre les normes antipollution moins contraignantes et alors que le marché de l’automobile américain fait toujours la part belle aux ostentatoires 4X4 se gavant d’essence, la nouvelle serait presque décalée. Mais elle montre, aussi, qu’aux États-Unis, on se préoccupe des motorisations alternatives aux mécaniques thermiques et que l’on se branche sur le courant qui pousse à l’électrification des gammes. Voici le « Drive Change. Drive Electric », un partenariat qui réunit constructeurs et différents états.

États-Unis : une grande alliance pour le véhicule électrique

Un ensemble qui s’est accordé lors du salon de l'automobile de New-York 2018. Seize constructeurs et six états ont décidé de se mobiliser pour faire évoluer la connaissance, la compréhension, la considération et l’adoption des véhicules électriques, hybrides rechargeables et hydrogène compris. Une campagne sera conçue pour attirer l’attention sur la disponibilité d’un choix croissant de véhicules électriques, sur les incitatifs fiscaux et à l’achat, le réseau de stations de recharge et les bénéfices à l’utilisation, y compris les économies de carburant.

BMW, Fiat, Ford, General Motors, Honda, Hyundai, Jaguar-Land Rover, Kia, Mazda, Mercedes-Benz, Mitsubishi, Nissan, Subaru, Toyota, Volkswagen et Volvo font partie de cette alliance. Ces constructeurs sont accompagnés de l’état de New-York, du Connecticut, du Massachusetts, du New-Hampshire, de Rhode Island, du Vermont et du New-Jersey. On notera que cette union n’a pas été rejointe par Tesla.

Mots clés :

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ne pas oublier que les USA sont un état fédéral ou le pouvoir central

et la présidence on bine moins de pouvoir qu'en France.

Par

Ni Tesla ni Nissan d'ailleurs...

Par

les usa c'est un pays à 2 vitesses...

d'un coté les campagnards.. les red neck qui rouleront jamais à l'electricité..

de l'autre coté la silicon valley.. le pays des technologies nouvelles...

trump pas fou joue les 2 tableaux...il assoupli les normes anti pollution!!

et favorise la voiture électrique...

pendant ce temps là en france...

on tue nos constructeurs pas pret pour l'electrique...

car psa était un des leaders du diesel..

les chinois se frottent les mains!! ils ont les terres rares..

et sont les leaders de la batterie....

on risque de perdre notre industrie..

et notre indépendance...

merci macron..

Par

En réponse à gignac31

les usa c'est un pays à 2 vitesses...

d'un coté les campagnards.. les red neck qui rouleront jamais à l'electricité..

de l'autre coté la silicon valley.. le pays des technologies nouvelles...

trump pas fou joue les 2 tableaux...il assoupli les normes anti pollution!!

et favorise la voiture électrique...

pendant ce temps là en france...

on tue nos constructeurs pas pret pour l'electrique...

car psa était un des leaders du diesel..

les chinois se frottent les mains!! ils ont les terres rares..

et sont les leaders de la batterie....

on risque de perdre notre industrie..

et notre indépendance...

merci macron..

Psa n'avait qu'à pas s'endormir sur ses lauriers , ils ont bien profité de l'enfummage du gasout avec leurs potes VW ils lavaient tous plus blanc que blanc.

Pas grave ils fairont comme d'hab , ils licencieront sous prétexte que la main h d'oeuvre française est trop chère pour camoufler leur manque d'imagination.

Tout ça après les benefs récents et le plan de sauvetage d'après 2008 ! bravo

Par

La preuve qu'un pays peut vouloir imposer des normes réalistes sur le thermiques et défendre ses intérêts, et dans le même temps permettre à ce genre d'initiatives alternatives d'exister.

Par

la différence entre les usa et la france..

c'est que au usa on protége son industrie..

et surtout on impose rien au peuple...

c'est lui qui décidera le moment venu de passer à l'electrique ou pas..

le client est roi!!

trump joue sur les 2 tableaux..

macron lui c'est le président des riches.. il est pret à faire crever notre industrie pour imposer l'electrique..

il privilégie son électorat anti voiture bobos des villes...

j'aime bien l'amérique.. ou le travail est plutot récompensé que taxé..

et ou on fout la paix au peuple..!!!

Par

En réponse à SiriusRST

La preuve qu'un pays peut vouloir imposer des normes réalistes sur le thermiques et défendre ses intérêts, et dans le même temps permettre à ce genre d'initiatives alternatives d'exister.

+1..

on est d'accord!!

Par

En réponse à gignac31

la différence entre les usa et la france..

c'est que au usa on protége son industrie..

et surtout on impose rien au peuple...

c'est lui qui décidera le moment venu de passer à l'electrique ou pas..

le client est roi!!

trump joue sur les 2 tableaux..

macron lui c'est le président des riches.. il est pret à faire crever notre industrie pour imposer l'electrique..

il privilégie son électorat anti voiture bobos des villes...

j'aime bien l'amérique.. ou le travail est plutot récompensé que taxé..

et ou on fout la paix au peuple..!!!

Et bien, si tu aimes tant l’Amérique, pourquoi ne vas-tu pas vicre las-bas, là "où on fout la paix au peuple" et où tu nous ficheras la paix !

Par

En réponse à clefdedouze

Ni Tesla ni Nissan d'ailleurs...

Pourtant Nissan est bien cité dans l'article, non ?

Par

En réponse à clefdedouze

Ni Tesla ni Nissan d'ailleurs...

Tesla n'ont pas besoin de ça pour être visible aux US, faut aussi le dire. Si tu demandes une marque de véhicule électrique, on te répondra Tesla.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire