Publi info
 

Ford : l'exosquelette arrive dans les usines

Dans Faits divers & Insolite / Insolite

Et si le basique mais éreintant travail à la chaîne devenait une activité à la pointe de la technologie ? Le taylorisme est né dans les usines Ford qui confectionnaient la Ford T. Il était donc presque normal que la révolution dans cette méthode de production nous vienne à nouveau de l’ovale bleu. Et cette révolution s’appelle exosquelette.

Ford : l'exosquelette arrive dans les usines

Le dispositif est plus familier dans les films de science-fiction, mais cette fois, nous sommes bien dans la réalité. L’ouvrier sur sa chaîne de montage est exposé par la répétition de ses tâches au risque de troubles musculosquelettiques. Il faut donc le préserver, mais si le travail c’est la santé, il faut aussi de la productivité. Et l’exosquelette joint l’utile à l’agréable.

Dans son communiqué, Ford présente les choses ainsi : « imaginez soulever un sac de farine ou une pastèque au-dessus de votre tête 4 600 fois par jour dans le cadre de votre travail. C’est ce qui est semblable au quotidien de quelques salariés de Ford pour construire des véhicules dans le monde entier ». Pour pallier cette souffrance, le constructeur américain a lancé en novembre 2017 un projet pilote dans deux de ses usines du Michigan.

Ce projet, en collaboration avec Ekso Bionics, consistait à équiper les employés qui passent beaucoup de temps les bras au-dessus de la tête d’une armature offrant un support mécanique. Une EksoVest sous la forme d’un exosquelette non robotisé, sans batterie ni moteur, devant épauler l’employé dans son travail. Le système testé permet un soutien au fur et à mesure que l’employé lève les bras.

Le bilan est apparemment un succès puisque Ford annone le prochain déploiement de cette technologie d’exosquelette dans 15 usines à travers le monde. Dans les chiffres, seuls 75 appareillages seront en fonction. Ce qui en fait 5 en moyenne par usine.

On rappellera que Ford n’est pas l’unique constructeur automobile à se tourner vers un tel système. Audi et BMW ont également testé l’exosquelette avec un autre fournisseur (Noonee) pour des taches analogues. Rappelons aussi que de nombreuses usines automobiles ont déjà intégré des exosquelettes afin de soutenir les jambes dans une position semi-assise. Ainsi Volkswagen.

 

 

 

Portfolio (1 photos)

Mots clés :

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

faut vous relire avant de cliquer sur publier ...

Par

L'assistance de l'humain de base est inéluctable, entre la commande vocale des préparateurs de commandes, les exosquelettes ou les IA plus ou moins autonomes on passera prochainement par une petite révolution semblable à la mécanisation de l'ère industrielle. :bah:

Par

L'auteur allai placer une petite lechouille à wurstwagen à la fin de l'article ,malheureusement il a bugué sur la fin ..

Boire ou écrire , il faut choisir :cubitus:

Par

"Le taylorisme est né dans les usines Ford qui confectionnaient la Ford T."

Va falloir se documenter les journalistes, les premiers travaux de Taylor datent de la fin du 19ème, la mise en production de la ford T en 1908. C'est bien de se dire journaliste, mais il faut travailler un peu...

Par

En réponse à yanou 05

L'auteur allai placer une petite lechouille à wurstwagen à la fin de l'article ,malheureusement il a bugué sur la fin ..

Boire ou écrire , il faut choisir :cubitus:

Non, c'est bon, l'article sur les saucisses à déjà été fait, demain est un autre jour avec son quota de rappel de la marque la plus honnête et la plus fiable du monde... :brosse:

Par

Je vous donne le résultat d'une recherche faite en quelques secondes (chose qui aurait du être faite par l'auteur de l'article :

Le TAYLORISME repose sur une double division du travail. La division horizontale du travail qui consiste à parcelliser les tâches en un ensemble de gestes simples et répétitifs confiés aux ouvriers. Ensuite, la division verticale du travail, qui isole les tâches de conception, laissées à la hiérarchie et les tâches d'exécution imposées aux ouvriers (O.S). De plus, Taylor a chronométré les tâches que réalisait un ouvrier de manière à réduire le temps de production et donc les coûts de production.

Le FORDISME, lui, est synonyme de travail à la chaîne donc de production de masse. Ford pose les bases de la consommation de masse grâce au relèvement des salaires ( 5 $ day).

Par

En réponse à R&G

Je vous donne le résultat d'une recherche faite en quelques secondes (chose qui aurait du être faite par l'auteur de l'article :

Le TAYLORISME repose sur une double division du travail. La division horizontale du travail qui consiste à parcelliser les tâches en un ensemble de gestes simples et répétitifs confiés aux ouvriers. Ensuite, la division verticale du travail, qui isole les tâches de conception, laissées à la hiérarchie et les tâches d'exécution imposées aux ouvriers (O.S). De plus, Taylor a chronométré les tâches que réalisait un ouvrier de manière à réduire le temps de production et donc les coûts de production.

Le FORDISME, lui, est synonyme de travail à la chaîne donc de production de masse. Ford pose les bases de la consommation de masse grâce au relèvement des salaires ( 5 $ day).

Oui et donc le Fordisme est l'application du taylorisme sur une chaîne de production automobile. Les 2 se conjuguent et Ford s'est bien basé sur le principe de Taylor.

Mais l'écriture Cara étant ce qu'elle est, on comprendra remettre en question l'écrit Blogger.

Par

Chez ford il y a des boite encore en fonte. Faut bien les porté

Par

D'abord les exosquelettes pour aider, ensuite les robots pour remplacer ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire