Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

France : des Zones à faibles émissions dans toutes les grandes villes dès 2025

On comptera onze zones à faibles émissions l’an prochain, et le dispositif est appelé à s’étendre à toutes les grandes agglomérations d’ici 2025.

France : des Zones à faibles émissions dans toutes les grandes villes dès 2025

A partir de 2023, la situation va progressivement se compliquer dans les grandes villes pour les véhicules classés Crit’Air 5, 4 et 3. En effet, le Conseil National de l’Air qui s’est tenu le mercredi 18 novembre a officialisé le renforcement de Zones à Faibles Emissions mobilité (ZFE-m) à travers le pays.

Rappelons en préambule que la première étape, en 2021, doit permettre de voir l’apparition de sept nouvelles ZFE-m dans les métropoles ne respectant pas de manière régulière les valeurs limites de qualité de l'air.

Les secteurs concernés par ces nouvelles ZFE-m sont Aix-Marseille, Montpellier, Nice, Rouen, Strasbourg, Toulon et Toulouse. Celles-ci vont s’ajouter à celles existantes à Lyon, Grenoble, Paris ainsi que dans la Métropole du Grand Paris.

On comptera donc onze ZFE en France l’an prochain. L’Etat y annonce maintenant son intention d’y encadrer de façon plus sévère, à partir de 2023, l’usage de voitures classées Crit’Air 5, 4 et 3 (essence pré-2006, diesel pré-2011).

De fait, c’est un tiers du parc roulant qui est concerné par ces mesures de potentielles restrictions de circulation. Et les pouvoirs publics de rappeler que « les collectivités territoriales resteront libres de fixer des règles plus strictes en fonction de leurs spécificités locales », comme par exemple à Lyon où il est question d’interdire le diesel en 2026.

Et ce n’est pas tout. On apprend en effet que ces ZFE-m s'élargiront à partir de 2025 aux 35 agglomérations de plus de 150 000 habitants que compte le territoire. Les autorités arguent du fait que la pollution de l’air est responsable de 48 000 décès prématurés chaque année, tandis que le trafic routier émet 60 % des émissions d’oxydes d’azote et 30 % des émissions de particules fines. Dans ces conditions, la riposte est simple: haro sur les autos (du moins celles qui sont - un peu - âgées)...

Pour faciliter l’organisation de ces zones, la compétence se verra confiée au président d’intercommunalité. Enfin, les contrôles des véhicules y circulant seront effectués par des systèmes de contrôle sanction automatisé qui, assure le ministère des Transports, « seront opérationnels avant la fin du quinquennat. »

 

France : des Zones à faibles émissions dans toutes les grandes villes dès 2025

Portfolio (1 photos)

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (52)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est bien je ne vais déjà plus dans ces villes autophobe que je boycotte déjà vive les ZI et la campagne.

Par

Et vive Amazon aussi.

Par

En réponse à 360Magnum

C'est bien je ne vais déjà plus dans ces villes autophobe que je boycotte déjà vive les ZI et la campagne.

:bien: super

Par

Une bonne nouvelle de plus pour les commerces de proximité... :biggrin:

Et qu'ils se rassurent: les livreurs Amazon auront bien, eux, le droit d'y circuler pour livrer leurs clients. :biggrin:

La vraie question à se poser est de savoir à quoi serviront ces zones... à terme. :cyp:

Par

Il est surtout question ici de discrimination sociale.

Une vraie politique écologique interdirait l'accès au centre ville de toutes les VT sans la moindre exception.:bah:

Par

Jamais en panne d idées à la con pour pruner :bien:

Par

Applicables aux camionnettes aussi ? Sinon c'est un coup dans l'eau.

Par

En réponse à fedoismyname

Une bonne nouvelle de plus pour les commerces de proximité... :biggrin:

Et qu'ils se rassurent: les livreurs Amazon auront bien, eux, le droit d'y circuler pour livrer leurs clients. :biggrin:

La vraie question à se poser est de savoir à quoi serviront ces zones... à terme. :cyp:

Exactement ! Vive Amazon et son service irréprochable aux meilleurs prix du marchés, livrés en 24h à la maison, hop. Pourquoi on irait affronter les dos d'ânes, les parkings payants, les ZFE, et autres bouffonneries escrolos ?

Par

En réponse à Otonei

Exactement ! Vive Amazon et son service irréprochable aux meilleurs prix du marchés, livrés en 24h à la maison, hop. Pourquoi on irait affronter les dos d'ânes, les parkings payants, les ZFE, et autres bouffonneries escrolos ?

Autant j'apprécie le service d'Amazon, autant non, ce ne sont pas toujours les plus compétitifs coté prix.

Par

Super,

ça veut dire que pour mon premier taf je vais sans doute devoir soigneusement caché que je ne pourrais pas venir bosser les jours de pollution à cause de ma caisse crit'air3 qui ne pourra pas rouler et le manque de bus (pour les ingés de mon domaine c'est souvent en ZI / ZA avec très peu voire pas de bus...)

Est ce que ces villes ont au moins des infrastructures pour permettre aux habitants de ce passer de voiture au sein de la ZFE ? Ou de laisser leur voiture jugée trop polluante à l'extérieur de la zone ?

Quid des voitures de collections (en cg normale ou collec) ? Interdites elles aussi ou cela fait parti des aménagements possible ?

Bref ça sent la chose bien planifiée qui va assurée une transition juste vers une ville moins polluée pour tout le monde et toutes les couches sociales ...

Comme dis plus haut, vive la campagne, vive amazon ... Au moins au fin fond de la Corrèze ont ne t'embêtes pas

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire