Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le prix des voitures neuves va grimper progressivement

Dans Economie / Politique / Marché

Le prix des voitures neuves va grimper progressivement

Après une première partie d'année record, Volkswagen a annoncé à ses concessionnaires dans une lettre interne que les prix des véhicules VW, Seat ou encore Skoda allaient augmenter cette année. La faute, entre autres, aux tensions sur les matières premières.

Dans un passé pas si lointain, la tonne de PE (Polyéthylène, un plastique "brut" utilisé par de nombreuses industries, dont l'automobile) sortait à 200 € chez certaines raffineries françaises. Aujourd'hui, nous atteignons désormais les 2000 € la tonne, et ce n'est pas un cas isolé. La quasi totalité des matières premières ont vu leur prix exploser, la faute à un rebond mondial de la demande, à des usines qui ne suivent pas, et à des tensions énormes sur le transport maritime, incapable de répondre à un réveil mondial de l'économie.

Des matières premières très demandées qui obligent les constructeurs à augmenter le prix des autos neuves, dans un contexte où il n'est pas question de rogner sur les marges et les sommes versées aux investisseurs.

Volkswagen Passenger Cars, qui avait déjà fait grimper les prix catalogue de nombreuses autos au printemps (+ 1,5 % en moyenne), a annoncé à ses concessionnaires via une lettre interne qu'une autre hausse allait se produire au second semestre. Une décision étonnante compte tenu des résultats records du groupe allemand, qui a livré plus de 5 millions de véhicules à travers le monde entre janvier et juin.

Du côté des distributeurs, la nouvelle est évidemment mal vécue, puisque cette augmentation ne leur profite pas. Pire encore : elle peut leur faire perdre des clients face à d'autres marques... qui, de toute façon, vont subir les mêmes problèmes de prix des matières premières que VW Group. 

 

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Forum Volkswagen

Commentaires (67)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Le prix des voitures neuves va grimper progressivement".

Pourquoi, il baissait ?

Par

Ça va profiter au marché de l'occasion, report des ventes

Par

En réponse à Ratafia_12

"Le prix des voitures neuves va grimper progressivement".

Pourquoi, il baissait ?

On est d'accord, ça toujours été le cas.

Mais je pense que ça va être bien pire par la suite. Comme on l'a vu avec la crise, faire du chiffre grace au nombre de vente est devenu trop risqué. Les constructeurs vont donc tous basculer dans un mode où ils font moins de volume et augmente leurs marges. C'est ce qu'ils ont fait pour Peugeot il y a quelques années et le nouveau directeur de Renault a dit qu'il ferait pareil.

Mais pour que ça marche, il faut que les acheteurs accepte de mettre plus. Et comme les salaires n'augmentent pas, on va voir petit à petit voir se déserter le milieu de gamme pour n'avoir le choix qu'entre le haut de gamme et les véhicules essentiels.

Par

En réponse à Gil9795

Ça va profiter au marché de l'occasion, report des ventes

C'est tout le contexte actuel qui va profiter au marché de l'occasion dans les années à venir: hausse des prix du neuf, réglementation anti pollution de plus en plus dure, jusqu'à des interdictions de fait des VT neufs, du coup les occasions VT et hybride en état corrects vont se vendre comme des petits pains dans les prochaines années.

Par

En réponse à Ratafia_12

"Le prix des voitures neuves va grimper progressivement".

Pourquoi, il baissait ?

Décennie après décennie, le contenu technologique des voitures a augmenté, sans que le prix en MONNAIE CONSTANTE n'augmente dans les mêmes proportions. Dans les années 50, une 2CV coûtait plus de "cinq cent mille francs".

Hier sur le parking de la plage, j'ai bavé devant une Méhari jaune en parfait état. Qui nous dira combien elle était affiché en 1968, ainsi que le niveau du SMIC?

Pourtant, technologiquement, cette voiture est "vide".

Et c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles elle me faisait tant envie, malgré la position de conduite pour batracien contemplatif.

Par

En réponse à auyaja

C'est tout le contexte actuel qui va profiter au marché de l'occasion dans les années à venir: hausse des prix du neuf, réglementation anti pollution de plus en plus dure, jusqu'à des interdictions de fait des VT neufs, du coup les occasions VT et hybride en état corrects vont se vendre comme des petits pains dans les prochaines années.

Les règles présentées sous forme de projet le 14 juillet sont tellement outrancières que je n n'imagine pas que le projet avance en l'état.

D'accord, le lien ci dessus est d'origine russe, mais le sujet est assez "neutre" pour que l'anlyse ne soit pas complètement biaisée:

https://journal-neo.org/2021/07/12/fit-for-55-eu-green-deal-and-the-industrial-collapse-of-europe/

Par

En réponse à Ratafia_12

"Le prix des voitures neuves va grimper progressivement".

Pourquoi, il baissait ?

C'est exactement ce à quoi je pensais...une non-news pour meubler pendant la trêve estivale.

Quand je repense à la période d'obtention de mon permis au début des années 2000 et à ma première visite d'une concession BM, la superbe 325Ci à (plus ou moins) 35000€ sur laquelle "je bavais"...j’ai du mal a y croire

L'inflation du prix des voitures est devenue grotesque.

Pour exemple : J'ai fait récemment une config de GLA hybride : 57k€ la bête, autant dire qu'à ce prix on comprend les choix des clients neufs de se tourner vers le leasing.

Le plus surprenant c'est que j'ai ensuite appris que le véhicule (après 3ans et 60mkm) serait proposé à 34k€ à la revente :beuh: connaissant un peu le marché de la seconde main c’est un niveau très difficile pour le vendeur particulier. Si la mensualité est faible c'est que le prix de rachat est élevé...et a ce prix les pro contrôlent le marché…donc pour l’acheteur neuf le LLD est devenu la norme, n’en déplaise aux jean-comptable du site.

Le but de tout ça (dixit une connaissance vendeur chez BM) c'est de faire un max de transactions pour dégager plus de marge, l'objectif étant : 1 véhicule neuf = 1LLD + 1 LOA avec levée de l'option ou reprise + vente (cas moins favorable car il demande plus de logistique).

Par

C'est vrai que c'était déjà pas assez chers....:bah:

Franchement quand on voit le tarif des bagnoles neuves d'aujourd'hui, ça devient délirant...

Il est pas rare de trouver des citadines...pardon..des "polyvalentes" qui frôlent les 30 000 euros en finitions haut de gamme...

Quand je pense que ma Civic 9 ph2 je l'ai tapé a 17990 euros NEUVE (super remises +avantages client Honda)

:bah:

Par

En réponse à maxjezz

C'est exactement ce à quoi je pensais...une non-news pour meubler pendant la trêve estivale.

Quand je repense à la période d'obtention de mon permis au début des années 2000 et à ma première visite d'une concession BM, la superbe 325Ci à (plus ou moins) 35000€ sur laquelle "je bavais"...j’ai du mal a y croire

L'inflation du prix des voitures est devenue grotesque.

Pour exemple : J'ai fait récemment une config de GLA hybride : 57k€ la bête, autant dire qu'à ce prix on comprend les choix des clients neufs de se tourner vers le leasing.

Le plus surprenant c'est que j'ai ensuite appris que le véhicule (après 3ans et 60mkm) serait proposé à 34k€ à la revente :beuh: connaissant un peu le marché de la seconde main c’est un niveau très difficile pour le vendeur particulier. Si la mensualité est faible c'est que le prix de rachat est élevé...et a ce prix les pro contrôlent le marché…donc pour l’acheteur neuf le LLD est devenu la norme, n’en déplaise aux jean-comptable du site.

Le but de tout ça (dixit une connaissance vendeur chez BM) c'est de faire un max de transactions pour dégager plus de marge, l'objectif étant : 1 véhicule neuf = 1LLD + 1 LOA avec levée de l'option ou reprise + vente (cas moins favorable car il demande plus de logistique).

Il y a une offre convenable hors les constructeurs allemands.

La réalité est toujours la même, les acheteurs ne peuvent dépenser que l'argent qu'ils ont et personne n'est contraint a rouler plus haut que son chéquier. Cette fuite en avant va vers un précipice. Le chiffre d'affaire global ne dépassera pas les capacités d'achat des citoyens, tout le monde descendra en gamme a défaut de descendre en prix.

Après, si c'est un retour vers moins de démesure automobile, qui s'en plaindra.

Par

VW ne veut pas toucher à sa sacro-sainte marge en absorbant une partie des surcoûts potentiels. C'est très bien car ça va laisser encore plus d'ouvertures aux concurrents qui auront anticiper ces hausses dans leur outil industriel comme les coréens ou les japonais mais surtout comme les chinois qui arrivent avec leurs autos électriques...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire