Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

je-roule-en-electrique.fr: un site officiel pour passer en mode "zéro émission"

Les pouvoirs publics cherchent à promouvoir la mobilité électrique à grande échelle. Pour ce faire, ils lancent ce lundi un grand portail internet destiné aux particuliers qui envisagent de passer en mode « zéro émission ». Un projet ambitieux et soutenu par des partenaires prestigieux.

Objectif des pouvoirs publics: inciter les Français à tourner le dos aux moteurs thermiques, dont la fin de la vente est programmée chez nous en 2040.
Objectif des pouvoirs publics: inciter les Français à tourner le dos aux moteurs thermiques, dont la fin de la vente est programmée chez nous en 2040.

La mobilité électrique se développe peu à peu dans l’hexagone, ce que traduit une hausse de 50% des ventes de voitures électriques depuis le début de l’année (soit 30 377 unités écoulées de janvier à la fin septembre). C’est encourageant, mais le potentiel de développement est bien plus important dans un marché automobile de plus de 2 millions de voitures neuves.

C’est dans ce contexte que les pouvoirs publics, associés à l’Avere France (association de promotion de la mobilité propre) et 25 partenaires de renom* (constructeurs, pétroliers, fournisseurs d'énergie.., etc.) lancent officiellement ce lundi un grand portail internet consacré à la question, et tout simplement baptisé Je-roule-en-electrique.fr.

Le but de ce site ? « Accélérer le futur », pour reprendre l’expression employée par les autorités, dont on rappelle qu’elles sont engagées à la fin de la vente des véhicules émetteurs de gaz à effet de serre à l’horizon 2040.

Avec cette démarche, il s’agit de donner aux Français les clés et informations leur permettant une transition sereine vers la mobilité « zéro émission ».
Avec cette démarche, il s’agit de donner aux Français les clés et informations leur permettant une transition sereine vers la mobilité « zéro émission ».

On y trouve donc, pêle-mêle, un listing des modèles disponibles sur le marché (présentation pour le moment bien trop approximative, il faut bien le dire), des informations sur l’autonomie, ou bien encore sur l’accès aux infrastructures de recharge.

Les questions sont posées simplement (quelles économies vais-je réaliser ?; combien de temps me faut-il pour recharger ?, etc.) et le site détaille, à travers un simulateur personnalisable, les différentes aides disponibles. Des aides sans lesquelles rien ne se fera dans un premier temps…et pendant plusieurs années encore, ne rêvons pas.

« Cet outil est le résultat du travail collectif de 25 entreprises et collectivités locales impliquées dans le développement d’une mobilité plus durable », commente Joseph Beretta, Président de l’Avere France. « Nous nous appuyons sur leur expertise et leurs connaissances du terrain pour répondre à toutes les questions que les Français se posent, tant sur l’achat, le financement, l’utilisation du véhicule que sur son impact environnemental. »

Intervenant ce matin, le Président de la Plate-Forme automobile (PFA) Luc Chatel a cherché à faire passer deux messages. Le premier est que « l’électrification n’est plus une option, mais un mouvement bel et bien engagé. Et les acteurs de ce changement, ce sont les ingénieurs d’une industrie automobile qui aura totalisé 220 milliards d’euros cumulés à l’horizon 2023 pour cette électrification. » Et le second est que « pour désinhiber le client, les freins à lever concernent les tarifs, les progrès sur la recharge, et les progrès pour rendre accessible la recharge en copropriété. »

Et l’ancien ministre d'insister sur la nécessité d’une harmonisation dans les modes de paiement aux bornes, condition il est vrai indispensable pour que la mobilité électrique soit prise au sérieux par la clientèle potentielle.

Une clientèle potentielle que Renault, par la voix de son Directeur du Véhicule électrique Gilles Normand, a évalué avec précision : « aujourd’hui, les voitures électriques représentent 2% du marché français mais il ressort de nos études que 29% de notre clientèle envisage de passer au véhicule électrique. » Le potentiel est donc là. Et tous les acteurs réunis ce lundi matin au ministère de la transition écologique semblent bien déterminés à franchir ce cap de concert.

 

*partenaires du site: ABB, Audi, BMW, Borne Recharge Service, Bornes Solutions,

Citroën, DS Automobiles, Easytrip, Enedis, ENGIE, GIREVE, IZIVIA, Métropole du Grand Paris,

Nissan, Park’n Plug, Peugeot, PFA, Proxiserve, Opel, Renault, Total, Union Française de

l’Electricité (UFE), Ville de Paris, Volkswagen, ZePlug

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (63)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ce serait quand même mieux si les automobilistes décidaient par eux même que par le biais d'un matraquage permanent aux infos, sur internet, dans les pubs, etc...

Aujourd'hui le VE correspond à un petit nombre d'utilisateurs bien spécifiques (j'en fait partie). C'est illusoire de vouloir toucher la masse des utilisateurs pour qui ce n'est pas une bonne solution.

Un peu comme le diesel bashing avec de nombreuses personnes qui sont passées à l'essence et qui aujourd'hui regrettent et veulent revenir au diesel. L'essence c'est bien, mais pas pour tout le monde, comme le VE.

Par

Mais quel niveau de prosélytisme !

La formule "l’électrification n’est plus une option" est au VE ce que TINA (There Is No Alternative) est à l'économie (depuis les années fin 90), on a vu ce que cela a donné, des gens en crève maintenant.

Peut être un site, "J'arrête de gaspiller l'argent du contribuable avec des sites, des agences inutiles et des mecs surpayés à rien foutre" non ?

Par

Après je suis allé sur le site, c'est ultra basique.

Le point positif est que ça peut aider certaines personnes avec des à priori négatifs à se rendre compte que peut être c'est intéressant pour eux.

Le simulateur de temps de charge est pas mal.

Le simulateur d'aide en revanche m' indiqué 0 même en changeant certains paramètres.

Par

Combien d'argent public ce site a-t-il gaspillé ?

Par

Les gens sont capables de faire leur choix eux-mêmes, ce n'est pas en les incitant à passer aux VE, que la pollution à l'échelle mondiale diminuera.

Par

Sponsorisé par pixdr :areuh:

Par

En réponse à Boxer Engine

Combien d'argent public ce site a-t-il gaspillé ?

Prix moyen, quelques dizaines de milliers, cela peux être plus, sans parler des coûts annexes et connexes...

Par

En réponse à Boxer Engine

Combien d'argent public ce site a-t-il gaspillé ?

Bof, de toute façon les gens qui font ça sont déjà rémunéré sans que ce soit plus utile.

Par

Bah il y a toujours moins d'argent gaspillé dans un site que la prime écolo pour des Tesla ou autres véhicules à plus de 50000EUR.

Quand à "accélérons le futur", c'est sûr que ça l'accélère mais je ne sais pas si c'est une bonne chose...

Par

Excellente initiative :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire