Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

L'appel d'urgence aux secours devient obligatoire dans les voitures

L'appel d'urgence aux secours devient obligatoire dans les voitures

À partir du 1er avril, toutes les nouvelles voitures homologuées en Europe seront équipées de l'eCall, un appel d'urgence qui va permettre de faire intervenir les secours et dépanneurs plus rapidement en cas d'accident.

Après les airbags, l'ABS, l'ESP ou encore la surveillance de la pression des pneus, un autre équipement de sécurité devient obligatoire en Europe : l'appel d'urgence aux secours "eCall". Cela concerne les nouveaux types de véhicules qui seront homologués après le 1er avril 2018. Par exemple, le Dacia Duster lancé en janvier n'est pas concerné, mais la prochaine Sandero devra l'avoir.

L'appel se déclenche manuellement en appuyant sur un bouton ou automatiquement lorsqu'un gros choc est détecté, avec déploiement ou non des airbags. La voiture est alors connectée à un service d'assistance. Un opérateur reçoit la géolocalisation du véhicule et peut dialoguer avec une personne présente dans la voiture. Il peut ainsi collecter des informations sur l'état des passagers et rassurer ceux-ci. L'opérateur donne alors l'alerte, informant les services appropriés : pompiers, gendarmes, dépanneurs…

Le but est de faire intervenir au plus vite les services d'urgence, chaque minute étant précieuse lors d'un accident grave avec des blessés. Claude Sarcla, le président du syndicat national des sociétés d’assistance, déclarait dans le Parisien : "L’objectif est de réduire de moitié le délai d’intervention en rase campagne et de 40 % en zone urbaine". La Commission Européenne estime que le dispositif généralisé pourrait permettre de sauver 2 500 vies par an sur le Vieux Continent. En 2016, un peu plus de 25 000 personnes sont mortes sur la route en Europe.

L'appel d'urgence a déjà fait ses preuves, plusieurs constructeurs le proposant déjà. Citroën et Peugeot ont été pionniers, en lançant une telle technologie en 2003 ! Mais pour l'instant, seulement 2 % du parc automobile français est équipé. L'obligation va accélérer son déploiement, d'autant plus nécessaire que le nombre de bornes d'appel d'urgence a fortement baissé ces dernières années. Claude Sarcla estime qu'un modèle vendu sur deux en Europe cette année sera doté de l'appel d'urgence.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire