Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'Europe pourrait obliger les Etats membres à installer des bornes de recharge

L'Europe pourrait obliger les Etats membres à installer des bornes de recharge

Aujourd'hui, le principal frein au développement du véhicule électrique est le manque d'infrastructures en matière de rechargement. Pour pallier ce manque, la Commission européenne pourrait obliger les pays à mettre en place un certain nombre de bornes de recharge sur leur territoire. C'est en tous les cas  le souhait de plusieurs associations.

Pas toujours d'accord sur différents sujets, l'Acea (Association des constructeurs automobiles européens), le T & E (Transport & Environnement, qui regroupe des ONG environnementales) et le BEUC (Bureau européen des unions de consommateurs qui défend les consommateurs à Bruxelles) vont adresser un courrier ce jeudi aux commissaires européens concernés (Green Deal, Transport, Marché intérieur, Energie) pour réclamer la mise en place de nouvelles normes contraignantes afin d'accélérer l'installation des bornes de recharge en Europe.

Les trois organisations proposent un objectif de 3 millions de bornes en 2029 (et 1 000 stations à hydrogène), avec un point d'étape à 1 million de bornes en 2024. Elles suggèrent d'imposer des objectifs par pays (par exemple, pour la France, 206 000 en 2024 et 552 000 en 2029), sous forme d'une réglementation plutôt que d'une directive, pour accélérer la transition.

Cette démarche part du constat que la faiblesse des réseaux de recharge est la principale entrave au développement du marché de l'électrique, alors que les modèles sont de plus en plus nombreux. La peur de la panne sèche, encore présente chez de nombreux consommateurs, reste un frein puissant à l'achat. « Il doit être aussi facile de recharger une voiture électrique que de faire le plein », insiste Monique Goyens, directrice générale du BEUC. À cela s'ajoute le fait qu'aujourd'hui, il y aurait 225 000 bornes publiques en Europe, dont les deux tiers concentrées dans trois pays : Pays-Bas (63 000), France (43 000) et Allemagne (42 000), ces chiffres ne prenant pas en compte l'état de ces bornes qui sont souvent défectueuses.

L'effort demandé par ces associations à l'Europe est donc énorme et l'aspect financier colossal. Selon les estimations, pour passer de 250 000 à 3 millions de bornes, il faudrait investir au total 80 milliards d'euros. En pleine pandémie, pas sûr que ce sujet soit considéré comme prioritaire par la Commission.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A la base, obliger les gérants de station service à mettre à disposition des bornes de recharge serait peut-être moins con, quitte à leur donner une aide de l'état.

Enfin, bon, oui, comme je le disais précédemment, celui qui prend sa Zoé pour un Paris-Nice risque de mettre du temps à arriver, et doit tous les 200km (voire moins pour éviter le stress du risque de la panne) savoir où s'arrêter pour la recharger. ET une recharge qui, en plus, même à vitesse rapide, peut prendre 30 minutes, sous réserve d'avoir au moment où il s'arrête accès à une borne... disponible... et qui fonctionne.

Par

Déjà les 1000 stations hydrogènes inutiles c pas la peine, car c le gros du budget, ensuite ont parle de 80 milliards € mais on oublie de dire que ce n'est pas d'un coup mais étalé dans le temps...

Et pour que ça ne coute pas cher il suffit d'obliger à installer des bornes "ultra rapides" dans chaque stations services et le problème serait vite réglé, se sont quand même les pétroliers qui vont faire de l'argent avec, à eux d'offrir le service...

Par

Et bien on attends que Monique propose, des cabriolets, des break, des monospace neufs à moins de 20 000 et de l'occas à moins de 5000 euros et avec l'autonomie d'une Tesla M3 LR.

Tu vois Monique c'est pas compliqué, il suffit de te mettre au boulot.

Par

Il ne serait pas plus intelligent de d'abord légiférer en imposant ces éléments :

- type de prise(s)

- AC (22kW) et DC (150kW)

- neutralité (inter opérable quelque soit le véhicule)

- paiement CB

Le nombre viendra ensuite.

Car le principal frein c'est pas forcément le réseau. Pour beaucoup on parle d'un second véhicule circulant autour du domicile et chargeant au domicile. Par contre passer de 17000€ à 37000€ en neuf il n'est pas exclu que ça freine légèrement la volonté de transition...

Par

Déjà, il faudrait déjà commencer par obliger les acteurs à facturer au kW et non au temps de recharge pour plus de transparence sur le coût de la charge. Quand on voit aujourd'hui les obligations d'information sur les étiquettes pour une "meilleure" information du consommateur, je ne comprends pas que l'état tolère cette facturation au temps pour laquelle la quantité d'électrons délivrés est très sensible d'une borne à l'autre. Ah, c'est vrai, c'est une prestation de service, pas une vente de kw !

Par

Dans un article d'il y a quelques jours, on nous disait que 80 % des utilisateurs rechargeaient chez eux. Il va falloir m'expliquer en quoi dans ce cas le manque de bornes de recharge selon certaines associations empêcherait la plus grande diffusion des VE.

Par

En réponse à Xfire

Commentaire supprimé.

J'avais l'impression qu'il y avait plus de poids-lourds que ça qui circulaient dans l'UE sur de longues distances...

Par

En réponse à Xfire

Commentaire supprimé.

Toujours cette agressivité, c'est pathologique :blague:

Par

En réponse à ArnoH28

Il ne serait pas plus intelligent de d'abord légiférer en imposant ces éléments :

- type de prise(s)

- AC (22kW) et DC (150kW)

- neutralité (inter opérable quelque soit le véhicule)

- paiement CB

Le nombre viendra ensuite.

Car le principal frein c'est pas forcément le réseau. Pour beaucoup on parle d'un second véhicule circulant autour du domicile et chargeant au domicile. Par contre passer de 17000€ à 37000€ en neuf il n'est pas exclu que ça freine légèrement la volonté de transition...

c'est quasi le commentaire que je voulais faire

tu as 100% raison dans ta logique, mais la logique de nos dirigeants est toute autre !

Par

En réponse à al7785

Dans un article d'il y a quelques jours, on nous disait que 80 % des utilisateurs rechargeaient chez eux. Il va falloir m'expliquer en quoi dans ce cas le manque de bornes de recharge selon certaines associations empêcherait la plus grande diffusion des VE.

Je pense que c'est psychologique.

Beaucoup de personnes pourrait passer au VE mais se mettent des barrières qui n'ont pas lieu d'être dans leur cas particulier.

Le plus gros frein c'est les long trajets. Beaucoup se demandent comment ils feront même si dans les faits ils n'en feront jamais.

Donc la multiplication des bornes pourraient lever ce frein pour certains, même si en réalité ils ne les utiliseront jamais et se contenteront de charger à la maison pour des petits trajets locaux.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire