Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La circulation inter-files redevient interdite partout en France le 1er février

La circulation inter-files redevient interdite partout en France le 1er février

Remonter les files de voitures avec son deux-roues était possible dans 11 départements grâce à une expérimentation. Mais celle-ci prend fin, avec un mauvais bilan de l'accidentalité.

De base, la circulation inter-files (CIF) est interdite. Le Code de la Route n'autorise pas les deux-roues motorisés à remonter le flot de circulation. Mais l'État a lancé une expérimentation en 2016, dans le but de donner un cadre légal à une pratique très répandue dans les agglomérations.

Depuis cinq ans, le test était mené dans onze départements : ceux de l'Île-de-France, ainsi que les Bouches-du-Rhône, la Gironde et le Rhône. 3 000 km de routes étaient concernées, il s'agissait d’autoroutes et routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central et dotées d'au moins deux voies chacune, où la vitesse maximale autorisée est supérieure ou égale à 70 km/h, entre les files de véhicules situées sur les deux voies, ayant le même sens de circulation, les plus à gauche d'une chaussée.

Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière, a fait savoir que cette expérimentation prenait fin le 31 janvier. Le 1er février, il n'y a donc plus aucune autorisation à pratiquer la CIF dans les départements du test. Cette pratique pourra de nouveau être verbalisée, avec 135 € d'amende et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

À l'heure du bilan de l'expérimentation, Marie Gautier-Melleray déclare : "le résultat n’est pas à la hauteur de nos espérances puisque le ratio d’accidents sur les réseaux CIF par rapport aux autres réseaux a significativement augmenté dans une zone et est en légère hausse ailleurs".

Un rapport analysant la mesure montre que lorsqu'on prend en compte l'ensemble du réseau routier, les accidents qui impliquent au moins un deux-roues motorisé ont baissé de 9 % dans les Bouches du Rhône, 10 % en Île-de-France et même 28 % en Gironde. Mais lorsqu'on regarde les zones concernées par l'expérimentation, il y a une hausse des accidents de 9 % en Île-de-France, 54 % en Gironde et 64 % dans les Bouches du Rhône.

La Sécurité Routière reconnaît toutefois que les données sont difficiles à analyser, car les circonstances des accidents ne sont pas toujours connues avec exactitude. De plus, dans le Rhône, si le nombre d'accidents pour l'ensemble du département a augmenté de 1 %, dans les zones CIF, il y a une baisse de 21 %.

La Sécurité Routière fait par ailleurs savoir qu'il y a eu 16 morts, et aucun deux-roues motorisé impliqué ne respectait les règles de l'expérimentation. D'ailleurs le rapport indique que "le respect des règles demeure minoritaire, sans que l’on n’identifie précisément s’il s’agit d’une méconnaissance ou d’une volonté de les enfreindre".

Si l'expérimentation prend fin, l'idée d'autoriser le CIF n'est pas abandonnée. Marie Gautier-Melleray réfléchit à un nouveau test avec une meilleure communication sur celui-ci et de nouvelles zones.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (66)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Encore une réglementation votée par une bande de bobos ne prenant jamais une voiture pour aller travailler.

Viens faire un tour sur un périph aux heures de grande circulation mon p'tit bobo, tu verras la réalité de la "circulation inter file".

Par

Bonne chance pour faire appliquer cette mesure... Comme si les motos aller faire la queue dans les bouchons...

D'autant que la police / gendarmerie est la première à le faire en dehors des interventions.

Encore une mesure de scribouillard.

Par

Bah... si t'achètes une moto ou un scoot pour aller au taf c'est bien évidemment pour te faufiler dans le traffic et stationner gratuitement !

Sinon j'adore mon bon gros V4 mais quand il est affiché 2° comme hier matin c'est sur que le cuir chauffant du Scenic me tente bien pendant 1 ou 2 sec :biggrin:. Bref la circulation aléatoire des agglos du 06 rendent supportable les inconvénients du VFR en janvier. Il n'y a guère qu'en Allemagne et Suisse où je ne pratique pas l'interfile car... ça coûte trop cher en PV !

Dans la vraie vie même a MC où il y a 1 flic a chaque carrefour (1 flic pour 10 habitants) l'interfile est toléré si c'est fait gentiment (circulation au pas), heureusement d'ailleurs

Par

(..)

Le 1er février, il n'y a donc plus aucune autorisation à pratiquer la CIF dans les départements du test. Cette pratique pourra de nouveau être verbalisée, avec 135 € d'amende et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

(..)

La bonne blague: je demande à voir ça. suffit d'aller sur le périphérique parisien, et en 1 heure, ils auraient de quoi remplacer toutes les voitures de gendarmerie grâce aux amendes...

Mais on sait que ça n'arrivera pas.

Par

"l'idée d'autoriser le CIF n'est pas abandonnée"

Sortie de son contexte, comment dire :ange:

Par

En réponse à Aznog

Encore une réglementation votée par une bande de bobos ne prenant jamais une voiture pour aller travailler.

Viens faire un tour sur un périph aux heures de grande circulation mon p'tit bobo, tu verras la réalité de la "circulation inter file".

Vous pourrez circuler comme bon vous semble quand le périph sera limite a 50 kmh. Encore une autre absurdité à venir. Pas de doute il faut voter autrement.

Par

Lol mais bien sûr depuis que la moto existe la circulation interfile est pratiquée par les deux roues de façon juste logique même si complètement dangereuse bien souvent et non pas volontairement mais par habitude.

Moi même ayant pratiqué le périph parisien fin années 90 quand c'était juste toléré mais légalement interdit, il arrivait que des CRS fasse du zélés et prune. C'était absurde. Une fois ils m’ont arrêté et m'ont demandé si j'étais en panne car je roulas en warning sur l'interfile. Bien entendu le temps que l'abrutis me pose sa question stupide, 10 autres motos sont passées à côté entre les bagnoles en warning. Le gars m'a dit, si vous refaite ça je vous verbalise....

J'étais jeune j'ai pris peur. Je suis resté genre 4 minutes derrière un poids lourd dans un tunnel comme une quiche à étouffer à l'arrêt. Puis j'ai vite repris mes esprit et j'ai repris mon interfile avec tout le monde.

A l'époque les scooters étaient minoritaires, c'était du motard. Ca allait vite certes car avec l'habitude on va de plus en plus vite mais maintenant je conviens aussi que la population de tarés en scooters a agavé les conditions de sécurité.

Cependant personne de sensé ne peut rester dans des embouteillages monstres dans des tunnels entre deux camions diesels. C'est irrespirable.

Je me souvient aussi quand je rentrais, je me lavais la figure car si je m'essuyais avec une serviette, ma peau était noire de particules.

Par

En réponse à Axel015

Bonne chance pour faire appliquer cette mesure... Comme si les motos aller faire la queue dans les bouchons...

D'autant que la police / gendarmerie est la première à le faire en dehors des interventions.

Encore une mesure de scribouillard.

Le problème chez moi c'est que même si on roule à 110 sur une autoroute limitée à 110, les motards eux veulent quand même passer entre les voitures pour rouler à 140-150. Et en plus ils râlent s'ils n'ont pas assez de place.

Le CIF d'accord, mais quand les voitures sont à l'arrêt ou presque. Sinon c'est juste dangereux.

Par

Le motard qui prend sa moto pour aller bosser ou en balade bien évidemment qu'il ne va pas rester derrière les files de voitures dans les bouchons.

Comme les vélos qui ne respectent pas tous le temps les feux pour aller plus vite. Lorsqu'il n'y a pas de danger aucun problème.

Par contre le beauf qui va quitter son bar PMU bourré tous les soirs, lui il sera beaucoup plus dangereux mais il aura jamais de prunes...

Y'a de la répression à faire mais elle ne se fait pas dans le bon sens, il faut favoriser les usagers les plus faibles et moins protégés.

Le problème aussi est que les voitures sont de plus en plus larges (desfois plus de 2m) et que la chaussé n'a pas été spécialement modifiée.

Après la question c'est comment on éduque tous ce beau monde pour partager la route?

Le motard qui a une moto 10 fois moins lourde et qui prend beaucoup moins de place qu'une voiture, il a évidemment le droit de se faufiler pour gagner du temps car il permet, à son niveau, de fluidifier le trafic.

Malheureusement on est incapable, dès le passage du code, de nous sensibiliser sur autre chose que notre conduite. On ne parle pas assez du ressenti des autres usagers et de comment cohabiter sur la voirie.

Pour finir, combien de fois je me suis fait peur en moto car les bagnoles devant ne regaraientr par leurs rétros ou étaient le nez sur leur téléphone.

De toute façon quand tu passes ton permis moto tu sais très bien que tu prends d'énormes risques dès que tu sors ta bécane.

Je n'ai plus la stat mais le ratio nombre d'utilisateurs / nombre de morts par rapport à la voiture est dantesque!

Par

Enfin une très bonne nouvelle marre des coups de pompes ds les portes ras-le-bol des retros petes volontairement ...vs ferez la queue comme tout le monde

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire