Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La forte progression des hybrides en Europe

Dans Economie / Politique / Marché

La forte progression des hybrides en Europe

L'ACEA a communiqué sur les chiffres d'immatriculation de véhicules particuliers en Europe sur le premier trimestre. La part des hybrides a doublé en un an.

Le marché automobile européen se métamorphose à grande vitesse. Ou, au moins, celui des immatriculations nouvelles. Ce n'est pas à court ni moyen terme que nous aurons une part significative de voitures électriques ou hybrides sur les routes, mais la machine est lancée. L'ACEA (Association des constructeurs européens d'automobiles) vient de communiquer le mix énergétique des immatriculations sur le premier trimestre.

Premier constat : si vous pensiez que la chute du diesel avait atteint son point bas, vous pouvez revoir votre copie. La part de marché du diesel est passée de 30 à 23 % en un an. Dans le même temps, l'hybride continue sa folle progression. L'hybride simple a doublé, atteignant 470 000 unités et une part de marché de 18,4 %. En clair, dans peu de temps, la part de marché du diesel et celle de l'hybride simple vont se croiser.

L'hybride rechargeable croit également avec 8,2 % de parts de marché et un peu plus de 208 000 unités immatriculées. C'est la hausse la plus haute, avec 175 % de progression. Les électriques pures à batteries progressent bien moins vite, avec 59 % de hausse et une part de marché à 5,7 %.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (73)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bravo aux bêtas testeurs il en faut !

Par

En réponse à RP63

Bravo aux bêtas testeurs il en faut !

L'hybride simple est aujourd'hui bien maîtrisée par Toyota, Honda. Renault s'y met également. Clairement, c'est la technologie la plus efficiente pour réduire les émissions de Co2, avec fiabilité. Et sans alourdir excessivement le véhicule qui en est équipé

Par

"les arbres ne montent pas jusqu'au ciel"

Normal que les hybrides et électriques progressent vues les aides mises en place.

Toutes les hybrides que je connais autour de moi, ce sont des voitures de fonction.

Sauf loi encore plus contraignante, la part des hybrides et VE va continuer à progresser.

Car ça correspond à certains besoins et utilisations.

De là à croire, que dans 5 ans, on roulera quasiment tous en hybride ou en VE, faudrait-il encore que les progrès soient considérables en termes de prix et de facilité d'utilisation (nombre de bornes de recharge notamment).

On sait tous (cf. articles de Cara récents) que ça progresse mais que ce sera bien insuffisant.

Je peux me tromper mais, d'ici 2030, je verrai bien le mix suivant : 40% de VT, 40% d'hybride et 20% de VE.

Et ça sera déjà pas mal.

Après 2030, je n'en sais rien.

Mais je ne crois pas aux interdictions pures et dures des VT car je pense que, dans de nombreux pays, ça déclencherait des mouvements populaires de contestation d'envergure.

On ne peut pas ainsi rogner la liberté de se déplacer, c'est un droit fondamental.

Par

En réponse à RP63

Bravo aux bêtas testeurs il en faut !

Oui depuis 2004 !! et aucun souci, que des bénéfices

L'hybride Toyota existe depuis 1997

Tant décrié et aujourd'hui 18 millions de véhicules hybrides ... parmi les plus fiables du marché

Une Yaris n’a même pas 30 kg de batterie et pourtant seulement 1100 kg et la conso la plus basse (pour 116ch « automatique ») il n’y a pas mieux

Il suffit de lire les essais impartiaux du MoniteurAutomobile

Par

En réponse à Gus76

"les arbres ne montent pas jusqu'au ciel"

Normal que les hybrides et électriques progressent vues les aides mises en place.

Toutes les hybrides que je connais autour de moi, ce sont des voitures de fonction.

Sauf loi encore plus contraignante, la part des hybrides et VE va continuer à progresser.

Car ça correspond à certains besoins et utilisations.

De là à croire, que dans 5 ans, on roulera quasiment tous en hybride ou en VE, faudrait-il encore que les progrès soient considérables en termes de prix et de facilité d'utilisation (nombre de bornes de recharge notamment).

On sait tous (cf. articles de Cara récents) que ça progresse mais que ce sera bien insuffisant.

Je peux me tromper mais, d'ici 2030, je verrai bien le mix suivant : 40% de VT, 40% d'hybride et 20% de VE.

Et ça sera déjà pas mal.

Après 2030, je n'en sais rien.

Mais je ne crois pas aux interdictions pures et dures des VT car je pense que, dans de nombreux pays, ça déclencherait des mouvements populaires de contestation d'envergure.

On ne peut pas ainsi rogner la liberté de se déplacer, c'est un droit fondamental.

Les hybrides simples n'ont plus d'aides depuis un moment

Par

Si je calcule bien, la part des hybrides, simples ou pas, est donc de..., je pose 3 et je retiens 6, ...26,6%, supérieure à celle des diesel (23%). Si on ajoute la part des VE, on arrive à ...32.3%. C'est plutôt ces derniers chiffres que je retiens et que devrait mentionner cet article.

32,3% d'hybrides et VE, ça commence à faire pas mal, quasiment une auto sur 3, pour les ventes aux particuliers. Et 23% de diesels et à peu près le reste aux essences soit quand même environ 55%. J'ai l'impression que la part des essences ne diminue pas vraiment. Ce sont les diesels qui sont remplacés par des hybrides ou VE.

Quid des ventes aux sociétés ?

Par

"Et 23% de diesels et à peu près le reste aux essences soit quand même environ 45%. "

Par

... ou l'art de transformer sournoisement l'essence et électricité...

Par

En réponse à Gus76

"les arbres ne montent pas jusqu'au ciel"

Normal que les hybrides et électriques progressent vues les aides mises en place.

Toutes les hybrides que je connais autour de moi, ce sont des voitures de fonction.

Sauf loi encore plus contraignante, la part des hybrides et VE va continuer à progresser.

Car ça correspond à certains besoins et utilisations.

De là à croire, que dans 5 ans, on roulera quasiment tous en hybride ou en VE, faudrait-il encore que les progrès soient considérables en termes de prix et de facilité d'utilisation (nombre de bornes de recharge notamment).

On sait tous (cf. articles de Cara récents) que ça progresse mais que ce sera bien insuffisant.

Je peux me tromper mais, d'ici 2030, je verrai bien le mix suivant : 40% de VT, 40% d'hybride et 20% de VE.

Et ça sera déjà pas mal.

Après 2030, je n'en sais rien.

Mais je ne crois pas aux interdictions pures et dures des VT car je pense que, dans de nombreux pays, ça déclencherait des mouvements populaires de contestation d'envergure.

On ne peut pas ainsi rogner la liberté de se déplacer, c'est un droit fondamental.

Tout dépendra de l'écart de prix entre le VT et l'hybride simple. Ce qui va sortir de chez Renault-Nissan en hybridation simple sera intéressant à plusieurs titres.

Par

En réponse à Floran_

... ou l'art de transformer sournoisement l'essence et électricité...

* l'essence EN électricité

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire