Publi info

La mortalité routière en forte hausse au premier trimestre 2019

La mortalité routière en forte hausse au premier trimestre 2019

Le nombre de décès sur les routes a encore progressé de 7,3 % en mars. Depuis janvier, la hausse est de 9,3 %. Les piétons, cyclistes et personnes âgées sont particulièrement touchés.

Un premier trimestre catastrophique. Les trois premiers mois de 2019 ont enregistré une hausse de la mortalité routière. Après + 3,9 % en janvier et + 17 % en février, le nombre de décès sur le réseau français a augmenté de 7,3 % en mars. 250 personnes ont perdu la vie. Depuis le début de l'année, 741 décès ont été comptabilisés, soit une forte progression de 9,3 %.

Le nombre d'accidents corporels s'envole. Il y en a eu 4 416 en mars, soit + 11,1 %, et 12 533 au premier trimestre, soit + 8,7 %. La Sécurité Routière pointe à nouveau la destruction des radars, qui inciterait à un relâchement des comportements, mais évoque aussi la météo printanière, qui génère plus de circulation.

Toutefois, et la Sécurité Routière le reconnaît, la situation s'est plutôt dégradée sur autoroute et en agglomération, dans des zones pas concernées par les 80 km/h et moins touchées par les radars vandalisés. Ainsi sur les 741 décès, il y en aurait eu 77 sur autoroute, alors que la moyenne des décès sur autoroutes pour les premiers trimestres de 2013 à 2017 est de 51. En agglomération, il y a eu 241 décès de janvier à mars 2019, alors que la moyenne 2013-2017 est de 211.

La mortalité au premier trimestre s'est envolée pour les piétons et cyclistes. 134 bipèdes ont perdu la vie depuis le Nouvel An, contre 110 en 2018. Pour les vélos, il y a eu 46 décès, plus du double de l'année dernière (22). La mortalité a aussi fortement progressé pour les plus de 65 ans, avec 212 décès contre 170 en 2018.

Source : ONISR

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (94)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Peut on revenir au 90 sur les départementales afin de sauver des précieuses vies ?" :bah:

Oui je sais qu'elle est un peu facile celle la...:ange:

Par

Avez vous lu l'argumentaire de la SR, c'est savoureux:

- quelques mois en arrière, quand la mortalité routière baissait, c'était grâce au 80 (que ce soit en "performatif" ou en effectif.

- maintenant que la mortalité routière remonte, la doxa devient "heureusement qu'il y a le 80, sinon ça serait pire".

Ces gens ne raisonnent que par le prisme de la vitesse moyenne et Nilsson, c'est affligeant.

Par

J'ai un peu de mal à comprendre la phrase "la situation s'est plutôt dégradée sur autoroute et en agglomération, dans des zones pas concernées par les 80 km/h et moins touchées par les radars vandalisés. "

Au premier trimestre, il y a eu 741 décès - 77 sur autoroutes - 241 en agglomération, ce qui fait quand même 423 décès sur les zones concernées par les 80 km/h si l'on suit la logique de l'article. L'auteur de l'article oublie bizarrement de donner le chiffre de mortalité sur ces tronçons pour la période 2013-2017 :voyons:

Faut il bosser le gilet jaune dans le sens du poil pour lui dire qu'il y a moins de décès sur les zones à 80 km/h alors que c'est faux ?

Sans compter les accidents corporels qui explosent ... Ce n'est pas comme ça que le trou de la sécu va baisser, ainsi que les primes d'assurance.

Enfin si ça peut faire plaisir aux beaufs et aux GJ ce genre d'annonce :colere:

Par

Le but même des statistiques, c'est de la manipuler pour leur faire dire ce qu'on veut.

Toujours pas les données brutes ... comme par hasard.

Suffirait de coller, sur une carte (type GoogleMap), les accidents avec un minimum d'infos ... comme, au hasard, la présence d'alcool / stupéfiant, ...

Les glands qui se font renverser car ils font les demeurés avec leur trottinette électrique (sans casque), ça gonfle aussi la mortalité routière ?

Par

La Sécurité Routière évoque aussi la météo printanière, qui génère plus de circulation... et lorsque la météo est mauvaise, la sécurité routière évoque des conditions de circulations plus dangereuses...

La politique de sécurité routière est irréprochable, toujours la bonne, le problème c'est cette foutue météo...

Par

Laxisme comportemental de la population du fait du non respect des valeurs hiérarchiques. Piéton totalement absorbés par leur tel, et conducteur qui s'occupe d leur écran tactile ...au lieu de regarder la route

Par

Le fait que les piétons et cyclistes soient particulièrement touchés dans des zones urbaines (si je lis entre les lignes) ne me surprend pas. C'est la résultante d'une forme de déresponsabilisation qui tend à faire de l'automobiliste le seul fautif: en gros, je traverse, je fais ce que je veux, sans regarder.

Et les dispositifs partagés (vélos/ trottinettes électriques) confiés à des gens qui s'en foutent (location...) n'arrangent rien au comportement.

Par

En réponse à Florilège87

Laxisme comportemental de la population du fait du non respect des valeurs hiérarchiques. Piéton totalement absorbés par leur tel, et conducteur qui s'occupe d leur écran tactile ...au lieu de regarder la route

Oui, mais le smartphone, ce n'est pas nouveau. Ce qui est récent, très récent même, c'est cette espèce d'indifférence absolue au sort des autres. Les gilets jaunes ont été (ou "sont", on verra comment va se passer cette journée cruciale...) selon moi le symbole de cette France du "chacun pour sa gueule". Le vandalisme au niveau des radars n'en est qu'une expression parmi d'autres. L'agressivité au volant vis-à-vis notamment d'autres usagers plus vulnérables une autre.

Chacun voit ses intérêts immédiats et personnels comme la seule chose importante.

Peut-être, espérons-le, l'incendie de Notre Dame servira-t-il de réveil à cette nation qui, décidément, n'a pas compris que son bonheur ne s'obtiendrait en contemplant sa propre situation d'un air désolé... mais en allant vers l'autre, en laissant la priorité avec le sourire (parfois à ceux qui ne l'ont pas mais la prennent...), en échangeant....

Joyeuses Pâques à tous! :fleur:

Par

En réponse à Ratafia_12

Avez vous lu l'argumentaire de la SR, c'est savoureux:

- quelques mois en arrière, quand la mortalité routière baissait, c'était grâce au 80 (que ce soit en "performatif" ou en effectif.

- maintenant que la mortalité routière remonte, la doxa devient "heureusement qu'il y a le 80, sinon ça serait pire".

Ces gens ne raisonnent que par le prisme de la vitesse moyenne et Nilsson, c'est affligeant.

Exactement on va te dire que ce genre de conneries ou encore que c'est la faute des gilets jaunes ou des radars mis hors service non non il suffit d'être toute la journée sur la route à 80 comme moi entre ceux qui roulent à 80 ceux qui vont plus vite les camions à 90 et surtout ceux qui au lieu de rouler à 80 sont à 70 voir 60 je vous dit pas la perte de patience et le nombre de dépassement plus ou moins dangereux comparé à avant

Par

On en vient à mettre des systèmes aux feux rouges (bande led au sol, capteur qui clignote, ...) pour prévenir les demeurés qui ne savent pas décoller le nez de leur smartphone en marchant (+ écouteurs pour vraiment se couper de son environnement).

A un moment, faut laisser faire Darwin ... mais ca fait des +1 dans les stats de la vilaine mortalité routière.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire