Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La police australienne a falsifié près de 250 000 résultats d'éthylotest

La police australienne a falsifié près de 250 000 résultats d'éthylotest

C'est un scandale à la mesure des taux d'ivresse records de certains conducteurs à travers le monde : la police australienne a falsifié quelque 250 000 éthylotests en ayant soit placé un doigt sur l'orifice où l'on souffle, soit en soufflant carrément eux-mêmes à la place des automobilistes.

La pression du résultat et de la direction ? Le manque d'envie au travail ? Les réponses ne sont pas encore connues dans ce dossier assez fou qui touche la police australienne de l'Etat de Victoria. Un audit interne a en effet révélé que plus de 250 000 éthylotests étaient en fait des faux et avaient été falsifiés par les policiers eux-mêmes.

Selon la presse australienne, les policiers auraient pu utiliser deux méthodes : mettre un doigt sur l'orifice pendant le test pour le fausser, ou bien carrément souffler eux-mêmes à la place des usagers de la route qui auraient dû y passer.

Il semblerait, selon les premiers éléments de l'enquête, que cela ait uniquement touché le département de la police nationale et des officiers de police de l'autoroute.

La pression du résultat pourrait bien expliquer ces pratiques qui semblaient franchement répandues au sein de la police de cet Etat, comme semble l'indiquer le chef de la police de Victoria. Evidemment, la direction s'est immédiatement écartée d'une telle accusation, stipulant que les objectifs imposés étaient finalement faibles en comparaison des résultats obtenus sur le terrain, qui les dépassent largement. Mais maintenant que le gouvernement sait que les tests sont falsifiés, il se pourrait bien que les objectifs ne soient pas forcément atteints aussi facilement.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire