Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Le covoiturage gagne de nouveaux adeptes grâce à la grève des cheminots

Le covoiturage gagne de nouveaux adeptes grâce à la grève des cheminots

Impactés par la grève perlée à la SNCF, les Français s'organisent, obligés de trouver d'autres moyens pour se déplacer. Déjà répandu, le covoiturage connaît un nouveau coup de boost.

Voilà déjà deux semaines que la circulation des trains est perturbée par un mouvement social, les cheminots se mobilisant contre la réforme de la SNCF. Et la situation ne devrait pas s'améliorer dans les prochains jours.

Hier, le Président de la République a répété lors de son interview sur BFM TV qu'il irait au bout, tandis que Philippe Martinez, leader de la CGT, a déclaré sur LCI que les syndicats restaient mobilisés. Ce sera donc à nouveau la galère pour les clients de la SNCF lors du prochain épisode de grève, mercredi et jeudi. Dans certains départements, aucun TER ne circule, avec à la place quelques bus aux horaires inadaptés. Beaucoup de Français cherchent des solutions alternatives pour se déplacer.

Et le covoiturage est plébiscité. Déjà très populaire dans l'Hexagone, il a fait de nouveaux adeptes grâce à la grève. Tous les acteurs du secteur sont unanimes, constatant un boom des inscriptions sur leur plateforme, et cela dans les deux camps : ceux qui ont une voiture et ceux qui en cherchent une ! BlaBlaCar indiquait qu'il y avait eu le premier jour du mouvement social une demande de sièges multipliée par six et une offre multipliée par trois. Le taux de remplissage sur certains trajets frôlait les 100 %.

La grève booste les deux types de covoiturage, avec d'un côté l'autopartage sur les longues distances et de l'autre les offres de courtes distances. BlaBlaCar a lancé l'année dernière un service de lignes régulières avec des arrêts prédéterminés, façon bus de transport en commun.

La paralysie régulière à la SNCF fait donc des heureux. Évidemment, du côté des entreprises qui gèrent les applications pour mettre en relation conducteurs et passagers, qui voient ainsi leur chiffre d'affaires grimper. Certaines en profitent pour adapter leur offre. Pour se distinguer de BlaBlaCar, l'application Zifi était justement spécialisée dans les courtes et moyennes distances. Elle a décidé de s'ouvrir aux longues distances pendant les grèves. Mais cela fait aussi les affaires des conducteurs, qui trouvent là un moyen de gagner un peu d'argent ou de compenser l'utilisation non prévue de leur voiture alors qu'ils utilisent en temps normal les transports en commun.

Et les entreprises de covoiturage le constatent, pour beaucoup, l'essayer, c'est l'adopter. Peut-être pas de manière définitive, car sur un court trajet régulier pour aller au travail en ville, le train reste le plus efficace dans sa régularité, la voiture devant affronter les bouchons. Mais sur les utilisations occasionnelles avec de longues distances, la grève est la meilleure des publicités pour le covoiturage. Les cheminots qui craignent à propos de l'ouverture à la concurrence du rail ne doivent pas oublier qu'une forme de concurrence existe déjà pour le train, les Français ayant déjà plusieurs choix pour aller d'un point A à un point B.

Mots clés :

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Le covoiturage gagne de nouveaux adeptes grâce à la grève des cheminots"

Vous êtes sûrs que c'est pas plutôt grâce au pimpant trentenaire qui illustre votre article ? Parce que entre son sourire carnassier, ses yeux exorbités, et sa chemise d'un autre siècle, çà donne quand même sacrément envie...

Monsieur Ted...Bundy vous dites ?

Pas certain qu'il s'en sorte avec plus de 2 étoiles. :peur:

Par

TGV Paris-chambéry annulé, je me suis replié vers une location de voiture. Grace à blablacar, j'avais 3 co-voitureurs en 15mn. 120€ pour moi, et 24€ pour blablacar. Voiture : 70 essence : 70 Péage : 50. Et je me fait rembourser mon billet à 65€. Bilan 15€ de bénéf, mais j'aurais préféré le TGV.

Par

En réponse à jaweshfcgb

"Le covoiturage gagne de nouveaux adeptes grâce à la grève des cheminots"

Vous êtes sûrs que c'est pas plutôt grâce au pimpant trentenaire qui illustre votre article ? Parce que entre son sourire carnassier, ses yeux exorbités, et sa chemise d'un autre siècle, çà donne quand même sacrément envie...

Monsieur Ted...Bundy vous dites ?

Pas certain qu'il s'en sorte avec plus de 2 étoiles. :peur:

J'ai l'impression que cette photo a été prise dans le cadre d'un enlèvement de mineurs....

Par

Nordhal Lelandais approuve le covoiturage.

Par

ca reviendra vite à la normale, la raison principale de ne pas prendre les transports pour les reticents etant une sorte d'agoraphobie, pour rester tranquille seul dans son habitacle plutot que de se mélanger a d'autres gens (beurk).

Par

En réponse à jaweshfcgb

"Le covoiturage gagne de nouveaux adeptes grâce à la grève des cheminots"

Vous êtes sûrs que c'est pas plutôt grâce au pimpant trentenaire qui illustre votre article ? Parce que entre son sourire carnassier, ses yeux exorbités, et sa chemise d'un autre siècle, çà donne quand même sacrément envie...

Monsieur Ted...Bundy vous dites ?

Pas certain qu'il s'en sorte avec plus de 2 étoiles. :peur:

Est-ce la grève des cheminots qui nous vaut le plaisir d'une évanescente apparition Casper ?

Ce mec est in, forcément in.... c'est un néo-barbu sans qui rien de moderne ne serait possible...

Par

En réponse à lorenzozozo

Nordhal Lelandais approuve le covoiturage.

... le seul co-voitureur à ne jamais avoir reçu un commentaire...ni positif, ni négatif. :hum:

Par

En réponse à raymonda

ca reviendra vite à la normale, la raison principale de ne pas prendre les transports pour les reticents etant une sorte d'agoraphobie, pour rester tranquille seul dans son habitacle plutot que de se mélanger a d'autres gens (beurk).

Les gens ne sont pas agoraphobes, ils sont pragmatiques.

Si c'est plus rapide et moins cher de prendre les TC, ils prendront les TC.

Je reviens de Lyon, quel bonheur d'abandonner sa voiture pour le Metro / bus / funiculaire. Le réseau parisien est moins performant, mais c'est pareil, il faut être maso pour utiliser sa voiture.

Par

Petit message a destination de Blablacar:

"Arrêtez de vous servir des conducteurs pour faire une sorte de com/publicité à moindres frais !" :kaola:

L'été dernier c'était l'opération trajet à 5 euros. (Quel que soit la longueur du trajet)

Et pendant cette grève, il s'agit carrément d'une proposition de transport GRATUIT (que l'on a heureusement le droit de refuser.)

Je pense que Blablacar à une vision méprisable des conducteurs.

Ils seraient bon qu'il rectifie un peu le tir en oubliant pas qu'être un bon conducteur pour le covoiturage ça signifie:

-Tenir compte des horaires.

-Faire un détour. (Même si il est petit, il compte)

-Nettoyer sa voiture avant et parfois après le transport.

-Être toujours de bonne humeur/Jovial afin que les gens passent un bon moment et que les avis déposés soient top.

-Être en mesure de répondre aux messages (Avant un trajet), et souvent a la veille du départ. (Donc si on est occupé, ce n'est pas forcément simple.)

-Être arrangeant dans la mesure du possible tout en ne faisant pas taxi/Uber non plus...

Le covoiturage n'est pas un métier mais un partage...Ça arrive (Heureusement rarement) que certaines personnes confondent covoiturage et Taxis/UBER. (Le coût est juste 15 à 20 fois plus élevé pour ces derniers.)

Donc au final, le conducteur rembourse une partie de son trajet, mais il ne faudrait pas oublier les contraintes du covoiturage.

Ceci etant, il est évident qu'il ne faut pas faire du covoiturage uniquement dans l'optique de gagner de l'argent, il faut également aimer le contact avec les gens.

(Sinon ça peut vite devenir pénible.)

Par

En réponse à mekinsy

Petit message a destination de Blablacar:

"Arrêtez de vous servir des conducteurs pour faire une sorte de com/publicité à moindres frais !" :kaola:

L'été dernier c'était l'opération trajet à 5 euros. (Quel que soit la longueur du trajet)

Et pendant cette grève, il s'agit carrément d'une proposition de transport GRATUIT (que l'on a heureusement le droit de refuser.)

Je pense que Blablacar à une vision méprisable des conducteurs.

Ils seraient bon qu'il rectifie un peu le tir en oubliant pas qu'être un bon conducteur pour le covoiturage ça signifie:

-Tenir compte des horaires.

-Faire un détour. (Même si il est petit, il compte)

-Nettoyer sa voiture avant et parfois après le transport.

-Être toujours de bonne humeur/Jovial afin que les gens passent un bon moment et que les avis déposés soient top.

-Être en mesure de répondre aux messages (Avant un trajet), et souvent a la veille du départ. (Donc si on est occupé, ce n'est pas forcément simple.)

-Être arrangeant dans la mesure du possible tout en ne faisant pas taxi/Uber non plus...

Le covoiturage n'est pas un métier mais un partage...Ça arrive (Heureusement rarement) que certaines personnes confondent covoiturage et Taxis/UBER. (Le coût est juste 15 à 20 fois plus élevé pour ces derniers.)

Donc au final, le conducteur rembourse une partie de son trajet, mais il ne faudrait pas oublier les contraintes du covoiturage.

Ceci etant, il est évident qu'il ne faut pas faire du covoiturage uniquement dans l'optique de gagner de l'argent, il faut également aimer le contact avec les gens.

(Sinon ça peut vite devenir pénible.)

"Il serait bon qu'ils rectifient le tir" :oops:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire