Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le malus sur le poids des voitures prochainement mis en place. 

Dans Economie / Politique / Social

Olivier Pagès

Le malus sur le poids des voitures prochainement mis en place. 

Proposée par la Convention citoyenne pour le climat, refusée par Bercy une première fois, la taxe sur le poids des voitures va finalement voir le jour selon nos confrères des Échos. Dans la ligne de mire les modèles pesant plus de 1 800 kg. Explications.

En matière d'automobile, le gouvernement navigue à vue en ce moment. Après la fin de la prime à la conversion pour les diesel et un bonus qui avantage toujours cette carburation, c'est maintenant la taxe sur le poids des véhicules qui sème le trouble.

Tout est parti, des propositions faites par la Convention citoyenne pour le climat qui souhaitait taxer les véhicules les plus lourds afin de mettre fin notamment à l'engouement autour des SUV. Celle-ci prévoyait la création d'une taxe au poids à 10 euros par kilo au-delà de 1 400 kg. Une suggestion refusée par le ministère de l'économie en septembre qui avait estimé qu'une telle taxe pénaliserait lourdement l'industrie automobile française en pleine crise du fait du coronavirus.

Mais aujourd'hui le gouvernement semble faire marche arrière suite, une nouvelle fois, au lobby écologiste. Matignon aurait ainsi l'intention de déposer, dans les prochains jours,  un amendement au projet de loi de finances 2021 afin d'instaurer un malus automobile en fonction du poids du véhicule.

Les discussions entre Barbara Pompili, la ministre de l'Ecologie, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, et Olivier Dussopt, le ministre délégué aux Comptes publics ont été longues et tendues et c'est finalement Jean Castex qui a tranché. Cette taxe de 10 € par kilo supplémentaire va concerner les véhicules pesant plus de 1,800 kg. Des exonérations sont également prévues pour les véhicules électriques et hydrogène et des ajustements devraient être mis en place pour les hybrides et les familles nombreuses.

Une nouvelle fois, on constate un décalage énorme entre le temps politique et le temps industriel. Les modèles mis en vente aujourd'hui ont été conçus en moyenne il y a 6 ou 7 ans. Impossible de modifier la structure d'une plate-forme d'un simple coup de baguette magique. Mais, peu importe, tout cela n'a pas d'importance. Un peu comme les milliers d'emplois qui travaillent dans l'automobile en France car cette barre symbolique des 1 800 kg ne va pas toucher que les SUV mais également certaines berlines.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire