Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le PDG de Volkswagen quitte le navire

Quatre ans après son arrivée à la tête de Volkswagen, Herbert Diess quitte la présidence du groupe. Il sera remplacé par le PDG de Porsche AG, Oliver Blume.

Herbert Diess était à la tête de Volkswagen depuis 2018.
Herbert Diess était à la tête de Volkswagen depuis 2018.

Nommé à la tête de Volkswagen en avril 2018 en remplacement de Mathias Müller, Herbert Diess a secoué le groupe allemand, misant gros sur l’électrification de la gamme du constructeur, parfois à marche forcée. Après seulement quatre années, le dirigeant a annoncé en fin de semaine dernière son départ de Volkswagen.

Une présidence qui restera marquée par le changement d’orientation du groupe Volkswagen, et le coup d’accélérateur mis sur l’électrification de la marque. Grand partisan de la mobilité électrique, Diess paye également sans doute ses ambitions électriques, se heurtant régulièrement à des courants plus conservateurs toujours influents au sein du groupe Volkswagen. Grand admirateur du succès de Tesla, Diess a notamment bataillé à plusieurs reprises avec le syndicat IG Metal et le comité d’entreprise du groupe. Deux entités avec lesquelles les ambitions et les façons de procéder de Diess ont souvent été source de tensions.

Selon le communiqué, le départ d’Herbert Diess de la présidence de Volkswagen se fait d’un « commun accord » entre les différentes parties.

Pour le remplacer, Volkswagen a annoncé la nomination d’Oliver Blume, actuel PDG de Porsche AG, qui reprendra ainsi le rôle de Diess tout en conservant ses fonctions à la tête de Porsche. Un rapprochement facilité par la proximité entre les deux entités, Porsche étant une filiale du groupe Volkswagen.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire