Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le prix du carburant va-t-il continuer de baisser ?

Dans Pratique / Budget

Cédric Pinatel

Alors que les prix affichés baissent -enfin- depuis quelques jours dans les stations françaises, les mois prochains s'annoncent-ils radieux ?

Le prix du carburant va-t-il continuer de baisser ?

Depuis la fin du mois de février et l'arrivée du conflit ukrainien, on nage en pleine crise énergétique. La grande reprise économique mondiale post-covid-19 et la guerre économique contre la Russie ont fait flamber les prix du baril de pétrole et donc, ceux des carburants affichés dans les stations-services. Pas seulement les nôtres, d'ailleurs : même aux Etats-Unis, les consommateurs ont découvert avec stupeur qu'un galon pouvait dépasser les cinq dollars.

 Depuis quelques jours heureusement, faire son plein à la pompe fait un peu moins mal en France. Après des mois de grosses augmentations et de fluctuations intenses, les prix pratiqués baissent continuellement sans pour autant revenir au niveau de l'année dernière. Alors, cette baisse doit-elle se poursuivre dans les mois à venir ? D'après des experts interrogés récemment par Reuters, le contexte global permet actuellement d'éviter une nouvelle envolée : les craintes de récession et la situation en Chine, toujours gênée par le Covid-19, ont un effet direct sur la demande en carburant. A l'heure où nous écrivons ces lignes, le cours du baril de Brent se situe d'ailleurs à 94,37 dollars. Un niveau qu'il avait régulièrement dépassé (puis carrément explosé) depuis le début du mois de février 2022.

 Nouvelle augmentation à la fin de l'année ?

 Les 35 experts consultés par Reuters tablent sur un prix du baril stabilisé autour des 106 dollars cette année. D'autres, comme ceux de Goldman Sachs également écoutés par Reuters, prévoient plutôt une augmentation à 125 dollars à la fin de l'année 2022 qui aurait inévitablement des effets catastrophiques sur le prix des carburants dans le monde.

 Une baisse à prévoir en septembre

 Avec l'arrivée de la nouvelle remise gouvernementale de 30 centimes par litre de carburant en France dès le 1er septembre prochain (contre 18 centimes actuellement), ces prix vont logiquement baisser chez nous jusqu'à la suppression progressive de la remise (réduite à 10 centimes en novembre et décembre). Après, en revanche, c'est la grande inconnue...

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire