Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les automobilistes, ces grands infidèles...

Dans Pratique / Autres actu pratique

Dans sa grande enquête annuelle, l’Observatoire Cetelem de l’automobile s’est intéressé aux habitudes des consommateurs, et notamment leur fidélité aux marques automobiles. Pour constater un total décalage entre les paroles et les actes…

Alors que 74% des automobilistes français assurent être fidèles à tel ou tel constructeur, seuls 39% d'entre eux roulent dans une véhicule de la même marque que précédemment...
Alors que 74% des automobilistes français assurent être fidèles à tel ou tel constructeur, seuls 39% d'entre eux roulent dans une véhicule de la même marque que précédemment...

« Si un type achète un cabriolet, c’est qu’il trompe sa femme !», a un jour lancé Jacques Séguéla. Pour détourner la formule employée par le célèbre publicitaire, nous pourrions à notre tour déclarer que si un client se déclare fidèle à une marque automobile, c’est le signe quasi-infaillible qu’il va en changer. Tel est en effet l’enseignement de la dernière étude que l’Observatoire Cetelem de l’automobile a mené à travers 15 pays, de l’Europe à Chine en passant par les Etats-Unis et la Turquie, et rendue publique ce  jeudi matin.

Alors que 78% des personnes interrogées se déclarent fidèles aux marques, il s’avère que seulement 34% d’entre elles ont effectivement opté pour un véhicule du même constructeur que celui qu’ils possédaient précédemment. Les automobilistes les moins fidèles se recrutent en Europe du sud (Italie, Espagne et Portugal, de 21 à 26%), alors que cette valeur atteint 39% en France et Allemagne, et même 43% en Grande-Bretagne. Les champions sont toutefois les Japonais, avec un renouvellement de 50%. De fait, les auteurs de l’étude soulignent que c’est généralement dans les pays où existent des constructeurs nationaux à l'image forte que la fidélité est la plus élevée. On observe aussi que celle-ci augmente avec l’âge, et se vérifie davantage avec les véhicules neufs qu’avec les modèles d’occasion, ce qui apparaît assez logique dans la mesure où le fait de chercher la « bonne affaire » peut reléguer au second plan les questions de marque et de modèle.

Selon l’Observatoire, le caractère volage des consommateurs s’expliquerait notamment par le fait que « 72% des automobilistes pensent que la qualité des offres, la technologie des véhicules et les services des marques automobiles changent trop pour que l’on puisse rester fidèle dans le temps à une seule et même marque. Cet élément met en évidence l’impérieuse nécessité pour les marques d’innover et d’avoir un plan produit riche sous peine de perdre des parts de marché. »

Si les innovations technologiques ont leur importance, l’un des principaux ressorts de confiance réside dans les questions de fiabilité : « 83% estiment qu’une marque automobile qui les a déçus perd définitivement leur confiance. Le droit à l’erreur pour les marques automobiles est nul », résument les auteurs de l’étude.

Ceux-ci précisent enfin que les nouveaux modes de consommation tels que la Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LLD) apparaissent comme des moyens intéressants de fidéliser les automobilistes. Cela tombe bien, ces formules séduisent un nombre croissant d’entre eux. D’après des statistiques tout juste publiées par l’Association Française des Sociétés Financières, les montants financés en LOA ont augmenté de près de 27,7% durant les dix premiers mois de l'année, quand ceux des crédits baissaient de près de 11%.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire