Publi info
 

La sécurité routière n'est pas une priorité dans les petites entreprises

La sécurité routière n'est pas une priorité dans les petites entreprises

Un sondage réalisé pour MMA montre que les dirigeants des TPE et PME sous-estiment le risque routier professionnel, et ne font pas beaucoup de prévention dans leur entreprise.

Cette semaine est dédiée à la sécurité routière au travail. À cette occasion, l'assureur MMA a voulu savoir avec un sondage si les patrons des petites et moyennes entreprises (TPE/PME) étaient conscients des dangers, alors que le risque routier est la première cause d'accident mortel lié au travail (trajets pendant le travail ou entre le domicile et le travail).

Mais les dirigeants interrogés n'y pensent pas vraiment. Seulement 18 % placent la route au 1er rang des dangers, un chiffre en recul de 5 points par rapport à 2017. 28 % l'ont inscrit dans le document unique, alors que c'est obligatoire. Surtout, les patrons ne sont pas tous au courant de leur responsabilité : 54 % savent qu'un dirigeant peut être tenu responsable d'un accident survenu lors d'un trajet de mission.

Il y a donc un manque de connaissance, et pire un déficit de prévention. Moins d'un dirigeant sur cinq (17 %) dit avoir instauré des actions pour informer ses salariés sur les risques routiers. La part monte à un tiers dans les entreprises de plus de 10 salariés. Mais ce sont surtout des actions qui tiennent plus de l'obligation que de la prévention : vérification des véhicules fournis aux salariés (79 %) et vérification des permis de conduire (74 %).

On note que 43 % ont quand même mis en place une charte de bonne conduite et 40 % un droit à la déconnexion. Pour ce dernier thème, c'est un score en hausse de 8 points, preuve qu'il y a une prise de conscience du danger du téléphone au volant. Mais seulement 1 chef sur 10 a mis en place des sessions de sécurité routière. Pour se justifier, les patrons disent surtout qu'ils n'y pensent pas. 33 % déclarent qu'ils n'ont pas assez d'informations et d'outils pour mener à bien une politique de sécurité routière dans leur entreprise.

Mots clés :

Commentaires (27)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La priorité c'est le chiffre alors on écrase la pédale de droite et leur connerie on s'en tamponne.

Par

Quand ils seront devant la justice on leur rafraîchira la mémoire :oui: ils dirigeants d'entreprise sont les premiers responsables en cas d'accident :wink:

bien beau de forcer les mecs a rouler comme des dingues pour faire du chiffre :bah:

Par

Franchement quand le matin, tu vois les camionettes des mecs qui vont sur les chantiers , les gars roulent à 100 et font souvent ch"**r le monde genre pas pressé d'aller au boulot ... et le soir ces débiles roulent à 140 pour rentrer vite chez eux.

Qu'on arettes de mètre ça sur le dos des patrons !

Par

En réponse à Wurchtsalat

Franchement quand le matin, tu vois les camionettes des mecs qui vont sur les chantiers , les gars roulent à 100 et font souvent ch"**r le monde genre pas pressé d'aller au boulot ... et le soir ces débiles roulent à 140 pour rentrer vite chez eux.

Qu'on arettes de mètre ça sur le dos des patrons !

Pareil, il semble que la conduite d’une camionnette conditionne l’individu ou que le profil psychosociologique de l’individu soit à minima « concomitant «  avec cet engin.

Par

La sécurité routière n'est rien d'autre qu'une idéologie dictée par un état paternaliste, qui se sent obligé de nous imposer le port de la ceinture de sécurité (personnellement, je porte toujours la ceinture au volant non pas parce que des guignols nous l'imposent mais parce que je suis convaincue que ça me protègera réellement en cas de choc), de nous racketter au travers du contrôle technique depuis 1992 (la fameuse année ou le double impôt direct CSG a été créé, ça ne s'invente pas), de nous fliquer sur les routes avec des radars fixes ou mobiles-mobiles. La sécurité routière est au même titre que la taxe carbone, une idéologie qui se pare de bon sentiments pour mieux nous ponctionner de l'argent. Les TPE PME ont bien d'autres choses à penser que cette connerie de sécurité routière.

Par

Je vais prendre mon cas pour démontrer la caractère néfaste de la généralisation des 80 km/h. Je suis professeur des écoles remplaçantes, je vis dans le périurbain et je suis amenée les lundi-mardi matin à remplacer au pied lever des enseignants en formation, malade ect. Quand on me prévient à 8h d'aller faire un remplacement dans un village que je ne connais pas, situé à 30 minutes au bas mot de mon domicile, et que les cours commencent à 8h30, je peux vous garantir que sur le trajet, le temps à ma disposition est très précieux. Macron nous dit "vous ne perdrez que deux minutes sur un petit trajet", mais sait-il exactement ce que représentent 2 minutes pour les travailleurs itinérants comme moi ? Sait-il ce que ça représente quand on vit dans le périurbain ou le rural ? Quand il nous dit de partir plus tot, je pourrai lui rétorquer que moi je ne peux partir travailler que lorsque le bureau des remplacement m'a indiqué précisément l'école où je dois effectuer un remplacement ! Il a également dit "vous n'avez qu'à partir 10 minutes plus tot". Très bien, dans ce cas je vais lui parler de mon deuxième emploi dans le privé, où la tournée du matin est du type "5h30 à 12h30", ce qui signifie que le réveil sonne à 4h du matin, il me conseille donc de me lever à 3h50. Je lui conseille donc de suivre sa logique jusqu'au bout, de généraliser le 30 km/h partout, comme ça on plantera directement notre tente près de notre lieu de travail pour être sure d’être à l'heure. Et au moins, il n'y aura plus de vilains automobilistes sur les routes ! OK je caricature, mais franchement ce gouvernement de père fouettards européistes et libéraux me sort par les oreilles ! Je me console en me disant que je n'ai pas voté pour eux, je n'ai pas cette ignominie sur la conscience.

Par

En réponse à yris1

La sécurité routière n'est rien d'autre qu'une idéologie dictée par un état paternaliste, qui se sent obligé de nous imposer le port de la ceinture de sécurité (personnellement, je porte toujours la ceinture au volant non pas parce que des guignols nous l'imposent mais parce que je suis convaincue que ça me protègera réellement en cas de choc), de nous racketter au travers du contrôle technique depuis 1992 (la fameuse année ou le double impôt direct CSG a été créé, ça ne s'invente pas), de nous fliquer sur les routes avec des radars fixes ou mobiles-mobiles. La sécurité routière est au même titre que la taxe carbone, une idéologie qui se pare de bon sentiments pour mieux nous ponctionner de l'argent. Les TPE PME ont bien d'autres choses à penser que cette connerie de sécurité routière.

Un tel ramassis dans si peu de phrases mérite un grand BRAVO!

Par

En réponse à yris1

La sécurité routière n'est rien d'autre qu'une idéologie dictée par un état paternaliste, qui se sent obligé de nous imposer le port de la ceinture de sécurité (personnellement, je porte toujours la ceinture au volant non pas parce que des guignols nous l'imposent mais parce que je suis convaincue que ça me protègera réellement en cas de choc), de nous racketter au travers du contrôle technique depuis 1992 (la fameuse année ou le double impôt direct CSG a été créé, ça ne s'invente pas), de nous fliquer sur les routes avec des radars fixes ou mobiles-mobiles. La sécurité routière est au même titre que la taxe carbone, une idéologie qui se pare de bon sentiments pour mieux nous ponctionner de l'argent. Les TPE PME ont bien d'autres choses à penser que cette connerie de sécurité routière.

Vous avez pas pris votre medoc ce matin ?

Moi je suis ok pour que le motard mette pas son casque, que l'abruti fasse pas le ocntrole technique pour verifier que ses freins marchent, etc...

mais alors ils signent une decharge comme quoi ils paieront tous les frais de santé et de dependance pour leur personne ainsi que les autres victimes impliquées

Bizarrement y aura plus personne....

La securite routiere c'est pas que pour vous proteger, c'est aussi pour que la societe fonctionne et ne se ruine pas à payer pour les conneries des abrutis.

Par

En réponse à R&G

Un tel ramassis dans si peu de phrases mérite un grand BRAVO!

Oups je corrige : un tel ramassis d'idioties dans si peu de phrases mérite un grand BRAVO!

Par

Faut voir déjà tout ce que les PME ont à gérer en administratif et ressources humaines en France, sans parler de la sécurité inhérente à l'activité.

La sécurité routière s'apprend au permis de conduire, ce n'est pas à l'entreprise de le faire pour elle.

Entre une PME de 5 personnes et une PME de 499 personnes il y a un gouffre en termes de ressources disponibles.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire