Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les voitures connectées et le danger du piratage

Dans Futurs modèles / Technologie

Aux Etats-Unis seulement, il y a aujourd'hui 49 millions de véhicules connectés sur les routes. Si la modernité apporte ses avantages, elle amène aussi son lot de problèmes, comme la sécurité : selon une récente étude, menée avec des lanceurs d'alerte, un piratage massif pourrait entraîner la mort de 3000 personnes sur la route.

Les voitures connectées et le danger du piratage

Mises à jour à distance, Internet, GPS, connectivité par le réseau téléphonique et satellite, ce sont autant de données qui circulent et qui peuvent devenir accessibles à des pirates si l'idée leur traversait l'esprit. C'est en tout cas ce qui ressort d'une longue étude du Consumer Watchdog, qui s'est appuyé, durant 5 mois, sur les informations d'une vingtaine de lanceurs d'alerte au sein de l'industrie automobile.

Aujourd'hui, le Top 10 des ventes automobiles aux USA, qui comptent pour 95 % des ventes, comporte uniquement des voitures connectées. Selon les lanceurs d'alerte, les constructeurs auraient, dès le départ, été au courant des problèmes de failles de sécurité qui pourraient permettre aux pirates de prendre le contrôle des véhicules, mais rares sont les marques qui semblent réellement se pencher sur ce souci d'ampleur.

Si un pirate venait à prendre le contrôle d'une flotte de véhicules à une heure de pointe, le résultat serait estimé à 3000 morts sur la route. Une autre étude, de l'Institut de Géorgie, démontre que si un piratage d'une flotte dans un quartier comme Manhattan survenait, le pirate pourrait presque bloquer le trafic de tout New York en arrêtant des véhicules un peu partout.

Le fait de "connecter des systèmes critiques de sécurité à Internet est un projet dangereux", a confirmé le responsable de l'étude et du Consumer Watchdog. Du côté des constructeurs, par la voix de leur association, on assure que la problématique de la sécurité est prise en compte dans les développements. Mais il faut rappeler que les véhicules modernes comportent quelque 150 millions de lignes de code (bien plus que d'autres systèmes lourdement informatisés), et qu'il est forcément compliqué de tout sécuriser, surtout dans des délais de développement de plus en plus courts. 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En gros, risque acceptable :D

Par

Il est parfaitement possible d'avoir un réseau de connexion vers l'extérieur et des systèmes vitaux étanches a tout arrivée externe d'information. La sécurité hardware, ça marche bien, pour la voiture deux réseaux non reliés entre eux et l'affaire est faite.

Par

Alors on nous bassine que rouler 10 kms/h au dessus de la limitation de vitesse c'est totalement irresponsable et que ça ne sert qu'à gagner des ridicules petites minutes sur des grands trajets mais par contre pour développer des véhicules qui sont des vrais passoires informatiques et qui deviendront des cercueils roulant là on a pas le temps ! Dire qu'il y a encore des gens qui pensent que la sécurité routière ne veut que notre bien... :ange:

Par

potentiellement 8 milliards de morts suite au crash d'un météorite ou du réveil d'un super volcan (possible à tout moment). :bah:

vivre, c'est de toute façon prendre un risque. :bah:

on s'attend ainsi à une catastrophe sans précédent tôt ou tard à Naples à cause du volcan (pour ne pas dire des volcans). et pourtant, on laisse les gens vivre sur place au-dessus d'une véritable poudrière, qui sautera vraisemblablement dans les siècles ou millénaires à venir, sans qu'on ne sache dire quand.

Par

En réponse à RSvince

Alors on nous bassine que rouler 10 kms/h au dessus de la limitation de vitesse c'est totalement irresponsable et que ça ne sert qu'à gagner des ridicules petites minutes sur des grands trajets mais par contre pour développer des véhicules qui sont des vrais passoires informatiques et qui deviendront des cercueils roulant là on a pas le temps ! Dire qu'il y a encore des gens qui pensent que la sécurité routière ne veut que notre bien... :ange:

Tout à fait.

C'est comme être payé par Amazon.

Par

En réponse à RSvince

Alors on nous bassine que rouler 10 kms/h au dessus de la limitation de vitesse c'est totalement irresponsable et que ça ne sert qu'à gagner des ridicules petites minutes sur des grands trajets mais par contre pour développer des véhicules qui sont des vrais passoires informatiques et qui deviendront des cercueils roulant là on a pas le temps ! Dire qu'il y a encore des gens qui pensent que la sécurité routière ne veut que notre bien... :ange:

la sécurité routière ultime et vraiment efficace consisterait à interdire l'usage de la voiture, tout simplement.

quant au risque de piratage informatique, il existe depuis que l'informatique existe, et reste bien plus dangereux quand il touche des domaines autrement plus critiques que la voiture, à l'instar par exemple des centrales nucléaires. et à ce sujet, les iraniens s'en rappellent d'ailleurs très bien. :bah:

Par

En réponse à RSvince

Alors on nous bassine que rouler 10 kms/h au dessus de la limitation de vitesse c'est totalement irresponsable et que ça ne sert qu'à gagner des ridicules petites minutes sur des grands trajets mais par contre pour développer des véhicules qui sont des vrais passoires informatiques et qui deviendront des cercueils roulant là on a pas le temps ! Dire qu'il y a encore des gens qui pensent que la sécurité routière ne veut que notre bien... :ange:

Tu mélanges tout, c'est l'état qui fixe les règles de la sécurité routière et ce sont les constructeurs qui définissent le budget à mettre dans la sécurité informatique (pour l'instant).

Tu peux déjà être content que l'état ait imposé l'abs, les airbags et autres dispositifs de sécurité sinon tu peux être sûr que les constructeurs te vendraient des cerceuils roulants sans le moindre scrupule (va voir en Inde).

A toi de te renseigner pour acheter un véhicule sécurisé informatiquement (cad sans informatique :tourne:).

Par

Précision : lorsqu'il y a risque pour l'intégrité d'une personne dont la cause est involontaire, on parle de sécurité ; lorsqu'il y a risque pour l'intégrité d'une personne dont la cause est volontaire (type attentat), on parle de sureté.

Réflexion personnelle :

Sauf erreur de ma part, les piratages informatiques subis par le commun d'entre nous sont de l'ordre de la sécurité à ce jour (PC, smartphone, CB, identité,...).

Avec la venue de la voiture connectée s'ouvre une ère potentielle d'atteinte de masse à la sureté. Les fabricants automobiles devraient prendre au sérieux ce risque, d'autant plus qu'ils pourraient être désignés comme précurseur par cette négligence.

Procès monstres à prévoir ?

Par

En réponse à maetalkrio

Tu mélanges tout, c'est l'état qui fixe les règles de la sécurité routière et ce sont les constructeurs qui définissent le budget à mettre dans la sécurité informatique (pour l'instant).

Tu peux déjà être content que l'état ait imposé l'abs, les airbags et autres dispositifs de sécurité sinon tu peux être sûr que les constructeurs te vendraient des cerceuils roulants sans le moindre scrupule (va voir en Inde).

A toi de te renseigner pour acheter un véhicule sécurisé informatiquement (cad sans informatique :tourne:).

L' État se doit d'intervenir justement et de durcir l'homologation des véhicules en ce qui concernent les équipements connectés. A eux de faire le nécessaire pour limiter la propagation des technologies non matures. Et me concernant c'est ce que je fais pour l'achat des véhicules. Plus ça va et plus je cherche des "anciennes" avec de la sécurité active mais pas de gadgets électronique. Le problème est que l'informatique c'est mon métier je connais les risques encourus mais quid de la majorité des conducteurs ?? Ne connaissant rien sur le sujet ou presque ils feront les moutons et feront confiance à ceux qui sont censés nous protéger.

Par

Un véhicule des années 2000 convient parfaitement à tous les usages. Actuellement, les gens veulent retrouver leur salon dans leur caisse. Arguments phares des constructeurs relayés par la presse : écran tactile 10", feux Matrix Leds et chargement des mobiles par induction. La voiture est devenue un pur produit commercial jetable.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire