Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les voitures connectées et le danger du piratage

Dans Futurs modèles / Technologie

Audric Doche

Aux Etats-Unis seulement, il y a aujourd'hui 49 millions de véhicules connectés sur les routes. Si la modernité apporte ses avantages, elle amène aussi son lot de problèmes, comme la sécurité : selon une récente étude, menée avec des lanceurs d'alerte, un piratage massif pourrait entraîner la mort de 3000 personnes sur la route.

Les voitures connectées et le danger du piratage

Mises à jour à distance, Internet, GPS, connectivité par le réseau téléphonique et satellite, ce sont autant de données qui circulent et qui peuvent devenir accessibles à des pirates si l'idée leur traversait l'esprit. C'est en tout cas ce qui ressort d'une longue étude du Consumer Watchdog, qui s'est appuyé, durant 5 mois, sur les informations d'une vingtaine de lanceurs d'alerte au sein de l'industrie automobile.

Aujourd'hui, le Top 10 des ventes automobiles aux USA, qui comptent pour 95 % des ventes, comporte uniquement des voitures connectées. Selon les lanceurs d'alerte, les constructeurs auraient, dès le départ, été au courant des problèmes de failles de sécurité qui pourraient permettre aux pirates de prendre le contrôle des véhicules, mais rares sont les marques qui semblent réellement se pencher sur ce souci d'ampleur.

Si un pirate venait à prendre le contrôle d'une flotte de véhicules à une heure de pointe, le résultat serait estimé à 3000 morts sur la route. Une autre étude, de l'Institut de Géorgie, démontre que si un piratage d'une flotte dans un quartier comme Manhattan survenait, le pirate pourrait presque bloquer le trafic de tout New York en arrêtant des véhicules un peu partout.

Le fait de "connecter des systèmes critiques de sécurité à Internet est un projet dangereux", a confirmé le responsable de l'étude et du Consumer Watchdog. Du côté des constructeurs, par la voix de leur association, on assure que la problématique de la sécurité est prise en compte dans les développements. Mais il faut rappeler que les véhicules modernes comportent quelque 150 millions de lignes de code (bien plus que d'autres systèmes lourdement informatisés), et qu'il est forcément compliqué de tout sécuriser, surtout dans des délais de développement de plus en plus courts. 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire