Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Etude : les voitures modernes émettent deux fois plus d'oxydes d'azote que les poids lourds

Etude : les voitures modernes émettent deux fois plus d'oxydes d'azote que les poids lourds

Les fabricants de poids lourds ont dû faire de gros efforts ces dernières années pour faire évoluer les camions et leurs systèmes de traitement des émissions polluantes. A tel point, en fait, que les poids lourds émettent finalement beaucoup moins d'oxydes d'azote que les automobiles actuelles, selon une récente étude.

Voilà une nouvelle étude qui "enfonce" un peu plus l'automobile, déjà la cible de nombreuses grandes villes en Europe. L'ICCT (International Council on Clean Transport) a en effet sorti un bilan comparatif des émissions entre poids lourds et voitures Euro 6. Un chiffrage compliqué à réaliser dans la mesure où l'ICCT explique que les données sur les émissions réelles des poids lourds et autres bus sont difficiles d'accès. Heureusement, des tests réalisés par des contrôles techniques en Finlande ont permis de faire cette comparaison très intéressante.

 

En rouge, les émissions de CO2, et en bleu les émissions d'oxydes d'azote.
En rouge, les émissions de CO2, et en bleu les émissions d'oxydes d'azote.

 

En tenant compte des chiffres publiés par le KBA allemand (centre d'homologation) dans le cadre de l'affaire du dieselgate, mais aussi de tests menés en indépendance par certains pays (comme la France), l'ICCT s'est rendu compte que les poids lourds émettaient en moyenne 210 mg/km d'oxydes d'azote quand les automobiles récentes (diesels) étaient plus proches des 500 mg/km.

 

Cela est dû à la différence entre les tests d'homologation des autos et des véhicules lourds : ces derniers sont souvent testés avec le fameux PEMS (outil embarqué de mesure en conditions réelles), alors que les autos ont été jusqu'ici uniquement testées sur banc dynamométrique, et sans tenir compte des NOx (uniquement CO2, pour la norme NEDC). La donne devrait changer avec l'arrivée du nouveau cycle d'homologation, cette année, qui contient le test en conditions réelles. Il reste quand même un long chemin à parcourir pour les constructeurs automobiles.

 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire