Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Location de voiture : l'Europe veut des prix plus clairs

Dans Economie / Politique / Budget

Florent Ferrière

Location de voiture : l'Europe veut des prix plus clairs

Les plus grands loueurs de voitures avaient promis de rendre leurs prix plus clairs et plus transparents. La Commission Européenne vient de rappeler à l'ordre ceux qui ne sont pas encore en conformité.

En 2017, les principaux loueurs de voitures sur le Vieux Continent avaient promis de rendre totalement transparents leurs prix. Cela faisait suite à une hausse de nombre de plaintes auprès des services de consommateurs, avec des clients agacés par les "surprises cachées", par exemple les suppléments jeune conducteur ou siège-auto.

Si des progrès ont été faits, la Commission Européenne a noté que des entreprises n'avaient pas encore mis en œuvre tous les engagements pris il y a deux ans. Elle vient donc de remettre la pression sur les retardataires.

Vĕra Jourová, commissaire chargée de la justice, des consommateurs et de l'égalité des genres, déclare : "Il n'y aura plus de mauvaises surprises à la caisse lors de la location d'une voiture. Il est vraiment frustrant de commencer ses vacances en devant payer des frais supplémentaires non prévus et lire des contrats compliqués."

La Commission rappelle que tous les frais doivent être inclus dans le prix total de la réservation. Les clients verront ainsi sur le site web le prix total qu'ils devront payer, un montant qui doit englober tous les frais supplémentaires tels que les frais spécifiques pour la fourniture de carburant, les redevances aéroportuaires, les suppléments jeune conducteur ou le supplément pour un aller simple si le lieu de restitution est différent du lieu d'enlèvement.

Les sociétés doivent aussi informer plus clairement sur les services en plus, ce qui est couvert en cas de dommage dans le prix de base, ce que le conducteur peut avoir à dépenser pour payer les dégâts… Les assurances optionnelles doivent être décrites en détail.

Enterprise et Sixt répondent déjà à toutes les attentes de la Commission. En revanche, Avis, Europcar et Hertz ont encore des choses à corriger. Les deux premières ont promis une mise en conformité d'ici le début de l'été. Pour Hertz, cela attendra 2020.

Tableau des engagements à tenir

En bleu ce qui était déjà bon en 2017, en vert ce qui a été corrigé depuis, en jaune ce qu'il reste à faire.

Location de voiture : l'Europe veut des prix plus clairs

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire