Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Manifestations contre l'automobile en plein salon de Francfort

Dans Economie / Politique / Social

Olivier Pagès

15 000 à 20 000 opposants aux voitures et à la pollution qu'elles engendrent ont défilé à vélo à Francfort en plein salon. Une nouvelle preuve que l'autophobie ne fait que croître, même en Allemagne, où cette industrie est pourtant sacrée.

Manifestations contre l'automobile en plein salon de Francfort

Secteur qui incarne l’excellence industrielle allemande et la puissance allemande à l’export, l'automobile n'est pourtant plus en odeur de sainteté outre-Rhin. Dernier exemple en date, l'énorme manifestation qui s'est tenue à Francfort devant le salon ce week-end.

"Le salon de l'automobile représente le siècle passé". "Nous voulons que l'avenir appartienne aux bus, aux trains et aux vélos", "on n'en veut plus de ces gros SUV et voitures qui consomment beaucoup!". Voici quelques-unes de revendications de Christoph Bautz, directeur du groupe Campact, qui a co-organisé la manifestation. Tina Velo, porte-parole sous pseudonyme du collectif "Sand im Getriebe" ("Du sable dans les rouages") ajoute "Il faut abandonner la voiture, on veut des villes sans voitures". Mêmes arguments pour Benjamin Stephan, militant de Greenpeace. "Les constructeurs doivent en finir avec ces chars d'assaut urbains et arrêter les moteurs à combustion".

Ces contestataires avaient déjà fait parler d'eux quelques jours avant, lors de la visite de la Chancelière Angela Merkel sur les stands Volkswagen et de BMW. Des manifestants étaient alors montés sur des SUV et avait déroulé des pancartes montrant des voitures avec l'inscription "Tueuses du climat".

Même si de nombreux constructeurs à l'image de Volkswagen développent des gammes de véhicules électriques, cela ne suffit pas à convaincre ces mécontents. Ces manifestations interviennent alors que le gouvernement d’Angela Merkel discute d’un plan visant à accélérer la transition énergétique, avec l’objectif de doubler la part des énergies renouvelables et de la faire passer à 65 % du « mix énergétique » d’ici 2030.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire