Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Mortalité routière : pas d'amélioration en 2019

Mortalité routière : pas d'amélioration en 2019

3 239 personnes ont perdu la vie sur les routes de métropole. C'est un nouveau plus bas historique… mais un recul de 0,3 % par rapport à 2018.

Un "chiffre historiquement bas", qui est "le résultat d'une politique volontariste". Voilà comment Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, a présenté le bilan de la mortalité routière 2019 lors d'un déplacement en Essonne. L'année dernière, 3 239 personnes ont été tuées sur les routes de la métropole.

C'est en effet un nouveau plus bas historique, après 2018. Mais la baisse est de 0,3 %, soit seulement 9 tués en moins ! Voilà qui semble peu alors que c'était la première année complète avec la mesure des 80 km/h sur le réseau secondaire, une mesure qui devait épargner plusieurs centaines de vies par an.

La Sécurité Routière souligne toutefois que la mortalité a baissé de 4 % en dehors des agglomérations, alors qu'elle a été stable sur autoroutes et en hausse de 7 % dans les agglomérations. Elle n'évoque pas cette fois les éventuels effets de la casse des radars, une bonne partie des cabines étant HS en début d'année. À noter que le nombre d'accidents a reculé de 1,1 %, à 55 162.

Par catégorie d'usagers, la mortalité des automobilistes recule de 1 % (1 621 %, soit la moitié du total). Celle des piétons est stable (472 tués), celle des cyclistes en hausse de 5 % (184 tués). Il y a un léger mieux pour les motocyclistes (- 2 %, 613 tués, soit 19 % du total).

2019 a été marquée par une forte hausse de la mortalité chez les 18/24 ans, + 10 %. Avec 551 décès, cette tranche représente à elle seule 17 % de la mortalité. La hausse est particulièrement marquée chez les jeunes à bord de véhicules de tourisme et de véhicules utilitaires.

> Le bilan complet de la Sécurité Routière

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (114)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La politique de sécurité routière est complètement pourrie.

Il y a une méconnaissance énorme des comportements de l’automobiliste et de la façon dont il faudrait le former.

On voit aussi que les 80km/h sont une grosse fumisterie

Bref, la machine à manipuler gouvernementale bat son plein

Par

il suffit de voir certains sur la route pour comprendre que les chiffres ne peuvent guère s'améliorer.

Par

La mortalité routière étant structurellement baissière (amélioration des véhicules, des réseaux et des secours), c'est le domaine idéal pour donner l'illusion que l'action politique donne des résultats. Et c'est exactement ce que fait Castaner dans ses déclarations, comme d'autres avant lui. Ceci permet de faire passer la pilule de la machine à cash des radars, avec une bonne dose de moraline pour repousser toute critique.

Par

seule solution abaisser la vitesse à 70 sur autoroute, 35 sur route et 5 en ville...:coolfuck::coolfuck::coolfuck::coolfuck:

Par

0.3% !! En mathématiques, on considère ce chiffre comme une incertitude. C'est donc insignifiant.

Par

En réponse à Ratafia_12

La mortalité routière étant structurellement baissière (amélioration des véhicules, des réseaux et des secours), c'est le domaine idéal pour donner l'illusion que l'action politique donne des résultats. Et c'est exactement ce que fait Castaner dans ses déclarations, comme d'autres avant lui. Ceci permet de faire passer la pilule de la machine à cash des radars, avec une bonne dose de moraline pour repousser toute critique.

Je suis d'accord pour dire que c'est se moquer du monde pour annoncer ce qui n'est pas un progrès. Il faudrait voir de plus près, un dimanche de plus et c'est 9 morts de fin de nuit en plus par exemple.

En revanche, ce sont bien des décision politiques de long terme qui imposent l'amélioration des véhicules, des réseaux et des secours. Sans ça, nous aurions des voitures aussi dangereuses que la Chevrolet Convair.

Par

Et sinon la tolérance zéro sur l'alcool c'est pour quand ? Dès que quelqu'un boit le moindre verre, interdiction de conduire, comme ça on évite d'être tenté ... :bah:

Devoir repasser le permis tous les 10-15 ans par exemple pourrait être aussi une bonne option : les personnes fébriles ainsi que les cas sociaux seraient rapidement écartés. :bien:

Par

Bah alors !!!! Et les nationales limitées à 80 km/h!!!! Ça sert à rien ??? :bah:

On devrait imposer une vitesse négative. :beuh:

Par

Vivement la voiture autonome.

Le jour ou l'humain ne touchera plus le volant, il n'y aura plus de mort.

C'est aussi simple que ça.

En attendant au lieu de verbaliser pour des dépassements de vitesse il serais très facile d'imposer un limiteur téléréguler qui bride le véhicule selon sa situation géographique. En ville hop 50.

Et amande x 10 pour les véhicule trafiqué.

Par

En réponse à Dydoux69

Et sinon la tolérance zéro sur l'alcool c'est pour quand ? Dès que quelqu'un boit le moindre verre, interdiction de conduire, comme ça on évite d'être tenté ... :bah:

Devoir repasser le permis tous les 10-15 ans par exemple pourrait être aussi une bonne option : les personnes fébriles ainsi que les cas sociaux seraient rapidement écartés. :bien:

J'suis assé mitigé,

Car toute les personne n'on pas les meme réaction à la même quantité. On briderai des gens qui sont parfaitement apte après deux bière, mais ajd on en autorise qui sont totalement inapte après 1 seule.

Mais à ce moment quid de Tout ce qui rend inapte. Joint, médicament, vue trop basse, fatigue excessive, blessure.....

J'en revient à mon autre commentaire, vivement la voiture autonome.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire