Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nissan : traitement de choc pour survivre

Dans Economie / Politique / Industrie

Nissan : traitement de choc pour survivre

Face à une situation critique, Nissan prépare de nouvelles mesures pour se restructurer, avec notamment la fermeture d'au moins deux usines.

Lors de son incarcération au Japon, Carlos Ghosn aurait dit à l'un de ses avocats de l'époque que Nissan ferait faillite d'ici deux à trois ans. Une déclaration qui semble exagérée, l'homme étant forcément très remonté contre le constructeur, qu'il a fortement critiqué lors de sa médiatique conférence de presse. Mais il est vrai que la marque nippone ne se porte pas bien.

Les ventes sont en baisse et les résultats financiers mauvais. En réaction, Nissan a déjà présenté en juillet 2019 un plan de relance aux allures de traitement de choc, avec notamment l'objectif de réduire les capacités de production de 10 % et l'intention de supprimer 12 500 emplois dans le monde d'ici 2023.

Mais selon Reuters, Nissan compte donner un tour de vis à ses mesures de restructuration, à cause de ventes encore moins bonnes qu'attendu. Le nombre d'emplois supprimés devrait être revu à la hausse, avec peut-être 4 300 postes en moins, principalement dans les bureaux en Europe et aux États-Unis. Surtout, alors que ce n'était pas envisagé jusqu'à présent, Nissan pourrait fermer deux usines, tout en réduisant la production dans les 14 autres. Selon une personne proche de la direction et du conseil d'administration du groupe, citée par Reuters, "la situation est critique, c'est ça ou mourir". Voilà qui donnerait donc raison à Carlos Ghosn !

Reste qu'avec cette transformation, la marque veut mettre fin à une politique mise en place par ce dernier : une course aux volumes, avec une augmentation des capacités de production aux quatre coins du monde. Mais plusieurs modèles n'ont pas atteint leurs objectifs, ce qui fait que, selon les dirigeants basés à Yokohama, jusqu'à 40 % des capacités de production mondiales du groupe sont sous-utilisées ou pas utilisées. Nissan devrait d'ailleurs faire du ménage dans ses gammes, avec notamment l'arrêt de la marque low-cost Datsun.

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Forum Nissan

Commentaires (36)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Soyons clair : il y a un an, quand Carlos Ghosn était encore là, tout allait bien. Ce n'est que depuis qu'il est parti que tout s'effondre. Alors que si il était resté, il n'y aurait eu aucun problème ! Mais sans lui, forcément, Nissan est mort.

Ce communiqué vous est offert par Carlos Ghosn.

Par

Je lance le pari: Sunderland factory = bye bye

Par

Ça devrait calmer leurs ardeurs d'émancipation...

Par

C'est à dire que les modèles sont plutôt vieillissants non ? Mais le quashqai se vend encore très bien...

Par

Nissan prévoyait déjà la suppression de 10000 postes en 2019 suite à un exercice 2018/2019 (de mars à mars) en chute.

La confirmation de tels plans de restructuration + l'arrivée du nouveau Juke (en espérant avoir la réussite de Honda et de son HR-V) semble la seule chance de reconquérir les acteurs du marché (actionnaires, acheteurs...).

Par

En réponse à beniot9888

Soyons clair : il y a un an, quand Carlos Ghosn était encore là, tout allait bien. Ce n'est que depuis qu'il est parti que tout s'effondre. Alors que si il était resté, il n'y aurait eu aucun problème ! Mais sans lui, forcément, Nissan est mort.

Ce communiqué vous est offert par Carlos Ghosn.

Il y a un an Nissan n'allait déjà pas bien.

Les résultats financiers de la marque et surtout sa marge sont en forte baisse depuis que justement Ghosn n'en assurait plus la direction et l'avait laissé au petit Sakaiwa.

Soyons clair. Les difficultés de Nissan ne sont pas apparues comme ça du jour au lendemain.

Ce sont des décisions prises sous Ghosn qui ont produits leurs effets quelques temps plus tard.

Dans ce genre d'industrie une décision prise le lundi ne fait pas effet le vendredi.

Mais il y a un an même Ghosn disait qu'il y avait des choses à revoir...

Par

Le groupe va mal, en plus de Nissan, Renault ne fait plus rêver et glisse vers les modèles d'entrée de gamme....concurrencer par Dacia, qui a des marges basses vu les pris de vente. Mitsubishi...c'est quoi avant c'était des bons 4x4, maintenant on ne connaît plus leurs gamme. Je pense que dans les 5 à 10 ans le groupe sera démantelé et iI ne restera pas grand chose. Le gouvernement avec sa minorité de blocage aura réussi à laisser transférer 80% des volumes hors France.....génial

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Il y a un an Nissan n'allait déjà pas bien.

Les résultats financiers de la marque et surtout sa marge sont en forte baisse depuis que justement Ghosn n'en assurait plus la direction et l'avait laissé au petit Sakaiwa.

Soyons clair. Les difficultés de Nissan ne sont pas apparues comme ça du jour au lendemain.

Ce sont des décisions prises sous Ghosn qui ont produits leurs effets quelques temps plus tard.

Dans ce genre d'industrie une décision prise le lundi ne fait pas effet le vendredi.

Mais il y a un an même Ghosn disait qu'il y avait des choses à revoir...

Si je dis pas de conneries, Saikawa a pris les reines y'a plus de 2ans déjà. Il est le seul responsable de la situation, pas Ghosn.

Maintenant... ça va être très compliqué de le rappeler. Il sauvera pas la marque deux fois, qu'ils se débrouillent.

Par

Ça licencie les mecs qui bossent sur les chaînes d'assemblage alors que le problème vient d'en haut, c'est dégueulasse.

Par

En réponse à beniot9888

Soyons clair : il y a un an, quand Carlos Ghosn était encore là, tout allait bien. Ce n'est que depuis qu'il est parti que tout s'effondre. Alors que si il était resté, il n'y aurait eu aucun problème ! Mais sans lui, forcément, Nissan est mort.

Ce communiqué vous est offert par Carlos Ghosn.

Le tout petit Saikawa, qui n'aime pas beaucoup Ghosn, a lui, au contraire, été brillant :jap: On verra bientôt les résultats de ses décisions ! Un grand visionnaire qui laissera une trace dans l'histoire de Nissan...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire