Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouveau contrôle technique : premier bilan

Dans Pratique / Contrôle technique

Audric Doche

Nouveau contrôle technique : premier bilan

Plusieurs semaines après son instauration, qu'en est-il de la catastrophe annoncée du contrôle technique et de l'explosion du nombre de recalés ? Le CNPA (conseil national des professionnels de l'automobile) nous répond. Mais les chiffres ont toutefois, pour le moment, peu de pertinence.

Des taux de contre-visites triplés, des situations compliquées un peu partout en France et des centres techniques qui doivent jouer d'une grande diplomatie pour gérer des cas "chauds", voilà ce qui était annoncé à l'aube de la mise en place du nouveau contrôle technique, qui a été instauré le 20 mai dernier.

Trois semaines se sont écoulées et le CNPA nous dresse un premier bilan : le taux de contre-visites est passé de 18 % (sur toute l'année 2017) à 22 % sur cette première période (source : Journalauto.com). Une faible hausse, donc, mais qui pourrait aussi s'expliquer par le fait qu'un grand nombre d'automobilistes ont pris des rendez-vous avant le 20 mai pour échapper, au moins pendant deux ans, à ce nouveau contrôle technique.

Autant de contre-visites potentielles qui sous passées "sous le radar", donc. Le laps de temps écoulé depuis le 20 mai est encore trop juste pour tirer une réelle conclusion (il faudra, pour cela, attendre la fin de l'année), mais si le taux reste autour des 20 à 25 % d'ici le mois de décembre, nous pourrons alors dire que la catastrophe annoncée (les spécialistes parlaient de plus de 35 % de contre-visites avec le nouveau contrôle technique) n'était qu'imaginaire.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire