Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

La génération F80 de la M3 avait déjà été une rupture, avec le retour au six cylindres. Si la mécanique ne change plus, l'esthétique, elle, se charge de représenter la nouvelle rupture pour un duo M3/M4 des plus affûtés.

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Depuis plusieurs générations, M3 et M3 coupé (aujourd'hui M4) partagent plateformes et motorisations. Une règle, une tradition perpétuée avec le nouveau duo badgé du fameux "M". BMW dévoile en effet les nouvelles M3 et M4, qui, au delà du design et des performances, ne sont pas totalement des surprises.

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Elles reprennent en effet le six cylindres en ligne S58 3.0 biturbo des X3 et X4 M. Mais quelques modifications ont été effectuées, M3 oblige. Au lancement, BMW ne proposera que les versions Competition, les plus puissantes, à 510 ch. Les M3 et M4 disposent toutefois de 650 Nm quand les SUV sont à 600 Nm, et sur une plage légèrement moins grande, de 2750 à 5500 tr/mn. Un moteur plus "pointu" que sur les X3 et X4 M, mais qui plafonne vite : la puissance maximale est atteinte à seulement 6250 tr/mn, avec un rupteur intervenant à 7200 tr/mn. On est loin des régimes des six cylindres atmosphériques, avec une puissance maximale atteinte à 7900 tr/mn sur la M3 CSL E46. Clairement, l'accent est mis sur le couple et la souplesse à tous les étages, ce qui profitera à l'usage quotidien mais aussi aux performances et reprises.

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Et des performances, ces M3 et M4 en ont : 0 à 200 en seulement 12,5 secondes ! Le 0 à 100, lui, gagne 2 dixièmes par rapport à la précédente génération pour passer sous les 4 secondes. Pour passer cette cavalerie au sol, les M3 et M4 font confiance à la boîte Steptronic à double embrayage,huit rapports et calibrage spécifique M comportant notamment les modes de conduite Drivelogic.

Ce bloc dispose d'un refroidissement spécifique en version Competition avec un radiateur d'huile, qui est associé à deux radiateurs (au niveau des passages de roues) s'occupant uniquement du bloc, en plus du radiateur principal en amont de la baie moteur.

Du carbone... et le xDrive

La grosse nouveauté de cette génération est donc l'apparition de la transmission intégrale xDrive, qui devrait plaire à bon nombre de clients. Elle propose en effet deux modes : 4WD, 4WD Sport. En désactivant le contrôle de traction sur le second, le conducteur passe alors en mode 100 % propulsion, avec un différentiel arrière actif (électronique). Le meilleur des deux mondes, en somme. Les personnes vivant dans des régions froides ou montagneuses, en Suisse, Allemagne ou Autriche, notamment, devraient plébisciter cette version des M3 et M4 qui apportera probablement une nouvelle clientèle à BMW.

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Si les M3 et M4 Competition offrent déjà de nombreux équipements, certains pourront être intéressés par la personnalisation, et notamment par les éléments en carbone. Ce matériau est déjà présent sur le toit (en série), mais il est possible d'aller plus loin. Les sièges spéciaux et ultra légers, notamment, font partie d'un pack "M Race Track Package" qui comprend aussi les freins carbone, les roues ultra légères et les pneus semi slicks.

Nouvelles BMW M3 et M4 : bouches bées

Les sièges ventilés apparaissent pour la première fois sur les M3 et M4, tandis qu'en option (gratuite), il sera possible d'opter pour un pavillon classique en acier afin d'avoir droit au toit panoramique, impossible à avoir sur le toit carbone de série.

La liste d'options pourra évidemment être interminable avec, par exemple, un mode de contrôle de traction spécial pour jouer (sur 10 niveaux différents) sur le blocage de différentiel. Mais là, il faudra mettre la main au porte-monnaie, et largement revoir le budget de base des M3 et M4 Competition, qui seront facturées respectivement 102 000 et 104 550 €. Hors malus maximal, bien entendu.

Portfolio (85 photos)

En savoir plus sur : Bmw Serie 3

SPONSORISE

Actualité Bmw

Toute l'actualité

Commentaires (95)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La meilleur des sportives familiales la M3, et le 6 cylindres toujours présent et sans feuille verte, on adore :lover:

Bravo au ingé de munichois:bien:

Pour ceux qui s’inquiètent du malus, les futurs acheteurs seront immatriculés autre part:coolfuck:

Par

C'est vraiment horrible surtout avec ces deux couleurs. La série 4 "normale" passe encore mais la...:nanana:

Par

Oooh la pâle copie du vert Montréal de la Giulia :buzz:

:cubitus:

Par

Ils en ont mis du temps pour la pondre cette M3...

Par

En réponse à Maître_Yoda

Oooh la pâle copie du vert Montréal de la Giulia :buzz:

:cubitus:

De toute façon, c'est clairement la Giulia qui a servi de mètre étalon pour cette génération de M3. Rien que la puissance identique à la Quadrifoglio de base en est l'aveu...

:jap:

Par

Vraiment j'arrive pas à accrocher à cette face avant... Pourtant l'arrière est juste magnifique mais l'avant avec cette calandre, les aérations sur le capot et le radar qui donne une asymétrie qui gâché encore plus l'avant... C'est dommage. Je pense qu'il y aura malgré tout une disponibilité de pare-chocs différents via les préparateurs esthétiques du style prior Design ou quelque chose du genre pour repasser sur une calandre, disons, plus conventionnelle

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

De toute façon, c'est clairement la Giulia qui a servi de mètre étalon pour cette génération de M3. Rien que la puissance identique à la Quadrifoglio de base en est l'aveu...

:jap:

Alfa pour la puissance, Audi pour la transmission... qu'on me dise ou est le réel intérêt vis à vis d'une 340ix ! à part jouer à celui qui a la plus grosse.

Par

Un seul petit défaut la foutue calandre à part ça tout le reste est parfait :bien: sinon pour les feux arrières c'est moi ou il y'a une inspiration Acura TLX

Par

En réponse à KM69

La meilleur des sportives familiales la M3, et le 6 cylindres toujours présent et sans feuille verte, on adore :lover:

Bravo au ingé de munichois:bien:

Pour ceux qui s’inquiètent du malus, les futurs acheteurs seront immatriculés autre part:coolfuck:

Moi je pense que les futurs acheteurs ne seront pas préoccupés par le malus

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

De toute façon, c'est clairement la Giulia qui a servi de mètre étalon pour cette génération de M3. Rien que la puissance identique à la Quadrifoglio de base en est l'aveu...

:jap:

Heureusement que Pagani zonda n'est pas la :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire