Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pénurie de semi-conducteurs : la facture est lourde pour l'automobile

Dans Economie / Politique / Marché

Pénurie de semi-conducteurs : la facture est lourde pour l'automobile

Selon l'agence AlixPartners, la pénurie de semi-conducteurs pourrait coûter la bagatelle de 110 milliards de dollars à l'industrie automobile mondiale.

Même s'ils ne sont pas toujours d'accord sur tout, les grands patrons de l'automobile sont cette fois sur la même longueur d'onde : la pénurie de microprocesseurs et semi-conducteurs fait mal, et devrait les impacter au moins jusqu'à la fin 2021. Pour certains, c'est même très handicapant. Chez Ford, par exemple, c'est la moitié de la production mondiale qui est mise à l'arrêt. Des suspensions de production que l'on ne compte même plus, tant elles se multiplient et se prolongent ces derniers mois.

L'agence de consulting AlixPartners vient de faire un prévisionnel à la hauteur de l'ampleur de la catastrophe. La pénurie engendrerait 110 milliards de dollars de pertes pour l'industrie automobile, en comptant évidemment les constructeurs mais aussi les équipementiers et sous-traitants.

Le cabinet de consulting rappelle une donnée intéressante : aujourd'hui, il y a en moyenne 1400 microprocesseurs dans une voiture, et cette valeur ne cesse évidemment de croître. On comprend alors un peu mieux l'appétence immodérée des constructeurs pour ces éléments indispensables de l'auto moderne.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (57)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

"Aujourd'hui, il y a en moyenne 1400 microprocesseurs dans une voiture, et cette valeur ne cesse évidemment de croître. On comprend alors un peu mieux l'appétence immodérée des constructeurs pour ces éléments indispensables de l'auto moderne."

Manque de prévoyance, recherche du moins cher, rédaction hâtive de contrats ou au contraire, contrats d'approvisionnements sans "sécurité" mais "au plus offrant"....ça donne ça...Disons, comme certains que c'était imprévisible....Certes,mais des stockages ont été faits là, où, en ce moment ça tourne à plein.....

Avec les véhicules de demain on aura droit aux piratages divers et variés mais....comme il ne faut pas être "rétrograde" et "aller de l'avant"...Il faut et faudra assumer point barre.:bah:

Par

Si on produisait ces composants en France , le peux d' usine d' assemblage de voiture en France aurait beaucoup moins de problèmes ! Idem pour toute les autres usines ou marques qui produisent en France ! Ça c' est juste le résultat de la délocalisation à outrance juste pour donner toujours plus de fric à des actionnaires qui en sont déjà gavé ! :ange:

Par

La facture est lourde lol

Ça veut dire qu'on va être au dessus de 30000 euros pour de l'entrée de gamme ?

Ubuesque

Par

En réponse à speedster 72

Si on produisait ces composants en France , le peux d' usine d' assemblage de voiture en France aurait beaucoup moins de problèmes ! Idem pour toute les autres usines ou marques qui produisent en France ! Ça c' est juste le résultat de la délocalisation à outrance juste pour donner toujours plus de fric à des actionnaires qui en sont déjà gavé ! :ange:

Actuellement, qu’est-ce qui cause cette pénurie ?

Tout d’abord, une hausse importante de la demande ( télétravail) a pris de court les fabricants et la pandémie de COVID-19 a peut-être aussi compliqué le travail sur les chaînes de montage, par exemple.

Mais c'est surtout la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis qui est responsable puisqu’elle a poussé plusieurs entreprises à emmagasiner le maximum de processeurs pendant des mois pour se protéger.

Viennent s'ajouter d’autres raisons qui contribuent aussi au problème, comme une grande demande pour les métaux et matériaux de base, ainsi que le transport difficile en temps de crise sanitaire, la priorité étant donnée à l’équipement médical. La pénurie qui sévit depuis le début de la pandémie pourrait se prolonger jusqu’à la fin de 2021, et même plus.

De toutes les façons, ce sera l'acheteur qui paiera, Renault a déjà prévenu.....:bah:

Par

En réponse à Poupxp

La facture est lourde lol

Ça veut dire qu'on va être au dessus de 30000 euros pour de l'entrée de gamme ?

Ubuesque

...A moins que les constructeurs et leurs actionnaires endossent le surcoût.....On peut toujours rêver....

Par

Les usines actuelles étant ultra automatisées, avec assez peu de personnel, pourquoi ne pas relocaliser en France et en Europe ?

D'autant que ça générerait une sacrée économie en terme de transport. Sans compter la possibilité d'optimiser les flux avec des délais plus courts.

Peut-être avec la prochaine crise...

Par

Sinon, 1400 microprocesseurs en moyenne, mais combien sur une Sandero de base ? Combien sur une Mercedes Classe S full option ?

Par

En réponse à -Nicolas-

Les usines actuelles étant ultra automatisées, avec assez peu de personnel, pourquoi ne pas relocaliser en France et en Europe ?

D'autant que ça générerait une sacrée économie en terme de transport. Sans compter la possibilité d'optimiser les flux avec des délais plus courts.

Peut-être avec la prochaine crise...

Cela fait des dizaines d'années maintenant qu'on nous explique que "ce n'est pas possible"....:bah:

Par

"Le cabinet de consulting rappelle une donnée intéressante : aujourd'hui, il y a en moyenne 1400 microprocesseurs dans une voiture, "

N'importe quoi. Preuve que ce cabinet n'a pas fait son travail sérieusement. 1400 processeurs dans une voiture, lol, meme une fusée ou un avion je doute qu'ils en ait autant.

Faudrait pas confondre micro processeur et composant électronique. Un CI n'est pas nécessairement un microproc.

Vu le prix d'un micoproc s'il y en avait 1400 nos voitures couteraient bien 50.000€ plus cher.

Ah ces cabinets de soit disant experts ...

Bon cela dit je reste quand meme étonnant qu'aucun professionnel, auto comme des fondeurs de puce n'aient anticipé ce tournant. Pas un n'avaient vu la vague venir !!!!!! 2tonnant pour des pros.

Autre points qui m'épatent toujours, Taiwan, la Chine, et les USA vont investir jusqu'à 100Md$ pour construire des usines de microProc. Que fait l'europe ? rien , juste une enveloppe modeste et encore pour faire venir un fabriquant américain sur son sol ... enfin pas chez nous, en Allemagne, nous évidemment en France on ferme nos industries les unes après les autres. L'anticipation ce n'est pas notre trucs, on gère toujours les dégats mais on anticipe rien. encore une fois l'Europe va louper le tournant économique de la puce.

Par

En réponse à -Nicolas-

Sinon, 1400 microprocesseurs en moyenne, mais combien sur une Sandero de base ? Combien sur une Mercedes Classe S full option ?

Je dirai même plus, 1400 ??

J'aimerai bien avoir la définition de microprocesseur pour eux. Mais clairement il n'y a pas 1400 microprocesseurs dans une voiture, même une classe S.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire