Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot e-Legend : on voulait toute l'auto, pas seulement son logo

Dans Futurs modèles / Concept-cars

La présentation du nouveau logo Peugeot nous fait repenser à l'E-Legend, une déception si belle.

Peugeot e-Legend : on voulait toute l'auto, pas seulement son logo

Enfin, Peugeot a son nouveau logo. Attendu depuis plusieurs mois, il a été officiellement dévoilé ce 25 février. Vous lui trouvez un air de déjà-vu ? C'est normal, il a été annoncé par le concept-car e-Legend, présenté en 2018.

Cette étude de style rendait un hommage appuyé à la 504 Coupé, une des références automobiles de Gilles Vidal (alors patron du style de Peugeot, qui a rejoint Renault en 2020). Pour aller au bout de la démarche néo-rétro, le concept arborait un logo issu du passé de Peugeot. Ce logo 2021 est donc simplement une réinterprétation d'un blason utilisé par la marque dans les années 1960 !

Malheureusement, c'est à peu près tout ce qu'il reste de l'e-Legend. Le concept-car ayant beau avoir déclenché une avalanche de commentaires enthousiastes, Peugeot a vite classé l'affaire en indiquant qu'aucune production n'était à l'ordre du jour.

Un tel modèle n'entre pas dans la vision de Carlos Tavares, qui veut des gammes resserrées, autour de véhicules à grande diffusion, gages de rentabilité. Dès son arrivée à la tête de PSA, en 2014, il a fait du ménage dans l'offre des marques du groupe. Avec lui, pas question d'avoir de véhicules produits en trop faible quantité. Cela concerne des carrosseries dont on peut se passer facilement, comme les variantes 3 portes des 108 et 208, et surtout les modèles de niche.

En septembre 2015, le RCZ a donc quitté la gamme sans avoir de remplaçant, même dans l'esprit. Depuis, il n'y a donc plus de coupé au lion, et plus largement plus de véhicule qui sort de l'ordinaire chez Peugeot. L'e-Legend avait redonné de l'espoir. Peugeot a d'ailleurs entretenu le flou quelques mois. Mais Jean-Philippe Imparato, patron de la marque, avait rapidement calmé le jeu, en soulignant que l'investissement nécessaire pour une version de série, qu'il estimait à 250 millions d'euros, était trop élevé. Il avait fini par être très clair au printemps 2020, avec un non ferme et définitif.

Si le projet avait un tel coût, c'est parce que l'E-Legend était un modèle électrique et Jean-Philippe Imparato avait en tête une version de série électrique. On a quand même à l'esprit un sentiment de gâchis, une occasion manquée. Face à un tel engouement, à l'heure de la modularité des plates-formes et du partage d'un maximum de pièces entre les véhicules, Peugeot aurait pu imaginer un projet plus simple à partir de la 508. On aurait bien volontiers accepté d'en retrouver la planche de bord ou les sièges, si l'enveloppe extérieure était fidèle au concept.

C'est d'ailleurs ce physique qui a déclenché un tel enthousiasme, cet enthousiasme qui fait que des proches vous demandent "et ça sort quand ça ?". Et lorsque vous leur répondez "jamais", ils vous demandent "mais pourquoi ils font ça alors ?". Voilà qui relance le débat sur l'utilité des concepts ! D'un côté, ce sont des engins de salon récréatifs qui font rêver, et il en faut, d'un autre ils créent une sorte de frustration. Peugeot a de plus tendu le bâton pour se faire battre en osant une pub télévisée avec l'E-Legend, renforçant la confusion dans l'esprit du grand public.

On imagine que, même en faisant de l'E-Legend une plus simple 508 Coupé, l'équation économique aurait été fragile, avec des débouchés commerciaux incertains. On se souvient du succès de la 406 Coupé, écoulée à plus de 100 000 exemplaires. Mais depuis, le marché a changé, avec la mode des SUV... qui existent aussi en coupé.

Il reste triste de voir que Peugeot n'ose plus s'offrir un engin "coup de cœur". La très belle rentabilité du reste de la gamme aurait pu permettre un écart, celui d'avoir un modèle qui ne rapporte rien en finance, mais fait beaucoup en image. On note d'ailleurs que Carlos Tavares dit non à des modèles plaisirs après avoir participé au projet de renaissance de l'Alpine A110 quand il était chez Renault !

On s'étonne aussi face à d'autres choix dans le groupe. On apprenait ainsi cette semaine via Challenges que Citroën ne compte importer en Europe que 15 000 à 20 000 exemplaires par an de sa nouvelle familiale, uniquement fabriquée en Chine ! C'est encore pire avec la DS9, la berline haut de gamme, dont à peine quelques milliers d'exemplaires risquent de trouver preneurs ! Si DS a son porte-drapeau de niche, pourquoi pas Peugeot ?

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Non seulement ils en auraient vendues et pour l'image de peugeot ca aurait été bénéfique

Mais bon, l'heure n'est plus à la voiture plaisir :colere:

Par

Quitte à rêver un peu, à l'heure de Stellantis, une Peugeot E-legend développé conjointement avec une Lancia Fulvia, sur l'actualisation du concept de 2003, ne serait pas déconnant...

Par

Ptdr..le titre resume tout...

Par

En réponse à Caraphael

Non seulement ils en auraient vendues et pour l'image de peugeot ca aurait été bénéfique

Mais bon, l'heure n'est plus à la voiture plaisir :colere:

C'est là que tu te trompes ils ne l'auraient jamais rentabilisée

Par

Très approximatif comme article...

- un véhicule électrique de ce genre coûterait plus de 80 000/90 000€ à l'achat. Personne n'aurait voulu débourser une telle somme pour une Peugeot. Quitte à mettre un thermique bien que ce soit une grosse erreur par les temps qui courent, on se serait retrouver avec quoi, un 1,2 puretech ??! Même pour moins cher, cela aurait été honteux.

- d'autre part, vous dites qu'une planche de bord et un intérieur de 508 vous aurait suffit... Douce blague, si ce modèle était sorti ainsi, Caradisiac aurait été l'un des premiers médias auto à en faire une remarque désobligeante. Un peu de bonne foi, svp.

- enfin, la comparaison avec les C5 et DS9 est grossière ; en effet, ces deux modèles ont une vocation mondiale, leurs chiffres de vente en UE sont compensés à l'international. Mais qui en dehors de l'Europe (et surtout de la France...) souhaite un remake de la 504 coupé, modèle soit inconnu soit oublié ailleurs ? A la rigueur le nommer 508 coupé aurait pu aider, mais revient alors le problème du design sorti de nulle part mais surtout du prix exubérant.

Bref, ils ont malheureusement bien fait de ne pas se ruiner avec ce magnifique concept, il doivent faire de solides marges et mieux asseoir leur image de marque dans le monde avant de pouvoir prétendre sortir un modèle de niche uniquement pour certains marchés.

Par

En réponse à Gilles362

Quitte à rêver un peu, à l'heure de Stellantis, une Peugeot E-legend développé conjointement avec une Lancia Fulvia, sur l'actualisation du concept de 2003, ne serait pas déconnant...

Tout à fait, j'espère sincèrement que la fusion Stellantis permettra ce genre de choses.

Par

Ce qui y ont réellement cru que Peugeot la sortirait et non le contraire son les plus naïf du monde Peugeot est le dernier des constructeurs quand il s'agit de se mouiller un peu en revanche c'est les plus fort pour faire courir les gens.

Par

En réponse à 360Magnum

Ce qui y ont réellement cru que Peugeot la sortirait et non le contraire son les plus naïf du monde Peugeot est le dernier des constructeurs quand il s'agit de se mouiller un peu en revanche c'est les plus fort pour faire courir les gens.

Est-ce que tu te comprends?

Par

Bahh... Comme d hab des concepts au top et au final de la merde qui en ressors, c est pas comme si c était nouveau pour les constructeurs fr j ai l impression de retourner 20ans en arrière. :bah:

Par

En réponse à Timotey143

Est-ce que tu te comprends?

Non mais de toutes façons il est incapable d'aligner trois mots ensemble, il sait uniquement insulter ceux qui sont en désaccord avec lui. C'est sensiblement le même comportement de frustration qu'un enfant de 10 ans, enfin bon :ange:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire