Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot : la décision autrichienne lourde de conséquences ?

Dans Economie / Politique / Marché

Peugeot : la décision autrichienne lourde de conséquences ?

Peugeot avait décidé de faire appel de la décision autrichienne sur l'affaire d'entrave de liberté avec son réseau de distributeurs. L'appel a finalement confirmé la première sentence, et cela pourrait, pourquoi pas, servir d'exemple à d'autres réseaux de distributeurs de Stellantis.

Tout est parti de la plainte d'un concessionnaire qui estimait que Peugeot imposait des règles bien trop dures au réseau de distributeurs, avec des objectifs inatteignables, des enquêtes mystère facturées au prix fort ou encore des primes évaluées en fonction des notes d'enquêtes de satisfaction client.

"Peugeot Autriche applique des restrictions unilatérales à la liberté de fixer les prix vis-à-vis des concessionnaires automobiles et oblige économiquement les concessionnaires à participer aux campagnes de prix du constructeur. Cela restreindrait de manière inadmissible la liberté de tarification pour les clients finaux". Un concessionnaire n'est libre et indépendant que s'il peut fixer ses propres prix. Sinon, c'est un agent", avait expliqué l'avocat du concessionnaire.

La première décision de mai 2020 a été confirmée en appel par l'autorité autrichienne qui s'occupe de la concurrence. Le jugement précise que Peugeot a trois mois pour produire un nouvel accord avec ses distributeurs, et, surtout, que les contrats doivent être vérifiés et revus dans l'ensemble du groupe Stellantis, et pas seulement en Autriche, mais dans toute l'Europe.

SPONSORISE

Actualité Peugeot

Toute l'actualité

Forum Peugeot

Commentaires (51)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Énorme cette décision autrichienne, Enooorme !

Enfin les franchisés français vont pouvoir être libres et respectés.

Finis le paiement des frais de campagne de pub nationale si tu n'en a pas envie.

Je sais ce qu'est être franchisé, ils ponctionnent à mort sur le chiffre d'affaire, les royalties, tout en demandant en plus de participer aux frais de pub.

Je pensais que c'était partout pareil mais non ça n'existe qu'en France.

PSA a voulu pratiquer le système commun de la franchise en France en Autriche et BOOM Patatra ça ne se fait pas là-bad car ils considèrent qu'un franchisé/concessionnaire est un gérant d'établissement, pas un agent de la marque en franchise c'était à dire un employé.

Ils ont complètement raison.

Après à voir comment ça va se passer en France si c'est transmis à la cour européenne et si la décision est favorable au plaignant autrichien ?

J'imagine qu'ils vont simplement augmenter encore un peu plus le prix de la franchise et le taux de royalties pour compenser la perte du forfait pub mensuel ou trimestriel à payer au franchiseur.

Par

Que le concessionnaire aille voir une autre marque, il y gagnera au change ....

Par

Effectivement, comme si un jugement dans un pays européen faisait loi et jurisprudence dans les autres?

Par

interresant

cette pratique existe aussi chez les autres marques ?

et c'est valable que chez Pijo ?

Par

C'est toujours un peu désagréable quand on se fait sucrer un com' qui pointe les insuffisances d'un article... :colere:

Par

Qu'il demonte cette enseigne de merde pour une autre.

Surtout que Peugeot doit passer pour un gros fdp là-bas avec la presse locale.

Par

Madame eto est demandée à l'accueil, madame et svp merci :langue:

Par

En réponse à n1cool

Énorme cette décision autrichienne, Enooorme !

Enfin les franchisés français vont pouvoir être libres et respectés.

Finis le paiement des frais de campagne de pub nationale si tu n'en a pas envie.

Je sais ce qu'est être franchisé, ils ponctionnent à mort sur le chiffre d'affaire, les royalties, tout en demandant en plus de participer aux frais de pub.

Je pensais que c'était partout pareil mais non ça n'existe qu'en France.

PSA a voulu pratiquer le système commun de la franchise en France en Autriche et BOOM Patatra ça ne se fait pas là-bad car ils considèrent qu'un franchisé/concessionnaire est un gérant d'établissement, pas un agent de la marque en franchise c'était à dire un employé.

Ils ont complètement raison.

Après à voir comment ça va se passer en France si c'est transmis à la cour européenne et si la décision est favorable au plaignant autrichien ?

J'imagine qu'ils vont simplement augmenter encore un peu plus le prix de la franchise et le taux de royalties pour compenser la perte du forfait pub mensuel ou trimestriel à payer au franchiseur.

Pour une fois que vous ne trouvez pas de quoi baver sur FCA, ni sur l’Italie, c’est rafraîchissant !

Par

En réponse à n1cool

Énorme cette décision autrichienne, Enooorme !

Enfin les franchisés français vont pouvoir être libres et respectés.

Finis le paiement des frais de campagne de pub nationale si tu n'en a pas envie.

Je sais ce qu'est être franchisé, ils ponctionnent à mort sur le chiffre d'affaire, les royalties, tout en demandant en plus de participer aux frais de pub.

Je pensais que c'était partout pareil mais non ça n'existe qu'en France.

PSA a voulu pratiquer le système commun de la franchise en France en Autriche et BOOM Patatra ça ne se fait pas là-bad car ils considèrent qu'un franchisé/concessionnaire est un gérant d'établissement, pas un agent de la marque en franchise c'était à dire un employé.

Ils ont complètement raison.

Après à voir comment ça va se passer en France si c'est transmis à la cour européenne et si la décision est favorable au plaignant autrichien ?

J'imagine qu'ils vont simplement augmenter encore un peu plus le prix de la franchise et le taux de royalties pour compenser la perte du forfait pub mensuel ou trimestriel à payer au franchiseur.

Une décision n'est pas "transmise à la cour européenne". Cette décision est une décision de justice d'un tribunal autrichien qui n'est donc absolument pas compétent pour statuer sur ce qui va se passer ailleurs. Pas exclu que des concessionnaires Stellantis d'autres pays s'engouffrent dans la brèche, mais il va falloir qu'ils suivent la même procédure juridique que leurs petits camarades autrichiens.

La petite phrase de fin du camarade Doche est donc à ranger (parmi pas mal d'autres...) dans la catégorie "Gros-Pipeau". :ange:

Mais bon, je l'ai déjà écrit, mon commentaire a été supprimé. Et l'article pas modifié. Comme je suis tenace... :lol:

Par

Et oui chez Peugeot le marketing coûte cher ..il se rattrape sur le R&D de leur gamme pourave...

Quelle misère cette marque...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire