Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pourquoi la voiture électrique va augmenter la dépendance de l'Europe

Pourquoi la voiture électrique va augmenter la dépendance de l'Europe

Malgré les projets de construction d'usines de batteries en Europe, la Chine n'est clairement pas prête à lâcher toute une chaîne mise en place depuis des décennies. A court et moyen terme, avec la voiture électrique, la dépendance de l'Europe au commerce extérieur pourrait se creuser.

Aucune situation n'est parfaite, et à l'heure actuelle, la neutralité carbone réelle n'existe pas. Il a pourtant fallu faire un choix, et l'UE a tranché hier en annonçant la fin de la vente des moteurs therimques, notamment au profit des électriques.

Ecologiquement, les débats vont bon train sur les bénéfices de cette nouvelle forme de mobilité qui, d'un point de vue local, apporte un gain certain. Mais à l'échelle du climat mondial, c'est forcément plus discutable. Et en termes de commerce, c'est peut-être pire qu'avec les importations de pétrole, qui permettaient au moins à l'Europe d'effectuer son propre raffinage, de produire ses moteurs thermiques et de maîtriser toute la technologie derrière.

Pourquoi la voiture électrique va augmenter la dépendance de l'Europe

Ce graphique, issu d'une étude récente de l'Agence internationale de l'énergie, montre quelque chose de très intéressant : la part de marché des trois principaux pays pour l'extraction et la production de chaque matière : fossile, et métaux. 

Concrètement, ce graphique montre que l'Asie, et plus particulièrement la Chine pour le traitement des métaux une fois extraits, est en position archi-dominante dans le monde. Bien plus que les trois plus gros producteurs de pétrole dans leur domaine. Si l'Europe, et surtout la France, avait déjà un déficit commercial dû à l'importation d'or noir, la dépendance du Vieux Continent va logiquemetn s'accentuer avec la voiture électrique.

Malgré les projets de construction d'usines de batteries pour tenter de ramener un peu d'indépendance, la Chine et les autres pays d'Asie (avec l'Australie et la RDC) dicteront les règles. D'ailleurs, une bonne partie des usines de batteries en Europe se contenteront d'assembler des pièces et cellules produites par les Asiatiques, qui ont déjà la main-mise sur les ressources de métaux. Ces mêmes ressources qui sont à l'heure actuelle en forte tension, alors que le marché du véhicule rechargeable n'a pas encore totalement décollé et que les politiques incitent fortement les pays développés à se tourner vers l'électromobilité.

Pourquoi la voiture électrique va augmenter la dépendance de l'Europe

Cette autre graphique rappelle justement à quel point la voiture électrique diffère d'un modèle dit "conventionnel", en kilogramme de métaux par véhicule. Et pour alimenter ces véhicules électriques proprement, il faudra des énergies renouvelables, elles-mêmes grandes consommatrices de métaux. La seconde partie montre justement la quantité des différents métaux nécessaire pour chaque secteur énergétique (éolien, gaz, pétrole...).

"Dans un scénario où les objectifs de l'accord de Paris seraient atteins, la demande dans les deux prochaines décennies pour le cuivre et les "terres rares" devrait croître de 40 %, celle du nickel et du cobalt de 60 à 70 % et celle du lithium de 90 %", précise l'étude.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (227)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

(..)

"Dans un scénario où les objectifs de l'accord de Paris seraient atteins, la demande dans les deux prochaines décennies pour le cuivre et les "terres rares" devrait croître de 40 %, celle du nickel et du cobalt de 60 à 70 % et celle du lithium de 90 %", précise l'étude.

(..)

Concernant le Nickel, il ne faudrait pas oublier que la Nouvelle-Calédonie reste un gros producteur à l'échelle mondiale, et à moins que le territoire ne devienne indépendant, les français/européens pourront donc en profiter.

Par

tiens , tiens ,intéressant comme article vu la leçon que me faisait

un pro taliban VE schmoll Tesla 500 + sur la balance commerciale

de la France avec les produits pétroliers

Par

Il serait plus judicieux d'utiliser le conditionnel, que d'affirmer des faits uniquement valables au jour le jour.

Lorsque l'on voit la défiance qui s'installe chez le consommateur européen quant à la Chine communiste, ainsi que la montée des tensions entre le bloc libéral Amérique du Nord/Europe et le bloc autoritaire Russie/Chine, les dirigeants du premier feront le tout pour le tout contre ce genre de dépendance. Il ne s'agit là que d'une question de temps.

La découverte d'une concentration colossale de minerais utiles pour les batteries en Allemagne permettra déjà de contrer l'obligation de passer par l'Empire du milieu.

Enfin, je trouve toujours cela un peu bas que Caradisiac publie si souvent des articles à charge contre le VE, répétitif pour la plupart (comme celui avec le manque avéré comparé à l'objectif, de bornes de recharge pourtant suffisantes à cette heure, auquel on a droit chaque semaine...) sans réellement creuser en soulignant aussi les aspects plus positifs, sans bien sûr en oublier les inconvénients.

Le VE est désormais une réalité auquel personne n'échappera, plutôt que de freiner des quatres fers sur le sujet, essayons un minimum de nous y intéresser de manière plus ludique et hebdomadaire. Certains de vos articles ont été particulièrement réussi sur le sujet, c'est dommage de retrouver ceux comme celui-ci écrit et destiné pour de vieilles âmes...

Bref, je vais me faire une énième fois lynché en réponse ; n'y perdez pas trop de temps, cela ne m'intéresse pas particulièrement d'en convaincre quelqu'uns aux idées déjà arrêtées.

Par

Les chinois n'ont jamais rechigné a freiner certaines exportations pour bien montrer qui tient la clé des industries de pointe. La faute a tous ceux qui ont vendu ces sales activités d'extraction et de raffinage des minerais. C'était très bien d'exporter la pollution et de ne plus payer le coût des dépollutions a venir.

Il semble quand même que la conscience de la situation s'est développée depuis quelques mois.

Par

En réponse à fedoismyname

(..)

"Dans un scénario où les objectifs de l'accord de Paris seraient atteins, la demande dans les deux prochaines décennies pour le cuivre et les "terres rares" devrait croître de 40 %, celle du nickel et du cobalt de 60 à 70 % et celle du lithium de 90 %", précise l'étude.

(..)

Concernant le Nickel, il ne faudrait pas oublier que la Nouvelle-Calédonie reste un gros producteur à l'échelle mondiale, et à moins que le territoire ne devienne indépendant, les français/européens pourront donc en profiter.

Je croyais que le gisement de Nouvelle Calédonie était en perte de vitesse, les filons les plus intéressants ayant déjà été épuisés ? :voyons:

Enfin, de toutes façons, l'industrie automobile européenne a à présent le même brillant avenir que celle de la HiFi ou de la photo dans les années 70. :lover:

Beaucoup auront la satisfaction de voir le prix des voitures baisser grâce à l'arrivée des modèles chinois. Est-ce qu'ils auront encore un revenu pour l'acheter ? :areuh:

Par

Si je lis bien l'article, la demande en importations du VE pour sa fabrication est comparée au véhicule à pétrole sur la période... ? On ne sait pas.

Donc la dépendance est plus grande mais on ne sait pas sur quelle durée. À la fabrication c'est certain, mais après ?

Soit le journaliste n'a pas compris ce qu'il a lu, soit il n'a pas réussi à retranscrire ce qu'il a compris.

La Chine domine l'exploitation des terres rares et l'extraction des métaux qu'elles contiennent. Mais une fois fabriquée, la voiture électrique n'en a plus besoin. Alors que celle à pétrole ne cessera jamais, tout au long de sa vie, d'en réclamer...

Par

Mdr , la demande de Lithium devrait augmenter de 90%, ben oui forcément puisqu'à part la Chine pour grossir le trait et avec une production anecdotique de batteries pour les appareils nomades et autres smartphones on n'utilisait pas le lithium .

Partant de pas grand chose forcément on en arrive rapidement à une demande à deux chiffres ...

Par

En réponse à Htleu

Si je lis bien l'article, la demande en importations du VE pour sa fabrication est comparée au véhicule à pétrole sur la période... ? On ne sait pas.

Donc la dépendance est plus grande mais on ne sait pas sur quelle durée. À la fabrication c'est certain, mais après ?

Soit le journaliste n'a pas compris ce qu'il a lu, soit il n'a pas réussi à retranscrire ce qu'il a compris.

La Chine domine l'exploitation des terres rares et l'extraction des métaux qu'elles contiennent. Mais une fois fabriquée, la voiture électrique n'en a plus besoin. Alors que celle à pétrole ne cessera jamais, tout au long de sa vie, d'en réclamer...

C'est de toute façon biaisé, il est plus facile de mettre en route des unités de raffinage des minerais que de trouver sur son sol des gisements de pétrole. On ne voit pas trop sur le tableau que l’Estonie est le 2° (le second devrais-je dire) producteur des métaux dits «terres rares». La situation n'est pas figée mais les activités deviennent de suite très coûteuses si la dépollution est exigée.

Ce n'est pas là que se joue l'avenir.

Par

Comme si tous ce qui faisaient une voiture thermique ne venait que de France où d'Europe...des barres...

C'est être bien naïf que de croire ça :buzz:

Sans parler du pétrole...:ml:

Par

Et celle là, bien bonne aussi ! :

"Mais à l'échelle du climat mondial, c'est forcément plus discutable. "

Ben oui forcément puisqu'il le dit ...

Aucun rappel à une ou des études sérieuses contradictoires on 'est jamais mieux servi que par soi même .

Faut il rappeler cette seule option , les batteries sont recyclables pour plus de 90% et les éoliennes pareils et avant cela , les batteries peuvent être réutilisées pour le stockage stationnaire ... , les hydrocarbures ne le seront jamais , nous avons juste trouvé une poubelle à ciel ouvert : notre atmosphère , c'est tellement plus pratique ...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire