Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prime à la casse : le nouveau barème au 3 août 2020

Dans Ecologie / Electrique / Politiques environnementales

Florent Ferrière , mis à jour

Prime à la casse : le nouveau barème au 3 août 2020

La prime à la casse exceptionnelle, mise en place pour relancer le marché automobile, a été épuisée. Dès ce 3 août, la prime revient à l'ancien barème.

La prime à la casse exceptionnelle est déjà épuisée ! Lancée le 1er juin pour booster la reprise de l'activité dans les concessions après le confinement, elle était applicable aux 200 000 premières demandes. Un quota qui a été atteint à la fin du mois de juillet. Un nouveau barème prend donc le relais, à partir du 3 août.

C'est en fait le retour au barème qui était en vigueur avant le 1er juin ! Les aides les plus généreuses sont donc réservées aux plus modestes. Pour avoir 5 000 € de prime sur l'achat d'une électrique ou d'un hybride rechargeable, il faut avoir un revenu fiscal de référence par part (RFR/P) inférieur à 6 300 €, ou inférieur à 13 489 € et être un gros rouleur. Ces derniers temps, cette aide était accordée en cas de RFR/P sous 18 000 €, ce qui concernait trois quarts des Français !

Le bon point est que contrairement à ce qu'avait laissé entendre la nouvelle ministre de la Transition Écologique ces derniers jours, les diesels ne sont pas exclus du dispositif. Les modèles diesel immatriculés après le 1er septembre 2019 gardent une prime, mais en cas de RFR/P sous 13 489 €. Car au-delà de cette limite, les clients n'ont droit à aucune aide sur les modèles thermiques (et même les hybrides simples).

Les conditions à partir du 3 août ne sont toutefois pas exactement les mêmes que celles de début 2020. Le gouvernement garde des changements lancés avec la prime à la casse exceptionnelle, dont un très important : la prime s'applique pour la mise au rebut dès la classe Crit'Air 3, soit les véhicules essence immatriculés avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011. La prime pour le rétrofit, c’est-à-dire la conversion d'un véhicule thermique en électrique, est aussi conservée.

Le nouveau barème du 3 août 2020

 Véhicule neuf ou occasion RFR < 6.300 € ou RFR < 13.489 € en étant gros rouleur* RFR < 13.489 € RFR > 13.489 €
Voiture électrique 5 000 € 2 500 € 2 500 €
Voiture hybride rechargeable sous 50 g/km de CO2 et à autonomie suffisante** 5 000 € 2 500 € 2 500 €
Voiture Crit'Air 1 sous 137 g/km de CO2 3 000 € 1 500 € 0 €
Voiture Crit'Air 2 sous 137 g/km de CO2, immatriculée après le 01/09/2019 3 000 € 1 500 € 0 €

* personne dont la distance entre son domicile et son lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres ou effectuant plus de 12 000 kilomètres par an dans le cadre de son activité professionnelle avec son véhicule personnel

** 50 km en électrique en cycle urbain

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire