Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

PSA relance certaines usines dès cette semaine

La production reprend dès cette semaine dans certaines usines du groupe PSA. En France, les sites d'Hordain et de Trémery seront les premiers à redémarrer.

L'usine PSA d'Hordain reprendra (partiellement) ses activités lundi 11 Mai.
L'usine PSA d'Hordain reprendra (partiellement) ses activités lundi 11 Mai.

Après plusieurs semaines au point mort, le groupe PSA annonce aujourd’hui le redémarrage progressif des sites de production qui avaient été mis en sommeil à la mi-mars, avec bien sûr un protocole sanitaire renforcé.

Pour les salariés concernés par la reprise du travail, cela passera notamment par des contrôles de température à l’entrée du site, des dotations individuelles de masques et de gel hydroalcoolique, une obligation de port de lunettes et masques sur site, ou bien encore le respect d’une distance entre personnes sur tout le site, jusqu’à des marquages au sol dans des zones fumeurs.

« Nous nous concentrons sur deux points essentiels : le plus important concerne la sécurité des salariés, et l’autre concerne la satisfaction des clients », a affirmé Yann Vincent, Directeur Industriel & Supply Chain du groupe PSA, lors d’un point presse organisé en début d’après-midi.

Sont ainsi concernés, dès cette semaine, les sites de Kenitra (Maroc, production de la 208) et de Trnava (Slovaquie) où sont produites les Citroën C3 et Peugeot 208. En France, ce sont les site de Hordain (Sevelnord), qui fabrique des utilitaires légers, et l’usine de Metz/Tremery (fabrication d’éléments mécaniques) qui seront relancés à compter du lundi 11. Par contre, aucune date n’est encore donnée pour les sites historiques du groupe que sont les usines de Rennes et Sochaux

Une reprise en douceur, donc, qui doit s’accompagner d’un redémarrage commercial pour les marques du groupe : « il faut qu’on soit tirés par le commerce, pour éviter les stocks », commente Yann Vincent.

PSA affiche un optimisme mesuré quant aux perspectives de reprise : « peut-être qu’à l’image de ce qu’il se passe en Chine, où la crise a démarré avant l’Europe, les gens vont se dire que la voiture est un moyen sûr de transport », glisse un représentant de la marque. Dans cette perspective, PSA et ses concurrents veulent en tout cas répondre aux demandes.

On ne connaît toutefois pas le taux d’activité de chaque usine dans un premier temps. « A Sevelnord, il y aura une équipe sur trois. Donc vous pouvez en déduire que l’établissement assurera un tiers de son activité normale », précise Yann Vincent.

Rappelons au passage que Toyota est le premier constructeur à avoir repris une activité industrielle en France, et ce dès le 21 avril. Et dès le 30 avril, le constructeur annonçait une ré-accélération de la production.

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire