Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Ralentisseurs : près de 4 sur 10 ne sont toujours pas conformes

Ralentisseurs : près de 4 sur 10 ne sont toujours pas conformes

Nos confrères d'Auto Plus sont repartis inspecter les ralentisseurs. Et 37 % de ceux qu'ils ont analysés n'étaient pas dans les règles.

Les ralentisseurs poussent comme des champignons et reviennent régulièrement dans l'actualité. La dernière fois, c'était fin novembre car le propriétaire d'une Ferrari avait abîmé sa voiture sur un dos d'âne non conforme et a obtenu un dédommagement de la municipalité en cause. L'occasion de rappeler alors qu'un tiers des ralentisseurs ne seraient pas dans les règles, une statistique signée Auto Plus fin 2013.

Nos confrères ont ressorti les appareils de mesure pour voir s'il y avait du mieux. On aurait pu l'espérer, d'autant que l'affaire de la Ferrari a bien rappelé que la responsabilité du maire est engagée en cas de voiture frottée sur une bosse non réglementaire. Et bien non, puisqu'au terme de leur nouvelle enquête, ils ont un taux de non-conformité de 37 % ! 250 casse-vitesse ont été analysés dans 50 communes. En ce qui concerne les dos d'âne et trapèzes, 4 sur 10 sont illégaux.

Or, pour ces dispositifs, les règles sont inscrites dans la loi. Un dos d'âne doit faire quatre mètres de longueur et ne doit pas dépasser dix centimètres de hauteur. Pour le trapèze, la partie plate doit faire entre 2,50 et 4 mètres et les montées/descentes entre 1 et 1,40 m, le tout avec une hauteur maximale de 10 cm. Du côté des coussins berlinois et plateaux, pas de cadre légal en revanche, ce qui laisse une certaine liberté dont certains maires profitent.

Un dossier complet est à retrouver dans le numéro 1532 d'Auto Plus. L'occasion de saluer l'arrivée dans les kiosques d'une nouvelle formule de l'hebdomadaire.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire