Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Salon Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play

Renault Espace restylé : dernier baroud - Salon de l'auto Caradisiac 2020

Dans Salons / Salon de l'auto Caradisiac

L'espace de 5e génération a été restylé il y a quelques mois. Et pour lui, ce sera un dernier baroud, car il est déjà acté qu'il ne sera pas remplacé. Une bonne chose, une mauvaise chose ? Ce qui est sûr, c'est que les monospaces n'ont pas le vent en poupe. Pour autant, il est au salon Caradisiac, alors découvrons-le.

Renault Espace restylé : dernier baroud - Salon de l'auto Caradisiac 2020

En bref

Commercialisé en juin 2020

Catégorie des grands monospaces

Entre 160 et 225 ch

À partir de 44 100 €

On ne présente plus le Renault Espace, précurseur de la catégorie des monospaces, avec le Chrysler Voyager. Il traîne son châssis depuis 1984 sur nos routes et en 2015, c'est une cinquième génération qui est arrivée sur le marché. Avec une philosophie quelque peu différente.

Le Renault Espace restylé au salon de l'auto Caradisiac 2020

 

Moins d'espace à bord, moins de modularité, moins de surfaces vitrées, moins de praticité, bref, il était moins "monospace". D'autant que sa garde au sol légèrement surélevée en faisait dorénavant presque un "crossover". Un changement de cap assumé par Renault, qui voulait alors surfer sur la vague de la mode des SUV, qui continue d'ailleurs de déferler.

Cependant, le succès n'a pas véritablement été au rendez-vous. Et dans quelques années, la lignée des Espace va s'éteindre, à moins que le nom subsiste pour venir s'accoler à un autre type de véhicule ?

La proue arbore des feux "Matrix LED" et un bouclier très légèrement redessiné. C'est tout et ça ne modifie pas sa physionomie.
La proue arbore des feux "Matrix LED" et un bouclier très légèrement redessiné. C'est tout et ça ne modifie pas sa physionomie.
À l'arrière, pas de changement. L'Espace apparaît toujours, avec une garde au sol rehaussée, comme un crossover plutôt qu'un vrai monospace.
À l'arrière, pas de changement. L'Espace apparaît toujours, avec une garde au sol rehaussée, comme un crossover plutôt qu'un vrai monospace.

Il ne sera donc pas renouvelé, ok. Mais pour autant, l'Espace 5 bénéficie du traditionnel restylage de mi-carrière.

Rien de révolutionnaire toutefois. À l’extérieur les boucliers sont redessinés, la signature lumineuse modifiée et on note l'apparition pour la première fois chez Renault de feux Matrix LED. Quelques chromes font leur apparition çà et là également, mais c'est tout.

 

Dans l'habitacle la planche de bord est revue, avec une console centrale redessinée, et une instrumentation 100 % numérique désormais. La qualité de présentation et de finition est bonne, mais l'ergonomie perfectible.
Dans l'habitacle la planche de bord est revue, avec une console centrale redessinée, et une instrumentation 100 % numérique désormais. La qualité de présentation et de finition est bonne, mais l'ergonomie perfectible.

Dans l'habitacle, les changements sont (un peu) plus visibles, avec une console centrale redessinée pour intégrer un grand rangement. Et une nouvelle tablette tactile de 9,3 pouces accompagne une instrumentation 100 % numérique de 10 pouces en face du conducteur.

L'équipement s'enrichit de l'aide au maintien actif dans la voie et de l'assistance au parking automatique.
L'équipement s'enrichit de l'aide au maintien actif dans la voie et de l'assistance au parking automatique.
Sous le capot, un essence 225 ch et deux diesels 160 et 200 ch. Et pas d'hybride, donc des malus conséquents.
Sous le capot, un essence 225 ch et deux diesels 160 et 200 ch. Et pas d'hybride, donc des malus conséquents.

L'équipement se modernise également avec l'apparition du régulateur de vitesse adaptatif, du maintien dans la voie et du park assist. Des équipements qui faisaient défaut jusqu'alors.

Sous le capot par contre, aucun changement. On trouve toujours le 1.8 TCe 225 et le 2.0 dCi en 160 ou 200 ch, boîte EDC à double embrayage pour tout le monde.

Avec la disparition depuis déjà un moment du petit moteur 1.6 dCi 130 et de la finition d'entrée de gamme Life, le ticket d'entrée à la gamme Espace avait déjà sérieusement augmenté, c'est encore un peu plus le cas. Ce restylage s'accompagne d'une inflation des tarifs de 1 400 €, avec un prix de départ de 44 100 €. Pas donné, d'autant qu'il faut rajouter jusqu'à 4 279 € de malus en diesel, et 10 488 € pour le moteur essence. De quoi définitivement faire s'éteindre l'espèce...

 

J'aime

J'aime l'apparition des feux Matrix LED. C'est enfin digne d'un haut de gamme.
J'aime l'apparition des feux Matrix LED. C'est enfin digne d'un haut de gamme.

Je n'aime pas

Je n'aime pas les prix en hausse de 1 400 €, la disparition des finitions les moins chères, et des malus conséquents. De quoi tuer l'Espace...
Je n'aime pas les prix en hausse de 1 400 €, la disparition des finitions les moins chères, et des malus conséquents. De quoi tuer l'Espace...

 

 

 

Remerciements

Renault Espace restylé : dernier baroud - Salon de l'auto Caradisiac 2020
Renault Espace restylé : dernier baroud - Salon de l'auto Caradisiac 2020

Le 1er salon de l'auto Caradisiac n'aurait pu avoir lieu sans le soutien actif de la Communauté d'agglomération du Cotentin et de l'Association des Amis du Hangar à Dirigeables d'Ecausseville. Grand merci à tous ceux qui ont facilité l'accueil de Caradisiac dans le hangar à ballons dirigeables d'Ecausseville, monument historique unique au monde !

 

 

Renault Espace restylé : dernier baroud - Salon de l'auto Caradisiac 2020

Nos plus vifs remerciements au Groupe Prévost qui nous a soutenus dès les premiers jours dans cette aventure qu'a été l'organisation du 1er salon de l'auto Caradisiac. Son expérience a facilité la gestion des flux de livraison de plus de cent voitures dans le Hangar d'Ecausseville, niché en pleine campagne normande ! 

 

Portfolio (10 photos)

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires (30)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Les problèmes ont ils été résolus ? Il yavais de gros soucis de fiabilité au lancement.

Par

En décembre dernier, à l’occasion d’un bla bla car, j’ai fait un Nancy-Paris à bord de l’espace 5 version initiale 1.6 dCi 160ch edc.

Premièrement, étant assis à l’arrière, j’ai eu mal au c*l, vraiment.

Ensuite en discutant avec le proprio, il m’a expliqué l’avoir acheté bradé sur le parking VO d’un concession Renault car personne n’en voulait.

Néanmoins les places avant semblaient bien plus confortables.

Par

" De quoi tuer l'Espace.. ."

Article utile pour nous rappeler qu'ainsi, il était encore vivant... merci !

Par

La fiabilité :fier:

Par

En occasions elles sont données personne en veut.

Par

Ca se trouve à des prix incroyables en occasion. A prendre en version Life, pour éviter certaines merdes électroniques et de BVA, et le plus récent possible pour profiter des mises à jour. Un exemplaire de fin de carrière dans quelques années sera un excellent achat pour qui veut un véhicule super confortable, spacieux et collector à prix d'ami.

Par

le Pioner de la Cricpanne une bonne chose de l'arret total , il va rester invendable ...

Par

A mon avis c'est une bonne affaire sur les versions 2019 -2020 et plus parce que sans doute bradé et relativement fiable par rapport au début

C'est d'ailleurs ça qui a tué le modèle dans l'oeuf, sur la phase 2 ils n'avaient plus vraiment la foi, à quoi bon investir pour mettre un moteur plus propre, personne ne va en acheter ou presque, autant le laisse mourir comme ça

Y'a d'autres modèles chez Renault pour le remplacer, mais c'est dommage qu'un tel mythe termine comme ça

Par

En réponse à SUDISTE DES LANDES

le Pioner de la Cricpanne une bonne chose de l'arret total , il va rester invendable ...

En quand langue écris-tu?

Par

Un ami en avait une en 160 ch EDC. Achetée d'occasion à 60 000 km.

Super voiture : confortable, silencieuse, tenue de route au top avec le 4 Control, moteur suffisamment puissant, très bel équipement.

Et puis, patatra, vacances l'été dernier et moteur HS à 120 000 km environ. 2 mois d'immobilisation et coût partiellement pris en charge par Renault.

Ce n'est qu'un exemple bien sûr mais c'est vraiment dommage car c'était une super autoroutière.

Je n'ai jamais compris pourquoi nos constructeurs ne mettent pas le paquet en termes de fiabilisation sur leurs hauts de gamme.

Ce serait la seule possibilité de s'y faire une place : voiture super fiable et qualitative dans le temps (car testée, testée et retestée avant commercialisation et garantie de 5 ans kilométrage illimité.

Le haut de gamme ne pardonne pas et Renault a déjà perdu cette bataille en arrêtant les Talisman, Espace et même Grand Scenic.

C'est triste car un constructeur incapable de vendre des voitures chères et donc rentables va irrémédiablement s'appauvrir et être moins attirant pour les clients (comme FIAT par exemple dont le "haut de gamme" est la TIPO !!!).

A suivre pour DS et Peugeot (508), j'espère qu'ils ne feront pas les mêmes erreurs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire