Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault et Nissan devant la justice pour les défaillances du moteur essence 1.2 TCe / DIG-T

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Olivier Cottrel

Renault et Nissan devront faire face à la justice. Environ 1 100 personnes viennent de déposer une plainte pour une action en justice contre Renault et Nissan concernant les défaillances du moteur 1.2 litre utilisé dans plusieurs centaines de milliers de véhicules des marques Renault, Nissan, Dacia et Mercedes. L’affaire a été confiée à un juge ce mardi.

Le moteur Renault TCe 1.2 de plus en plus dans l'œil du cyclone.
Le moteur Renault TCe 1.2 de plus en plus dans l'œil du cyclone.

C’est une affaire qui, au fil des mois, prend de l’ampleur.

Les problèmes rencontrés par plusieurs milliers de clients Renault, Nissan, Dacia et Mercedes sur le moteur essence 1.2 litre TCe / DIG-T viennent de prendre une tournure juridique. Selon Christophe Leguevaques, un des avocats impliqués dans le procès contre Renault et Nissan à travers la plateforme Myleo, plus de1 100 personnes ont déjà déposé une plainte. Une action conjointe qui a été confiée à un juge ce mardi, et qui fera ainsi l’objet d’une enquête de la part de la justice : « Il s'agit juste d'un référé probatoire. L'objectif n'est pas encore l'indemnisation, mais la recherche de preuves. C'est un risque de série que Renault connaissait et il aurait dû rappeler les véhicules. »

Cela fait maintenant plusieurs mois en effet que certains propriétaires de véhicules équipés avec le 1.2 quatre-cylindres (Renault Clio, Renault Megane, Renault Scénic, Renault Captur et Renault Kangoo, Dacia Duster, Dacia Duokker et Dacia Lodgy, Mercedes Citan et Nissan Qashqai) se plaignent d’une surconsommation d’huile liée pouvant entraîner des casses dans le moteur.

Du côté de Renault, si on reconnaît certains problèmes techniques gérés au cas par cas, on estime qu’il n’y a jamais eu de problèmes de sécurité et que le nécessaire a été fait pour fiabiliser ce moteur, par ailleurs assez rapidement sorti du circuit.

En France, 133 000 véhicules seraient concernés par ces éventuels problèmes, que Renault assure ainsi avoir réglés depuis mai 2016.

Pour tout savoir sur ce Motorgate, vous pouvez lire ou relire l’article de Caradisiac sur le sujet.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire