Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault Sport sur le point de disparaître

La marque Renault Sport devrait s'effacer au profit d'Alpine, qui deviendrait l'unique marque sportive du Groupe Renault.

Renault Sport sur le point de disparaître

Si Luca de Meo a prévu de détailler son plan de bataille pour le Groupe Renault en janvier 2021, en interne, les grandes manœuvres ont déjà commencé. Officiellement en poste depuis début juillet, le nouveau DG du Losange n'a pas perdu une seconde. D'ailleurs, fin juillet, Luca de Meo n'a pas hésité à déclarer : "Sur les quatre dernières semaines, je pense que nous avons pris plus de décisions sur le produit que pendant les deux dernières années."

Et il ne faut pas attendre janvier pour découvrir les premiers fruits de son travail. Dans un communiqué, Renault a dévoilé la base de sa réorganisation. Elle se fera autour de quatre "business units" : Renault, Dacia, Alpine et Nouvelles mobilités. Pour Luca de Meo, il s'agit "de travailler de façon plus simple, plus orientée sur les marchés et les clients, avec un esprit d'équipe, pour aller chercher le meilleur résultat possible."

Pour l'instant, il est officiellement question d'un projet et une phase de réflexion est lancée. Quatre personnes ont été choisies pour mener cette réflexion. Luca de Meo va s'occuper de Renault, Denis le Vot de Dacia, Cyril Abiteboul d'Alpine et Clotilde Delbos des nouvelles mobilités.

La surprise du chef, c'est clairement Cyril Abiteboul. L'homme est actuellement le directeur général de Renault Sport Racing et s'occupe donc l'écurie de Formule 1. Une présence d'autant plus surprenante qu'Alpine est gérée depuis peu par Patrick Marinoff, qui a été débauché chez Mercedes-AMG ! Est-il déjà poussé vers la sortie ? Aura-t-il une autre fonction ? On ne le sait pas encore.

Le bon point est qu'Alpine a un avenir. Alors que son futur semblait déjà incertain, avec une A110 qui a du mal à séduire de nouveaux clients après les débuts en fanfare, Luca de Meo acte la poursuite de l'aventure. Et Alpine devrait même prendre du galon… au point de chasser un autre label.

Selon nos informations, la marque Renault Sport serait en effet sur le point d'être abandonnée. Luca de Meo aurait pris cette décision pour donner plus d'espace à Alpine, qui serait ainsi la seule marque sportive du groupe. La nomination du directeur de Renault Sport Racing au pilotage d'Alpine semble confirmer cela.

L'idée générale est un changement de nom, pas la mise à mort de toute une entité. Mais faut-il s'attendre à un simple ripolage en bleu et orange des activités de Renault Sport ? Ou Luca de Meo va-t-il faire un ménage plus poussé dans les activités de Renault Sport et fusionner les services en double actuellement entre Renault Sport et Alpine ? L'homme est en quête d'économies. Cela peut laisser craindre la suppression de postes parmi la division de Renault Sport, qui gère le développement de véhicules sportifs de série mais aussi des véhicules pour les compétitions clients, comme les Clio Cup, Rally et RX. Le projet doit être précisé dans les prochaines semaines.

Et côté gamme ? La fin de Renault Sport ne toucherait à ce jour que la Mégane, seul modèle encore badgé RS, la Clio RS ayant été abandonnée. Mais cela ne signifierait pas automatiquement la fin des sportives chez Renault… s'il y en a encore car les normes antipollution semblent avoir tué les projets dans l'œuf. Là aussi, il pourrait être question d'Alpine. Un retour aux sources puisqu'on se souvient d'une certaine R5 Alpine Turbo.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Alpine

Toute l'actualité

Forum Alpine

Commentaires ()

Déposer un commentaire