Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Road trip en Mercedes EQC - Aussi bonne voyageuse qu'une Tesla ? (vidéo)

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

L’EQC est le premier véhicule 100% électrique de la gamme Mercedes. A l’occasion de son lancement, le constructeur a proposé à la presse d'effectuer un road trip entre Zurich et Milan. Au programme : des routes sinueuses, des ascensions de cols et de l’autoroute, le tout avec la climatisation enclenchée et sans se préoccuper particulièrement d'éco-conduite. Comme dans la "vraie vie", donc. Verdict...

Road trip en Mercedes EQC - Aussi bonne voyageuse qu'une Tesla ? (vidéo)

 En bref

SUV familial électrique concurrent des Audi e-tron et Jaguar I-Pace

408 ch, 760 Nm

Batterie 80 kWh

414 km d’autonomie maxi

A partir de 78 950 €

Comment va l’automobile électrique? On peut voir le verre à moitié vide et souligner que les motorisations 100% thermiques ont encore représenté plus de 9 ventes sur 10 à travers le monde au premier semestre. Mais on peut aussi voir le verre à moitié plein en constatant que, sur la même période, les ventes de ces mêmes modèles thermiques ont baissé de 5% tandis que celles des moteurs électrifiés augmentait de 36%. « La bascule est en train de s’opérer, mais pas aussi vite que les gouvernements et constructeurs le souhaiteraient », précise le cabinet spécialisé Jato qui a publié les chiffres cités plus haut.

C’est dans ce contexte que Mercedes lance l’EQC, son premier véhicule à motorisation 100% électrique. Celui-ci se présente comme l’équivalent électrifié du GLC que l’on connaît depuis plusieurs années déjà, et arrive sur un marché déjà occupé par Jaguar avec l’I-Pace et Audi avec son e-tron (le Model X Tesla étant ici en décalage de par sa longueur de 5,06 m. et ses tarifs).

GLC et EQC diffèrent toutefois par leurs dimensions : si le nouveau venu est 11 cm plus long (soit 4,78 m.), son volume de coffre est inférieur de 50 litres. Les 500 litres disponibles restent une valeur acceptable pour l’usage familial auquel l’auto doit pouvoir se prêter, même si l’Audi e-tron fait nettement mieux avec ses 660 litres.

Road trip en Mercedes EQC - Aussi bonne voyageuse qu'une Tesla ? (vidéo)En matière de présentation, l’EQC se distingue notamment du GLC  grâce aux éléments lumineux barrant la totalité de sa poupe et de sa proue.
Road trip en Mercedes EQC - Aussi bonne voyageuse qu'une Tesla ? (vidéo) Un moteur par essieu: l'EQC dispose donc d'une transmission intégrale. Le Cx de l’engin s’établit à 0,27, comme l'Audi e-tron

Côté technique, retenez que l’EQC dispose de deux moteurs électriques, soit un par essieu, dont la puissance cumulée atteint 408 ch et le couple 760 Nm. Des valeurs élevées, mais ce n’est pas du luxe pour déplacer 2,5 tonnes à vide (dont 652 kilos pour la seule batterie d’une capacité de 80 kWh). Malgré cet embonpoint, l’engin expédie l’exercice du 0 à 100 km/h en 5,1 secondes, soit l’équivalent du chrono d’une GLB 35 AMG (5,2 s). Bref, « on peut doubler ! », comme dirait l’autre. A titre de comparaison, notez qu’une Audi e-tron offre 360 ch, 561 Nm, et passe de 0 à 100 km/h en 6,6 s (ou 5,7 s en mode Boost).

L’autonomie maximale de l’EQC s’établit à 414 km selon les normes WLTP, valeur similaire à celle revendiquée par l’Audi e-tron, tandis que l’I-Pace annonce 470 km.

Avant tout une Mercedes

Mais assez parlé, il est temps de prendre place à bord. Pour constater que l’EQC répond en tous points aux standards en vigueur au sein de la maison Mercedes, avec un style moderne et un niveau d’équipement de premier plan, le tout étant servi par des matériaux choisis. Difficile de trouver quoi que ce soit à redire sur la qualité perçue, même si c’est la moindre des choses pour un véhicule facturé à partir de 78 950 € (et même 92 400 € pour notre modèle d’essai en finition AMG Line, agrémenté de quelques options).

L’EQC est une Mercedes avant tout. L’habitacle correspond donc aux standards habituels de la marque, avec face au conducteur deux grands écrans multimédias offrant tous deux une diagonale de 26 cm. L’interface du GPS et l’accès aux menus et sous-menus apparaissent inutilement complexe. Mercedes ferait mieux de s’inspirer de ce que propose Tesla. Pour le reste, on trouve tous les systèmes d’assistance à la conduite que l’on est en droit d’attendre à ce niveau de gamme.
L’EQC est une Mercedes avant tout. L’habitacle correspond donc aux standards habituels de la marque, avec face au conducteur deux grands écrans multimédias offrant tous deux une diagonale de 26 cm. L’interface du GPS et l’accès aux menus et sous-menus apparaissent inutilement complexe. Mercedes ferait mieux de s’inspirer de ce que propose Tesla. Pour le reste, on trouve tous les systèmes d’assistance à la conduite que l’on est en droit d’attendre à ce niveau de gamme.

De fait, rien n’indique que l’on se trouve au volant d’un modèle électrique : on retrouve l’habituelle « commande de boîte auto » à droite derrière le volant, laquelle se complète d’une palette à chaque main. Sauf que lesdites palettes de servent pas à changer de rapport, mais à sélectionner le mode de fonctionnement de l’accumulateur d’énergie, de D + qui favorise la roue libre à D - - qui assure une récupération d’énergie maximale au lever de pied ou au freinage. Avec ce mode, le recours à la pédale de frein devient quasiment inutile et l’on ne conduit plus qu'avec celle de l’accélérateur.

Il est aussi possible de faire varier les styles de conduite de façon à atteindre la plus grande autonomie possible, tandis qu’un assistant « ECO » donne au conducteur des conseils de conduite en temps réel via le combiné d’instrumentation.

 

L’EQC dispose de deux prises : en AC (courant alternatif) 7,4 kW, compter 33 km récupérés par heure de charge. En DC (courant continu) 110 kW, comme ici sur une borne Ionity, compter environ 12 minutes pour 100 km.
L’EQC dispose de deux prises : en AC (courant alternatif) 7,4 kW, compter 33 km récupérés par heure de charge. En DC (courant continu) 110 kW, comme ici sur une borne Ionity, compter environ 12 minutes pour 100 km.
Nous effectuerons pour notre part une recharge de 76 à 98% en 25 minutes environ sur une borne Ionity, (le débit d’électrons étant toujours ralenti à partir de 80%). La charge est facturée 8 CHF, soit 7,3 €.
Nous effectuerons pour notre part une recharge de 76 à 98% en 25 minutes environ sur une borne Ionity, (le débit d’électrons étant toujours ralenti à partir de 80%). La charge est facturée 8 CHF, soit 7,3 €.

Le road-trip auquel Mercedes a convié la presse relie Zurich, capitale économique de la Suisse, à l’aéroport de Milan. Un parcours qui peut s’effectuer d’une traite en un peu plus de 280 km essentiellement autoroutiers, mais là n'était pas le propos. A la place, la marque à l’étoile nous proposait un parcours empruntant plusieurs cols parmi lesquels ceux du Susten et du Grimsel, culminant tous deux à plus de 2000 mètres d’altitude. Nous vous laissons d’ailleurs imaginer les panoramas grandioses qui se sont offerts à nous (ou, mieux, à les découvrir dans notre vidéo).

L’EQC est déjà disponible à la commande,  à partir de 78 950 € (hors bonus), contre 83 880 € à une Audi e-tron.
L’EQC est déjà disponible à la commande,  à partir de 78 950 € (hors bonus), contre 83 880 € à une Audi e-tron.

Mais avant d’en arriver là, il a d’abord fallu (un peu) rouler en ville. Là, on apprécie le gabarit encore raisonnable de l’auto et la bonne visibilité périphérique offerte. On se sent rapidement à l’aise au volant de cet engin au fonctionnement silencieux (normal pour une électrique !) et souple (normal aussi). La conduite est posée, l’accélération douce.

 Le service Mercedes me Charge, offert pendant 3 ans, permet d’accéder à 300 opérateurs de bornes de recharge publique à travers l’Europe, auxquelles s’ajoutent les réseaux de charge rapide Ionity (110 kW), mis en place à l’initiative d’un consortium de constructeurs (Mercedes, BMW, groupe VW et Ford, récemment rejoints par Hyundai et Kia).
Le service Mercedes me Charge, offert pendant 3 ans, permet d’accéder à 300 opérateurs de bornes de recharge publique à travers l’Europe, auxquelles s’ajoutent les réseaux de charge rapide Ionity (110 kW), mis en place à l’initiative d’un consortium de constructeurs (Mercedes, BMW, groupe VW et Ford, récemment rejoints par Hyundai et Kia).

L’horizon se dégage sur le réseau secondaire, et c’est l’expression de « force tranquille » qui vient alors naturellement à l’esprit. Si l’auto s’épanouit pleinement en évoluant sur « un filet de gaz », elle répond aux sollicitations ponctuelles avec entrain. Les 760 Nm s’accommodent aisément des 2,7 tonnes (avec les deux passagers et leurs bagages) à déplacer, assurant accélérations franches et relances solides, le tout à peine troublé par de légers bruits d’air. La direction se montre précise, tandis que le centre de gravité bas (les batteries se logent dans le plancher entre les deux essieux, architecture que l’on retrouve notamment sur les Tesla Model X) évite à l’auto de « balancer » dans les courbes. Quant au freinage, il fait preuve de mordant.

Malgré ses 2,5 tonnes, l'EQC se conduit comme un SUV classique. Le couple moteur de 760 Nm a pour effet d'"alléger" l'ensemble.
Malgré ses 2,5 tonnes, l'EQC se conduit comme un SUV classique. Le couple moteur de 760 Nm a pour effet d'"alléger" l'ensemble.

En montagne, l’auto file avec entrain d’un virage à l’autre, et la récupération d’énergie (en mode D - -) permet même de ne pas avoir à jouer du frein avant d’attaquer les épingles. Etonnant ! Rien à signaler côté confort, mais il convient de préciser que le bitume suisse offre une qualité assez exceptionnelle. On l’a dit, ce road-trip a été mitonné « sur mesures »... C’est ainsi que la dernière partie du parcours, une fois franchi le Col de la Furka et du Saint-Gothard, sera constitué de dizaines de kilomètres de descente. Des conditions qui permettent à l’ordinateur de bord d'indiquer, par la grâce de ce délicieux paradoxe propre aux motorisations électriques, que l’autonomie disponible augmente à mesure que les kilomètres défilent…

Et c’est ainsi que nous parviendrons à l’aéroport de Milan, terme de notre road trip, avec un bilan de consommation de 20,7 kWh/100 km sur près de 400 km, alors même que nous avions atteint les 30 kWh au sommet des cols. Ces 20,7 kWh apparaissent clairement comme une valeur des plus raisonnables, dans la mesure où nous aurons roulé avec la climatisation enclenchée (à 21°) toute la journée et ne nous serons guère préoccupés d’éco-conduite.

Mercedes présente donc un véhicule abouti, dont le planificateur de voyage présente l'avantage de bien vous « prendre en main » tout au long de votre trajet. Et le tout forme un produit qui, s’il n’est pas encore au niveau de Tesla en termes d’efficience ou d’agrément global d’usage, s’en approche. Doucement.

Road trip en Mercedes EQC - Aussi bonne voyageuse qu'une Tesla ? (vidéo)

Les chiffres clés

Mercedes Eqc 400 AMG LINE 4MATIC
Général  
Date de début de commercialisation 05/07/2019
Date de fin de commercialisation NC
Garantie pièce et main d'œuvre : en km Kilométrage illimité
Garantie pièces et main d'œuvre : en mois 24 mois
Moteur  
Puissance fiscale 8 CV
Couple 760 Nm
Motorisation Electrique
Boîte de vitesses Automatique
Roues motrices 4
Puissance Din 408 Ch à 4080 trs/min
Dimensions  
Longueur 4761 mm
Largeur 1884 mm
Hauteur 1623 mm
Volume de coffre mini 500 L
Volume de coffre maxi 1460 L
Nombre de places assises 5
Performances / consommation  
Emissions de CO2 0 g/km
Accélération de 0 à 100 km/h 5.1 s
Vitesse maximum 180 km/h

 

Portfolio (32 photos)

En savoir plus sur : Mercedes Eqc

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il est certain qu'en proposant un circuit réalisable sans recherche d'une borne de recharge … l'électrique devient désirable. Mais dans la vrai vie il faudra bien passer par la case recharge, et c'est là que les choses se compliquent !

Par

Joli article pour une voiture nettement moins indigente que l'Etron. Par contre, s'il vous plaît, cara, faites un effort! Vous donnez les prix des VE sans jamais préciser (ou presque) si c'est bonus inclus ou non. Ici, les 78950 s'entendent avant bonus ET négociation éventuelle. Relativement compétitif pour un véhicule qui n'a pas de compétiteur direct chez Tesla (la 3 est clairement une berline à la position de conduite très nettement plus allongée, au coffre moins pratique et plus petit, et la X est très nettement plus chère).

Préciser si le bonus est inclus est d'autant plus important justement que Tesla donne ses prix sur son site français avec le bonus déjà déduit...

Par

En réponse à smartboy

Il est certain qu'en proposant un circuit réalisable sans recherche d'une borne de recharge … l'électrique devient désirable. Mais dans la vrai vie il faudra bien passer par la case recharge, et c'est là que les choses se compliquent !

Ça, c'est clair. En même temps, c'est le jeu: quand un constructeur propose de tester son véhicule, il choisit l'emplacement et les conditions en fonction des avantages/inconvénients du véhicule. Une Mx5 cabriolet ne va pas être souvent testée au R.U. en hiver... même si elle s'y vend très bien!

Par

Je regarde le début de la vidéo en rêvant et je finis la vidéo en me disant qu'Elon Musk à fait le meilleur paris avec ces Supercharger.

Même si les Taycan, cette EQC, Kona et autres électrifiés sont d'excellentes voitures. Tesla reste le top pour vraiment rouler en électrique à plus de 100 bornes du domicile, sans se prendre la tête.

Il faut encore patienter. Soit pour attendre le développement du/des réseau/x ou soit économiser pour acheter une Tesla.

J'ouvre une cagnotte leetchi...

Par

ah tiens un essaie dans mon beau pays :love:

notre petit paradis sur terre.

par contre quelques erreurs et clichés glissés dedans.

Non il n'y a pas de radars tous les 100m

et oui on roule calme et friendly.

Je n'ai jamais eu une amende et pourtant j'ai 560 cv :oui:

On a beau avoir un des plus gros parc auto de voitures de sport et de luxe ça n'empêche en rien de bien se faire plaisir de temps en temps :jap:

Quand à la remarque sur le prix du café à 3.30 et des toilettes je n'ai pas compris en quoi c'est pertinent, vu que c'est un prix normal :bah:

Par

En réponse à Lety_argonova

ah tiens un essaie dans mon beau pays :love:

notre petit paradis sur terre.

par contre quelques erreurs et clichés glissés dedans.

Non il n'y a pas de radars tous les 100m

et oui on roule calme et friendly.

Je n'ai jamais eu une amende et pourtant j'ai 560 cv :oui:

On a beau avoir un des plus gros parc auto de voitures de sport et de luxe ça n'empêche en rien de bien se faire plaisir de temps en temps :jap:

Quand à la remarque sur le prix du café à 3.30 et des toilettes je n'ai pas compris en quoi c'est pertinent, vu que c'est un prix normal :bah:

On se demandera longtemps pourquoi tu estimes avoir besoin d'autant de chevaux pour rouler calme et friendly.

Quand au prix du p'tit noir... libre à toi de le trouver normal.

Et d'avoir aussi peu de touristes... ou qui restent pas longtemps.

Par

Franchement, se bloquer sur le prix d'une commodité ce n'est pas ce qu'il y a de mieux. En Autriche le café coûte une fortune mais la bière est à 2€, à Berlin le logement coûte la moitié de celui de Paris, mais pas la vie de tous les jours...

Autre pays, autres mœurs même si, évidemment, la vie en moyenne est plus chère en Suisse qu'ailleurs en Europe...

Par

« Un parcours qui peut s’effectuer d’une traite en un peu plus de 280 km essentiellement autoroutiers, mais là n'était pas le propos. A la place, la marque à l’étoile nous proposait un parcours empruntant plusieurs cols parmi lesquels ceux du Susten et du Grimsel, culminant tous deux à plus de 2000 mètres d’altitude »

Tiens donc, comment cela se fait il que Mercedes ne souhaite pas que son tank soit testé sur autoroute ? C’est étrange tout de même :biggrin:

Par

2T5 la voiture... Ça devient ridicule ces poids.

Le maximum d'énergie est dépensé pour faire bouger...de la tôle.

C'était déjà le cas avant, ça devient de pire en pire.

Au rythme ou on va il faudra un permis poid lourd pour conduire une voiture...

Par

En réponse à thebounce

Je regarde le début de la vidéo en rêvant et je finis la vidéo en me disant qu'Elon Musk à fait le meilleur paris avec ces Supercharger.

Même si les Taycan, cette EQC, Kona et autres électrifiés sont d'excellentes voitures. Tesla reste le top pour vraiment rouler en électrique à plus de 100 bornes du domicile, sans se prendre la tête.

Il faut encore patienter. Soit pour attendre le développement du/des réseau/x ou soit économiser pour acheter une Tesla.

J'ouvre une cagnotte leetchi...

c'est sur que Tesla a toujoprs une longueur d'avance sur l'efficience, mais 3 longueurs de retard sur la qualité, la presentation et les équipements. mettre 100k Euro dans une voiture et n'avoir que l'efficience.... ca fait un peu cher, ou faut avoir l'argent facile. Quand je compare celle de mon frere ( model 3 Perf) ou celle d'un ami (Model S) avec mon A7, coté équipemennt et finition, rien à voir. Vision tete haute, suspension pneumatique pilotée, siege climatisé, clim 4 zones, sieges qui s'adapte à la morphologie (gonflant),etc... les tesla paraissent indigentes coté équipement.

Apres cela mis à part, j'hallucine sur les tarifs des autos.... voiture familiale electrique + 2eme voiture citadiine VE aussi.... 130 -140K euro !!!!! ca c'est du budget à la parté de tout a chacun....

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire