Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

Dans Faits divers & Insolite / People

Serge Bellu , mis à jour

Décédée ce jeudi 8 septembre 2022 à quatre-vingt-seize ans, Sa Majesté la Reine Élizabeth 2 a toujours été l’une des critiques les plus affûtées de l’industrie automobile britannique. 

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

Lors des récentes commémorations du jubilé de la reine Élizabeth II, quelques propos sournois, sans doute échappés d’impudents républicains, ont cru bon de s’interroger sur l’utilité de la monarchie, sur la nature de sa tache.

Ces médisants semblaient alors ignorer que personne ne connaissait les haut de gamme de l’industrie automobile comme Sa Majesté. Elle ne s’est pas vautrée comme les essayeurs de Caradisiac, dans les productions tristement fonctionnelles aux nauséabondantes effluves de diesel.

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

Non, cette femme avait du goût et du discernement. C’est sous son règne que le parc automobile de Birmingham Palace a progressivement glissé de Daimler à Rolls-Royce. Pas n’importe quelle Rolls… La famille royale ne se déplace pas - comme vous et moi - dans une vulgaire Ghost ou une vieille Silver Shadow. Elle n’a roulé qu’en Phantom, modèle d’apparat ressuscité en 1950.

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

En 2002, la reine Elizabeth s’est détournée de Rolls-Royce pour se faire élaborer une « State Limousine » chez Bentley. Avec toujours cette exigence récurrente : surélever le pavillon afin de pouvoir accueillir les couvre-chefs les plus volumineux.

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

Se souvenant des heures sombres de la guerre quand elle conduisait des ambulances assez rustres, la reine a toujours eu une tendresse particulière pour les Land Rover qui sont idéalement adaptées aux sentiers sillonnant la forêt de Balmoral, sa résidence écossaise où elle s'est d'ailleurs éteinte ce jeudi 8 septembre 2022.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Lorsqu’elle était en déplacement officiel à l’étranger, Élizabeth II en profitait pour tester la concurrence. Pierre Dreyfus, alors président de la Régie Renault, balada la reine dans un cabriolet Frégate pour visiter les usines de Flins.

Route de nuit - Élizabeth II, pied (royal) au plancher

Et Georges Pompidou ne fut pas peu fier de promener la monarchie dans une vrombissante Citroën SM, sans doute la voiture présidentielle la plus iconoclaste de l’histoire de l’automobile !

SPONSORISE

Actualité Rolls Royce

Toute l'actualité

Forum Rolls Royce

Commentaires ()

Déposer un commentaire