Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Route de nuit - Prix du carburant: dans les années 70 et 80, déjà...

Dans Economie / Politique / Budget

Pierre-Olivier Marie

Le sujet du prix du carburant est un thème récurrent de l'actualité automobile. En 1980, la télévision française s'en amusait déjà en comparant avec les tarifs de 1974. Rien n'a changé depuis.

Route de nuit - Prix du carburant: dans les années 70 et 80, déjà...

La flambée du prix des carburant est un sujet de société récurrent depuis le premier choc pétrolier de 1973, et se voit à ce titre régulièrement mis à l'honneur dans les journaux télévisés.

L'archive que nous vous présentons aujourd'hui, extraite du fonds de l'Institut national de l'Audiovisuel (INA), est un sujet diffusé en 1980 et qui "s'amuse" de l'évolution des tarifs en quelques années.

"L'essence à 1,62 Franc, on croit rêver. Et pourtant c'était le 11 janvier 1974, il y a seulement 6 ans....", explique la voix off en début de reportage, qui explique qu'à l'époque ce tarif suscitait l'indignation. Et il y a de quoi, dans la mesure où 1,62 F de 1974 équivaut à 1,32 € aujourd'hui.

Route de nuit - Prix du carburant: dans les années 70 et 80, déjà...

Route de nuit - Prix du carburant: dans les années 70 et 80, déjà...

 

Le reste du sujet est à l'avenant, avec des témoignages qui fonctionneraient encore aujourd'hui dans la mesure où les solutions n'ont guère changé. Un automobiliste interrogé pense à "marcher davantage", un autre menace de "s'arrêter de rouler pendant 15 jours", tandis qu'un troisième dit se moquer des hausses de tarifs grâce à sa Fiat 500 très économe en carburant.

En 1980, alors que le litre de super s'affiche à 3,07 F (soit 1,36 € d'aujourd'hui en tenant compte de l'inflation), un ouvrier interrogé explique qu'il va réduire son budget "sorties", tandis qu'un conducteur, figurine de Calimero accrochée au rétroviseur, appelle à un effort "du point de vue des constructeurs automobiles".

Et la journaliste d'embrayer en soulignant l'apparition de véhicules plus frugaux, avec notamment des moteurs de plus petite cylindrée ou, pour les grandes berlines, de sobres diesels.

On pourrait refaire le même reportage aujourd'hui, en évoquant simplement à la fin les moteurs hybrides et électriques. L'automobile est un grand recommencement.

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire