Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Shell met du méthane dans la voiture électrique à batteries

Dans Ecologie / Electrique / Autre actu écologie

Shell met du méthane dans la voiture électrique à batteries

Le refroidissement des batteries est un enjeu crucial pour les constructeurs qui produisent des voitures électriques. Le pétrolier Shell a justement trouvé le moyen d'immerger les cellules des batteries dans un liquide produit à partir... de méthane. Ou quand le bilan carbone de la voiture électrique s'alourdit.

Nous parlons souvent des capacités et du poids des batteries, mais il est un domaine ô combien crucial pour la voiture électrique : le refroidissement. Des batteries bien refroidies durent plus longtemps, tiennent mieux les fortes charges et permettent d'avoir des puissances élevées et un usage sportif sans dégrader la longévité des batteries. Le problème, aujourd'hui, est que le meilleur des refroidissements n'est qu'externe : le liquide circule autour du pack de batteries pour évacuer la chaleur. 

Mais cette disposition a ses limites : les cellules ne peuvent pas être refroidies individuellement. Pour cela, il faudrait que le liquide soit carrément dans les batteries, qui seraient ainsi immergées. Problème : pour arriver à ça, il faut un liquide dit "diélectrique", qui ne conduit pas les ions (l'énergie électrique).

Shell a justement une solution avec un liquide produit à partir... de méthane. Forcément, sur le papier, ça amène des interrogations : pourquoi réintroduire un produit carboné dans une voiture censée justement s'en passer ? Shell répond que le méthane pourra être produit par des déchets organiques, permettant ainsi de se passer de méthane extrait du sol.

L'avantage du refroidissement par immersion est que les batteries sont nettement mieux refroidies : elles peuvent ainsi être régulièrement branchées sur de la charge rapide sans craindre pour leur durée de vie. Et c'est aussi un vrai argument pour les véhicules haut de gamme et sportifs électriques, qui ont besoin de batteries à hauts voltages.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (13)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faire Caca dans le reservoir serait la meilleur solution.

Par

climatiser les batteries c'est aussi la solution..

donc comprimer et relacher un gaz neutre...

sinon la bonne vielle méthode du radiateur...avant...

sinon on a compris depuis longtemps..

que l'électrique c'est bidon et çà fonctionne au charbon.. au gaz... voir au pétrole pour la recharge..

voir meme la fabrication...!

Par

"réintroduire un produit carboné dans une voiture censée justement s'en passer"

Depuis quand un VE est décarboné ... ?

Par

Comme en 1997 avec les 1eres voitures hybrides, Toyota va arriver avec des batteries solides en serie. Ne vous inquietez pas.

Par

Les pneus sont fait à partir de pétrole donc non une électrique n'est pas décarbonné. Son avantage principal réside surtout à ne pas relâcher toutes les s*loperies que relâche un thermique dans les bassins de population.

Des batteries refroidies par du méthane issu de matière organique qui sera ensuite retraité (comme un gaz de clim), je ne vois pas de problème.

Par

"Le pétrolier Shell a justement trouvé le moyen d'immerger les cellules des batteries dans un liquide produit à partir... de méthane."

Qui avait dit que le V.E c'était la "mort assurée "des compagnies pétrolières....?

Total vend du courant et va installer des bornes, Shell s'occupe du refoidissement des batteries....Les investisseurs ne mettent jamais "leurs oeufs dans le même panier"....

Pour ma part je maintiens, ce sont les mêmes qui "se sont goinfrés avec le thermique" qui le feront avec l'électrique....:coucou:

Par

Quelle parti pris stupide sur la news, tant que le méthane ne s’échappe pas, il ne cause pas de réchauffement, c'est comme pour les fluides caloporteurs des climatisation, ce qui importe est d'être bien géré pendant le recyclage.

Par

Que de soucis pour un peu de méthane de refroidissement.

Il faudrait voir comment les industries font, cela relativiserait.

Cette histoire de CO2 tourne clairement à la maladie mentale.

Par

On pourrait essayer de produire du méthane avec du CO2 et du solaire (cocorico). :coolfuck:

https://www.liberation.fr/futurs/2017/08/21/et-si-on-recyclait-le-co2-pour-en-faire-du-carburant_1587260

Ou bien pourquoi pas récolter le méthane déjà tout prêt depuis le popotin des vaches ? :buzz:

Après, le tout c'est que le CO2 soit dans un cycle fermé : ce qui est produit est utilisé. Si on venait à retirer trop de CO2 de l'atmosphère (et autres GES), on aurait un refroidissement tout aussi problématique bien que plus simple à résoudre.

Par

Bilan carbone qui s'alourdit ? Pas du tout!!! Faire péter les vaches dans les réservoirs directement empêchera des émissions intempestives de CO2 :areuh::areuh::areuh:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire