Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Premier modèle 100% électrique de la marque tchèque – si on met de côté la e-Citigo- , l’Enyaq va faire sa première sortie officielle à l’occasion du second salon Caradisiac dédié aux véhicules électriques et hybrides. Un modèle stratégique qui risque de faire sensation sur le marché mais également au sein du cirque Micheletty.

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

EN BREF

SUV électrique

À partir de 35 300 €

340 km autonomie minimum

 Avant tout et comme souvent chez Skoda, les appellations des nouveaux modèles ne sont pas choisies au hasard. Ainsi, Enyaq vient du mot irlandais « enya » signifiant « source de la vie » et ce modèle marque bien le début d’une nouvelle époque pour le constructeur tchèque qui va se lancer massivement dans le monde de l’électrique et cet Enyaq n’est que la première brique de cet édifice. Et pour permettre à ses clients de s'y retrouver plus facilement au niveau des appelations, voici une petite astuce : les SUV adoptent un nom finissant par q, celui des thermiques débute par K contre E pour les électriques.

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

 

Enyaq premier modèle électrique de Skoda? Oui et non car il y avait eu apparemment la e-Citigo. La citadine avait été d’abord déclinée en thermique avant de recevoir une motorisation électrique, ce qui n’est pas le cas de cet Enyaq qui a été spécialement conçu pour l’électrique.

Élaboré à partir de la plateforme MEB qui a servi aussi à la Volkswagen ID.4, cet Enyaq se distingue très aisément de son cousin allemand en raison de lignes de caisse tendues. La calandre hexagonale est mise en avant et côtoie des projecteurs travaillés qui débordent sur les ailes peut s'éclairer en raison de la présentation de LED. Le profil est proche de celui de l’ID.4 tandis que l’arrière rappelle les autres productions du constructeur tchèque.

L'intérieur de cet Enyaq fait forte impression que ce soit en termes de présentation ou de qualité des matériaux. À titre de comparaison, son cousin, le Volkswagen ID.4 fait moins bien.
L'intérieur de cet Enyaq fait forte impression que ce soit en termes de présentation ou de qualité des matériaux. À titre de comparaison, son cousin, le Volkswagen ID.4 fait moins bien.

Dans l’habitacle, la planche de bord est dans la lignée des dernières productions de Skoda. Horizontale, elle se caractérise par un large écran tactile façon tablette de 13 pouces. À côté, l'instrumentation apparaît bien discrète, mais celle-ci n’a pas trop importance puisque l’Enyaq propose la technologie très exclusive de la réalité augmentée sur le pare-brise.

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021
Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

C'est devenu une habitude chez Skoda et même une spécialité de la marque d'origine tchèque : l'habitabilité arrière et le volume de chargement sont donc généreux.

Profitant du plus grand empattement de la plate-forme à savoir 2,77 mètres, l’Enyaq, comme la majorité des Skoda revendique une habitabilité très généreuse et cerise sur le gâteau l’absence de tunnel de servitude dégage le plancher, ce qui permet d'exploiter pleinement la banquette arrière et notamment la place centrale. Autre similitude avec les autres modèles de la marque : la capacité du coffre, qui avec 585 litres démontre que volume de chargement et électricité ne sont pas deux notions opposées.

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

L’Enyaq n’est pas qu’un simple modèle mais une vraie famille entière puisqu’il va être disponible dans différentes finitions mais surtout avec plusieurs motorisations, ce qui est relativement rare pour un modèle électrique. Elles seront au nombre de 5 : Enyaq iV 50 : 109 kW (environ 148 ch) avec une batterie de 55 kWh pour une autonomie jusqu'à 340 km, l’Enyaq iV 60 :  132 kW (environ 179 ch) avec une batterie de 62 kWh et une autonomie jusqu'à 390 km, l’Enyaq iV 80 : 150 kW (env. 204 ch), une batterie de 82 kWh et autonomie de plus de 500 km, l’Enyaq iV 80X : 195 kW une (environ 265 ch), batterie de 82 kWh autonomie jusqu'à 460 km et enfin l’Enyaq iV RS : 225 kW (environ 306 ch) avec batterie de 82 kWh et une autonomie jusqu'à 460 km. À vous de faire votre choix.

Autre argument de cet Enyaq son prix : la version d’entrée de gamme sera à « seulement » 36 050 € soit 29 050 € si on déduit les aides gouvernementales. À titre de comparaison, c’est moins cher que certains SUV urbains électriques. Les versions cœur de gamme (60 et 80) seront commercialisées à partir de 41 220 € et 47 700 €.

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

J'aime

La qualité de fabrication au top. Les progrès effectués dans ce domaine sont spectaculaires.
La qualité de fabrication au top. Les progrès effectués dans ce domaine sont spectaculaires.

Je n'aime pas

Le dessin est trop rectiligne pour moi. Je préfère les courbes de l'ID.4.
Le dessin est trop rectiligne pour moi. Je préfère les courbes de l'ID.4.

Tous nos articles sur la Skoda Enyaq

Essai vidéo – Skoda Enyaq iV (2021) : que reste-t-il au VW ID.4 ?

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

SUV électrique établi sur la plate-forme modulaire MEB du Groupe Volkswagen, le Skoda Enyaq débarque nanti d’une meilleure autonomie que celle de son clone technique, le VW ID.4, mais pas que : le tchèque ne cache pas ses ambitions premium… Premier essai au volant de la 77 kWh.

Lire l'essai

Prise en mains - Skoda Enyaq : en terrain vierge

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

L’Enyaq est le nouveau SUV 100 % électrique de Skoda. Il repose sur la nouvelle plateforme du groupe Volkswagen dédiée à cette énergie. Cette dernière lui permet de proposer de nombreuses configurations pour une autonomie maximum de 500 kilomètres. C’est en Irlande, pays d’origine de son nom, que nous avons pris son volant en avant-première.

Lire l'essai

Toutes nos vidéos

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Essai vidéo – Skoda Enyaq iV (2021) : que reste-t-il au VW ID.4 ?

PROSPECTIVE FIABILITE

Le Skoda Enyaq est le dernier-né des modèles de la marque tchèque. Tellement nouveau qu'évoquer sa fiabilité à venir est de l'ordre de la prospective. Mais plusieurs éléments permettent d'ores et déjà de lui forger une destinée.

Déjà, comme tous les modèles électriques, il bénéficie d'un a priori positif. En effet, le constat est fait depuis plusieurs années maintenant : les modèles électriques sont en moyenne plus fiables que les thermiques. Un fait aisément explicable par la disparition de nombreux organes qui sont des sources potentielles de pannes sur les thermiques (turbo, système antipollution, démarreur, échappement, systèmes d'injection, etc.). Et les pièces en mouvement sont bien moins nombreuses, tandis que la fiabilité d'un moteur électrique ou d'une batterie est en général très élevée.

Ensuite, la marque Skoda, au sein du groupe Volkswagen, est plutôt bien lotie en termes de robustesse, avec globalement moins de soucis, même si on retrouve tout de même ceux connus chez VW, Audi ou Seat, fort logiquement. Peut-être que le fait qu'elle utilise les organes les plus techniques ou les plus pointus avec quelques années de retard par rapport à Volkswagen ou Audi peut expliquer cela. Mais c'est moins vrai aujourd'hui.

 

Remerciements

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Mille fois merci à toute la famille Micheletty qui nous a accueillis dans son cirque situé à Villeneuve-la Garenne, tout près de Paris. Leur professionnalisme et leur disponibilité ont rendu possible l’organisation pour la première fois d’un salon de l’auto dans un cirque ! Coup de chapeau aux artistes !

 

 

 

Skoda Enyaq : la bonne affaire ? - Salon Caradisiac Electrique/hybride 2021

Partenaire du 1er salon Caradisiac, l’année dernière, le Groupe Prévost est de nouveau à nos côtés en 2021 pour gérer la logistique d’acheminement des 120 voitures exposées pendant le Salon Caradisiac Electrique/Hybride 2021. Un accompagnement déterminant pour la réussite de l’événement.

Portfolio (10 photos)

En savoir plus sur : Skoda Enyaq

SPONSORISE

Actualité Skoda

Toute l'actualité

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

+ beau, mieux fini, plus habitable, même moteurs, même autonomie et moins cher. Pq prendre le ID4?

Par

En réponse à SKERD

+ beau, mieux fini, plus habitable, même moteurs, même autonomie et moins cher. Pq prendre le ID4?

A part pour le blason, je ne vois pas non plus.

Par

Cet Enyaq est un super véhicule familial, qui a quand même deux défauts :

- sa relative gourmandise (même si le gabarit du véhicule ne peut faire des miracles),

- sa liste d'options longue comme celle d'une allemande "premium", qui fait largement gonfler son tarif d'appel.

Par

Le problème avec Skoda c'est qu'à la fin c'est jamais la bonne affaire en fait :bah:

Il te mette des prix d'appel mais la caisse et soit atroce avec une finition d'utilitaires et/ou rien dedans en équipement.

Du coup la facture grimpe très très vite...suffit de voir avec le configurateur :bah:

Par

En réponse à kernel_panic

Le problème avec Skoda c'est qu'à la fin c'est jamais la bonne affaire en fait :bah:

Il te mette des prix d'appel mais la caisse et soit atroce avec une finition d'utilitaires et/ou rien dedans en équipement.

Du coup la facture grimpe très très vite...suffit de voir avec le configurateur :bah:

C'est assez nouveau en fait... avant les Skoda avaient de meilleurs rapports équipement/prix. Mais depuis que c'est une marque perçue comme premium en Chine, ils ont changé leur positionnement.

Par

Pas mal son intérieur. Spacieux, sérieux, orné d'un blason qui a bonne presse, il devrait rencontrer son public.

Mais j'aimerai bien que Skoda nous ponde un break électrique du gabarit de la Octavia, ça irai bien avec l'image de marque pragmatique que les gens ont de Skoda.

Par

En réponse à zzeelec

C'est assez nouveau en fait... avant les Skoda avaient de meilleurs rapports équipement/prix. Mais depuis que c'est une marque perçue comme premium en Chine, ils ont changé leur positionnement.

C'est un peu la martingale des constructeurs....vouloir "monter en gamme" afin de vendre plus cher et augmenter les marges.

Ok d'accord mais pas sur que ce soit toujours gagnant...:bah:

D'une part les clients "historiques" finissent par ne plus s'y retrouver ni suivre (trop cher..etc) et d'autres part ils rentre en concurrence avec des constructeurs déjà bien établit et souvent mieux "apprécié" (image de marque, modèle, etc)

Pour Skoda ils ont la baraka en Chine en ce moment mais en Europe mis à part l'octavia, je vois très très peu de modèle Skoda (et pourtant j'habite dans une grosse ville du Sud-Ouest).

Il suffit de voir le flop de la Scala, (pourtant un model qui vaut le détour je pense...les remise de 5000 euros dessus sont facile à avoir.)

Au lancement pour avoir une finition/moteur pas trop mal fallait mettre quasi 27 a 30 000 euros....soit quasi le prix d'une golf bien équipée :bah:

Il y avait pas photos en fait...

L'octavia marche bien car le rapport qualité prix équipement est top dans cette gamme

Par

Et sinon, qui pourra résoudre l'énigme de l'E-Citigo, qui a été abandonnée, à peine lancée ?

Les essais presse étaient pourtant très favorables...

Par

Cet Enyaq est vraiment pas très heureux bien qu'un peu moins cher que la concurrence. Cependant comme d'habitude, il y a beaucoup d'options si on veut une bonne version.

À choisir je prends un Hyundai Ioniq 5 direct.

Par

En réponse à -Nicolas-

Et sinon, qui pourra résoudre l'énigme de l'E-Citigo, qui a été abandonnée, à peine lancée ?

Les essais presse étaient pourtant très favorables...

Je pense qu'elle était là pour boucher un trou, mais qu'elle coûtait bien trop cher à fabriquer pour être renatble.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire