Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Suzuki Across (2021) - Sur la route : des consommations basses

Essai vidéo - Suzuki Across (2021) : l'attaque des clones

Le Suzuki Across reprend les qualités et les défauts du Rav-4. A savoir une autonomie en électrique plus importante (homologuée pour 75 km) que la concurrence (Ford Kuga PHEV: 52 km ; Peugeot 3008 hybride : 56 km, etc.) grâce à sa batterie plus grosse (18,1 kWh), mais en contrepartie un poids à vide proche des 2 tonnes. Malgré une température extérieure (2°C) défavorable pour l’autonomie de la batterie, nous avons pu vérifier lors de notre essai sa plus grande capacité par rapport à ses rivaux. Nous avons parcouru près de 65 km sans réveiller le moteur thermique - l’électrique est le mode par défaut de l’Across - sur un trajet majoritairement extra-urbain, lui aussi défavorable à l’autonomie.

Grosse autonomie et consommations de diesel

Ce bon score est également de mise en fonctionnement hybride où la consommation en carburant s’est établie à 7,9 l/100 km. De plus, l'Across évite l’écueil de la gloutonnerie une fois la batterie à plat, avec une moyenne de 8,7 l/100 km relevée. Si l'engin propose plusieurs programmes pour rendre sa conduite plus ou moins sportive, les plus intéressants sont ceux concernant la gestion de la batterie avec quatre propositions, « 100% électrique », « 100% hybride », un mode automatique et un mode recharge qui permet de faire le plein de la batterie en roulant et ainsi s’assurer de pouvoir se rendre dans les zones d’accès restreint ultérieurement. Mais gare à ce dernier car il fait exploser la consommation (plus de 12 l/100 km). Sans surprise l’Across reprend les valeurs de consommations du Rav-4. De bons résultats pour un véhicule de 2 tonnes, à l’aérodynamisme médiocre et avec 306 ch sous le capot.

A ce propos, n’imaginez pas que l’Across se métamorphose en voiture de course. Ce niveau de puissance n’est pas vraiment perceptible au volant. Les accélérations et les reprises bien emmenées par l’électrique sont pleine de peps, mais intrinsèquement le japonais n’aime pas être brusqué tout comme sa transmission eCVT qui « patine » volontiers dans la semoule lorsque le besoin de puissance se fait sentir. Précisons toutefois que Toyota, concepteur de la chaîne de traction a réalisé d’énormes progrès à ce niveau d’année en année et qu’en mode de conduite « bon père de famille », cette dernière se montre docile.

L’inertie au volant de ce SUV imposant est sensible, et sa masse ne joue pas en sa faveur. Direction légère et pas hyper directe, pédale de frein un peu molle, l’Across s’apprécie pour son confort. L’amortissement est douillet et l’habitacle bien insonorisé, faisant de lui un bon compagnon de voyage pour les familles. La présence des 4 roues motrices et d’un mode de conduite « trail » est aussi un élément rassurant lorsque les conditions extérieures se dégradent.

Il vous faudra patienter une dizaine d'heure avec le câble de recharge domestique.
Il vous faudra patienter une dizaine d'heure avec le câble de recharge domestique.

Suzuki fournit un câble de recharge de prise domestique (8 ampères) qui vous permettra de faire le plein en une dizaine d’heures. Enfin, l’Across propose un haut niveau d’aides à la conduite avec de série le système de freinage automatique d’urgence, la lecture des panneaux de signalisation, le régulateur de vitesse adaptatif, la surveillance des angles morts, l’alerte de trafic transversal en marche arrière et l’appel d’urgence.

Photos (24)

Mots clés :

En savoir plus sur : Suzuki Across

SPONSORISE

Essais 4X4 - SUV - Crossover

Fiches fiabilité 4X4 - SUV - Crossover

Achetez votre Suzuki Across

En neuf avec PromoNeuve

Votre Suzuki Across neuve moins chère avec Promoneuve : jusqu'à 17% de remise

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire